J’espère que vous allez magnifiquement bien!

Pour commencer, je tiens à vous remercier d’avoir accueilli mon message spécial de samedi aussi chaleureusement (vous pouvez le lire ICI si vous ne l’avez pas reçu). Votre enthousiasme me fait tellement chaud au cœur… J’ai un grand sourire à l’intérieur de moi – et sur mon visage – en lisant vos beaux messages.

Pour continuer, je suis en déplacement aujourd’hui (j’ai décidé un peu à la dernière minute d’aller à Miami!), alors je vous offre aujourd’hui un Matin Magique de l’an dernier en rediffusion. J’espère que vous prendrez plaisir à le découvrir, ou à le redécouvrir. 🙂
«Le bonheur est tout simplement un état d’esprit dans lequel nos pensées sont agréables de façon quasi-permanente.»
– Maxwell Maltz
Le simple fait de mettre le pied dans un aéroport est maintenant un voyage complet en soi. Avant même que l’avion décolle, on a déjà le sentiment d’avoir visité une contrée étrangère – un univers exotique de passages, de pesage, de déshabillage, de rhabillage… Hum, de plusieurs mots qui se terminent en «age», finalement.

Chaque fois que je suis à l’aéroport Pierre-Elliott-Trudeau (je ne m’habituerai jamais à son acronyme… «PET»), je suis fascinée par les différentes étapes à franchir. Il y a d’abord l’ordinateur qui émet notre carte d’embarquement, après avoir scanné notre pièce d’identité. Ensuite, c’est la pesée… Un agent s’assure que nos bagages n’excèdent pas le poids maximal permis (ou plutôt: il s’assure que l’on paie la pénalité). Ensuite, on présente notre paperasse à l’agent stationné à l’entrée des douanes américaines (s’il y a lieu). Puis, il y a le douanier, à qui on re-remontre nos divers documents et à qui on prouve, avec notre meilleur english, que l’on n’est pas trop méchant. Finalement, c’est la zone rayon X, où tout ce que l’on est et tout ce que l’on possède est maladivement minutieusement scruté. On nous passe le détecteur de métal à des endroits embarrassants. Oh, et un autre petit coup d’œil sur notre pièce d’identité… C’est tellement amusant de voir les photos ratées des passagers, pourquoi s’en priver?

En passant d’une étape à l’autre, le jour de mon départ, j’étais étrangement inspirée par ces normes de sécurité. En fait, chaque fois que je re-ressortais mon passeport de ma poche de jean, je me disais qu’il serait fantastique d’avoir des normes aussi élevées pour notre «sécurité intérieure». Vous ne trouvez pas? Il me semble que l’on gagnerait à être plus exigeant, beaucoup plus exigeant – à questionner, examiner et sélectionner soigneusement les pensées qu’on laisse entrer. On investit beaucoup d’énergie à changer notre vie (ou du moins, à vouloir le faire). On choisit notre travail, nos sorties, nos loisirs, nos amis…. On essaie d’avoir une saine hygiène de vie. Mais étonnamment, on tend à être beaucoup plus négligent lorsqu’il est question de notre esprit. On laisse tout entrer sans prendre le temps de trier! Évidemment, on se retrouve donc avec des «pensées-touristes» indésirables qui ont peu à nous apporter. Stress. Peur. Culpabilité. Toutes ces idées qui parasitent notre existence et qui nous empêchent d’avancer.

Que diriez-vous d’avoir une multitude d’agents de sécurité et de douaniers aux frontières de votre esprit? Il y aurait bien sûr un agent qui rejetterait toute pensée toxique, cela va de soi. Mais imaginez qu’il y en ait un autre dont la tâche est de filtrer les pensées qui sont source d’anxiété. Puis imaginez un autre agent qui examine la véracité de vos idées et qui rejette les «je ne suis pas assez» et autres illusions que vous entretenez. Peut-être y aurait-il un chien qui reniflerait les questions inutiles («pourquoi moi?») et qui les empêcherait de pénétrer. Oh, et il me semble qu’il faudrait aussi un jeune agent bien musclé qui pèse vos pensées et admet seulement celles qui sont faciles à porter. Imaginez comme vous seriez bien, comme vous voyageriez léger…

En ce beau début de semaine, je vous invite à vous former une super équipe d’agents et de douaniers qui mettront votre paix d’esprit en priorité. Cela vous dit? Entraînez vos nouveaux alliés à examiner tout ce qui cherche à vous habiter et à ne laisser que le meilleur entrer! En fin de compte, faites en sorte d’être si bien en vous-même, avec vous-même, que vous serez votre destination préférée…

Bonne journée! 🙂
Pssssst: Si vous recevez ce courriel d’une personne qui a eu la gentillesse de partager Matin Magique avec vous, notez que vous pouvez vous abonner sur http://www.matinmagique.com (sans frais) et recevoir chaque matin votre propre copie. Je serais ravie que vous soyez du nombre… 🙂
Vous pouvez partager ce message sur Twitter ou avec vos amis Facebook en les invitant à aller le lire à cette adresse: http://matinmagique.com/j31.html
Si vous appréciez ce que je vous offre par le biais de Matin Magique, le plus beau cadeau que vous pouvez m’offrir est de partager cette ressource avec vos proches afin qu’ils puissent s’abonner aussi et en bénéficier. Merci!

Vous aurez tous les détails de mon projet magique ici:

http://www.matinmagique.com/msj.html

© 2003-2011 Marie-Pier Charron – matinmagique.com — Tous droits réservés.

Publicités