Archive for juillet, 2013



http://philippe-william-sinclair.com/2013/07/29/on-ne-nous-dit-pas-tout-glande-pineale-danger-conspirations/

GLANDE PINÉALE CONSPIRATIONS  PHILIPPE-WILLIAM SINCLAIR

La glande pinéale de tout être humain, notre troisième œil peut être activée sur des fréquences du monde spirituel afin de nous permettre d’obtenir la Connaissance.   Et cela, jusqu’à vivre l’euphorie de l’Unicité Divine en nous, sur nous et tout autour de nous.  La glande pinéale, une fois qu’elle a retrouvée l’écoute de la fréquence appropriée (avec l’aide de la méditation, du yoga ou de diverses méthodes initiatiques et ésotériques), permet à une personne de voyager dans d’autres dimensions,  connu avant tout comme le voyage astral ou projection astrale ainsi que de vivre la visualisation à distance.

Avec plus de pratiques et des méthodes anciennes, il est à la fois  possible de contrôler les pensées et les actions des personnes dans le monde physique.  Oui, c’est bizarre, mais les Etats-Unis, ainsi que les anciens gouvernements de l’Union soviétique et différentes organisations agissant dans l’ombre, ont fait de nombreuses recherches depuis plus d’un demi-siècle et ont pu réussir des expérimentations au-delà de notre imagination.

La glande pinéale est représentée depuis si longtemps comme le troisième oeil et les sociétés anciennes comme les Égyptiens et les Romains connaissaient déjà ses propriétés et ils l’ont illustrés dans leurs vastes connaissances au fil de l’art.  Facile de comprendre que les gouvernements puissent être actifs pour en connaître toutes les possibilités afin d’obtenir un pouvoir absolu sur les masses.

NOUVEL ORDRE MONDIAL  PHILIPPE-WILLIAM SINCLAIR

En référence obscure, la glande pinéale est représentée à l’arrière du billet d’un dollar US par ce qu’on appelle «l’œil qui voit tout», qui est une référence à la capacité d’un individu (ou groupe d’individus) d’utiliser cette glande afin d’aller de l’autre côté du voile (monde spirituel) pour mieux  contrôler les pensées et les actions des personnes dans le monde physique.   Tout ceci pour mieux connaître ce que pensent les humains en tout temps au quotidien…  Ah ce Big Brother !!!

Diverses recherches menées jusqu’à présent confirme qu’il y a certaines périodes de la nuit, entre deux heures et quatre heures du matin (avec précision vers 3:33 am) où les produits chimiques sont libérés dans le cerveau afin de provoquer des sensations de connectivité à la plus haute source de Conscience.  Et pourquoi 3:33 am ?  C’est une zone de temps blanc où il est plus facile pour nous d’entrer en communications avec les réalités de l’invisible.  Et cette période de la nuit exprime l’Unité Divine et là, où toutes les portes peuvent s’ouvrir.  C’est pour cette raison que cette période de la nuit est un temps propice pour que les américains puissent mettre en branle la grande machine qu’est le Projet HAARP.  Un plus grand contrôle se produit ainsi sur les cerveaux de ceux et celles qui dorment.  D’ailleurs, beaucoup de gens se réveillent à cette heure, ou encore vivent de difficiles périodes d’acouphènes plus intenses que d’ordinaire… C’est peu dire !

La Conspiration… Détruire la glande pinéale

Vers la fin des années 90, une scientifique du nom de Jennifer Luke réalise la première étude, sur les effets du fluorure de sodium sur la glande pinéale.  Elle a pu établir que la glande pinéale, située au milieu du cerveau, est une cible incroyable pour le fluorure.  C’est simple !  La glande pinéale absorbe plus de fluorure que toute autre matière physique dans le corps, même les os.

La glande pinéale est comme un aimant pour le fluorure de sodium.  Cette calcification qui se produit sur la pinéale rend plus efficace le déséquilibre de l’ensemble des processus hormonaux à travers le corps.  Il y a de quoi se sentir déstabilisé !

Diverses recherches prouvent depuis que le fluorure de sodium va d’une façon directe au cerveau, et la cible est cette Mère… Veilleuse Glande Pinéale.   Le fluorure de sodium est la chose principale qui attaque le centre le plus important de notre cerveau et c’est malheureux mais  il est répandu dans les aliments, les boissons et dans notre salle de bain et l’eau potable.  Le fluorure de sodium se retrouve à 90% dans toute notre ressource d’eau potable sortant du robinet en Amérique.  Les filtres à eau que vous achetez dans les supermarchés ne peuvent rien contre le fluorure.  Seul le procédé de l’osmose inverse ou la distillation de l’eau y parviennent.

Le fluorure de sodium est dans nos provision d’eau au quotidien, dans la nourriture, le pepsi, le dentifrice, le rince-bouche, le coke et j’en passe.   En fait, il est partout et est un ennemi sournois !   Le fluorure a été introduit dans l’eau par les nazis et les Russes dans leurs camps de concentration pour rendre les prisonniers dociles afin qu’ils ne puissent jamais remettre en question l’autorité.  Ils devenaient donc de véritables zombies ou il en mourraient de surdoses !  Qui dit mieux !

Je ne suis pas un théoricien du complot, mais je pense que si vous enlevez le siège de l’âme, cela nous déconnecte de notre Unité Universelle et nous perdons ainsi, la puissance de notre Source et de notre Spiritualité.  L’on désire agir ainsi sur nous afin que nous devenions des esclaves.   Les sociétés secrètes, les organisations obscures, les Illuminatis, le Nouvel Ordre mondial désirent avoir sur nous un contrôle total et absolu !

Mais avant d’en arriver là… Cessons de fermer les yeux et agissons… Il en est encore temps !

Et cela débute dès maintenant en transformant nos habitudes alimentaires, en retrouvant une meilleure qualité et hygiène de vie, en nous rapprochant davantage de la Nature et en transformant nos formes pensées.

Avec de la Conscience et un peu de temps, je suis certain que nous pouvons y parvenir…

Et maintenant, à nous de nous détartrer et de nous activer…

Soyons le meilleur, ici comme ailleurs !

Philippe-William

Share this:
WordPress:

 

Cette entrée a été publiée le 29 juillet 2013. Classé dans Ésotérisme et Parapsychologie, Croissance Personnelle, Médiumnité et Inexpliqué, Non classé, ON NE NOUS DIT PAS TOUT !, POUVOIR DU SUBCONSCIENT, Spiritualité et Nouvel-Âge et a été tagué BIG BROTHER, COMPLOTS,CONSCIENCE UNIVERSELLE, CONTRÔLE DE LA PENSÉE, FLUORURE DE SODIUM, GLANDE PINÉALE, ILLUMINATIS, LA CONNAISSANCE, NOUVEL ORDRE MONDIAL, PHILIPPE-WILLIAM SINCLAIR, PROPULSION UNIVERSALIS, TROISIÈME OEIL.


Merci à toi Philippe-William d’avoir fait ce travail gigantesque d’une importance toute aussi grande.

Puisse les gens en être conscient et préserver ces 4 articles sur la glande pinéale, c’est une clé divine sur l’ascension , la santé et la conscience avec un grand C.

Bernard.

REMETTRE EN FONCTION SA GLANDE PINÉALE 4ème partie

http://philippe-william-sinclair.com/2013/07/28/remettre-en-fonction-sa-glande-pineale-4eme-partie/

Glande pinéale Lumière   PHILIPPE-WILLIAM SINCLAIR

La glande pinéale est le centre recevant les rayons du soleil qui, une fois reçus sont réfléchis dans différentes directions du corps.  En outre, elle est le récepteur de la couronne d’énergie, et elle détient une quantité incroyable d’informations à propos de notre passé, celui de notre âme, tout comme pour notre avenir, pour notre évolution, et toute l’histoire de l’univers.  Tout est stocké à l’intérieur de notre Soi supérieur dans la conscience universelle.

Il serait impossible de recevoir toutes ces informations en une seule fois.  Ainsi la glande pinéale est une antenne radio de coordination, recevant les rayons les plus forts à venir par le biais de toutes les sources de lumière.  Elle reçoit les informations de la lumière du soi supérieur, du soleil, de la lune, de la lumière qui nous environne et de la lumière des étoiles.   Elle a aussi la capacité de décoder l’information qui est stockée dans ces différentes et innombrables fréquences lumineuses.

L’influence première en est une d’un plan magnétique, ce n’est pas une lumière électrique, mais l’énergie gravitationnelle.  La lumière et le magnétisme sont une seule et même chose.  La terre est aimantée par le soleil.  Toute la création locale sur cette planète est à l’écoute du champ magnétique de la Terre Mère, qui se met toujours en phase d’universalité avec le champ magnétique du soleil, qui lui se relie avec le champ magnétique d’autres systèmes stellaires au sein de la Voie lactée.  Ceci dit,  tout se met en phase pour se relier avec les autres réseaux de lumière dans l’univers, afin de recréer l’harmonie.  Cela en fait tout un système d’influences et de fréquences pour rallier tout ce qui vit et vibre.  Ici, il sera toujours question de la Physique Quantique.  Tout est inter-relié et tout le savoir est disponible.  C’est pour cela que j’ai créé à la fois, le PROJET VAGUE QUANTIQUE.  À ce sujet, voici le lien:  http://philippe-william-sinclair.com/vague-quantique/

Chaque cellule porte le même code de l’ADN, pour s’harmoniser aux fréquences de la lumière et de l’information au sein de ces fréquences.   Nous sommes donc en mesure de recâbler notre ADN en totale conscience.  Un exemple pour illustrer cette relation est une grande compagnie, ceux qui sont en bas de l’échelle se tournent vers les plus hauts gradés ou un supérieur pour obtenir l’information quand ils ne sont pas certains.

Si la gestion de cette branche ne connaît pas la réponse, ils iront aux directeurs régionaux, et s’ils ne savent pas la réponse, ils iront jusqu’au siège social, et ainsi de suite. Cette structure hiérarchique illustre de quelle façon notre système solaire local – le soleil – est relié avec d’autres corps de lumière de hautes vibrations dans l’univers.  Et il est pour nous, la clé la plus proche et à la fois la ressource la plus tangible et immédiate pour recoder notre ADN.

Le macrocosme contient notre planète, l’univers, les galaxies et les différents systèmes stellaires.  Dans le microcosme, la façon dont cette structure joue en nous est la suivante:  Notre pinéale est notre récepteur local de la lumière du soleil, et il  disperse cette lumière à l’intérieur de notre corps.  Sur un niveau plus profond, chaque cellule au sein de notre réseau physique a son propre soleil, qui lui en est le noyau.

Et de même, que le soleil magnétise tous les êtres au sein de ses rayons, la glande pinéale agit comme le super soleil pour le corps et magnétise chaque cellule dans le corps physique.  Elle coordonne la lumière à l’intérieur du corps.  Ce qui se transporte de Lumière dans le corps physique ressemble à un fil qui se déplace à travers chaque cellule du corps.  Il s’agit d’une bobine, un fil en spirale qui est un conduit de lumière.  C’est ce fil que nous avons appelé ADN.

Quand il y a l’accord dans la glande pinéale, nous améliorons nos capacités à recevoir de la lumière, et en recevant la lumière nous augmentons nos pouvoirs magnétiques et donc par le fait même,  l’activation et la magnétisation de chaque noyau et de la cellule à l’intérieur de notre corps tout entier.   Ainsi, en nous permettant d’avantage d’être mis en contact avec beaucoup plus de lumière naturelle et par une certaine technique, de regarder le soleil levant, nous prenons en charge notre propre intelligence afin d’en faire notre meilleur allié.  Nous avons donc accès d’une façon directe au centre de notre cerveau qui reçoit lui, les données cosmiques venant tout droit de la source, ce qui élimine toutes les traces de confusion.

Points précis de la pinéale

Énergie première: électricité statique
Aspects premiers: l’intelligence, l’intuition, pouvoirs psychiques, Imagination
Couleur: Violet
Objectif: améliorer la clarté mentale et l’intuition
Les symptômes de la dysfonction: maux de tête fréquents, la pression des sinus autour des yeux, une mauvaise vue, la cataracte, le glaucome, l’insomnie, la paranoïa ou la dépression.

Aperçu d’une glande pinéale équilibrée

Lorsque vous glande pinéale est équilibrée, la clarté d’esprit est un état normal et naturel pour vous.  Avoir un esprit calme et éveillé vous donne une forte présence dans ce monde. Vous n’avez pas besoin de moyens extérieurs pour demeurer fort et ancré.   Vous vous servez avec facilité dans les ressources illimitées de votre intelligence.  D’autres personnes vous respectent pour votre esprit vif et sa capacité à voir les choses avec clarté.  Votre vie est une série de synchronicités et vous  ressentez le flux de la vie sur une base quotidienne.

Aperçu d’une glande pinéale déséquilibrée

Lorsque votre glande pinéale est déséquilibrée, vous ressentez un manque de clarté mentale, perte de mémoire ou incapacité de gérer le stress. Vous êtes incapable de rester concentré et efficace, et incapable de vous détendre  ou de détendre votre esprit pour transformer les schémas de pensées négatives qui assombrissent votre vie.  Vous vous sentez confus et souvent perdez de vue le tableau d’ensemble de votre vie au quotidien.  Vous êtes toujours déstabilisé pour tout et pour rien.

D’augmenter le pouvoir de votre esprit vous apporte

Activer votre glande pinéale vous aide à restaurer la puissance de l’esprit car tout le monde y a droit.  Ceci vous apporte la clarté d’esprit, la force mentale et la capacité de reconnaître avec facilité ce que seront les choix à faire dans votre vie pour vivre heureux.  Et à la fois, vous ressentez avec exactitude, ce qui n’est pas pour vous.

Votre intuition est reliée d’une façon directe à la glande pinéale au centre de votre cerveau. Comme avec le reste de votre corps, les choses que vous mangez affectent la santé de cette glande. Certains aliments améliorent la santé de la glande tandis que d’autres la détériorent.  Les aliments frits, le café et le fluorure sont quelques-unes des substances qui calcifient et désactivent la glande pinéale.  Une glande pinéale calcifiée vous fait oublier que vous êtes en effet, parfait, beau,  créé d’amour, et porteur d’une intelligence infinie.

Le cadeau psychique

Beaucoup de gens pensent que d’être médium ou d’avoir des possibilités psychiques que cela puisse être qu’un don.  De tout ceci, il n’en est rien puisque, tout cela fait partie de la réalité d’une glande pinéale active, détartrée et en santé.  Quiconque réactive et détartre sa glande pinéale connaîtra toutes ces possibilités.  C’est aussi simple que de faire travailler un muscle dans le corps.  Changez vos habitudes alimentaires, prenez l’air, sortez dehors, profitez de la lumière naturelle du soleil, marchez pieds nus et tout ceci vous aidera à puiser dans l’incroyable puissance de cette glande et a réactiver vos capacités physiques et psychiques naturelles.

Sur ce… Bonne lecture et surtout, bonnes transformations et activations !

Avec Respect et Amour…

Philippe-William

Share this:
WordPress:

 

Cette entrée a été publiée le 28 juillet 2013. Classé dans Ésotérisme et Parapsychologie, Croissance Personnelle, LE SECRET DE LA RÉUSSITE,MERCI ET GRATITUDE, Non classé, ON NE NOUS DIT PAS TOUT !, PENSÉES POSITIVES, PHYSIQUE QUANTIQUE, POUVOIR DU SUBCONSCIENT,Spiritualité et Nouvel-Âge et a été tagué ACTIVATION DE LA GLANDE PINÉALE, ADN, CONSCIENCE, DÉTARTRER LA GLANDE PINÉALE, GLANDE PINÉALE, INTUITION, MOI SUPÉRIEUR, PHILIPPE-WILLIAM SINCLAIR, POUVOIRS PSYCHIQUES, PROJET VAGUE QUANTIQUE, PROPULSION UNIVERSALIS.

Post

REMETTRE EN FONCTION SA GLANDE PINÉALE 3ème partie

by Administrateur   

http://philippe-william-sinclair.com/2013/07/27/remettre-en-fonction-sa-glande-pineale-3eme-partie/

La glande pinéale est une structure de 12 mm de long située dans le centre du cerveau humain et est aussi petit qu’un pois, entouré de liquide céphalo-rachidien. C’est dans une petite grotte, derrière et au-dessus de la glande pituitaire, qu’elle se trouve un peu en arrière de la racine du nez.  Elle se trouve juste derrière les yeux, attaché à la troisième ventricule.  Elle est appelée épiphyse parce qu’elle ressemble à une pomme de pin (d’où le pin dans la glande pinéale) et ce fait est vu à travers les religions du monde dans leurs statues et symboles.  Il a été démontré que, en fait, elle est le troisième œil.  EIle est une source de création de DMT dans le corps humain.

La Glande Pinéale est activée par la lumière, et elle contrôle les différents rythmes biologiques du corps.  Elle travaille en harmonie avec l’hypothalamus, qui dirige la soif, la faim, le désir sexuel et l’horloge biologique qui détermine notre processus de sénescence.  Quand la glande pinéale se réveille, on sent une pression à la base du cerveau.  Cette pression est souvent connue, lors de la connexion à une fréquence plus élevée du niveau de conscience.

Alors que la fonction physiologique de la glande pinéale, était inconnue jusqu’à une époque récente, les traditions mystiques et les écoles ésotériques, savaient depuis longtemps, que cette région au milieu du cerveau, était le lien entre les plans physiques et non physiques (spirituel) de l’existence.  La glande pinéale a un poids d’un peu plus de 0,1 gramme.  La glande pinéale est grande chez les enfants et commence à se rétrécir, avec le début de la puberté.  La glande pinéale sécrète la mélatonine, pendant les périodes de relaxation et de visualisation.

Comme nous sommes créés par l’énergie électromagnétique et que nous réagissons aux stimuli EM de l’énergie autour de nous, il en va ainsi de même pour la glande pinéale.  L’Intuition est aussi éveillée à travers le «troisième œil» pendant qu’elle se développe.  La connaissance et la mémoire du plan astral, ne sont pas enregistrés en pleine et totale conscience , jusqu’à ce que l’intuition puisse devenir assez forte.   Des éclairs de génie parviennent de l’intuition avec l’augmentation de la cohérence quand le «troisième œil» est activé.  Donc, tout cela se produit par l’activation, la pratique et de détartrage.

Agissant comme un troisième oeil

Dr. Rick Strassman, pionnier dans la recherche la plus approfondie sur le DMT et auteur de DMT: The Spirit Molecule, nous a déjà fait remarquer que d’une façon curieuse, la glande pinéale était sensible à la lumière qui passait telle une lentille par la cornée et la rétine.   En outre, une hypothèse récente proposé par David Klein, chef de neuroendocrinologie à l’Institut national de la santé infantile et du développement humain (NICHD), suggère que la glande pinéale était une rétine primitive, et qu’elle a exercé la double fonction à la fois de capturer l’image et de produire la mélatonine.

Il estime qu’au fil du temps cette dernière fonction a migré vers la glande pinéale.  La glande pinéale contient une carte complète, du champ visuel des yeux, et elle joue plusieurs rôles importants dans l’activité humaine.  Il y a une voie à partir de la rétine à l’hypothalamus, appelé le tractus rétinohypothalamique.  Il apporte des informations, sur les cycles de lumière et de l’obscurité, dans une région de l’hypothalamus, appelée le noyau suprachiasmatique (NSC).

De la SCN, le nerf laisse voyager les impulsions, via le nerf pinéal (système nerveux sympathique) à la glande pinéale.  Ces impulsions, inhibent la production de mélatonine.  Lorsque ces impulsions diminuent (pendant la nuit, quand la lumière ne stimule plus l’hypothalamus), l’inhibition pinéale cesse et la mélatonine est libérée.  La glande pinéale, est donc un organe photosensible et un chronométreur important pour le corps humain.

Glande pinéale dans Culture & Religion

Bouddhisme

Le troisième oeil est connu comme l’œil de Shiva dans le bouddhisme. En outre, les images et les statues du Bouddha nous font voir une pomme de pin comme la bâche au-dessus de sa tête. Dans la méditation bouddhiste, l’un des objectifs est d’activer le troisième œil afin de prendre connaissance de l’expérience de la réalité primaire.

Christianisme

Le symbole de la glande pinéale est la pomme de pin, puisque c’est d’une façon relative la manière dont elle apparaît dans sa forme physique en profondeur dans le cerveau.  Elle est tant vénérée par le Vatican que le tribunal du Vatican était appelé la «Cour de la pomme de pin», où le plus grand symbole de la glande pinéale dans le monde est sur un podium.  Le symbole de la pomme de pin, qui est représentatif de la glande pinéale, se retrouve même sur le personnel du pape.  Jésus racontait que l’œil est la lampe du corps, de sorte que si ton œil est clair, ton corps tout entier sera plein de lumière.   Cette référence au troisième oeil nous fait voir le côté supérieur de cette si subtile forme d’énergie faisant partie de notre réalité.

Egypte ancienne

Le troisième oeil est connu comme l’oeil d’Horus ou l’oeil d’Osiris.  Selon la mythologie égyptienne, Nekhebit, la déesse vautour était une Terre Mère maternelle symbolisant la régénération de la vie, et de la mort vient la vie, comme le vautour est un des rares animaux qui peuvent subsister en en se nourrissant sur les cadavres d’animaux qui empoisonnent les autres.  Uatchet, la déesse de serpent, a été vénérée comme une déesse de la fertilité, des serpents pondent beaucoup d’œufs, et une protection contre les serpents.

Ces deux déesses sont devenues la partie de la couronne par rapport au troisième œil.  Plus tard, la déesse de serpent est devenue associée avec le serpent de feu dont le pouvoir est sorti au troisième oeil, au lieu du sommet de la tête qui est devenu associé à un autre dieu.  Savants et philosophes modernes ont notés des points parallèles symboliques face à la Kundalini des Indiens, une énergie spirituelle dans le corps est comme enroulé  tels des serpents se levant de la base de la colonne vertébrale à la glande pinéale à l’instant de l’illumination.

Grèce antique

Les Grecs anciens croyaient que la glande pinéale était notre lien avec les domaines de la pensée.  Galen a discuté de la glande pinéale dans le huitième livre de son travail anatomiques sur l’utilité des parties du corps.  Il a expliqué qu’elle doit son nom (glandula pinealis) à sa ressemblance dans la forme et la taille à la noix trouvée dans les cônes de pin en pierre.  Il l’a appelé une glande en raison de son apparence et dit qu’elle a la même fonction que toutes les autres glandes du corps, à savoir servir de support pour les vaisseaux sanguins.

Iamblichus répète la déclaration de Platon que l’étude de la science des nombres tend à éveiller cet organe dans le cerveau que les anciens décrivent comme «l’œil de la sagesse», organe aujourd’hui connu à la physiologie comme la glande pinéale.  Parlant des disciplines mathématiques, Platon dit dans la République (Livre VII), l’âme à travers ses disciplines possède un organe purifié et éclairé, cet organe a le pouvoir de sauver dix mille yeux corporels, puisque la vérité devient visible à travers ce seul.

Hindouisme

Dans l’hindouisme, le troisième oeil est l’œil de clairvoyance.  Les Hindous portent le Tilak, qui est le point rouge situé entre les sourcils.  D’une manière symbolique, il est utilisé pour représenter l’illumination.  Les textes sacrés hindous décrivent la divinité Shiva comme possédant un troisième œil.  Le troisième œil au milieu du front symbolise la connaissance spirituelle et la puissance, et est donc appelé l’œil de la sagesse ou de la connaissance.  Selon les textes, le regard puissant du troisième oeil de Shiva anéantit le mal, et donc les méchants craignent son troisième œil.

Effets des champs électromagnétiques sur la glande pinéale

Il a été noté que la glande pinéale est affectée par les champs électromagnétiques (EM) et elle change sa production d’hormones lorsqu’elle est exposé à un rayonnement EM à de faibles niveaux.   Étant donné que la terre a le plus grand effet de cette force sur notre physiologie, il est fort probable que les cellules du corps humain et du cerveau s’alignent avec elle.  Toute la vie dans l’enveloppe de l’influence vibratoire de la Terre, elle tente de faire correspondre les fréquences de base.

Réactivation de la glande pinéale

La science médicale se réfère à la glande pinéale comme «le troisième œil atrophié».  À l’âge de 12 ans, elle a déjà calcifiée et se durcit à l’âge adulte,  elle se retrouve en dormance et s’atrophie par manque d’utilisation.  Des recherches récentes révèlent que le fluorure, qui est un additif toxique contenu dans l’eau et le dentifrice, s’accumule dans la glande pinéale où il fait des ravages.

Il y a une technique ancienne qui a été transmise à travers les siècles pour réactiver la glande pinéale. La technique permet d’obtenir les mêmes résultats, que les moines tibétains atteignent par la méditation et la transe.  Cette technique ou exercice ne devrait pas être tenté par quelqu’un qui ne se sent pas prêt à explorer les royaumes supérieurs de la conscience au-delà des cinq sens.

-Pour commencer l’exercice, vous devez trouver le ton juste et vibratoire.   Fredonner le mot « amour ».   Ne pas fredonner d’une voix aiguë faible ou élevé, mais quelque part entre les deux.  Lorsque vous avez trouvé le ton juste, il résonnera avec vous.

-Asseyez-vous d’une façon confortable, le dos droit et les yeux fermés et scanné votre corps à la recherche de signes de  tension.

-Prendre 3 respirations longues et profondes par le nez et expirez toutes les tensions par la bouche.

-Visualisez votre ouverture du troisième œil vers un univers d’amour où tout ce qui existe, c’est le bonheur.

-Prenez une autre respiration profonde par le nez et retenez-le pendant quelques secondes.

-Juste avant que vous expirez, pincez les lèvres et passez votre langue entre les dents.

-Appuyez avec douceur sur la langue avec les dents.

-Comme vous expirez lentement par la bouche pincée, fort, fredonnez le mot «amour» et vibrer le son jusqu’à ce que tout l’air soit expulsé de vos poumons.

-Répétez cet exercice quatre fois de plus et prenez quelques instants de repos entre chaque répétition.

Pour éveiller votre glande pinéale, vous devez répéter cet exercice nouveau pendant deux jours de plus et toujours avec  24 heures d’intervalle entre chaque exercice.  L’ensemble de cet exercice ne doit être effectué qu’une seule fois pour être efficace.  Couplé avec des exercices de méditation, cela peut prendre six semaines ou plus à vos capacités pour s’éveiller. Une fois que vous serez entré dans la porte de l’AMOUR INFINI et qui est toujours ouverte pour vous, vous saurez comprendre que vous n’avez pas besoin d’une raison spécifique pour être heureux.

Le maintien d’une glande pinéale en santé

Afin de maintenir une glande pinéale en bonne santé, il y a plusieurs ingrédients qui peuvent être mélangés ensemble et que vous pouvez prendre avec un verre d’eau. Les recommandations suivantes n’ont pas été approuvés par Santé Canada.  Donc, utilisez à votre propre discrétion.

Ingrédients

Borax (bore) – agit comme un antidote au fluorure.  Ajouter 4 pincées à un litre d’eau.
Thiosulfate de sodium – agit comme un antidote au chlore, cyanure, arsenic, certains métaux lourds et de calcification des glandes en général.  Acheter des cristaux de thiosulfate de sodium et ajouter 1/4 de cuillère à soupe dans un verre d’eau (250 ml).  Bien agiter et remuer et si possible conserver dans une bouteille de verre ou une bouteille en plastique (de préférence sans BPA) et la sceller.  Avec une pipette, ajouter 20 gouttes de la solution de 250 ml à un litre d’eau.
Les deux ingrédients ci-dessus peuvent être ajoutés au même litre d’eau.  Il est recommandé de boire un quart de ce litre d’eau par jour (repos/arrêt le week-end).

L’iode est aussi quelque chose à considérer car les régimes occidentaux en ont en général une carence.

Le magnésium est aussi important, car 85% des personnes testées sont déficientes en magnésium. Le magnésium est essentiel à plus de 300 réactions enzymatiques dans le corps humain.  Sans le magnésium et le calcium, la magie du soleil ne se liera pas encore à l’os.

Pour la santé de toutes les glandes, la vitamine C sous forme d’ascorbate de sodium (ascorbate de magnésium de préférence) est importante.  Ne la prenez pas dans la forme de l’acide ascorbique.  En grandes quantités, elle peut rendre le corps très acide ainsi que d’occasionner des problèmes à l’estomac, des douleurs gastro-intestinales et peut même  vous permettre d’avoir la grippe avec plus de facilité !  La quantité idéale est de 70 mg par kg de poids corporel soit 30 mg par livre de poids corporel.  Par exemple, si vous pesez 75 kg, puis 70 mg x 75 = 5250 mg (soit 5,2 g) par jour.  Vous avez bien lu !!!

Il ya certains produits et additifs alimentaires qui doivent être gardés très loin de soi,  si l’on souhaite maintenir une glande pinéale saine. En voici quelques-uns:

Le glutamate monosodique (MSG)
Les amplificateurs de goût
Colorants alimentaires
Additifs alimentaires
Reliures alimentaires
Conservateurs alimentaires
Les préservatifs
Etc.

D’autres suggestions quant à la façon de maintenir une glande pinéale en santé:

Au moins 30 minutes d’admission au soleil par jour via les yeux, la peau et les cheveux.
Les légumes tels que Kombu, Arame, Wakame, Dulse, Nori, Kale, Navet, feuilles de Moutarde, Bok Choy et le chou vert

Dans un prochain article, je vous parlerai plus en profondeur du Borax et d’un Champignon bien spécial et aux vertues plus que fantastiques pour le corps et la glande pinéale.

D’ici là, bonne lecture et bonne réactivation de votre MÈRE… VEILLEUSE GLANDE PINÉALE…

Avec Amour et Respect…

Philippe-William

Administrateur | 27 juillet 2013 à 15 h 55 min | Tags: ÉNERGIE ÉLECTROMAGNÉTIQUE, BONHEUR,BOUDDHA, CONSCIENCE SUPÉRIEURE, GLANDE PINÉALE, ILLUMINATION, KUNDALINI, MÉDITATION,MÉLATONINE, PHILIPPE-WILLIAM SINCLAIR, PROPULSION UNIVERSALIS, RÉACTIVATION DE LA GLANDE PINÉALE, SAGESSE, SANTÉ PARFAITE, TROISIÈME OEIL | Catégories: Ésotérisme et Parapsychologie, Croissance Personnelle, LE SECRET DE LA RÉUSSITE, Médiumnité et Inexpliqué,MERCI ET GRATITUDE, Non classé, ON NE NOUS DIT PAS TOUT !, PENSÉES POSITIVES, PHYSIQUE QUANTIQUE, POUVOIR DU SUBCONSCIENT, Spiritualité et Nouvel-Âge | URL: http://wp.me/p1owD7-CI

Commentaire
Voir tous les commentaires
J’aime

Désinscriptions et préférences d’envoi sous Gestion des Souscriptions.

Problème de clic? Copier et coller cette URL dans votre navigateur:
http://philippe-william-sinclair.com/2013/07/27/remettre-en-fonction-sa-glande-pineale-3eme-partie/

Merci d’avoir choisi WordPress.c


Suivez nous sur :

Facebook Twitter Youtube Pinterest Google+ Tinkuy

ALTER ECO: COMMERCE EQUITABLE & PRODUIT BIO –PASSION, PLAISIR, PARTAGE

  • Newsletter :  S’INSCRIRE

Alter Eco

Pédagogie

LA SERIE DES ALTER ECO REPORTERS

Numéro 2 : l’équité est dans le pré !

Découvrez le deuxième numéro des Alter Eco Reporters ! Cette fois-ci, une équipe d’apprentis reporters sont partis à la rencontre d’agriculteurs bio charentais qu’ils ont interviewés !

Cliquez-ici pour découvrir leur journal !

equite_dans_pre
Numéro 1: les Alter Eco Reporters au Pérou !

En février, Alter Eco a invité deux apprentis reporters, Virginie (14 ans) et Jonathan (16 ans) à partir à la découverte de la coopérative Oro Verde au Pérou.

Cliquez-ici pour découvrir leur journal !

journal_aer

KIT PEDAGOGIQUE ALTER ECO

Alter Eco s’engage dans l’éducation au Développement Durable et la sensibilisation à la Consommation Responsable à travers un Kit Pédagogique.
Cliquez-ici pour accéder au Kit Pédagogique !

kit_pedagogique

Achetez près de chez vous !

La Boutique en Ligne !

Le Blog d’Alter Eco !

La Maison Alter Eco

Nos produits bio et equitables :

Jus, eaux de coco et dessert de fruits bio et équitables | Chocolat bio et équitable | Aides culinaires bio et équitables | Riz, quinoa et légumineuse bio et équitable | Sucre bio et équitable

Suivez nous sur :

Vignette wattimpact.com

Facebook Twitter Youtube
Pinterest Google+ Tinkuy

© Copyright Alter Eco. Tous droits réservés- Design by MMCréation 2011′ – Référencement naturel | Mentions Légales


 

Quelques mois avant la Grande Traversée</p> <p>«C’est du fond de mon lit que je vous parle, et si je ne suis pas en mesure de m’adresser à une grande assistance, c’est à chacun de vous que je parle au creux de l’oreille. J’ai toujours partagé tout ce que je vivais. Toute mon œuvre était un partage de mon expérience de vie. J’ai voulu faire de la vie un haut lieu d’expérimentation. </p> <p>Ma dernière aventure? Deux mois d’une vertigineuse et assez déchirante descente et traversée. Avec surtout le mystère de la souffrance. J’ai encore beaucoup de peine à en parler de sang froid. Je veux seulement l’évoquer. Parce que c’est cette souffrance qui m’a abrasée, qui m’a rabotée jusqu’à la transparence, calcinée jusqu’à la dernière cellule. </p> <p>Il y a eu une nuit surtout où j'ai dérivé dans un espace inconnu. Et ce qui est bouleversant, c’est que quand tout est détruit, quand il n’y a plus rien, mais vraiment plus rien, il n’y a pas la mort et le vide comme on le croirait, pas du tout. Je vous le jure! Quand il n’y a plus rien, il n’y a que l’Amour. Il n’y a plus que l’Amour. Tous les barrages craquent. C’est la noyade, c’est l’immersion. L’Amour n’est pas un sentiment. C’est la substance même de la création. Et c'est pour en témoigner finalement que j'en sors parce qu'il faut sortir pour en parler. Comme le nageur qui émerge de l'océan et ruisselle encore de cette eau. C'est un peu dans cet état d'amphibie que je m'adresse à vous. On ne peut pas à la fois demeurer dans cet état, dans cette unité où toute séparation est abolie et retourner pour en témoigner parmi ses frères humains. Il faut choisir. </p> <p>Je croyais jusqu’alors que l’Amour était reliance, qu’il nous reliait les uns aux autres. Mais cela va beaucoup plus loin! Nous n’avons pas même à être reliés : nous sommes à l’intérieur les uns des autres. C’est cela le mystère. C’est cela le plus grand vertige. Au fond, je viens seulement vous apporter cette bonne nouvelle : de l’autre côté du pire t’attend l’Amour. Il n’y a en vérité rien à craindre. Oui c’est la bonne nouvelle que je vous apporte. </p> <p>Ma voix va maintenant lentement se taire à votre oreille ; vous me rencontrerez peut-être ces jours errant dans les couloirs car j'ai de la peine à me séparer de vous.<br /> La main sur le coeur, je m'incline devant chacun de vous.» </p> <p>Christiane Singer<br /> http://epanews.fr/profiles/blogs/quelques-mois-avant-la-grande-travers-e

 

Quelques mois avant la Grande Traversée
«C’est du fond de mon lit que je vous parle, et si je ne suis pas en mesure de m’adresser à une grande assistance, c’est à chacun de vous que je parle au creux de l’oreille. J’ai toujours partagé tout ce que je vivais. Toute mon œuvre était un partage de mon expérience de vie. J’ai voulu faire de la vie un haut lieu d’expérimentation.
Ma dernière aventure? Deux mois d’une vertigineuse et assez déchirante descente et traversée. Avec surtout le mystère de la souffrance. J’ai encore beaucoup de peine à en parler de sang froid. Je veux seulement l’évoquer. Parce que c’est cette souffrance qui m’a abrasée, qui m’a rabotée jusqu’à la transparence, calcinée jusqu’à la dernière cellule.
Il y a eu une nuit surtout où j’ai dérivé dans un espace inconnu. Et ce qui est bouleversant, c’est que quand tout est détruit, quand il n’y a plus rien, mais vraiment plus rien, il n’y a pas la mort et le vide comme on le croirait, pas du tout. Je vous le jure! Quand il n’y a plus rien, il n’y a que l’Amour. Il n’y a plus que l’Amour. Tous les barrages craquent. C’est la noyade, c’est l’immersion. L’Amour n’est pas un sentiment. C’est la substance même de la création. Et c’est pour en témoigner finalement que j’en sors parce qu’il faut sortir pour en parler. Comme le nageur qui émerge de l’océan et ruisselle encore de cette eau. C’est un peu dans cet état d’amphibie que je m’adresse à vous. On ne peut pas à la fois demeurer dans cet état, dans cette unité où toute séparation est abolie et retourner pour en témoigner parmi ses frères humains. Il faut choisir.
Je croyais jusqu’alors que l’Amour était reliance, qu’il nous reliait les uns aux autres. Mais cela va beaucoup plus loin! Nous n’avons pas même à être reliés : nous sommes à l’intérieur les uns des autres. C’est cela le mystère. C’est cela le plus grand vertige. Au fond, je viens seulement vous apporter cette bonne nouvelle : de l’autre côté du pire t’attend l’Amour. Il n’y a en vérité rien à craindre. Oui c’est la bonne nouvelle que je vous apporte.
Ma voix va maintenant lentement se taire à votre oreille ; vous me rencontrerez peut-être ces jours errant dans les couloirs car j’ai de la peine à me séparer de vous.
La main sur le coeur, je m’incline devant chacun de vous.»
Christiane Singer
http://epanews.fr/profiles/blogs/quelques-mois-avant-la-grande-travers-e


http://www.vulgaris-medical.com/blog-sante/et-si-parlait-naturopathie/les-produits-laitiers-ne-sont-pas-nos-amis-pour-la-vie       ( Article source)

LES PRODUITS LAITIERS NE SONT PAS NOS AMIS POUR LA VIE

Par Caroline GAGNAIRE Expert le 11/07/13 à 02h09

Les produits laitiers ne sont pas nos amis pour la vie

« Consommer trois ou quatre produits laitiers par jour » : telles sont les préconisations diététiques qui sévissent en France aujourd’hui. Pour quelle raison officielle ? Pour consommer du calcium et renforcer nos os, bien sûr ! Le message est rebattu par des associations comme la Société Française de Pédiatrie, ou encore le PNNS (Programme National Nutrition Santé). Et la publicité vient enfoncer le clou… (« Grâce à Machin-Chose, j’aurai des os costauds », « Les produits laitiers sont nos amis pour la vie », etc etc etc.)

Pourtant, bien que notre consommation de lait ait été multipliée par quatre en cinquante ans, le taux d’ostéoporose ne cesse d’augmenter (+5% par an). De plus, les pays grands consommateurs de produits laitiers (pays scandinaves en tête) sont ceux qui comptent le plus de problèmes d’ostéoporose en général, et de fractures du col du fémur en particulier.

A-t-on donc vraiment besoin de boire du lait ? Que se passerait-il si nous n’en buvions pas ?

L’histoire de la consommation du lait

Les lobbies laitiers arguent que le lait ne peut qu’être bénéfique puisque nous en consommons depuis « toujours » ou depuis « nos origines ». Il n’en n’est rien : pendant quasi 7 millions d’années, l’homme n’a pas consommé de lait animal (nous ne parlons pas du lait maternel, bien sûr) ; le lait a fait son apparition dans l’alimentation il y a 6 000 ans environ, sous forme de fromages essentiellement.

La consommation de lait est montée en puissance à partir des années 30, suite à l’amélioration des moyens de conservation et de transformation. L’industrie laitière agro-alimentaire a naturellement suivi et accompagné cet essor.

Suivant les pays, certaines mesures ont favorisé une « culture » du lait, et l’ancrage dans les mentalités du « besoin du lait ». Ainsi, en Angleterre, le « Milky Day » (littéralement, le « jour du lait ») a fait son apparition en 1934. Dans les années 30 toujours, un Office de la Propagande du Lait a vu le jour en France, et, en 1954, Pierre Mendès France a instauré le goûter de 10h dans les écoles à base d’un verre de lait agrémenté de sucre (des protéines et de l’énergie…)

L’industrie agro-alimentaire s’est emparée de ce nouvel engouement (20% de son activité est assurée aujourd’hui par les produits laitiers, et l’industrie agro-alimentaire laitière française est la deuxième au monde, derrière celle des Etats-Unis) et a assis son influence : le lait est devenu un aliment noble, essentiel, et la nécessité absolue du lait est entrée dans les discours des instances aussi bien sanitaires que publicitaires.

Consommer des produits laitiers est totalement entré dans nos mœurs : à tort ou à raison ?

Les os et le calcium

Aujourd’hui, il ne fait aucun doute que pour avoir de bons os, il faut boire du lait : sans lait, pas de calcium, et sans calcium, point de salut !

Face à cette affirmation, qui semble impossible à remettre en cause tant elle a été battue et rebattue, se pose un problème de taille : le fait que le lait apporte le calcium nécessaire pour la bonne croissance des os n’a jamais été prouvé. Incroyable, mais vrai.

● Un sacré raccourci

D’une part, a été monté un premier discours : dans les os, il y a du calcium, dans le lait, il y a du calcium. Donc il faut du lait pour les os. CQFD !

Le problème est qu’aucune étude scientifique sérieuse n’a été réalisée pour étayer cette assertion : les instances médicales n’ont fait qu’interpréter des résultats, obtenus notamment aux Etats-Unis. Or le fossé séparant l’interprétation de la démonstration scientifique est large… Comme l’explique si justement Thierry Souccar, journaliste scientifique, dans une interview accordée le 6 avril 2007 sur France Inter, c’est un peu comme si l’on disait que, le cerveau nécessitant du glucose pour bien fonctionner, on n’a plus qu’à consommer beaucoup de sucreries pour devenir très intelligent ! (ô joie ô bonheur… Mais non, ce serait trop beau !)

● Le calcium : une substance parmi tant d’autres

D’autre part, les os contiennent du calcium… tout comme une centaine d’autres substances toutes aussi importantes pour la constitution des os !

Glycosaminoglycanes (nom un peu plus barbare et plus difficile à retenir, je vous l’accorde !), acide hyaluronique, eau (mais oui mais oui), hydroxyapatite, phosphates de magnésium, collagène, protéoglycanes, etc. : nul n’a jamais prouvé que les sels ou phosphates de calcium jouent un rôle plus important que les autres constituants.

● Un problème d’interprétation ?

Pour terminer, tout ce discours sur la nécessité du lait est basé sur le fait que le nourrisson puis l’enfant a besoin de lait maternel (idéalement jusqu’à l’âge de 3 ans). Or, avoir besoin d’un aliment pendant sa prime enfance ne signifie pas que l’on doive consommer ce même aliment toute sa vie !!! Sans compter que dans le cas du lait, il ne s’agit pas du même aliment du tout, puisque le lait maternel (idéal pour le bébé) et le lait de vache (idéal… pour le veau) n’ont pas la même constitution.

● Conclusion sur le calcium

L’Université de Harvard, qui regroupe la plus grande équipe de nutritionnistes dans le monde, a mené de nombreuses études sur le lait. Il en ressort que la consommation de lait animal n’est pas garante de l’apport ni de la fixation du calcium sur les os. Au contraire, une trop grande consommation de lait animal est nocive pour les os à long terme.

Effectivement, une trop grande consommation de calcium surstimule la production et l’activité d’une catégorie de constituants des os : lesostéoblastes (qui permettent la fabrication des os). Nous ne possédons pas d’ostéoblastes en quantités illimitées : en en surconsommant tôt dans la vie, il n’en reste plus suffisamment au moment de la vieillesse, d’où une fragilisation du système osseux.

D’autre part, lorsque notre corps est en acidité (ce qui le cas pour grande nombre d’entre nous), consommer des produits laitiers en grande quantité ne sert à rien puisque nous ne pourrons pas fixer le calcium : il faut d’abord parvenir à un bonéquilibre acido-basique (voir plus loin).

Enfin, contrairement aux idées reçues, le lait de vache n’apporte pas de calcium disponible. Faisons le point sur cet aliment en particulier…

Le lait de vache

● Le lait de vache : un lait pour le veau

Le lait de vache est sans le moindre doute un bon nutriment… pour le veau. Et ce pour plusieurs raisons, qui font que ce lait ne convient pas au nourrisson ou plus globalement à l’homme :

– Le lait de vache contient des hormones spécifiques aux bovins. Ce sont notamment des hormones de croissance. Hors les hormones jouent un rôle essentiel au sein de l’organisme, un rôle de messager. Ne pas bénéficier des justes informations véhiculées par les hormones nous prédispose à de nombreux troubles (endocriniens pour commencer).

– Le lait de vache contient des protéines spécifiques aux bovins, qui vont leur permettre de fixer le calcium sur les os (la vitamine D n’est pas la seule à jouer ce rôle). Or nos propres protéines sont différentes : le lait de vache ne peut favoriser notre production d’osséine, dont nous avons besoin pour retenir le calcium.

– Les enzymes et lieux de digestion du lait sont adaptés à chacun : le veau digère son lait et les protéines du lait (qui sont dans ce cas de trop grosses molécules pour nous) d’une façon bien précise (au niveau d’un organe digestif nommé la caillette et qui permet la digestion du lait de vache), alors que le bébé va utiliser la présure sécrétée par son estomac pour digérer le lait maternel… présure totalement inopérante pour le lait de vache (et cela reste de mise à l’âge adulte ! Afin d’éviter tout malentendu, précisons que nous ne disposons pas de cet organe qu’est la caillette). Il en résulte une mauvaise digestion, avec les multiples troubles que cela entraîne (vous voulez savoir lesquels ? Cela vient tout de suite !)

– Le lait de vache contient trop de phosphore par rapport au calcium (contrairement au lait maternel) : une fois ingéré, ce lait doit être « rééquilibré » par l’organisme, qui va récupérer du calcium là où il se trouve en plus grande quantité : dans nos os ! Il s’agit concrètement d’une cause de déminéralisation.

– Le lait de vache contient beaucoup trop d’acides gras saturés par rapport au lait maternel. Ces acides gras à grosses molécules (encore !) vont fatiguer à l’excès le foie, la vésicule biliaire, ne seront donc pas correctement assimilés : au lieu de nourrir notre système nerveux, ces molécules vont provoquer des réactions inflammatoires.

– Les quelques enzymes ou vitamines qui pourraient nous être utiles sont complètement ou partiellement détruites par les modes de transformation et conservation du lait.

– Et l’on pourrait encore parler des antibiotiques donnés aux vaches et retrouvés dans le lait, d’additifs nécessaires à l’élaboration de certains produits laitiers nocifs pour notre organisme, des intolérances au lactose, etc.

● Les conséquences pour notre organisme

L’ensemble des éléments précités illustre le fait que :

– Le lait de vache ne va absolument pas renforcer nos os puisqu’il favorise au contraire une déminéralisation et de ce fait une acidification de notre organisme.

– Des problèmes de métabolisme sont notamment générés par la mauvaise information hormonale induite par la prise de lait de vache (problème d’autant plus aigu que ce lait est consommé par de jeunes enfants en lieu et place du lait maternel).

– La constitution même du lait entraîne des désordres digestifs qui vont générer tout un processus inflammatoire (les maladies en « ite » comme les colites, gastrites, arthrites, cystites, sinusites, etc., qui avec le temps évolueront en maladies en « ose » comme l’arthrose, l’artériosclérose, etc.), mais aussi l’apparition de kystes, de polypes, de calculs, et autres.

– De par son inadéquation au corps humain, le lait fait partie de ce que l’on appelle les aliments « pro-allergisants » : sa consommation va d’une part favoriser l’émergence d’allergies (car la structure lipidique du lait de vache favorise la formation de prostaglandines), se caractérisant par des allergies directes ou des symptômes allergiques (eczéma, asthme, troubles cutanés, etc.)

Quid des autres laits animaux ?

● Les laits de chèvre et de brebis

Les laits de brebis et de chèvre ne sont pas non plus les plus adaptés à l’homme.

Le rapport phosphore/calcium est toutefois moins déséquilibré, ce qui n’entraîne pas les problèmes d’acidité du lait de vache.

Les molécules lipidiques (c’est-à-dire les molécules qui constituent les graisses) sont moins riches en acides gras saturés (d’où moins de conséquences au niveau pathologique) et moins grandes que celles du lait de vache, d’où une meilleure digestibilité. Sur ce point, il en est de même avec les protéines.

● Le problème de la caséine

Les laits de chèvre ou de brebis demeurent problématiques lorsque ces laits sont préconisés aux personnes intolérantes au lait de vache : effectivement, l’intolérance peut concerner la protéine du lait, la caséine. Celle-ci se retrouve dans les laits de chèvre (en moindre quantité) et dans les laits de brebis (en plus grande quantité). Et détecter ce type d’intolérance est difficile.

Pour en savoir plus, vous pouvez vous reporter à l’article sur l’intolérance augluten, les deux mécanismes (intolérance au gluten et intolérance à la caséine) étant les mêmes.

Globalement, les laitages de chèvre sont plus digestes que ceux de brebis.

● Le lait de jument

Ce lait est très proche du lait maternel. Il peut être avantageusement préconisé en substitution du lait maternel, si pour une raison ou une autre la maman ne peut allaiter. Il est toutefois dommage que son prix soit si élevé (8 euros le litre de lait en moyenne).

Ce lait a toutefois subi des transformations pour être vendu (ne serait-ce que le chauffage), et a donc perdu nombre de qualités nutritives au passage.

Alors, quid du calcium ?

● L’’équilibre acido-basique

Consommer du calcium en grande quantité ne sert à rien : le plus important pour le fixer est d’avoir un bon équilibre acido-basique.

Un bon équilibre acido-basique signifie surtout à l’heure actuelle ne pas être en hyperacidité. Comment y parvient-on ? Avant tout en consommant des fruits et légumes en quantité suffisante.

Pour simplifier : les fruits suffisamment mûrs ainsi que les légumes sont des aliments alcalinisants.

Les viandes rouges, les charcuteries, les sucreries, les aliments raffinés sont des aliments acidifiants.

Certains aliments sont plus alcalinisants que d’autres : l’amande (mais pas les autres fruits secs), la châtaigne (plus facile à consommer sous forme de flocons), les bananes, les pommes de terres cuites dans leur peau à la vapeur ou à l’eau notamment.

A contrario, d’autres aliments sont extrêmement acidifiants : le café, le sucre, la rhubarbe, les agrumes (sauf le citron, qui peut être soit alcalinisant soit acidifiant), les abricots secs par exemple.

● Où trouver du calcium ?

Globalement, contrairement à une idée reçue, nous ne manquons pas de calcium en nous nourrissant de façon équilibrée, avec des fruits chaque jour (en dehors des repas), et des légumes à chaque repas.

Toutefois, si cela peut rassurer, certains aliments sont riches en calcium biodisponible (c’est-à-dire immédiatement profitables à notre corps) : c’est le cas des algues (mais attention à ne pas faire de surconsommation ! L’excès d’iode n’est pas bon non plus), des amandes, du sésame, du persil, ou même des sardines en boîte qui proportionnellement contiennent plus de calcium que le lait de vache !

Peut-on consommer des laitages ?

● Faut-il renoncer aux laitages ?

Dans le cadre des pathologies précédemment citées, ou en cas d’intolérances, la réponse est bien sûr oui.

Dans le cas contraire, il est vrai que nous sommes dans un pays où les laitages tiennent une part importante dans notre alimentation : en consommer un de temps en temps, pourquoi pas… Mais dans ce cas, autant favoriser les laitages de chèvre. Et si l’on peut s’en passer, tant mieux.

● Comment remplacer les laitages ?

Si les laitages tiennent une part importante dans notre consommation, il est possible de les remplacer par des « laitages » végétaux : boissons à base de riz, d’amande, de noisette, de soja (à limiter), d’avoine, d’épeautre, de millet, etc.

Il est aussi possible de consommer des yaourts de soja (avec modération), des yaourts de riz (faciles à fabriquer soi-même), ou des pâtes à tartiner façon fromage à tartiner (à partir de soja).

● Et les nourrissons dans tout ça ?

L’idéal pour les nourrissons est d’être allaité.

Le problème du lait maternisé est qu’il reste élaboré à partir du lait de vache, avec le matériel génétique et les perturbations endocriniennes que cela implique.

Lorsque l’allaitement n’est pas possible, ou lorsque le sevrage arrive avant les trois ans de l’enfant, l’idéal est de passer par des laits végétaux maternisés, que proposent certaines marques dans les magasins bio.

Conclusion

Les produits laitiers de vache et les produits laitiers en général (de chèvre et de brebis) ne sont pas nos amis pour la vie : loin s’en faut.

En France, cette idée est mal acceptée car elle va à contrecourant de notre culture alimentaire, et même dirais-je de notre culture tout court : ne sommes-nous pas « le pays du fromage » ?

L’idée que les produits laitiers sont essentiels à notre santé est profondément ancrée dans nos croyances : une personne ne consommant pas ces aliments passe souvent pour un original, ou un irresponsable.

Pourtant, dans bien des pathologies, le fait d’enlever les produits laitiers (en accompagnant ce rééquilibrage d’un nettoyage du corps, en assurant l’intégrité de la muqueuse intestinale et la réinoculation de la flore) donne des résultats spectaculaires.

Heureusement, aujourd’hui, certains médecins dénoncent cette propagande laitière et font entendre leur voix : de ce fait, l’idée que les produits laitiers puissent être néfastes est prise au sérieux et fait son chemin.

Alors… un bol de « lait » de riz demain matin ?

Cet article est également présenté sur mon blog, naturonice.over-blog.com

Sources principales :

T. Souccar, « Lait, mensonges et propagande », Thiery Souccar Editions, mai 2008

Marion Kaplan : « Alimentation sans gluten ni laitages », Editions Jouvence, août 2010

Site internet « laterredabord.fr »

Site internet « wikipedia.org/wiki/os »

Site internet « onnouscachetout.com »

lait produits laitiers laitages inflammations intolérances caséine vache


Super intéressant! Ça peut paraître long à lire mais une fois que vous aurez débuté, vous ne pourrez vous arrêter. Très instructif, bonne lecture.

Bernard Bélanger, votre hôte.

http://www.des-livres-pour-changer-de-vie.fr/le-cerveau-de-cristal/

Le cerveau de cristal


Le cerveau de cristal

Phrase-résumée de « Le cerveau de cristal » : Invitation à approfondir le « Connais-toi toi-même » neuro-scientifiquement ; c’est ce que nous propose le livre de ce physicien, neurochirurgien, pionnier de l’IRM de diffusion et fondateur de NeuroSpin ; nous permettant de comprendre où en est la recherche actuelle sur la façon dont notre cerveau réalise le travail remarquable de gérer plus de 60 000 pensées par jour, les mouvements de notre corps, nos actions conscientes ou inconscientes, le développement de nos cellules, les apprentissages et la mémoire ; tout en nous décrivant les perspectives dans la compréhension de l’origine des maladies neurodégénératives, et en dessinant le contour de pistes possibles sur de nouvelles façons d’apprendre, plus congruentes avec le fonctionnement de cet organe indis… pensable.

Par Denis Le Bihan, 2012, 220 pages.

Note : Cette chronique a été rédigée par Elisabeth Chervonaz-Humez

Chronique et résumé de “Le cerveau de cristal” :

Introduction :

Tour à tour considéré comme simple radiateur par les Égyptiens, puis réfrigérateur de nos émotions par Aristote, le cerveau n’est étudié réellement que depuis la fin du XIXe siècle.

Désormais, la technologie utilise les principes de la physique quantique, alliée à des calculateurs performants. Les physiciens, statisticiens, neurochirurgiens, radiologues et autres chercheurs ont désormais la possibilité de voir notre cerveau en action, de déceler les signes de maladie neurologique ou psychiatrique. Peut-être même pourra-t-on, un jour, lire les pensées et accéder à l’inconscient ?

Chapitre I : Les particules élémentaires

Le cerveau fait partie d’un ensemble composé de l’encéphale, le tronc cérébral par où passent les voies de communication avec la moelle épinière, le tronc cérébral central et autour, le cervelet qui a pour rôle de lisser et de coordonner nos mouvements.

Le cerveau pèse 1,5 kg environ avec des sillons et des bosses (circonvolutions) qui sont très développés. En comparaison, celui de l’éléphant avec un cerveau de 4 à 5 kg n’atteint pas ce degré de complexité, ni même ceux des grands singes.

Paul Broca, au XIXe siècle, découvre que les deux hémisphères n’ont pas les mêmes fonctions. Il étudie un patient aphasique, c’est à dire qui a des troubles de la production du langage bien que toutes ses fonctions motrices soient intactes. À son décès, l’autopsie montre une lésion dans une zone avant du cerveau, à la troisième circonvolution du lobe frontal gauche qui sera ensuite appelée « aire de Broca ». Broca démontre alors qu’il y a un lien direct entre la localisation cérébrale et la fonction (motrice, visuelle, auditive, etc.).

Depuis, les découvertes ont montré que l’aire de Broca était aussi active pour réaliser d’autres fonctions que le langage, et inversement, que le langage faisait intervenir aussi d’autres régions du cerveau.

Le cerveau n’étant pas sensible à la douleur, dès 1950, les premiers neurochirurgiens interviennent afin de soigner des patients réveillés en touchant, stimulant une région, enlevant une tumeur cancéreuse.

Puis, viennent les premières radiographies à rayon X qui permettent de voir les fractures osseuses, et, si l’on injecte un liquide iodé, de « voir » à l’intérieur du cerveau l’arbre vasculaire. Ce sont les premiers pas vers un réel traitement des ruptures d’anévrisme, des angiomes ou des caillots.

On sait enregistrer l’activité électrique du cerveau par EEG (Electro-Encéphalo-Gramme) depuis les années 1970, car les neurones communiquent par l’intermédiaire de mouvements d’ions porteurs de faibles charges électriques.

Puis, l’invention du scanner à rayons X a permis de visualiser le cerveau en tranches montrant les menus détails, les ventricules cérébraux, les lésions sans autopsie, sans dissection, sans douleur ni dommage pour le patient.

Notre corps est composé de molécules d’hydrogène (H) (dans les 80 % d’eau [H2O] le composant, et au sein des protéines d’ADN de chacune de nos cellules). Le noyau de l’atome d’hydrogène n’est composé que d’un seul proton. Soumis à un énorme aimant très intense (plusieurs dizaines de millions de fois le champ magnétique terrestre), ces protons s’alignent dans la direction du champ magnétique pour moitié dans un sens, et pour moitié dans l’autre. Seuls deux protons par milliard sont en surnombre dans un sens ou dans l’autre. Pour simplifier, c’est cette infime différence que l’on étudie en envoyant une onde radio précise qui va exciter et perturber le comportement de ces protons dans un champ magnétique.

Ce principe est appliqué dès 1973 dans ce qu’on appelle le principe de l’Imagerie par Résonance Magnétique (IRM). Le scanner IRM utilise cette méthode couplée à de gros ordinateurs pour parvenir à reconstruire la structure des molécules de notre cerveau en trois dimensions. Contrairement à la radiographie, l’os ne contenant que peu d’eau, on ne voit plus la boîte crânienne, et le cerveau devient alors transparent… de cristal…

Chapitre II : Le cerveau magnétique

L’IRM reposant sur le principe des aimants, la moindre perturbation fausse alors toutes les ondes reçues, et donc, les données analysées ! Un simple pivot dentaire peut devenir un petit aimant dans le scanner IRM et perturber le champ magnétique de l’avant du cerveau du patient montrant parfois cette image à l’extérieur de celui-ci, ou même la dissimuler complètement ! Il en est de même pour les sinus de la face ou de la base du crâne qui contiennent de l’air qui perturbe le champ magnétique… sans parler du mascara des femmes qui contient des pigments ou les piercings…

Le radiologue doit donc adapter l’analyse des signaux reçus en fonction du patient, et alors, naviguer dans le cerveau et même pouvoir simuler le geste opératoire du neurochirurgien, « voir » par où il faut passer chez ce malade pour ne pas léser les vaisseaux sanguins ou d’autres structures. Il est même alors possible de préciser au robot intervenant via le neurochirurgien lors des opérations, les coordonnées exactes des zones interdites (car vitales pour certaines fonctions) au millimètre près.

Tous les cerveaux sont différents, même s’ils se ressemblent. Chaque sillon a une forme complexe et unique, et un emplacement extrêmement variable d’une personne à une autre (la différence peut être de plus d’un centimètre !). Un même sillon peut même apparaître en plusieurs morceaux chez les uns et en un seul chez d’autres.

Pour comprendre pourquoi nos cerveaux sont si différents, il nous faut remonter à leur genèse, dans le ventre de la mère.

Le cerveau de l’embryon se résume à un simple tube creux. Cette partie creuse évolue pour former les cavités ventriculaires. La paroi du tube fabrique les neurones à raison de plus de 250 000 par minute dans les premiers mois. Certains neurones, parfois trop nombreux au même endroit, migrent, pour trouver une place précise dont ils ne bougeront plus. Certains neurones s’arrêtent et restent bloqués et forment alors parfois des petits amas de neurones qui peuvent être responsables des crises d’épilepsie. Leur ablation, quand elle est possible, guérit immédiatement le patient.

Les circonvolutions se forment entre la 26e et la 36e semaine de grossesse. À la naissance, le cerveau pèse 400 g environ et contient 100 milliards de neurones, et sa forme approximative n’est pas encore atteinte. Des asymétries entre les deux hémisphères apparaissent.

Dans les deux premières années de la vie, les connexions peuvent se développer au rythme de 2 millions par seconde ! Puis, les connexions inutiles sont abandonnées, et les neurones sont alors détruits.

Cette évolution des connexions de notre cerveau explique pourquoi, par exemple, un bébé japonais va reconnaître la différence entre les sons « r » et « l », alors qu’un japonais adulte ne les distingue plus puisque ces deux sons n’existent pas dans leur langue. Il en est de même pour nous avec le « th » anglais que nous prononçons souvent « z ». Aucun gène ne détermine à l’avance si telle région va traiter du français, de l’anglais ou du japonais. L’environnement induit les modifications profondes en faisant rétrécir ou hypertrophiant telle ou telle partie.

Ce qui importe plus que le nombre de neurones, c’est le nombre de connexions entre eux. À la fin de l’adolescence, chaque neurone sera alors connecté à plus de 10 000 d’entre eux (contre 500 à la naissance). C’est pourquoi la possibilité de développer les connexions entre neurones intervient plus facilement et plus rapidement quand on est jeune.

Il faudra attendre la fin de l’adolescence pour avoir une structure à peu près stabilisée !

C’est pour « faire passer » toutes ces connexions que le cerveau est si plissé. Lesneurones se trouvent sur la surface du cerveau sur une épaisseur de 2 à 4 mm pour former le cortex cérébral : la matière grise.

Les axones sont les prolongements des neurones pour communiquer avec les autres. Certains peuvent être très court ou de plusieurs millimètres ou centimètres pour atteindre le neurone avec lequel ils souhaitent communiquer. Il y en a même de plus d’un mètre pour les neurones descendant dans la moelle épinière !

À l’extrémité d’un axone se trouvent les synapses qui contiennent les molécules chimiques nécessaires à la communication (les neurotransmetteurs). Ces connexions de paquets d’axones forment la matière blanche qui remplit le cerveau.

Il existe aussi des neurones qui n’ont pas migré à la surface, les « noyaux gris » qui sont responsables des fonctions vitales et des comportements élémentaires. Ces noyaux gris contiennent souvent des dépôts de fer, surtout chez les sujets âgés. Ce sont ces noyaux, responsables de la motricité, qui sont touchés en particulier dans la maladie de Parkinson, car ces noyaux ne produisent plus de dopamine (l’un des neurotransmetteurs).

Les neurones disparaissent petit à petit au cours de la vie, à l’exception de ceux de l’hippocampe qui gèrent la mémoire à court terme. Ceux-ci sont littéralement tués par le cortisol (hormone sécrétée lors d’un épisode de stress) ! On pense que la destruction de ces neurones évite peut-être la mémorisation d’événements graves (accident, guerre, viol). Heureusement, ces neurones détruits sont remplacés par d’autres, tous neufs.

On remarque qu’un manque localisé de matière grise engendre souvent des pathologies. Par exemple, les effets de l’alcool sont mis en évidence par une diminution importante de l’épaisseur du cortex cérébral.

À l’inverse, certaines personnes ont des parties hypertrophiées, comme les chauffeurs de taxi londonien qui ont un plus gros hippocampe (impliquée dans la mémoire à court terme). Alors que les chauffeurs de bus qui font toujours les mêmes trajets ne présentent pas cette particularité.

Chez les patients atteints par la maladie d’Alzeihmer, c’est la rétractation de l’hippocampe que l’on observe.

Les pianistes ont une hypertrophie du cortex moteur, plus développé dans la région qui contrôle les mains. Les hypertrophies localisées du cortex reflètent des années d’apprentissages, mais aussi peut-être d’une prédisposition (un « don »). La bosse des mathématiques existe bien… mais elle n’est pas détectable au toucher…

La vitesse à laquelle le cerveau se remodèle est impressionnante. Plus on est jeune, et plus les modifications sont rapides. En quelques semaines, le cerveau est capable de changer sa structure de manière mesurable !

Chapitre III : Voir le cerveau penser

Le principe de base, émis dès 1890 par les Anglais Roy et Sherrington, et vérifié depuis, est que les régions cérébrales qui s’activent ont un débit sanguin augmenté.

La TEP (Tomographie par Émission de Positons) combine la radiologie avec des images d’irrigations cérébrales. Cette technique, issue de la physique quantique, permet de visualiser l’activité cérébrale en direct, grâce à un système sophistiqué impliquant même un accélérateur de particules. La nécessité d’injecter un produit radioactif au patient élimine la possibilité d’étudier les femmes enceintes, et les enfants (sauf indication médicale). Grâce à cette technique, on voit les régions du langage s’activer quand les sujets parlent ou visualisent quelque chose.

Pourquoi ne pas combiner le principe quantique de la TEP avec la technique de l’IRM ? Idée simplissime… Tout se passe comme si les globules rouges, porteurs d’hémoglobine, se trouvaient progressivement aimantés à mesure qu’ils libèrent leur oxygène. Ceci change suffisamment le champ local pour que les molécules d’eau se trouvant dans le voisinage modifient leur aimantation dans le champ de l’IRM.

En 1992, la démonstration de la véracité de cette théorie est faite et l’IRMf ou IRM BOLD (Blood Oxyegen Level Dependant = dépendant du niveau d’oxygène dans le sang) est née ! Pourtant, le phénomène d’oxygénation avec l’hémoglobine existait bien dès que les premières mesures réalisées en IRM, mais personne n’avait imaginé, donc vu, les modifications infimes…

Avec l’IRM BOLD (comme avec la TEP), on obtient des images de débit sanguin qu’il faut mettre en comparaison avec d’autres obtenues, « au repos ». Mais, il est difficile de faire un réel « vide » dans sa tête, à moins d’être moine bouddhiste. Le principe est d’étudier la modification de débit sanguin à un endroit précis entre l’inaction et l’action cérébrale de telle région.

Il faut donc faire appel aux statisticiens. Le sujet doit s’imaginer faire telle chose pendant 30 secondes, puis de ne penser à rien, puis de nouveau de penser faire telle chose, etc. Puis, les milliers d’images obtenues sont analysées informatiquement et on peut alors mettre en évidence les régions qui ont été impactées (les différences d’irrigations sont inférieures à 1 %). Il faut donc une parfaite immobilité du patient, et malheureusement, les enfants et certains malades ne peuvent bénéficier de cette technique, tout comme l’étude de la parole.

L’idée de ne pas faire parler les sujets, mais de se contenter de leur demander de penser à des mots dans leur tête de manière silencieuse naît. Par exemple, penser à des mots commençant par « p » pendant 30 secondes, puis à rien, puis à des mots commençant par « r », etc.

Les résultats sont positifs ! La région de Broca et l’arrière du lobe frontal de l’hémisphère gauche, entre autres, ré

gissent ! Le seul fait de penser suffit à entraîner une petite augmentation du débit sanguin et de l’oxygénation du sang dans la région activée. Il est devenu possible de « voir » un sujet cliquer sur le bouton d’une souris !

Chapitre IV : Le cerveau magnétique en action

C’est en 1992, soit un an après l’invention de l’IRMf, que Denis Le Bihan a commencé l’étude de l’imagerie mentale.

Par exemple, à la vue d’une image dans la réalité, le cerveau active d’abord le cortex visuel primaire, à l’arrière (là où arrivent les nerfs optiques), puis l’image est décomposée et analysée selon différents critères (couleur, orientation dans l’espace, mouvement). Elle est ensuite envoyée vers l’avant du cerveau, et c’est alors seulement que l’on « voit » l’image en face de nous.

On a alors pu démontrer que le simple fait de s’imaginer une chose activait les mêmes aires que le fait de la voir réellement ! Le simple fait de penser, de créer une image visuelle mentale active le cortex visuel primaire. Les régions primaires de notre cerveau sont une interface entre le monde réel et le monde mental, et ceci est vrai pour les régions motrices et sensitives primaires.

Les méthodes d’« entraînement mental » ont donc un réel effet. Les sportifs de haut niveau qui créent les images mentales de leurs futures actions augmentent réellement leurs performances en préparant leur cortex à la réalisation de la suite d’actions nécessaires. Plus encore, on a prouvé que les muscles correspondants se développaient par cette technique, sorte de séance de musculation en pensée !

Les aveugles activent eux aussi ce même cortex visuel primaire lors d’une lecture du braille ! Ils voient donc, avec les doigts. Mais alors, qu’est-ce que « voir » ? On peut penser que la nature est bien faite et que le cerveau a recyclé le cortex visuel inutile pour les aveugles, pour en faire autre chose ou bien que le cortex visuel est fait pour traiter d’autres données sensorielles que la vision ?

Une expérimentation a été réalisée sur des sujets voyants qui ont appris le braille, les yeux bandés. Après cinq jours seulement, ils ont commencé à reconnaître les caractères de manière tactile, ce que n’ont pas réussi les sujets voyants qui apprenaient le braille les yeux ouverts. Il y a une activité dans le cortex visuel aux sensations tactiles, mais seulement si les sujets ne « voient » pas. 24 heures après que le masque eut été retiré, cette activation cérébrale avait disparu.

Le cortex que l’on considère comme « visuel » serait donc un cortex servant à nous repérer dans l’espace. Les aveugles de naissance qui se servent de signaux sonores pour s’orienter activent eux aussi leur cortex visuel.

La connaissance de la pensée ouvre les portes de nouvelles technologies pour différents handicaps. Nous avons même décrypté avec une bonne fiabilité, les lettres que des volontaires imaginaient. La télécommande « mentale » est née. D’ores et déjà, un utilisateur paralysé pense (en japonais pour l’instant) « avance », « à gauche », « stop », et la chaise se déplace seule… On n’utilise bien entendu pas la machinerie importante d’un IRM, mais les ondes électriques que le cerveau émet et que l’on capte via un casque. L’intérêt est que l’on peut maintenant en plus, s’affranchir de la région motrice atteinte du cerveau ! Par exemple, si cette région est altérée, on peut même demander au sujet de penser à la couleur « bleue » pour avancer, « rouge » pour tourner, et ce, en quelques minutes d’apprentissage de l’appareil seulement !

Il est même possible d’utiliser l’IRM comme technique de modification de notre propre cerveau en temps réel : on soumet des volontaires à une sensation de brûlure sur une main sur des périodes de 30 secondes. On leur montre en temps réel une flamme sur un écran, plus ou moins grande, en fonction directe avec la région du cortex activée par cette douleur (en l’occurrence le cortex cingulaire antérieur rostral). Mentalement, les volontaires ont la liberté de trouver une solution pour atténuer la flamme. Au bout de quelques minutes, les sujets arrivent à moduler et même éteindre la flamme par la pensée, et donc, la sensation douloureuse ! C’est ce qu’on appelle le biofeedback. Cette technique a d’ores et déjà été testée sur des patients souffrant de douleurs chroniques depuis des années et en échec thérapeutique. Les patients conservent la capacité acquise après la séance pendant un certain temps. La même expérience a été réalisée sur des patients déprimés chroniques avec la région du cerveau impliquée dans la sensation de plaisir. Ils devaient augmenter l’activité de cette région. Les résultats sont très encourageants, les patients ressortant de leur examen complètement positif, sans prise médicamenteuse, et ce, durablement. Bien entendu, les patients atteints parla maladie de Parkinson voient aussi leurs performances améliorées dans leurs fonctions motrices grâce à ce procédé.

L’IRMf est en quelque sorte, le miroir de notre cerveau ! Et voici, entre autres, ce qu’il nous révèle :

• On observe que les Asiatiques qui apprennent à compter à l’aide de bouliers l’utilisent lors du calcul mental (ce qui les rend souvent plus performants que nous qui manipulons des colonnes de chiffres).

• Nous parlons souvent « avec nos mains », et les Asiatiques aussi souvent avec leur corps, en accompagnant les salutations par un mouvement de salutation, et avec leurs doigts (qui les aide à distinguer les différents sens d’un son identique). Lors de la lecture d’un japonais ou en situation d’écoute, le cerveau active alors en sus le cortex moteur. Il en est de même, pour le pianiste qui active, même à l’écoute, les régions impliquées dans les mouvements des doigts, de la main. À l’interprétation d’un morceau, le pianiste active non seulement son cervelet (pour traiter les signaux auditifs et pour lisser les mouvements des doigts), mais désactive aussi certaines régions de la concentration (peut-être lorsque le musicien est entièrement transcendé par l’œuvre qu’il interprète ?). Cette région n’est pourtant pas désactivée lors du travail sur des gammes.

• Les mélodies chantées (surtout connues et contenant du texte) sont traitées par le cerveau gauche, alors que la musique instrumentale active le cerveau droit.

• Un bébé de deux mois entend et est loin de parler, mais comprend-il ce que nous disons ? Sa réaction est différente quand on lui parle à l’endroit, ou à l’envers (alors que l’enregistrement de la voix possède les mêmes fréquences bien entendu). Les bébés savent donc faire la différence entre ce qui veut dire quelque chose et ce qui ne veut rien dire…

• Une personne bilingue, émigrée dans un pays étranger dans l’enfance, et donc, parlant la deuxième langue parfaitement, mais aussi la première qu’ils entretiennent avec leurs parents parfois. La seule pensée d’un mot dans une langue ou une autre montre par l’IRMf l’activation de la région de Broca et sa localisation qui est la même pour les deux langues. Si on fait la même expérience avec des personnes comme la plupart d’entre nous qui avons appris une autre langue à l’école à partir de 11 ans, on découvre qu’il existe alors deux aires de Broca, très proches, mais différentes, une pour chaque langue ! Si l’une des deux est atteinte à la suite d’un accident, le patient parlera la langue de la région restante (maternelle ou l’autre apprise !). Il vaut donc mieux apprendre une langue étrangère dès notre première enfance, pour qu’elle ne soit peut-être plus si « étrangère » que cela…

• L’IRMf est aussi venue en aide au système judiciaire, en démontrant que, contrairement aux enfants et aux adultes, les adolescents décryptent de manière erronée le sentiment d’un visage (souriant, ou neutre) et donc, perdent le contrôle de la réponse impulsive à des stimuli attrayants (dû à une hyperactivité du cortex strié ventral du lobe frontal). La prise de décision chez l’adolescent peut donc être immature.Désormais, la peine de mort ne peut plus être appliquée aux États-Unis aux adolescents criminels de moins de 16 ans.

• L’IRMf a permis de détecter que la région du « gyrus fusiforme » ne s’active pas chez les autistes. Mais l’interprétation de ce fait est complexe : est-ce parce que cette région est déficiente, ou bien parce que les autistes portent leur attention sur d’autres choses que la reconnaissance d’un visage (fonction de cette région) pour se reporter sur d’autres domaines (certains autistes ont des capacités de calcul hors normes, d’apprentissage de langues, de mémorisation de listes, etc.) ?

L’apprentissage de la lecture elle-même façonne le fonctionnement de notre cerveau, en réaffectant les neurones de la reconnaissance des visages, pour en faire des « neurones de la lecture », entre autres.

Mais alors, qui décide de quoi en nous ? Voici quelques expériences qui nous en apprennent encore plus sur notre propre fonctionnement :

• L’éternelle question « qu’aurais-je fait dans telle condition ? » trouve peut-être une réponse. La problématique cornélienne suivante est ainsi posée : vous êtes réfugié avec votre famille dans une cave alors que votre village est assiégé par des ennemis prêts à vous tuer. Votre bébé se met à pleurer au moment même où vous entendez les ennemis approcher. Qu’allez-vous faire ? Couvrir le visage du bébé et l’étouffer et survivre vous et votre famille, ou bien le laisser crier et vous faire tous tuer ? Deux attitudes possibles… L’IRM montre qu’une plus grande activation de régions associées au raisonnement abstrait et au contrôle cognitif l’emporte sur l’activation de régions des émotions, ce qui permet de prédire une décision rationnelle…

• Autre expérience plus douce émotionnellement : on présente pendant 4 secondes des produits, puis leurs prix pendant 4 secondes, et 4 secondes plus tard, on leur demande s’ils achètent ou non le produit. L’IRMf prédit mieux que les sujets eux-mêmes ce qu’ils vont décider ! Ainsi, l’activation d’un noyau de neurones sensibles au produit et l’inhibition de l’insula (sensible aux prix effectifs) pendant les 4 premières secondes de présentation du produit prédisent l’achat par le sujet (homme ou femme), ou le non-achat à l’inverse…

• À vous de faire maintenant une petite expérience : Regardez cette figure qui montre soit un vase, soit deux visages se faisant face, suivant que l’on regarde l’une ou l’autre des zones colorées. Qu’avez-vous vu en premier ?

Illusion d'optique vase ou visage

Visages ou vase ?

On ne peut pas voir les deux à la fois. Des sujets en IRM à qui l’on montre cette figure pendant un court instant voient soit l’une ou l’autre des alternatives sans que personne ne puisse prédire laquelle sera interprétée. Toutefois, l’IRM a montré que si la zone de reconnaissance des visages était active quelques secondes avant que l’image soit présentée, le sujet reconnaîtra les visages parce que cette zone était activée spontanément avant ! Si cette région n’est pas activée avant, c’est le vase qui est reconnu.

L’IRMf démontre que la façon dont nous interprétons les choses est la conséquence de l’état dans lequel se trouve notre cerveau au moment ou l’événement se produit. Notre impression de « liberté », ne serait-elle qu’une illusion ?

• Un autre test a été réalisé afin de poursuivre ces découvertes : des volontaires voient défiler des lettres sur un écran à raison de 2 par seconde. Ils peuvent alors, quand ils le souhaitent, quand ils en ont envie, en choisir une, et appuyer sur l’un des boutons soit droit soit gauche de leur choix. Ils doivent alors se souvenir de la lettre vue au moment où ils ont appuyé et reconnaître la lettre en pressant à nouveau sur le même bouton droit ou gauche parmi les dernières lettres présentées. L’analyse de l’activité cérébrale par l’IRMf nous montre que l’activation d’une région particulière du cortex frontopolaire permet de prédire si le sujet va appuyer à droite ou à gauche 10 secondes avant l’appui du bouton lui-même et de l’activation de la région motrice qui donne l’ordre d’appuyer réellement sur tel ou tel bouton !!

• La vue d’un mot (par exemple, le mot « lion ») active les régions : visuelle, puis de reconnaissance visuelle des mots, et même l’aire de Broca (aire du langage), comme si on avait littéralement le « mot sur la langue ». Et qu’une image subliminale active elle aussi les mêmes régions, mais plus faiblement pour déclencher une réponse qui soit consciente. C’est comme si un « coordinateur central » déterminait ce qui est porté ou non à notre conscience.

• Plus incroyable encore, une femme plongée dans un état végétatif suite à un grave accident, n’ayant aucune réaction à la voix, au toucher (même un fort pincement de la peau), a été placée dans un IRM… et on a vu les régions du langage s’activer. Si on lui demande d’imaginer qu’elle joue au tennis, les mêmes régions que celles d’un sujet « sain » s’activent, de même lorsqu’on demande à cette femme de se promener dans sa maison. Cette femme, pourtant dans un état végétatif complet, comprend ce qui se dit et est capable de répondre ! Depuis, on a testé plusieurs personnes en état végétatif et 20 % d’entre elles sont capables de communiquer, ce qui ne signifie pas que les autres en soient incapables, mais que, peut-être, la technologie ne parvient tout simplement pas encore à détecter les faibles modifications d’activation cérébrale. Désormais, on peut obtenir des résultats semblables avec un simple EEG (ce qui est beaucoup moins onéreux). On peut donc « communiquer » avec certaines personnes en état végétatif ou dans le coma via un simple EEG a leur demandant par exemple de ne penser à rien (pour une réponse négative) et à s’imaginer pratiquant du tennis (pour répondre par l’affirmative).

Chapitre V : Le cerveau sondé par les molécules d’eau

Denis Le Bihan a contribué aussi à l’invention d’un autre IRM : l’IRM de diffusion. Il étudie, pour simplifier, le comportement des molécules d’eau soumises à un champ magnétique. En 1984, les premières images ont été obtenues dans un aimant de 0,5 tesla (le tesla étant l’unité de mesure du magnétisme). Aujourd’hui, l’IRM de diffusion est installée sur quasiment tous les scanners IRM du monde. Dès 1993, l’IRM de diffusion fut appliquée pour le traitement par thrombolyse de l’AVC et approuvée par l’administration américaine en 1996. L’IRM permet d’identifier les régions atteintes, mais aussi les régions en souffrance et qui seront détruites si rien n’est fait.

Chaque année plus de 130 000 personnes sont victimes d’un accident vasculaire cérébral (AVC) : un caillot ou une plaque d’athérome est venu boucher une artère du cerveau. La zone non irriguée et privée d’oxygène et de sucre cesse progressivement de fonctionner. Si on attend trop longtemps, 20 % des victimes échappent à la mort, mais 75 % restent handicapés d’un côté, souvent aphasiques. Même après une rééducation, la vie est irrémédiablement bouleversée et se résumera souvent à un va-et-vient entre le lit et le fauteuil. Un patient sur trois n’est plus indépendant pour les tâches quotidiennes. Pourtant, l’appel du 15 et le transfert immédiat dans un service d’urgences neurovasculaires suivi d’un examen IRM (en particulier avec une IRM de diffusion) ciblent la région atteinte. Toute minute perdue « tue » 2 millions de neurones. Avec la thrombolyse (injection d’un médicament qui dissout le caillot), une fois sur deux, les symptômes disparaissent immédiatement et complètement dans la minute ! Mais en 2012, seuls 2 % des victimes d’AVC arrivaient à temps à l’hôpital alors que la thrombolyse guidée par IRM serait efficace sur 15 fois plus. La raison de ce faible résultat est due, en partie, à une méconnaissance des symptômes qui sont malheureusement pris pour un besoin de repos (fatigue subite, mal à servir d’une main qui paraît lourde, engourdie, mais indolore, une jambe qui traîne), alors que les 3 premières heures sont déterminantes.

L’IRM de diffusion de l’eau est aussi utilisée dans le diagnostic de certains cancers. La méthode classique utilise la TEP, mais l’IRM de diffusion permet de s’affranchir de l’injection de produits radioactifs au patient. En 1980 en effet, on a découvert que le coefficient de diffusion de l’eau est ralenti dans les tissus cancéreux. En 2004, le professeur japonais Takahara a créé une amélioration permettant d’amplifier le contraste des régions cancéreuses sur l’imagerie. Toutefois, on ne sait pas encore expliquer pourquoi la vitesse de diffusion de l’eau est ralentie par les tumeurs cancéreuses, mais on sait les localiser précisément. Actuellement, l’efficacité du traitement par la chimiothérapie ne peut être évaluée qu’après de longs mois. L’IRM de diffusion permet dès les premiers jours de traitement de valider leur efficacité, et donc, de gagner un temps précieux dans le combat contre le cancer. Cette révolution dans le traitement du cancer est en cours d’évaluation aux États-Unis pour les cancers du cerveau, du sein et de la prostate.

L’IRM de diffusion pourrait aussi être utilisée pour le diagnostic du « non-cancer » du sein en particulier. Le diagnostic est surévalué du fait de la mise en place systématique de la mammographie qui montre des lésions suspectes, souvent bénignes, mais qui nécessitent actuellement un traitement chirurgical pour en démontrer ou réfuter le caractère cancéreux (de la biopsie à l’ablation du sein) ! L’IRM de diffusion permet d’identifier correctement ces lésions non cancéreuses et d’éviter alors toute intervention préventive inadaptée.

L’IRM de diffusion pourrait aussi être utilisée dans le traitement du cancer par thermothérapie en chauffant les tissus cancéreux à plus de 43 °C pour en détruire les cellules en installant un système de chauffage par radiofréquence à l’intérieur de l’IRM. On peut voir alors, en temps réel, la température atteinte en chaque point de la région, et de s’assurer que les tissus sains ne seront pas détruis contrairement aux tissus cancéreux. Une autre technique pourrait faire intervenir les ultrasons focalisés qui brûleraient eux aussi le tissu cancéreux pendant un très court instant. Plusieurs prototypes sont en cours de tests.

L’IRM de diffusion a aussi permis de découvrir que l’on pouvait « suivre » le trajet des connexions dans la matière blanche (paquets d’axones). L’intérêt est d’étudier les pathologies de cette région, comme la sclérose en plaques. Le procédé, inventé dès 1992 sous le nom de DTI (Diffusion Tensor Imaging) par Denis le Bihan et deux autres chercheurs est maintenant installé sur la quasi-totalité des scanners du monde. Les images extraordinaires représentent les paquets d’axones et on peut en suivre le trajet (l’image de la couverture du livre en est une illustration).

L’intérêt fut la découverte de nœuds, comme des « correspondances » d’aéroports entre plusieurs trajets. Certaines pathologies cérébrales ont été étudiées, et en particulier certaines affections psychiatriques comme la schizophrénie qui serait en partie, due à un « défaut » de fonctionnement de ces nœuds. Certaines informations n’arrivant pas en même temps, suivant le trajet emprunté, et donnant alors au patient l’impression d’avoir deux informations au lieu d’une seule (hallucinations auditives en particulier). Un peu comme si un joueur de tennis qui anticipe (comme nous le faisons tous à tout moment) se préparait à relancer la balle à tel endroit à tel moment, et que la balle soit déjà passée alors qu’il serait encore en train de la voir arriver… Les schizophrènes perçoivent à un moment donné, des événements qui ont pu être émis à des moments différents, ce qui entraînerait la confusion.

Autre cas où des « défauts » dans la synchronisation peuvent être à l’origine de certaines maladies, par exemple, la dyslexie (trouble de l’apprentissage de la lecture et de la reconnaissance de voix). Les sons « ba » et « ga » ne diffèrent que par les 20 premières millisecondes. On note chez les patients dyslexiques un ralentissement au niveau de certaines fibres de connexion. La thérapie montre aussi que la normalisation des fibres est possible, et donc, prouve encore une fois, la faculté incroyable du cerveau à se façonner et refaçonner !

L’importance du « gainage isolant » (myélinisation) des connexions est fondamentale. Plus une fibre est myélinisée, plus elle fonctionne correctement. L’imagerie DTI commence même à être utilisée chez les prématurés afin d’évaluer leur maturation cérébrale et leurs possibles anomalies.

Chapitre VI : L’eau, molécule de l’esprit ?

L’eau est à l’origine de la vie sur la Terre, mais cette molécule magique est aussi et certainement à l’origine du fonctionnement de notre propre cerveau.

L’imagerie permet de voir l’activité du cerveau en traçant le débit sanguin dans telle ou telle région. Mais, en fait, les régions commencent à s’activer avant l’augmentation du débit qui n’est qu’une résultante du besoin d’oxygène nouveau à cet endroit, et reste aussi après que l’activation réelle soit retombée. Un peu comme un pompier qui arrive après le début de l’incendie, et qui reste après la fin, afin de s’assurer qu’aucune fumée ne peut faire repartir l’incendie. Ce qui est observé n’est que la conséquence de l’activation de zones, mais n’est pas aussi précis que l’on pourrait le souhaiter.

La méthode BOLD est sujette aux modifications dues à des « parasites » qu’est la présence de certains médicaments qui déforment le signal détecté. Or entre 2000 et 2006, Denis Le Bihan met en place une toute nouvelle façon de détecter l’activation du cerveau. En effet, certains chercheurs, depuis plus de 50 ans, ont observé que le tissu cérébral se « gonfle » dans les régions activées, et ceci, à partir de procédés optiques sur des cerveaux de rongeurs. L’hypothèse qui a depuis été vérifiée est que les cellules impliquées gonflent pendant leur activation.

L’idée à l’origine de l’IRM de diffusion inventée par Denis Le Bihan est qu’au lieu de regarder l’arrivée des molécules d’hémoglobine, on regarde la diffusion des molécules d’eau, leur « débit » dans le cerveau. Autant l’IRM BOLD montrait l’activation 3 secondes après le début et la fin de l’activation, l’IRM de diffusion montre des images exactement synchrones avec l’activation ou la désactivation des régions !

En fait, il existe deux types d’eau dans les tissus, comme dans deux réservoirs différents. L’une qui diffuse rapidement, et l’autre 5 fois plus lentement (mais c’est une hypothèse qui est encore controversée). C’est le temps où les molécules d’eau qui passent d’un réservoir à l’autre y restent qui serait déterminant.

Or, les cellules contiennent une molécule que l’on a appelée « aquaporine » qui est capable de faire passer les molécules d’eau une à une à très grande vitesse d’un réservoir à l’autre. C’est donc, cette molécule qui est la maîtresse de la silhouette de la cellule en la faisant gonfler ou non. Ce principe est utilisé dans certains médicaments antiépileptiques ou antimigraineux qui bloquent les aquaporines. Ces aquaporines se logent dans les cellules des fibres de connexion, à ce jour, aucune n’a été trouvée sur la membrane des neurones eux-mêmes. Les neurones ont peut-être un autre mécanisme pour contrôler le flux d’eau ?

Mais qu’est-ce que l’eau ? H2O bien sûr ! 2 atomes d’Hydrogène et 1 atome d’Oxygène !… Simplissime ? Pas tant que cela : la magie réside dans l’agencement de ces molécules. Elles pourraient être alignées, former un angle droit, trop facile ! Non, les deux atomes d’hydrogène et l’atome d’oxygène forment un angle à 104,5° qui permettent de faire de la molécule d’eau un dipôle électrique puissant. Une hypothèse avancée par Denis Le Bihan serait que les cellules gonflent par l’accumulation de molécules d’eau à leur surface. Les membranes des cellules chargées électriquement attirent les molécules d’eau, qui elles-mêmes en attirent d’autres, pour former un manteau, ce qui ralentirait la diffusion de l’eau dans certaines cellules. La cellule a un diamètre qui s’accroît de 5 %, et sa surface de 10 % ce qui est sensible à l’IRM de diffusion. On peut même considérer que l’IRM de diffusion est un marqueur du statut des membranes cellulaires dans les tissus.

La véritable question est d’expliquer le gonflement des neurones lors de leur activation. La réponse se trouve au niveau des dendrites (terminaison des axones des neurones provenant de milliers d’autres neurones) qui modifient la polarisation des membranes du corps du neurone en fonction des informations transportées par les autres neurones. On a découvert qu’en fait, ce ne serait pas l’activation neuronale qui consommerait de l’énergie, mais la remise en état du système après activation ! L’augmentation du débit sanguin serait alors peut-être juste une façon d’éliminer les moindres hausses de température des neurones activés (les Égyptiens auraient donc raison ?).

Chapitre VII : Le cerveau de cristal

Les molécules d’eau nous ont servi dans l’imagerie cérébrale, mais y aurait-il d’autres molécules pour nous apporter de nouvelles informations ? Par exemple, des traceurs pourraient nous montrer une lésion, même infime, en allant directement la trouver et s’y coller, comme pour nous faire signe. Ces nouveaux traceurs existent et sont issus des nanotechnologies. On pourrait alors étudier la production de petits vaisseaux sanguins dans les tumeurs cancéreuses, la mort d’une cellule dans les maladies neurodégénératives, l’inflammation dans la sclérose en plaques, ou encore la migration de cellules souches par exemple dans les organes. La recherche crée de nombreuses nanoparticules qui pourraient servir, mais très peu sont utilisables : en effet, le traceur est administré en général par injection et se transporte dans le sang. Il ne doit pas être toxique, savoir échapper au filtre du foie, savoir passer par les frontières très surveillées du cerveau, arriver masqué pour ne pas être rejeté, et en plus, reconnaître la cellule étudiée sans se tromper, et y rester assez longtemps pour être détecté avant d’être éliminé. Des milliers de variantes de nanotraceurs sont synthétisées, créées, testées, dans l’espoir qu’une seule fonctionnera, ce qui explique le coût de telles recherches.

Pour continuer à observer le fonctionnement du cerveau, on pourrait aussi imaginer quelques nouvelles pistes :

• l’hyperpolarisation : on refroidit quelques atomes dans un flacon, on les aimante très intensément, on les inclus dans des noyaux de molécules de xénon ou d’hélium qui sont des gaz inoffensifs, puis, on les injecte ou mieux, on les inhale. L’aimantation obtenue peut être 100 000 fois plus forte qu’en IRM standard et peut se conserver plusieurs heures. On obtient alors de nouvelles images, en particulier des cavités aériennes intéressantes dans les pathologies pulmonaires (avec l’hélium) ou du cerveau (avec le xénon).

• augmenter le champ magnétique du scanner IRM, pour passer couramment de 1,5 à 17 tesla (ce qui représente une prouesse technique et technologique mondiale implantée à NeuroSpin, centre de recherches unique au monde, français) pour étudier le corps entier sur 90 cm de diamètre (120 tonnes d’aimant, de 1400 ampères nécessaires à son utilisation, de l’ordre des énergies pour la fusion nucléaire). NeuroSpin a été créé afin d’offrir à plus de 150 personnes, chercheurs internationaux, mathématiciens, physiciens, neurobiologistes, radiologues, une plateforme leur permettant d’établir une architecture du cerveau à plusieurs échelles, étudient le développement cérébral et même la conscience, les interactions entre les gènes et l’environnement, l’imagerie thérapeutique qui permet de voir l’efficacité d’un médicament de suite et l’apparition des signes cliniques grâce à des outils uniques et intégrants les meilleurs appareils.

NeuroSpin aura donc des IRM de 3 à 7 tesla pour l’homme et de 7 à 17 tesla pour les animaux, mais aussi bien sûr, des EEG, des MEG, et autres moyens d’investigation, les logiciels conçus et améliorés continuellement, comme Brainvisa.

Mais le champ magnétique certes invisible, est-il inoffensif ? Ce n’est pas comme la radioactivité qui fait muter des cellules et être à l’origine de cancers ou de malformations. À ce jour, après des millions d’examens IRM depuis trente ans, aucune nocivité n’a été détectée. Mais cela n’empêche pas de prendre de grandes précautions et de rester vigilant.

Avec NeuroSpin, il deviendra possible d’observer avec une précision moléculaire notre cerveau entre autres, mais surtout de découvrir si un « code neural » existe, dirigeant le fonctionnement général de notre cerveau, comme un code génétique pour le fonctionnement de nos cellules.

Conclusion sur « Le cerveau de cristal » par Elisabeth Chervonaz-Humez

Denis Le Bihan dirige NeuroSpin qui est un centre de recherches du CEA unique au monde. NeuroSpin s’intéresse à l’étude du cerveau, en particulier du cerveau humain grâce à un appareil nommé IRM. C’est un pionnier, directeur de recherches à la fois médecin et physicien, il a mis au point l’IRM de diffusion alors qu’il n’était encore qu’un étudiant.

L’eau étant la molécule de l’esprit, les puissants aimants des IRM peuvent percevoir l’agitation de ces molécules et permettre d’observer le cerveau comme s’il était transparent. Grâce à l’IRM de diffusion, il a aussi été montré que des personnes dans le coma sont en mesure de communiquer et que la douleur peut se contrôler.

Ce livre nous conte l’histoire de la neuro-imagerie (imagerie du cerveau), en nous invitant à suivre les cheminements de la pensée des scientifiques lors de la découverte de nouveaux procédés. Même si parfois les sujets entrent dans les domaines de la mécanique quantique, des fondamentaux du magnétisme et de la physique, Denis Le Bihan illustre par des images simples et parlantes les concepts les plus abstraits.

Mais ce livre n’aurait eu qu’un piètre intérêt à mes yeux s’il s’arrêtait à cette histoire. Ce qui rend ce livre intéressant est qu’à chaque page, nous en apprenons plus sur le fonctionnement du cerveau, du nôtre comme celui des bébés ou des enfants, des Japonais ou des Français, des malades ou des handicapés, sur l’évolution de notre cerveau soumis à des apprentissages ou des événements de la vie, mais aussi sur les thérapies envisagées ou déjà appliquées.

Ce livre donne envie d’en apprendre encore plus sur le fonctionnement du cerveau afin de découvrir, peut-être, des possibilités d’appliquer, dans la vie courante, de nouvelles techniques et surtout de mieux nous comprendre, et donc aussi de réagir autrement à certains stimuli.

Denis Le Bihan reste tout au long du livre très humble alors qu’il est à l’origine de multiples découvertes qui permettent de soigner, de diagnostiquer, tous les jours, des milliers de personnes dans le monde.

Les avancées de l’imagerie médicale ont permis de diagnostiques prématurément et de traiter l’un des accidents les plus courants de la vie : l’AVC (qui tue deux fois plus de personnes que les accidents de la circulation !), mais encore faut-il que les victimes et leur entourage en diagnostiquent les premiers symptômes. Pour cela, une simple chanson apprise, y compris par les plus jeunes, peut sauver des vies !

Il donne aussi de bonnes bases pour aborder d’autres ouvrages ne traitant que d’une seule capacité du cerveau ou d’autres livres plus centrés sur une thématique, comme les ouvrages de Stanislas Dehaene sur la lecture ou l’apprentissage des mathématiques que l’on peut mettre en application de suite avec nos enfants, ou encore sur la manière dont notre cerveau lit, ou sur nous-mêmes (peut-être l’objet d’une future chronique !), mais aussi sur les dernières découvertes concernant la stimulation des aires précises de notre cerveau afin d’améliorer certaines de nos capacités personnelles.

Les découvertes décrites dans cet ouvrage confirment l’intérêt des entraînements mentaux de visualisation d’objectifs ou de tâches afin de les réaliser plus facilement, plus rapidement.

Nous sommes déjà en train de permettre à des personnes handicapées de pouvoir s’exprimer, se mouvoir entre autres, via l’activation de certaines zones du cerveau, et ce, après un apprentissage de seulement quelques heures.

On peut même imaginer le pilotage de robots par la seule pensée. Et, d’ores et déjà, au dernier salon technologique japonais, un nouveau « jeu » est commandé par la pensée, dans un but pédagogique d’apprentissage de la concentration chez certains enfants.

En plus des images statiques, voir le fonctionnement du cerveau en direct nous permet d’entrer dans l’ère de la compréhension des maladies psychiatriques, du développement des maladies neurodégénératives comme d’Alzeihmer, ou Parkinson !

Un livre écrit par un scientifique qui sait se mettre à la portée de toutes et tous et qui soulève pour nous le couvercle de notre propre crâne pour notre bonheur ! Un “Connais-toi toi-même” appliqué et concret !

Points forts :

  • Bonne description des différentes techniques existantes utilisés lors de divers examens médicaux du cerveau
  • Un florilège d’exemples du fabuleux pouvoir d’adaptation et d’apprentissage de notre cerveau
  • Certains exemples nous donnent des pistes qui peuvent être mises en application de suite
  • Réflexions que nous pouvons nous appliquer à nous-mêmes et mieux nous comprendre

Points faibles :

  • Explications très techniques à diverses reprises sur les principes employées
  • A la fin, de très (trop ?) longues descriptions du centre NeuroSpin, créé sur une idée de l’auteur, même si on comprend combien il peut en être fier
  • La structure du livre choisie, chronologique, oblige l’auteur à revenir sur les mêmes sujets ou exemples, pour les approfondir à chaque nouveau matériel inventé

La note d’Elisabeth Chervonaz-Humez :

Avez-vous lu le livre ? Combien le notez-vous ?

Médiocre - Aucun intérêtPassable - Un ou deux passages intéressantsMoyen - Quelques bonnes idéesBon - A changé ma vie sur un aspect bien précis !Très bon - A complètement changé ma vie ! (Pas encore de Note)

Lire plus de commentaires sur « Le cerveau de cristal » sur Amazon

Acheter « Le cerveau de cristal » sur Amazon :

Cet article vous a plu ?

Allez encore plus loin en téléchargeant gratuitementmon livre numérique « Vivez la vie de vos rêves grâce à votre blog » qui détaille :

– Comment mon entreprise basée sur mes blogs a générée 28 843,75 € HT de CA par mois lors de sa première année
– Pour moins de 10 heures de « travail » par semaine
– Et comment vous pouvez en faire autant… ou déjà commencer à dégager un complément de revenus,tout en pratiquant une de vos passions !

Prénom:

Email:

Je hais les spams : votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En vous inscrivant ici, vous recevrez des articles, vidéos, offres commerciales, podcasts et autres conseils pour vous aider à créer et développer votre entreprise et tout ce qui peut vous y aider directement ou indirectement. Voir mentions légales complètes en bas de page. Vous pouvez vous désabonner à tout instant.

Recherches utilisées pour trouver cet article :

cerveau cristal livre, cerveau cristal, cerveau de cristal livre, TELECHArger livre developpement personnel, ouvrages de développement personnel gratuit, livres best sellers de croissances personnel, livre développement personnel gratuit, livre audio télécharger developpementGoogle+


« Une construction, que ce soit un temple ou une maison, mais aussi des objets, des aliments, des vêtements, peuvent être consacrés à une entité, à une idée afin de servir à un travail déterminé. Quand on consacre un objet, on imprime dans son côté éthérique des empreintes, des images telles que désormais l’objet appartient à cette entité, à cette idée, il est réservé. Le Ciel a assisté à cette consécration, il en a été le témoin. À partir de ce moment-là, si des intrus essaient de s’en emparer, ils se rendent coupables d’une violation de domicile, il y a une « police » spirituelle qui les poursuit et les chasse.
Cela vous étonnera peut-être, mais les objets sont des sortes de demeures avec des portes et des fenêtres par où des entités peuvent entrer et sortir. Pour que les entités malfaisantes ne se servent pas de ces objets, consacrez-les au Seigneur, à la Mère divine, aux forces lumineuses et créatrices de la nature : ils seront réservés. »


https://www.facebook.com/photo.php?v=305310229580410&set=vb.100003043056449&type=2&theater


Ce système est une des nombreuses fonctions physiologiques mais pas en totalité automatisé telle la circulation sanguine. Si le corps manque d’exercices et de respirations adéquates, la circulation lymphatique s’encrasse et ralentie. C’est ici que le besoin d’être drainé d’une façon manuelle intervient. Cependant, pour bien d’autres raisons que j’énumèrerai plus tard, le drainage lymphatique devient essentielle tout autant que de changer l’huile d’une auto.

Il est avant tout une circulation liquide essentielle parallèle à la circulation sanguine. Le corps étant en majorité composé de liquides à plus ou moins 70%, ces liquides doivent circuler en toute fluidité pour maintenir le corps en santé, plein de vitalité et se transformer.

Ce système lymphatique draine les liquides en surplus maintenant l’équilibre hydrique. Il récupère les déchets que les autres systèmes n’ont pu prendre afin de purifier ces liquides, les filtrer et les retourner dans le sang.

Les vaisseaux lymphatiques sont fins et délicats et les capillaires encore davantage. De ce fait, une technique particulière et précise a été conçue afin de parvenir à rétablir la circulation tout en dégageant les ganglions de ces obstructions à l’intérieur du système lymphatique. Aucun appareil ne peut remplacer les mains car les vaisseaux sont à des profondeurs différentes selon les endroits.

Même si cette technique n’est pas un massage, elle est très relaxante et énergisante et les résultats pour de nombreuses personnes sont spontanés.

La technique peut donner l’impression d’un massage. Le massage doit respecter la circulation du sang et le drainage doit respecter la circulation lymphatique, c’est donc très différent.

Choisir de se faire donner un drainage lymphatique c’est se choisir et il y a de nombreuses raisons que vous comprendrez au fil de ces informations.

Le drainage est un soin qui stimule le corps et l’esprit. Il nourrit et rectifie la libre circulation tout en corrigeant les déficiences. Il purifie, désintoxique et produit un effet qui rajeunit les tissus. Il a donc un effet préventif et curatif.

Les effets du drainage lymphatique

Le drainage apporte les effets bénéfiques suivants:

* Effet antioedémateux

*Amélioration de la microcirculation

*Effet régénérant

*Effet cicatrisant

*Redonne le plein potentiel au système immunitaire

*Produit une action antalgique et relaxante.

* Même s’il n’est pas un véritable massage, vous en ressentez autant de bienfait.

CONCERNANT LA GLANDE PINÉALE: C’est plus que le temps de détartrer cette glande. Voici les liens qui vous donneront les détails;

https://lephareeclaireur.wordpress.com/2013/07/09/remettre-en-fonction-la-glande-pinale-2e-partie-2-billets/

https://lephareeclaireur.wordpress.com/2013/07/09/remettre-en-fonction-la-glande-pinale-2e-partie-par-philippe-william-sinclair-suite-du-premier-billet/

Le drainage lymphatique ( d’après moi) au détartrage de la glande pinéale, pas à 100% j’en convient mais cela aide. Le détartrage produit des particules de déchets que la lymphe peut purifier, c’est surtout pour cette raison que je favorise cette parenthèse. Il est si important ce détartrage que je me dois de le mentionner.

J’aborderai dans un prochain billet les avantages spirituels à recevoir ces drainages lymphatiques, à ne pas dédaigner.

À suivre…

Pour être certain(e)  de recevoir ces infos si cela vous intéresse, pensez à vous inscrire à mon blog.

Merci de tout coeur pour votre intérêt et soutient.

Que la Source coule en chacun(e) en vous.

Bernard Bélanger,thérapeute/formateur en santé globale


REMETTRE EN FONCTION SA GLANDE PINÉALE… 2ème partie

http://philippe-william-sinclair.com/2013/07/07/remettre-en-fonction-sa-glande-pineale-2eme-partie/GLANDE PINÉALE   PHILIPPE-WILLIAM SINCLAIR

La Glande Pinéale et sa réactivation

Au milieu du cerveau il existe un centre qui est relié à la glande pinéale et qui ne se nourrit que d’images et de pensées brillantes et sublimes, lesquelles nous pouvons admirer au sein de la Nature ou bien en les créant dans son imagination. De ce centre, à l’aide du corps éthéré, l’essence de la Beauté est transmise à l’âme et l’âme se nourrit d’elle et s’accroît. Parce que toute belle image, ainsi que toute couleur, exhale un parfum, une fragrance spéciale qui est absorbée par ce centre et nourrit l’âme, ainsi nous devons apporter une attention toute particulière à nous pensées.

Ainsi peu à peu se développe la conscience universelle et l’intuition en l’homme. Et l’intuition est reliée à la croissance du corps Causal.  S’il existe une coordination entre le cerveau et le Grand Sympathique, l’intuition est éveillée et l’homme peut dès lors en percevoir la Verité. Cette coordination est soutenue par les belles images et les pensées harmonieuses que l’humain concrétise en lui-même. Voilà pourquoi on ne doit pas laisser les pensées et les influences négatives nous pénétrer, détruire cette coordination et empêcher l’évolution du corps Spirituel et ses organes.

Nous devons nous éloigner des soucis, ne pas nous inquiéter pour des riens car cela détruit la coordination, incite à la perte de ses dons et paralyse la croissance des organes spirituels. C’est pourquoi nous devons avoir du sang-froid, mais ne pas être indifférent pour autant aux chagrins et aux souffrances des gens.  Vous allez c’est certain, me dire que tout cela est difficile à vivre ou impossible à faire au quotidien… Je sais !  Mais après tout, ne sommes-nous pas venus ici pour y travailler ?

Comme tout le monde, je fais de mon mieux chaque jour de par ce que je suis capable de concrétiser au meilleur de mes capacités.  J’y travaille tous les jours et tout comme vous, je souhaite voir jour après jours des résultats probants…

Si nous nous laissons aller qu’à la domination de l’hémisphère gauche, nous nous retrouvons à ne pas rendre active notre glande pinéale.  Alors, n’analysons pas trop et laissons à la Vie et à l’Univers le bon soin de nous apporter le meilleur jour après jour.  Mais encore faut-il s’aider et être aidé et supporté par certaines compréhensions et certains produits.

Et voici quelque chose qui pourrait vous intéresser.  C’est un Projet que j’ai mis en action depuis quelques temps et que de nombreuses personnes réalisent chaque jour dans presque tous les fuseaux horaires de la planète.  Ce projet permet de mettre de l’avant des pensées positives afin de transformer votre quotidien et de ce fait, activant un peu plus votre Glande Pinéale.  Voici ce lien en 5 langues: http://philippe-william-sinclair.com/vague-quantique/

.’.

Fait étrange, en 2011, un Cercle Agraire (Crop Circle) a été découvert indiquant d’une façon précise la structure chimique de la mélatonine.  Voici la photo:

CROP CIRCLE MÉLATONINE   PHILIPPE-WILLIAM SINCLAIR

.’.

Voici donc maintenant une liste de produits pouvant nous aider à nous nettoyer, à détartrer et à activer…

mélatonine   PHILIPPE-WILLIAM SINCLAIR

La mélatonine est de plus en plus connue pour ses qualités anti-sénescence, elle stimule le système immunitaire, est antioxydante.  Et ce qui n’est pas à négliger, elle a aussi la capacité à promouvoir des habitudes de sommeil saine pour mieux nous protéger de la pollution électromagnétique. Quand les gens commencent à prendre de la mélatonine, nombreuses sont les personnes qui ressentent augmenté l’empathie en elles, et ceci les menant à des relations plus harmonieuses entre les membres de la famille et les amis(es).

De plus, la mélatonine stimule la production des enzymes antioxydantes tels que les lymphocytes T et les cellules naturelles tueuses (appartenant a la même famille que les lymphocytes T). La mélatonine est elle-même un puissant antioxydant qui inhibe les radicaux libres. Elle possède des propriétés anti-cancéreuses qui lui permettent de détruire des cellules tumorales humaines en inhibant leur taux de croissance grâce à sa capacité à pouvoir abaisser la température corporelle. Grâce à ses propriétés antioxydantes, la mélatonine empêche que des lésions oxydatives agissent sur l’ADN, les protéines, les lipides et les acides aminés.

Le niveau de mélatonine naturel du corps, peut être stimulé juste en prenant une addition de mélatonine en comprimé acheté sur le  marché.  Commencez avec 1mg et vous pourrez augmenter jusqu’à 3mg.  C’est à vous de voir où vous vous sentez bien.  Certes, il est possible que vous puissiez vous réveiller avec la tête un peu grosse au réveil, mais cela pourrait juste démontrer que vous viviez une carence en mélatonine depuis longtemps…  Mais soyez sans inquiétude, cela va passer !

SUITE…………. PROCHAIN BILLET

Bernard Bélanger,thérapeute/formateur holistique


http://philippe-william-sinclair.com/2013/07/07/remettre-en-fonction-sa-glande-pineale-2eme-partie/

SUITE DU PREMIER BILLET
MÉLATONINE   PHILIPPE-WILLIAM SINCLAIR

Prendre de la mélatonine au coucher, et surtout pas avant de conduire ou d’utiliser de la machinerie lourde.

La prise de 3 mg de mélatonine par jour le soir, 30 minutes avant le coucher, s’est avérée efficace chez 80% des gens. À vous de l’expérimenter.  Beaucoup de personnes prennent davantage de mg, mais 1 à 3mg suffisent pour retrouver un bon cycle circadien.

Vous pouvez certes vous alimenter de produits riches en mélatonine (les bananes, tomates, le gingembre, riz, maïs, avoine, orge, et le vin rouge).

On peut aussi éviter de prendre les substances qui bloquent la sécrétion de la mélatonine, comme les anxiolytiques, les antidépresseurs, la caféine, le tabac, la vitamine B12, l’alcool, et l’aspirine ; ou encore augmenter l’exposition quotidienne à la lumière du jour ou à la lumière artificielle, de préférence au réveil…

.’.

Nous devons comprendre aussi, que nos organismes contiennent beaucoup trop de toxines dont les métaux lourds, dont nous devons nous libérer.  Ceci  permettra d’ailleurs au corps de retrouver davantage sa santé et permettra à la Glande Pinéale de se détartrer davantage pour se réactiver par la suite.  L’un ne va pas sans l’autre.

.’.

CORIANDRE  PHILIPPE-WILLIAM SINCLAIR

    LA CORIANDRE et ses propriétés hors du commun
    Cette herbe aromatique a la faculté de mobiliser le mercure, le cadmium, le plomb et l’aluminium et ce, aussi bien dans les os que dans le système nerveux central.
    C’est d’une façon probable, le seul agent efficace capable de mobiliser le mercure logé dans I’espace intracellulaire (combiné à la mitochondrie, la tubuline, les liposomes, etc.) et dans le noyau de la cellule (réparant les dommages causés à I’ADN par le mercure).
    Dans la mesure où la coriandre mobilise davantage de toxines qu’elle ne peut en acheminer hors du corps, il est indispensable d’administrer et d’une façon simultanée un agent absorbant les toxines dans I’intestin : c’est le rôle de la chlorella.
  • Posologie et application de teinture de coriandre :
    donner 2 gouttes 2 fois/jour au début juste avant le repas ou 30 minutes après la prise de chlorella.
    Augmenter progressivement jusqu’a 10 gouttes 3 fois/jour pour un bon résultat.
    Lors de la phase initiale de désintoxication, la coriandre devrait être administrée pendant 1 semaine, en interrompant pendant 2-3 semaines.
  • Il existe d’autres façons d’administrer la coriandre :
  • Application externe :
    5 gouttes 2 fois par jour sur les chevilles afin de mobiliser les métaux logés dans tous les organes, articulations et structures situés au-dessous du diaphragme, et sur les poignets pour les organes, articulations et structures se trouvant au-dessus du diaphragme.
    Les poignets sont dotés d’une intense innervation autonome (absorption axonale de la coriandre) et sont traversés par les principaux réseaux Iymphatiques (absorption Iymphatique).Efficace en cas de maux de tête ou autres symptômes aigus (douleurs articulaires, angine, maux de tête) : frotter 10-15 gouttes sur la partie douloureuse.
    Soulage, la plupart du temps, presque instantanément.
  • Infusion de coriandre :
    verser 10 à 20 gouttes dans une tasse d’eau chaude.
    Boire lentement.
  • Nettoie avec rapidité le cerveau de nombreuses neurotoxines.

.’.

chlorella-the-super-food  PHILIPPE-WILLIAM SINCLAIR

Chlorella :

    La chlorella existe sous la forme

C. pyrénéidosa

    (meilleure absorption des toxines) et C. vulgaris (contient davantage de CGF, plus digeste, mais moindre capacité d’absorption des métaux).
  • Posologie :
    commencer par 1 gramme (= 4 comprimes à 250 mg) 3-4 fois/jour.
    C’est la dose standard d’entretien pour une personne adulte au cours des 6-24 mois de désintoxication active.
  • Pendant les phases de désintoxication plus intenses
    (toutes les 2-4 semaines, pendant une dizaine de jours), chaque fois que la coriandre est administrée, la dose peut être augmentée à 3 ou 4 grammes 3 fois par jour, puis revenir à la posologie d’entretien.
    De préférence, prendre 30 minutes avant les repas principaux, car de cette façon, la chlorella se trouve exactement dans la portion d’intestin grêle qui reçoit la bile au début du repas et peut, ainsi, embarquer les métaux et les autres déchets toxiques. Ceux-ci seront alors absorbés par la membrane cellulaire de la chlorella et évacués par les selles.Si vous prenez de la vitamine C lors de votre programme de désintoxication, il faut la prendre aussi loin que possible de la chlorella (après les repas de préférence).
  • Lors du retrait des amalgames dentaires,
    il convient d’administrer une dose plus importante les 2 jours précédant I’intervention, puis 2-5 jours après I’intervention (plus le nombre d’amalgames dentaires retirés est important, plus les doses et la durée doivent être augmentées).
    Par contre, ne pas administrer de coriandre pendant le l’intervention dentaire.
    Il ne faut pas, à cet instant, exposer le patient à une quantité supplémentaire de métaux lourds et donc ne pas libérer ceux qui sont stockés en profondeur dans les tissus.
  • Effets secondaires : La plupart des effets secondaires résultent des effets toxiques dus aux métaux qui ont été captés et sont acheminés hors de I’organisme. Ce problème est évité d’une manière instantanée en augmentant la dose de chlorella, et non en la diminuant, ce qui ne ferait qu’empirer le problème (de faibles doses de chlorella mobilisent plus de métal qu’elles ne peut en absorber dans I’intestin alors que de fortes doses de chlorella peuvent mobiliser plus de toxines qu’il ne s’en trouve).

Vous comprendrez bien sûr, qu’il est question de désintoxication des métaux lourds logés dans tout l’organisme… Mais il serait merveilleux de pouvoir retrouver dans votre alimentation au quotidien de la Coriandre fraiche à mettre à tous vos plats et sans retenue.

.’.

AIL  PHILIPPE-WILLIAM SINCLAIR

AIL DES BOIS    PHILIPPE-WILLIAM SINCLAIR

Ail (allium sativum) et ail des bois ou des ours (allium ursinum) :

  • L’ail contient des éléments qui protègent les globules rouges et les globules blancs de I’oxydation causée par les métaux présents dans la circulation sanguine (au cours de leur évacuation) mais il possède aussi ses propres fonctions désintoxiquantes.
  • L’ail contient de nombreux composés soufrés, dont le groupe remarquable des sulph-hydryl qui oxydent le mercure, le cadmium et le plomb en les rendant solubles dans I’eau. Il est alors facile pour I’organisme de se débarrasser de ces substances.
  • L’ail contient aussi I’alliine qui, à l’aide d’une enzyme, se transforme en allicine, « agent antimicrobien naturel le plus puissant ». Or les patients intoxiqués par les métaux souffrent presque toujours d’infections secondaires, qui sont souvent la cause d’un certains nombre de leurs symptômes.
  • Mais l’ail contient aussi le minéral le plus important qui protège de la toxicité du mercure, le sélénium bioactif. La plupart des produits contenant du sélénium sont mal absorbés et n’atteignent pas les régions du corps qui en auraient besoin. Le sélénium de I’ail constitue la source biologique naturelle la plus bénéfique à notre disposition.
  • L’ail protège à la fois des maladies cardiaques et du cancer. La demi-vie de I’allicine (une fois I’ail écrasé) ne dépasse pas 14 jours. La plupart des présentations commerciales de I’ail ne contient plus d’allicine active. Ce qui les différencie de I’ail lyophilisé. La teinture d’ail des bois ou des ours est excellente pour la désintoxication, mais moins efficace comme agent antimicrobien.Posologie : 1-3 capsules d’ail lyophilisé après chaque repas. Commencer par une capsule par jour après le repas principal, augmenter progressivement vers une posologie plus élevée. Au début, le patient peut ressentir des malaises (en raison de la destruction des mycoses pathogènes ou des bactéries). Verser 5-10 gouttes d’ail des bois ou des ours sur la nourriture au moins 3 fois par jour.

.’.

HUILE DE POISSONS   PHILIPPE-WILLIAM SINCLAIR

Huile de poisson :

    Les complexes d’acides gras EPA et DHA contenus dans I’huile de poisson accroissent la flexibilité des globules rouges et des globules blancs, améliorant ainsi la micro circulation dans le cerveau, le coeur et les autres tissus. L’ensemble des fonctions de désintoxication dépend d’un apport optimal en oxygène et d’une bonne circulation sanguine.

Posologie :

    1 gelule d’Oméga 3,  4 fois par jour pendant la phase active du soin, et 1 gélule 2 fois par jour comme dose d’entretien.

Tous les jours,   dans TOUS les cas, et   pendant toute la durée que vous allez vous traiter :

    1. éviter les apports de produits toxiques, et en privilégiant en totalité, les aliments de production biologique ou bio-énergétique.
    2. une ADDITION qui sera la base du soin, et contribuera À RENFORCER  l’organisme :
      Prendre 6 jours sur 7 (1 jour de « repos » par semaine) ou 25 jours par mois (et 5 jours d’arrêt)

.’.

  • Ail des ours : teinture-mère Ceres

4 gouttes dans un verre d’eau, 3 x par jour

  • Coriandre : teinture-mère Ceres

4 gouttes dans un verre d’eau, 1 x par jour, le matin

  • Chlorella

2 comprimés de 250 mg 3 x par jour avant les repas.

  • Préparation protéinée à base de soja

1 à 2 fois par jour, et au minimum le matin

  • Une formulation Multi-minéraux

selon formulation – à préciser par votre thérapeute.

  • Un antioxydant universel

selon formulation.

  • Vitamine C 500 retard

2 capsules par jour avec les repas.

  • Vitamine E 400 UI

1 capsule 1 x par jour le matin, avec le repas.

  • Acides gras EPA / EPO

1 à 2 capsules 3 X par jour pendant les repas

  • Sélénium 100 mcg

1 capsule 2 x par jour avec les repas

.’.

Un drainage efficace des émonctoires et en particulier du foie, pour faciliter l’élimination et soulager l’organisme…  donc une bonne cure pour le foie, serait la bienvenue !

.’.

ET POURQUOI PAS LES REINS ?

Et maintenant… LE PERSIL

Un petit Truc bien simple à employer tous les mois…

Avec le temps, le sel s’accumule dans le corps

et pour lutter contre cela nous devons nous nettoyer.

Comment affronter ce soucis?
Cela est en réalité si simple:
Prendre un bouquet de persil
le Laver , le couper , le mettre dans une casserole et versez de l’eau propre,

laissez bouillir pendant dix minutes et laisser refroidir.

filtrer et verser dans une bouteille propre et
conserver à l’intérieur du réfrigérateur

boire un verre tous les jours.

Tout le sel et autres poisons accumulés sortiront de vos reins par miction,

vous serez en mesure alors de constater la différence .

Le Persil est l’un des meilleurs soins pour le nettoyage des reins et il est naturel!

Partagez …. Passez le mot!

.’.

eau---danger-au-robinet   PHILIPPE-WILLIAM SINCLAIR

.’.

Le fluor :Les indications portant sur les risques du fluor pour la santé se multiplient dans la littérature professionnelle.

Lorsque la bouche est colonisée par de mauvais germes, le fluor augmente la libération du mercure des amalgames, et la transformation du mercure méthylé bivalent en mercure méthylé monovalent très toxique.

Le fluor est un générateur non spécifique d’allergies, il augmente la prédisposition de l’organisme à réagir à des substances allergisantes.

Le docteur Hans Nieper a signalé que le fluorure de sodium favorise la survenue de cancer.

L’addition de fluorure de sodium dans l’eau potable a entraîné une augmentation de 15% de l’incidence du cancer…

L’administration de fluor aux enfants aurait entraîné une baisse des capacités cérébrales, de l’agitation motrice, de l’anémie, des cheveux clairsemés et surtout des troubles considérables des défenses immunitaires avec pour conséquence des infections respiratoires répétées et des otites moyennes.

Ces craintes émanant de sources scientifiques très sérieuses et multiples, devraient suffirent pour inciter à ne pas utiliser des comprimés de fluor chez l’enfant, pas plus que du dentifrice au fluor ou de l’eau potable fluorée, et cela jusqu’à ce qu’une mise au point claire et définitive soit établie sur les risques encourus.

Alors, buvez de une eau ne comportant aucun fluor… C’est évident si l’on désire non pas juste demeurer en santé, mais avant tout en vie !

.’.

Voilà pour cette 2ème partie.  Espérant que ces informations sauront éclaircir davantage votre esprit afin de faire des choix judicieux pour les bons soins apportés à la Glande Pinéale.

Pour la 3ème partie, je traiterai de l’importance de l’équilibre du ph du corps et des effets sur la Glande Pinéale.  D’ici là, portez vous bien et bonne Réactivation de la Glande Pinéale…

William

Share this:
WordPress:

Cette entrée a été publiée le 7 juillet 2013. Classé dans Ésotérisme et Parapsychologie, Croissance Personnelle, LE SECRET DE LA RÉUSSITE,Médiumnité et Inexpliqué, Non classé, ON NE NOUS DIT PAS TOUT !, PENSÉES POSITIVES, PHYSIQUE QUANTIQUE, POUVOIR DU SUBCONSCIENT,Spiritualité et Nouvel-Âge et a été tagué AIL, AIL DES BOIS, AIL DES OURS, ANTIOXYDANT, CHLORELLA, CORIANDRE, FLUOR, FLUOR DANGER,MÉLATONINE, PENSÉES POSITIVES, PERSIL, PHILIPPE-WILLIAM SINCLAIR, POUVOIR DE L’ESPRIT, POUVOIR DU SUBCONSCIENT, PROJET VAGUE QUANTIQUE, PROPULSION UNIVERSALIS, RÉACTIVATION GLANDE PINÉALE, SYSTÈME IMMUNITAIRE.

2 Réponses

Bernard Bélanger,thérapeute/formateur holistique


Métatron – CONSCIENCE ANIMALE, LA NATURE BIENVEILLANTE DES CHIENS ET DES CHATS

Conscience animale,
La nature bienveillante des chiens et des chats,
Les félidés sacrés

L’Archange Métatron via James Tyberonn
Traduit par Martine Racine qui m’a donné son accord et ses encouragements chaleureux pour le reproduire ici. Merci à elle ! @

« Salutations Maîtres ! Je suis Métatron Seigneur de Lumière, et je vous étreins en ce moment. J’accueille les énergies et la présence des Maîtres Ascensionnés du Conseil Cosmique de Lumière et des Êtres bienveillants de l’Alliance Siro-Pléiadienne. Nous nous joignons en pluralité, dans la joie, pour souhaiter la bienvenue à chacun de vous, en un moment « Présent » d’amour inconditionnel. Tandis que vous lisez ces mots, fermez les yeux un instant, et prenez le temps de sentir l’amour que nous vous adressons.

Très Chers, compte tenu du fait que vous êtes là pour apprendre, nous vous disons que l’« Université de la Terre de Polarité » est spécialement conçue pour l’évolution de l’âme humaine. Le cursus de cette Université, son processus éducatif, est en fait une version de l’Omni-Terre qui est créée et co-créée en Intelligence Divine. C’est une illusion qui a une raison d’être et qui ne peut être détruite. Réfléchissez-y. Cela ne signifie pas que vous n’avez pas de responsabilités dans le soin à prendre de la Terre et des Règnes qui la soutiennent, car cela fait certes aussi partie de l’enseignement.

Le but du Plan Terrestre est l’évolution de votre âme. La Terre soutient cette mission, d’après le plan Divin, selon un agrément, et tous les Règnes Terrestres y ont leur part. Et de même, nous vous disons que des versions d’autres Êtres d’Intelligence Divine sont ici pour soutenir l’humanité. Ils incluent les Maîtres de nombreux royaumes. Certains viennent en visiteurs pour vous soutenir pendant des périodes brèves mais influentes en pleine conscience d’Avatar.

Sachez aussi que des versions de Maîtres bienveillants ont accepté de se manifester sous diverses formes moins évoluées pour vous aider.

Les membres du Règne Animal sur la Terre sont là pour vous soutenir. Une partie du processus consiste pour eux à s’exprimer sur le Plan Terrestre sous forme de Conscience de « Groupe ». Les dimensions les plus profondes de l’être animal se trouvent, non au niveau individuel mais à celui de l’esprit collectif de l’espèce toute entière, et ce niveau plus élevé n’est pas en soi un enseignement dans la dualité.

Le Règne Animal : Les Enseignants Oubliés

Les êtres qui sont considérés en ce moment comme relevant du « Règne Animal » ont enseigné aux humains bien plus de choses que vous ne le reconnaissez.

Ces Êtres que vous appelez Animaux fonctionnent en grande intelligence, mais dans une matrice de modèles de pensée adaptée spécialement à l’aspect naturel du Plan Terrestre.

À un niveau beaucoup plus vaste que vous ne le saisissez, ils ont accepté d’être là pour aider l’humanité dans de nombreux domaines. Leur compréhension du Plan Terrestre en tant qu’Université du Développement pour les humains leur vient de leur Source de Maîtrise.

Leur format mental dans l’expression terrestre est tel qu’ils tiennent les humains pour pratiquement innocents. Bien que l’Humanité ait l’immense devoir de traiter les Animaux avec respect, ceux-ci ne considèrent pas les humains comme coupables. Le format mental qu’ils ont choisi sur la Terre n’inclut pas la notion de jugement/attribution de culpabilité. C’est plutôt un instinct bienveillant de soutien inconditionnel.

L’une des différences entre les chiens et les chats est que les chiens sont plus dans le domaine physique que les chats. D’une manière générale, les chats sont plus éthériques dans le champ de l’antimatière, tandis que les chiens sont plus dans la matière. Les chiens réagissent davantage à la fréquence de vos émotions tandis que les chats réagissent plutôt à la vibration et aux émanations de lumière. Les chiens ressentiront plus concrètement la colère et la culpabilité et y réagiront. Les chats ne peuvent faire l’expérience de la culpabilité, et ce détachement vis-à-vis des émotions humaines fait qu’ils paraissent plutôt distants.

Les Totems Animaux

Les Animaux ont une compréhension plus vaste des autres règnes conscients sur la Terre, et ont toujours eu la capacité d’apprendre cela aux humains. Vous avez malheureusement oublié par les temps qui courent combien vous avez appris de tous les Êtres du Règne Animal. Les humains des sociétés champêtres et indigènes apprirent beaucoup de choses dans le domaine de la médecine et de la nutrition en regardant les animaux interagir avec le règne végétal. Ils apprirent quelles plantes éviter et quelles plantes cultiver. Ils apprirent des techniques de survie et de comportement social, non seulement en observant les animaux mais aussi en communiquant par télépathie avec eux.

À présent, la seule véritable interaction avec le « Règne Animal » s’effectue par le biais des animaux domestiques. Ou, tristement, de loin, avec des animaux magnifiques enfermés dans des cages ou emprisonnés dans des zoos, et dans des fermes où ils sont élevés en batterie pour être mangés.

Et même si certaines espèces du Règne Animal ont consciemment accepté de s’offrir comme source de nourriture, cela doit s’effectuer dans le respect, la reconnaissance et la gratitude. Chasser les animaux pour le sport ne correspond pas à la même énergie que pour assurer sa survie. Chasser seulement pour se distraire, tuer des animaux pour la seule excitation primitive de la chasse, est mal.

Dans des incarnations précédentes, l’humanité était plus proche des animaux et comprenait l’intelligence et la sagesse qu’ils offraient à travers leurs modèles instinctuels, elle les reconnaissait comme des maîtres avisés. En conséquence ils s’identifiaient aux humains et interagissaient avec eux à un point vraiment remarquable.

Les Esprits Animaux ou Totems, reconnus et honorés en tant que maîtres de sagesse et pourvoyeurs par les Amérindiens, sont des exemples de la conscience collective élevée du Règne Animal qui se manifesta éthériquement pendant une ère de courte durée, afin d’aider les humains sous forme d’« Esprits ». Les cérémonies destinées à les reconnaître et à les honorer permirent bien sûr à l’intelligence élevée d’Animaux spécifiques d’interagir directement et harmonieusement avec les humains bienveillants des sociétés tribales indigènes.

Le savoir et la communication intuitive du Règne Animal avec la conscience Élémentale et Dévique de la Terre vivante, du Règne Minéral, du Feu et de l’Air, correspondent à une compréhension précise qui pourrait être d’une grande aide pour l’humanité en ces temps de changements terrestres.

Sirius

Et donc nous parlerons des Félidés Sacrés de Sirius A.

Les Félidés et Canidés Sacrés sont des Êtres extraordinaires qui apportent un soutien considérable au progrès évolutif de l’Humanité.

Les Félidés sont Divine Intelligence, pleinement évolués, magnifiquement conscients dans leur expression cristalline. Ils sont membres à la fois de l’Alliance Siro-Pléiadienne et de ce qu’on peut appeler le Conseil des Maîtres de Nibiru. Ceux-ci sont impliqués avec bienveillance dans l’évolution de conscience des planètes et races planétaires qui sont prêtes à passer au niveau suivant de leur Ascension.

Les Félidés

Ils sont une espèce de Félins originaires de Sirius A. Ce sont des Êtres qui sont entrés sur le plan Terrestre depuis la nuit des temps sous des formes et dans des rôles spécifiques. Actuellement leurs formes physiques sur la Terre sont ce qu’on peut appeler la famille Féline et Canine.

Ces formes physiques sur la Terre sont là pour vous soutenir, et dans leur matrice physique ils ne sont qu’une portion de la conscience de leur nature Sirienne.

Cela tient au fait que sur la Terre les Félidés s’expriment sous forme d’âme collective, qu’ils ne sont pas là pour évoluer en tant qu’espèce, mais plutôt pour aider la Terre et l’humanité dans leur évolution. La plus grande partie de leur conscience se situe au-dessus du plan Terrestre. Les félins fonctionnent largement dans le domaine éthérique ou de l’antimatière furtive.

Leur conscience intégrale exista et se manifesta au temps de la Lémurie, de l’Atlantide et de l’ancienne Égypte. Les Maîtres des Félidés Sacrés étaient impliqués dans le génie génétique pratiqué dans le Temple de la Purification (sur Poséidia) durant l’Âge d’Or de la Loi de Un. Cela se faisait d’une manière très positive et bienveillante, avant que les Fils Ariens de Bélial n’en fassent un mauvais usage à l’époque de la fin tragique de l’Atlantide.

Les Maîtres Félidés de Sirius A et Cétacés de Sirius B sont experts à l’intégration de l’esprit dans la matière physique. Non pas seulement en donnant de la force de vie à la forme physique, mais aussi en intégrant les niveaux élevés de conscience chakriques dans la matrice physique en multi dimensionnalité de niveau Mer-Ka-Na.

Cette aptitude à travailler avec l’humanité en termes énergétiques implique l’activation des chakras et corps cristallins de lumière plus élevés. Ce haut niveau de conscience est la Conscience Cristalline, et les Cétacés sont certes des Maîtres Cristallins. Leur rôle renouvelé sur la Terre inclut l’aide à la transition de la grille de polarité magnétique à la Grille Cristalline en évolution.

Question à Métatron : donc les Êtres de Sirius B sont essentiellement aquatiques et ceux de Sirius A Félins ?

Métatron : le domaine habité de Sirius B est essentiellement aquatique, ce que sont les Cétacés, les Dauphins et les Baleines. Mais ils ont une conscience suffisamment élevée pour manifester une forme aussi bien aquatique que terrestre.

Les formes de vie de l’étoile-sur Sirius A sont différentes.

Sirius A permet la Vie Humanoïde (Semences d’Étoiles) tout autant que celle des Félidés Sacrés. Ce sont tous là des Êtres d’Intelligence Divine ayant des expressions variées qui soutiennent le plan Terrestre. Ils interagissent tous avec votre planète à de nombreux niveaux sous une grande variété de formes.

Question à Métatron : vous avez dit que seuls les humains sont en évolution d’âme sur la Terre. Les dauphins et les baleines ne sont-ils pas aussi dans un état élevé de conscience et d’évolution ?

Métatron : Les Cétacés Sacrés sont certes dans un état élevé d’évolution. Mais ils ne se trouvent pas sur la Terre pour évoluer. Ils le sont déjà.

Donc comprenez qu’ils sont là pour soutenir la Terre et aider les humains. Ils sont physiquement présents pour ancrer l’énergie dans les parties aquatiques de la Terre de façon à faciliter l’équilibre de la planète et le passage du magnétique au cristallin.

Le retour éthérique, non physique, des « Dauphins d’Or » correspond à l’aide directe qu’ils apportent à l’humanité dans son évolution vers le champ de la Mer-Ka-Na Cristalline. Les Félidés assistent l’humanité en manifestation physique, mais ils ont aussi aidé dans le passé en Maîtrise éthérique non physique, notamment en Atlantide, en Amérique Centrale et en Égypte.

Les manifestations des Félidés dans le règne animal sont sous forme involuée. Ils sont là pour vous aider dans les champs émotionnel et mental. C’est le sujet essentiel de cette canalisation.

Question à Métatron : Je suis intrigué par les Félidés et Canidés de Sirius A. S’agit-il de chats et de chiens ? Pouvez-vous en dire davantage ?

Métatron : certaines races de chiens et de chats domestiques sont certes des dérivés particuliers des Félidés Semences d’Étoiles. Ils jouent des rôles spécifiques d’aide à l’humanité. Ils sont des produits de l’ingénierie génétique datant de l’Âge d’Or de l’Atlantide.

Cette ingénierie fut réalisée avec bienveillance par l’Alliance Siro-Pléiadienne, et elle se révéla extrêmement utile pour aider l’humanité qui s’enfonçait dans la matérialité du plan Terrestre.

Ce que vous appelez chiens et chats émanent de la même source et descendent des Félidés Semences d’Étoiles. Ce sont des formes physiques différentes de même origine.

Les Félidés de Sirius A sont une entité cristalline totalement consciente. Ils se sont fondus en une conscience collective, mais conservent une identité individuelle dans le champ harmonique plus élevé. Le Champ collectif a choisi d’aider l’humanité dans votre Univers et dans d’autres.

Les Chiens et les Chats

Les chiens et les chats, sous cette forme dérivée, apportent une énergie bienfaisante aux humains, à leurs gardiens. Ils ont la capacité de joindre leur champ d’énergie à celui des humains et peuvent devenir des fragments de la personnalité de leurs maîtres. C’est pourquoi certains d’entre eux peuvent manifester certaines caractéristiques physiques de leurs « maîtres », encore que cet aspect soit plus fréquent chez les chiens.

Les chiens expriment une extrême loyauté et l’amour inconditionnel. Un dévouement que l’humain reçoit énergétiquement et qui peut être une aide sous de nombreux aspects. Les chiens et les chats deviennent des compagnons, des guérisseurs et des protecteurs. Dans leur champ de conscience, les chats sont beaucoup plus dans l’éthérique (antimatière).

C’est pour cette raison que beaucoup d’anciennes sociétés vouaient un culte aux formes Félines du Jaguar, du lion, du Tigre et du Puma.

Ces êtres perçoivent extrêmement bien les formes-pensée des domaines éthériques et apportent une force et une protection furtives. Le chat domestique peut fournir une extraordinaire protection à ses maîtres contre les énergies négatives. Certaines races de chiens ont aussi cette aptitude, mais elle s’exprime et s’applique différemment.

Le ronronnement du chat est très efficace dans la guérison et dans la protection et la restauration de l’aura humaine. Les dons médiumniques des chats sont reconnus depuis longtemps. Des « Chats du Temple » étaient utilisés par de nombreuses anciennes sociétés pour ancrer et « garder » énergétiquement les sites sacrés. Les chats ont aussi été recherchés comme compagnons, alliés et protecteurs par les mystiques, les guérisseurs et les chamanes de diverses sociétés indigènes et monacales.

Les loups et d’autres espèces canines semblables possèdent les mêmes aptitudes dans les domaines médiumnique et mystique. Cela tient au fait que les chiens et les chats ont une puissante capacité à sentir et à voir dans une beaucoup plus grande dimensionnalité que l’humain.

Leur service dans les thérapies pour enfants maltraités, malades en fin de vie, dépressifs et personnes âgées dans les maisons de retraite sont des exemples frappants de leurs considérables talents de guérisseurs. Leur utilisation dans le domaine des soins par les animaux domestiques est de plus en plus reconnue. Dans le futur cela s’étendra encore davantage.

Les chats voient au-delà de la lumière visible, et ils peuvent réellement voir l’aura humaine, le champ électro magnétique humain et toutes sortes d’émanations énergétiques qui sont invisibles pour l’œil humain. Le large spectre perçu par les chats dans les champs de lumière est très étonnant. Ils voient à la fois dans les champs de la matière non physique et de l’antimatière. Si vous observez un chat dans votre jardin, notez les mouvements rapides de sa tête et sa préparation à attaquer des objets apparemment invisibles. Ils « voient » certes toutes sortes de choses dans le règne élémental « Dévique », les Fées éthériques et l’horizon onirique d’êtres que vous appelez, fées, lutins et elfes.

La fameuse « curiosité » des chats est due à leurs extraordinaires perceptions sensorielles. Leur vision est sans cesse remplie de lumières et d’émanations venant de spectres et de dimensions très au-delà de ce que les humains peuvent percevoir. Ils « voient » les formes-pensée et même les champs électro magnétiques de minuscules insectes et des elfes.

Les chats peuvent aussi remarquablement aider les humains non seulement à mieux comprendre leurs rêves, mais aussi à rêver avec une conscience plus lucide, c’est-à-dire à avoir une plus grande clarté consciente dans l’état de rêve. Ils sont très experts en ce que vous pourriez appeler expériences de sortie du corps ou voyage astral.

Les chiens sont plus dans le champ physique de la matière, ils sentent le champ de l’aura et sont certainement très capables de comprendre les vibrations du champ émotionnel humain.

Ils aident de plus les humains à mieux comprendre leurs sentiments et leurs blocages émotionnels, et à les traiter pour atteindre un meilleur équilibre. Nous en dirons davantage un peu plus loin.

Le service des chiens d’aveugles est un autre domaine dans lequel de grands liens sont créés. Les chiens peuvent percevoir et sentir la maladie au sein du corps humain. Ils poseront souvent leur propre corps sur la zone malade et communiqueront de l’énergie pour ramener l’équilibre. Ils projetteront aussi mentalement une prise de conscience de la maladie par l’humain par télépathie.

Les chats peuvent rendre le même type de service, mais leur perception sensorielle du déséquilibre humain est visuelle. Un chat voit très clairement le champ de l’aura humain, en couleurs vives et en détail. Les zones malades apparaîtront comme décolorées au chat. Il se posera souvent dessus et se mettra à ronronner, en émettant une émanation de lumière curative et une fréquence sonore permettant le rééquilibrage guérisseur.

Comment Ils se Fondent dans la Conscience Humaine

La version chiens et chats des Canidés et Félidés n’est qu’un fragment de leur conscience totale et du spectre d’énergie de leurs aspects Siriens. Mais cette expression est conçue à dessein pour être telle, car ces êtres peuvent tellement se lier aux humains qu’ils servent qu’une troisième conscience peut apparaître entre eux, qui est extrêmement bénéfique pour l’évolution de l’humain.

La conscience terrestre des chiens et des chats fonctionne plus selon des modèles de pensée avec de puissants déclencheurs instinctuels. La conception bienveillante, selon un agrément divin, de leur ADN, leur confère une aptitude unique à devenir des alliés, des partenaires, de l’humain avec lequel ils travaillent.

Quand ce partenariat prend place, ils peuvent recevoir télépathiquement des images-pensées de leur maître. De même que la pensée humaine peut programmer un cristal vivant, il peut en aller de même, bien que ce soit selon un format différent, avec les chiens et les chats. On peut désigner cela comme la formation d’un aspect de la personnalité de l’humain chez le chien ou le chat. L’animal de compagnie peut alors aider l’humain par des moyens à la fois physiques et émotionnels. Ils consistent à apporter du réconfort, de l’énergie, de la guérison, de la compagnie, à détecter la maladie, à réparer les fractures de l’aura et à fournir une protection dans les domaines physiques et éthériques.

Beaucoup d’humains ont des chiens et des chats qui les aident à travailler sur les blocages. L’une des applications thérapeutiques les plus répandues est l’aide que ces Êtres bienveillants vous apportent dans l’expression de l’amour. Il est très facile de démontrer de l’affection à un animal familier, et nombreux sont ceux pour qui cela est beaucoup plus facile que d’exprimer de l’amour et de la tendresse à d’autres humains.

En fonction des individus, ce type de blocage émotionnel peut se produire pour de nombreuses raisons. Très souvent, quand les gens avancent en âge, que les enfants quittent la maison et que le conjoint passe dans l’autre monde, une période de dépression apparemment normale s’installe à cause de l’isolement. L’interaction avec l’animal peut réveiller le flux de l’amour grâce à la tendre affection. Cette interaction chaleureuse réveille la force de vie chez le maître isolé et un échange affectueux a lieu qui est très thérapeutique.

Nous vous disons qu’il y a beaucoup plus d’intention et d’intelligence dans la participation volontaire des Canidés et Félidés qu’on ne le reconnaît.

Le Troisième Champ entre les Humains et leurs Animaux de Compagnie

Quand cette troisième conscience se crée par interaction, elle étend le champ des deux parties. Elle éveille des caractéristiques que ni l’un ni l’autre ne possédait. En d’autres termes, elle étend, étire, la prise de conscience du champ émotionnel, unit les consciences et change chacune d’elles individuellement. L’animal libère votre aptitude à demeurer « positif » en vous permettant d’exprimer l’amour, et vous le lui « apprenez » pour ainsi dire, pour lui permettre de canaliser la partie plus élevée de sa divine conscience Sirienne.

Votre recherche de l’interaction lui permet d’atteindre son but spécifique, et il s’effectue une croissance importante des deux côtés grâce au champ créé par vous deux. L’animal fonctionnait seulement en conscience de groupe avant la fusion avec l’humain, et c’est vraiment grâce à ce lien que son individualité se forme.

Ceux d’entre vous qui ont des animaux de compagnie ont l’obligation de prendre soin d’eux et de les traiter avec amour et affection. La cruauté envers n’importe quel animal est injustifiable.

Question à Métatron : êtes-vous en train de dire que les animaux ne sont pas individuels tant qu’ils ne se fondent pas avec l’humain ?

Métatron : pour ainsi dire, oui. Mais précisons que nous ne disons pas que les animaux n’ont pas d’aspects individuels avant la fusion. Chacun d’eux est incarné dans un corps physique, et est soumis, jusqu’à un certain point, aux caractéristiques de la gravité dues aux influences astrologiques qui s’exercent sur toute vie sur la Terre. Les animaux sauvages sont aussi soumis aux instincts naturels de survie de leur espèce, et les manifestent en fonction de l’environnement.

Mais ils ne fonctionnent totalement qu’en conscience de groupe jusqu’à ce que la fusion avec l’humain se produise.

Cette interaction cause une fragmentation de la conscience qui peut évoluer en prise de conscience de son individualité. Mais nous ne disons pas que les animaux n’ont pas un but de groupe sans la fusion.

Le but de groupe se transforme en « service » individuel dans le champ élargi par l’interaction humaine avec l’âme de groupe de chaque chien ou chat particulier. C’est donc cette interaction humaine qui crée le champ d’identité individuelle chez l’animal. Pour ainsi dire, l’animal a accepté d’être programmé via la fusion par le champ mental et émotionnel ainsi que la personnalité de son maître dans un but plus élevé.

C’est ainsi que le troisième champ est créé, qui est un fragment de la conscience humaine, et il est bénéfique pour les deux. Mais le but premier est d’aider l’humain. Et c’est là un service très spécial fourni par les Félidés. Mais ces derniers ont le choix d’accepter ou pas l’humain. Et quand ce lien est mutuellement accepté, le rôle plus élevé de l’Âme Groupe peut intervenir dans la fusion, et l’animal peut alors apporter sagesse, protection et guérison à l’humain. Comprenez que cette fusion est un conduit qui va très loin, mais ne s’effectue que par accord mutuel.

Les Atlantes, les Lémuriens et les Égyptiens en particulier, attribuaient aux Félidés des rôles de gardiens et de transmetteurs de sagesse. Dans les Temples Égyptiens se trouvaient de nombreux hiéroglyphes de Félidés, où ceux-ci apparaissent avec des têtes de félins, des torses et des membres humains et un Disque Solaire de l’illumination pour compléter le tout. Le Sphinx arbore, dans le sens inverse, une tête humaine sur un corps de Félin.

Question à Métatron : comment les chiens et les chats protègent-ils exactement les humains ? Est-ce grâce à leur plus grande conscience des autres dimensions ?

Métatron : oui, car ils sont beaucoup plus connectés aux autres domaines que les sens physiques humains, comme nous l’avons expliqué, ne perçoivent pas.

Le rôle de gardien des Êtres de Sirius dans leur forme domestique, ou en interaction avec l’humain, est joué d’une manière très belle, pas seulement en détectant les énergies négatives, mais aussi en les neutralisant par de puissantes projections d’énergie d’amour. L’être Sirien détermine précisément ce qui est nécessaire et canalise cette vibration pour venir en aide à son maître.

Vous ne reconnaissez pas toujours que vous provoquez des fractures de l’aura quand vous êtes déprimés ou en colère. Ces états créent des champs négatifs qui vous rendent vulnérables à des attachements électromagnétiques qui peuvent siphonner votre énergie.

Le ronronnement du chat est une vibration de profond contentement, et la fréquence qui l’accompagne est très guérisseuse car elle peut dissiper les champs négatifs en les neutralisant. De la même manière, quand les chiens remuent la queue, sautent et courent joyeusement, ils créent, comme les dauphins, des vortex qui peuvent purifier les énergies, et projettent une fréquence vibratoire « canalisée » très bénéfique, qui chasse les énergies négatives et aussi installe un bouclier protecteur empêchant leur réapparition.

C’est aussi un bouclier protecteur que créent les chats lorsqu’ils semblent « patrouiller » dans une pièce, une maison ou un terrain.

Nous vous disons que les Félidés et les Canidés sont originaires de Sirius A où leur expression est totalement évoluée. Les versions domestiques de ces Êtres sont des formats physiques conçus par les Siriens pour venir en aide aux humains.

Question à Métatron : êtes-vous en train de dire que les chiens et les chats proviennent de la même source Sirienne ?

Métatron : dans leur source d’origine plus élevée, oui. Les chiens et les chats ont la même origine, ils sont manifestés dans le monde physique par les Félidés totalement évolués de Sirius A.

Sur Sirius les Félidés sont des Êtres de Lumière Cristalline divinement intelligents, non physiques d’après votre perspective, et apparaissant comme des formes de Lumière Cristalline.

Comme nous l’avons dit, ils se sont manifestés, en pleine Maîtrise d’Avatar, à différents moments sur votre planète, pour vous venir en aide. Ils sont experts à incorporer l’esprit dans la matière, et ils aidèrent à l’élaboration de l’ADN de l’humanité. Les races humaines possèdent certes des aspects des Félidés Siriens dans leur ADN, certaines plus que d’autres. Certains humains qui sont athlétiques et agiles le tiennent de là, pour donner un exemple.

Question à Métatron : juste par curiosité, s’ils sont de la même origine Sirienne, pourquoi les chiens chassent-ils les chats ?

Métatron : les chiens ne chassent les chats que jusqu’à ce qu’ils les attrapent. À ce moment-là, les choses s’inversent et assez vite ! (rire).

Nous dirons qu’en fait, les chiens et les chats sont des inverses de la même fréquence sur le plan Terrestre. En général, les chats tendent à être plus introvertis, et les chiens plus extravertis. Leurs fréquences s’attirent naturellement et ne se repoussent pas. Vous découvrirez que des chiens et des chats qui ont grandi ou vivent dans la même maisonnée développent des liens d’amour particuliers.

Cela se produit particulièrement quand ces animaux ont eu des vies antérieures où se sont formés les fragments de personnalité avec les humains. Par exemple, le canal a maintenant 2 chiens et 2 chats. Ils travaillent ensemble et sont profondément liés, et tous les 4 sont des aspects de leurs 2 maîtres. Nous ajouterons que l’un des chiens, la femelle, a été un chat plus qu’un chien par le passé.

Dans leur manifestation sur le plan Terrestre, les Félidés Sacrés ont conservé leur aptitude à fonctionner simultanément en projections du monde intérieur et extérieur, beaucoup plus que les humains. À tout moment, quand vous observez leur manifestation physique, ils sont également conscients de leur totale manifestation sur d’autres plans dimensionnels. Ils interagissent très souvent avec d’autres plans tout en étant physiquement présents sur celui-ci.

Filtres de conscience linéaires

Bien que les humains existent aussi sur d’autres plans, ils ne peuvent interpréter les fréquences de ces autres plans avec le seul cerveau physique. Le mental, qui est la contrepartie interne du cerveau, peut parfois percevoir les beaucoup plus grandes dimensions d’un évènement à travers un éclair cristallo-électrique d’intuition qui ne peut être verbalisé. Les impulsions électriques cristallines qui sont perceptibles dans votre système 3D sont une minuscule portion du vaste système cristallo-électrique du Cosmos.

Un cerveau humain est incapable à lui seul de percevoir ou de déchiffrer correctement les fréquences innombrables et complexes situées au-delà de la polarité. Il lui est même impossible de saisir le vaste spectre et la magnificence dimensionnelle du potentiel cristallo-électrique tel qu’il existe. Et bien que cela soit tout à fait accessible dans la Mer-Ka-Na, via les niveaux non physiques du supra mental, ce n’est pas possible pour le seul cerveau humain.

Nous vous disons donc de conserver à l’esprit que la véritable origine, la source éternelle de votre Divine Intelligence et de votre conscience, n’ont jamais été enracinées dans le monde physique. Chaque humain existe dans d’autres mondes, d’autres réalités, d’autres dimensions, et votre soi n’est qu’une petite partie de votre identité totale. À cause des filtres propres au cerveau physique, vous pouvez vous concentrer sur le monde physique autour de vous, et c’est cette concentration qui vous permet finalement de maîtriser le plan physique.

Nous vous assurons que ces filtres ont une raison d’être, car si le cerveau et la personnalité égotique n’avaient pas cette protection, et étaient donc totalement conscients du déversement constant de communications télépathiques auxquelles ils sont soumis, ils auraient le plus grand mal à conserver le sens d’une identité dans la perception linéaire.

C’est à cause de l’ego que vous avez une puissante prise de conscience du monde physique, car vous vous trouvez dans le domaine physique pour une raison. Mais nous le répétons, cela n’est pas votre identité véritable selon la vision Cosmique.

Dans le monde physique, en mode linéaire, le cerveau humain n’est tout simplement pas équipé pour interpréter les signaux venant des dimensions plus élevées. Votre cerveau courant ne peut les déchiffrer. Ils lui apparaissent comme un flash chaotique d’images désordonnées. Le cerveau associé à la personnalité égotique, qui fonctionne en temps linéaire, ne peut percevoir des données qui ne se présentent pas en séquences de temps continu. Mais il est intéressant de noter que certains Animaux, notamment les Félidés, le peuvent.

Et donc, comme les Félidés et certains Canidés fonctionnent plus efficacement sur d’autres plans, cela explique pourquoi des sociétés plus avancées reconnurent ces Êtres comme gardiens. C’est pour cela qu’un chien aboiera ou qu’un chat se déplacera, en prompte réaction à des énergies que l’œil humain ne perçoit pas.

Vos scientifiques comprennent qu’il y a des spectres de lumière. Vous comprenez aussi que l’humain « courant » ne peut voir physiquement que dans le spectre étroit appelé « lumière visible ». Les Félidés et certains Canidés peuvent voir (et sentir) dans un spectre sensoriel beaucoup plus large. Nous vous disons que la matière physique se produit aussi en vagues spectrales. Il y a donc différents spectres de matière.

Votre système de réalité physique sur le plan Terrestre n’est ni aussi large ni aussi complexe que beaucoup d’autres. Les dimensions de la matière physique ne sont qu’un détails des innombrables variétés de dimensions non physiques plus élevées. Vous ne reconnaissez pas encore la nature du non physique dans votre propre Galaxie, et d’autant moins dans le Cosmos. Nous vous disons qu’il existe des Univers dans une molécule, et que d’autres versions de la Terre coexistent là où vous êtes assis pour lire ces mots.

Question à Métatron : vous avez dit plus haut que les Félidés Semences d’Étoiles étaient la source de la conscience des chiens et des chats terrestres. Sur le plan Terrestre, tous les animaux viennent-ils de Sirius A, des Félidés ?

Métatron : Non. Sirius A est la source des humanoïdes et des Félidés. Sirius B est celle des Cétacés Sacrés, les dauphins et les baleines. Dauphins et baleines proviennent de la même source, les Cétacés, tout comme les canidés et les félins proviennent de la même source, les Félidés Semences d’Étoiles.

Sirius n’est pas qu’une étoile double dans le Cosmos avec des planètes en orbite. C’est la

fréquence vibratoire d’un domaine qui a réalisé l’Ascension Cristalline. C’est donc une résonance céleste sacrée, et une manière d’être au sein d’une vaste conscience. Sirius se trouve au sein de toutes les dimensions physiques et non physiques.

Les Étoiles de Sirius sont des portails vers ces autres dimensions, et les Félidés, les Hathors et les Cétacés sont ici sous diverses formes matricielles pour aider l’humanité à croître en conscience, à équilibrer la Terre et à retrouver le chemin du retour à la maison. Les Siriens sont les receveurs et les transmetteurs de cette divine énergie aimante.

Les autres membres du Règne Animal sur la Terre viennent de multiples sources. Le cheval, par exemple, est de source Arcturienne. Les chevaux sont eux aussi capables de fusionner avec les humains en 3ème conscience, mais peu d’humains ont réellement accès à eux.

Les Animaux ont vraiment été vos enseignants, bien que ce ne soit pas eux qui aient choisi votre chemin d’évolution humaine. Comme nous l’avons dit, les Animaux ne sont pas sur la Terre pour évoluer par l’expansion de leur âme, mais plutôt pour soutenir celle de l’humanité.

Nous vous assurons que le genre humain n’aurait pas pu progresser en tant qu’espèce sans les Êtres du Règne Animal. Certains Animaux, comme les bovidés et d’autres espèces de mammifères, de poissons et d’oiseaux, sont là avec leur accord pour fournir une source de nourriture aux humains. Êtes-vous étonnés que cela se produise par agrément ? Et, bien que ce ne soit pas le sujet du jour, la conscience du Règne Végétal apporte aussi un immense soutien aux humains, par beaucoup d’autres moyens que la nourriture ou l’oxygène.

Les animaux domestiques ont un but bienveillant quand ils choisissent leurs expressions terrestres. Les Félins et les Canidés ont un rôle particulier d’interaction dans les aspects de leur partenariat avec les humains. Cela résulte d’un accord de « service » venant d’une source plus élevée. Et nous ajouterons que l’aptitude à réaliser la fusion de personnalité chez les dérivés domestiques des Félidés est génétiquement améliorée.

Interaction

Beaucoup d’humains trouvent qu’il leur est plus facile d’interagir avec des animaux de compagnie qu’avec d’autres humains. Les animaux ne répondent pas, ils aiment inconditionnellement. Les chiens et les chats sont particulièrement engagés à aider les humains à venir à bout des blocages émotionnels et de l’isolation, notamment quand les humains avancent en âge et en solitude.

Les chiens et les chats apprennent souvent aux humains comment aimer de nouveau et ouvrir leur cœur. Les chiens sont attachés au champ émotionnel humain, les chats au plan psychique/champ mental humain. Ils sont des expressions très différentes des Félidés, mais ils sont, dans les deux cas, concentrés sur l’aide à vous apporter et capables de former un aspect fragmentaire de la personnalité de leur maître.

Quand un humain forme une fusion d’un fragment de personnalité avec un Félidé ou un Canidé, cette énergie peut évoluer et souvent se réincarner ou se ré attacher dans cette vie ou dans d’autres pour continuer de venir en aide au maître. Et ainsi un humain peut avoir accès à la même essence énergétique de son chien ou de son chat sur une durée de 70 ans, via plusieurs corps de chien ou de chat successifs.

Par exemple, les deux chats et l’un des chiens actuels du canal étaient avec lui dans des corps différents en tant que léopards dans une vie antérieure en Égypte.

Question à Métatron : les animaux de compagnie deviennent souvent des membres de la famille pour leur maître, au même titre que des enfants. Et quand ils meurent les maîtres sont désespérés. La même essence d’âme de l’animal peut-elle se réincarner immédiatement si le maître acquiert un nouvel animal ?

Métatron : la fusion de personnalité est une partie unique du maître, un fragment de personnalité. Quand l’animal meurt physiquement ce fragment demeure certainement tout près dans les plans éthériques pour rester en connexion avec l’humain. L’humain peut souvent sentir et même voir l’essence de l’animal après son départ, ou même s’il s’enfuit ou se perd. Le maître peut communiquer avec le fragment de personnalité fusionné, et il se réincarnera certes dans le corps d’un nouvel animal.

Cela se produira au mieux si le nouvel animal est acquis deux à trois semaines après le départ, et s’il est de même race que le précédent. Au bout de très peu de temps les traits de personnalité et les caractéristiques de l’animal précédent réapparaîtront dans le nouveau corps, et la relation et le soutien continueront.

Si le nouvel animal est d’une race ou d’un modèle astrologique différents, les similitudes ne seront pas aussi immédiatement apparentes, mais la fusion et le soutien viendront de la même source. Il est important de le comprendre.

Pour Conclure

Par les temps qui courent, il est à la mode, dans certains cercles, de voir l’humanité comme destructrice de la Terre et de ses règnes, notamment les Animaux, les Plantes et les Minéraux.

Il est aussi courant dans certains groupes du Nouvel Âge de considérer l’humain comme un prédateur arrogant qui pollue la Terre et détruit les Règnes Naturels au détriment des générations futures.

Nous noterons ici que cela est vrai en partie, et que des changements sont nécessaires. Nous n’absolvons pas la conduite malheureuse et irresponsable de l’humanité dans ce domaine.

Ce à quoi nous voulons en venir c’est que certains, qui veulent le bien, pensent que tout est perdu, qu’il n’y aura pas d’amélioration.

Alors que la détermination unie d’accomplir un progrès est essentielle, la concentration sur l’irrémédiable doit cesser. C’est une application erronée dans la création de la « Nouvelle Terre ». La concentration sur l’irrémédiable et le désespoir crée le désespoir sans remède.

Nous vous offrons donc un rayon d’espoir.

Ce que nous voulons souligner c’est que la Terre est la manifestation dynamique, à tout moment, de vos projections individuelles et collectives. Les humains sont toujours les co- créateurs de la Terre et de l’Omni Terre dans toutes leurs réalités probables.

Nous vous disons, Chers Maîtres, que la Terre est une magnifique illusion ayant un but, qui est absolument créé par la pensée.

L’humanité en masse est, pour le moment, inconsciente du fait que VOUS êtes co-créateurs de l’expérience terrestre. Il existe d’autres versions de réalité probable dans des « programmes de temps » holographiques, au sein desquelles les humains éclairés et « Ascensionnés » s’honorent les uns les autres, ainsi que la Terre et tous ses règnes, en superbe harmonie. La programmation de la dualité sur le Plan Terrestre est faite intelligemment et divinement. L’évolution de cette expérience par « essais et erreurs » prend en compte la courbe d’apprentissage.

Cela posé, nous vous disons que vous ne pouvez vraiment pas détruire la Terre. Vous pouvez, et c’est ce que vous ferez, créer une Terre Illuminée, en vous concentrant d’une manière positive sur sa manifestation, et non pas en vous désespérant parce qu’elle ne s’est pas encore réalisée. Rien n’est pris à la Terre, ni à aucun de ses Règnes, sans que cela soit permis, accepté, dans l’hologramme du drame/réalité linéaire.

Il vous vient rarement à l’esprit que la conscience du règne animal s’est incarnée sur la Terre par choix, par acceptation bienveillante. Les consciences élevées de ces êtres animaux avaient le choix dans cette décision d’aider l’humanité, et étaient parfaitement au courant des potentiels d’actes répréhensibles caractérisant les différents stades d’ignorance des humains évoluant vers une plus grande conscience.

Il est grand temps pour les humains d’honorer avec gratitude le Règne Animal, de le traiter avec amour, bonté et respect. La cruauté envers l’un de ces êtres quel qu’il soit n’est pas la voie de la Maîtrise, et elle doit cesser dans toutes ses expressions malencontreuses.

Dans un futur assez proche, les humains s’éveilleront, et n’honoreront pas seulement le Règne Animal mais ils s’honoreront, se reconnaîtront et s’AIMERONT aussi les uns les autres, ainsi que la Terre magnifique qui les nourrit. Cela se fera. Créez le !

Je suis Métatron et je partage ces Vérités avec vous. Vous êtes Bien-Aimés. »

Et il en est ainsi.

Page d’origine : http://www.earth-keeper.com/french62pdf.pdf

Précédent : Ces derniers moments de votre… Retour à l’accueil Suivant : Métatron –


http://philippe-william-sinclair.com/2013/07/05/remettre-en-fonction-sa-glande-pineale-1ere-partie/

REMETTRE EN FONCTION SA GLANDE PINÉALE… 1ère partie

GLANDE PINÉALE  PHILIPPE-WILLIAM SINCLAIR

.’.

Bonjour à vous mes aminautes.  Je considère que l’éveil du 3ème oeil, que l’éveil de la conscience et la compréhension d’une hygiène physique et psychique peuvent faire toute la différence sur les réponses que nous obtenons à l’heure actuelle.  Il y a tant de choses retrouvées sur internet pour nous permettre d’évoluer avec plus de rapidité.  Nous y retrouvons tant d’informations et comme vous, je suis insatiable afin d’en retrouver toujours plus pour me parfaire.

J’ai placé ici, d’autres informations que nous ne retrouvons pas toujours avec évidence et facilité.  Elles sont souvent misent de côté ou juste oublié.

Le nettoyage de la glande pinéale ne se veut pas juste une mode mais bel et bien une manière de retrouver tous nos moyens.  Si nous désirons vivre avec clarté, netteté et précision, nous devons détartrer, certes, notre glande pinéale, mais cela ne doit pas s’arrêter qu’à ce stade.  Il y a tant à faire mais c’est aussi une hygiène de vie que nous devons retrouver pour nous permettre d’aller encore plus loin, et surtout encore plus haut, mais en ne jouant pas le même rôle que Icare.

Alors, pour ce qui touche la glande pinéale, c’est tout un art pour ne pas dire un pas de plus pour le Grand Oeuvre.  J’ai donc brossé ici pour vous, différents aspects qui vous permettront, du moins je l’espère, de mettre de l’avant, le détartrage, l’activation, le mieux-vivre, la satisfaction et le bien-être du corps, du coeur, de l’esprit et de l’âme.  Et cela, en tentant d’apporter une toute nouvelle approche pour remettre en fonction notre Glande Pinéale afin de lui donner ses lettres de noblesse.

Je vous souhaite donc bonne lecture, et j’espère que ces informations pourront vous permettre d’y trouver d’autres compréhensions plus concrètes.

.’.

glande pinéale PHILIPPE-WILLIAM SINCLAIR

La glande pinéale se trouve au centre géométrique du cerveau. Elle est creuse et remplie d’un fluide contenant des cristaux. La glande pinéale a la forme d’un cône de pin, d’où son nom qui vient du latin « pinea » qui veut dire « pin ». D’une manière technique, la glande pinéale ne fait pas partie du cerveau. Elle n’est pas protégée par la barrière hémato-encéphalique.  En fait, elle reçoit plus de sang que tous les autres organes à l’exception des reins. Comme elle n’est pas protégée du flux sanguin, elle accumule des dépôts minéraux, aussi appelé « sable cérébral ».

Avec le temps, ce sable s’accumule et produit la calcification de la glande, rendant opaque et visqueux le fluide à l’intérieur de la glande.

Il est aussi connu que l’intérieur de la glande pinéale contient des cellules photosensibles (qui perçoivent la lumière). On sait aussi que les mini-cristaux à l’intérieur de la glande ont une propriété de piézo-luminescence. Ceci signifie que lorsqu’on applique une pression sur les cristaux, ils émettent de la lumière. On ne sera pas surpris d’apprendre que, dans la mythologie védique, on associe cette glande au troisième oeil. Et notez que la glande pinéale gère les cycles d’éveil et de sommeil.

La calcification de la glande pinéale est causée en majeure partie par le fluorure qui circule dans notre sang. Le fluorure vient des pâtes à dents, de l’eau du robinet et de l’eau en bouteille, dans certaines nourritures, dans des médicaments psychotropes comme le prozac qui est aussi appelé fluoxétine et qui contient 30% de fluorure. La glande pinéale contient la plus grande concentration de fluorure dans le corps.  Bref, le fluorure ne fait pas qu’endormir le cerveau, il le détruit pour faire des humains de parfaits zombies !  Le Fluor est considéré par de nombreux scientifiques comme un outil de contrôle des cerveaux.

Des doses répétées de petites quantités de fluor suffisent à réduire à terme la volonté d’un individu de résister à une domination, l’empoisonnant et par narcose d’un certain secteur du cerveau, le rendant de ce fait docile à la volonté de ceux qui souhaitent le contrôler. Cette lobotomie chimique, est encore en vigueur dans certaines dictatures.

La première expérience de l’eau potable fluorée sur terre a été trouvée dans les camps de concentration et les prisons nazies de l’Allemagne du 3ème Reich. La Gestapo se préoccupait peu de l’effet bénéfique supposé du fluor sur les dents des enfants. Leur intérêt pour l’eau fluorée était de stériliser les humains et de forcer les personnes, dans leurs camps de concentration, à la soumission par une médicalisation de masse.

Selon le chimiste Charles E. Perkins, les visées des chimistes allemands étaient même beaucoup plus larges. Ce plan était de contrôler les populations dans n’importe quel secteur par la médicalisation insidieuse de masse dans les réserves d’eau potable. Et dans ce plan, le fluorure de sodium a occupé une place de premier rang.  Ceci est mentionné dans le compte-rendu du procès de Nuremberg!

Les effets de l’intoxication aux dérivés fluorés sur le mental sont: indifférence envers les êtres aimés, insouciance, apathie, état dépressif, confusion et pensées suicidaires.

Savez-vous que le FLUOR est un des composants de base du prozac et de nombreux antidépresseurs?

danger fluorure   PHILIPPE-WILLIAM SINCLAIR

Sur ce sac de fluorure, il est écrit : « DANGER POISON – TOXIQUE SI INGÉRÉ »
« ORGANES TOUCHÉS : coeur, reins, os, système nerveux central, système gastro-intestinal, dents.

Mais revenons à notre calcification qui fait en sorte que les cristaux dans la glande s’attachent aux dépôts de minéraux. Ainsi, les cristaux ne pouvent plus exercer leur propriété de piézo-luminescence.

Les effets de la calcification sont la dépression, l’anxiété, la boulimie/anorexie, la schizophrénie et d’autres formes de maladies mentales. La calcification vient aussi perturber la sécrétion de la mélatonine. La mélatonine, souvent dénommée hormone du sommeil, est surtout connue comme étant l’hormone centrale de régulation des rythmes chronobiologiques, et d’un certain point de vue, de presque tout  l’ensemble des sécrétions hormonales.(…) Elle est sécrétée par la glande pinéale en réponse à l’absence de lumière. La mélatonine semble avoir de multiples fonctions, autres qu’hormonales, en particulier comme antioxydant (anti-cancer). Elle semble aussi jouer un rôle dans le système immunitaire.

Notre glande pinéale connu aussi comme notre glande maîtresse ou de la glande qui régit sur notre troisième œil est le centre de la conscience psychique dans l’esprit humain. Elle est de la taille d’un pois et se situe dans une grotte située derrière la glande pituitaire. Elle produit d’une façon toute naturelle une hormone, la mélatonine qui régule les rythmes du corps au quotidien entre les cycles du jour et de la nuit. Développer et élargir la fonction et l’énergie de votre glande pinéale est si important car il affecte tous les systèmes de votre corps physique et il a le potentiel pour déterminer l’expansion ou la contraction de votre conscience psychique, la conscience et l’expérience.

La lumière du soleil est très importante pour la glande pinéale car le soleil est une forme de nourriture pour le psychique tout comme la nourriture est une substance qui nourrit le corps. La lumière du soleil peut être prise et digérée par les yeux, la peau, les cheveux, les poils de nez et les oreilles et doit être consommée pendant au moins 30 minutes par jour. D’où l’importance de voir la lumière du jour chaque jour.  De pouvoir jouir de la nature, de sa luminosité et surtout ne pas demeurer cloisonné de façons constantes dans la maison.  Dans la pénombre de vos habitations, volets et rideaux tirés jour après jour, le système tout entier s’en voit déstabilisé…  Comme quoi la Lumi… Ère a bien meilleur goût que l’obscurité !

Les légumes cultivés en lumière naturelle, plein soleil, ainsi que les algues séchées au soleil contiennent des quantités élevées de vitamine D, ainsi que de nombreuses vitamines ainsi que de l’iode.

Légumes à feuillages vert foncé comme notre chou frisé, épinards, feuilles de navet, feuilles de moutarde, bok choy, chou, etc. sont très nourrissants pour la glande pinéale.  Cette glande absorbe les propriétés de la couleur verte des légumes et distribue d’une façon adéquate à l’organisme afin que le corps puisse être bien nourri.

glande pinéale   PHILIPPE-WILLIAM SINCLAIR

Consommer tous les jours de la viande, y compris du poisson qui a des quantités élevées de mercure, boire des boissons gazeuses, prendre du fluorure provenant de l’eau et du dentifrice ainsi que vivre jour après jour affecté par le smog affectent d’une manière plus que négative la glande pinéale et peuvent bloquer sa capacité à fonctionner comme il se doit. Lorsque vous consommez de la viande d’un animal, vous devenez la vibration de l’ADN de cet animal.  Donc en se reportant sur les expériences positives et négatives d’un animal et de la façon dont il est mort, ceci est assez pour interrompre la capacité de la glande pinéale à soutenir la conscience psychique d’un individu.  Gardez toujours en tête que vous êtes ce que vous mangez… Vous êtes ce que vous pensez… Et ainsi de suite.

Une bonne et saine alimentation peut influencer d’une manière plus que positive sur votre glande pinéale.  Vous pouvez tout autant activer votre glande pinéale en mangeant des légumes crus le plus souvent possible et bien entendu, le plus vert foncé possible… Une bonne eau est plus qu’importante au quotidien et ne doit pas contenir de fluorure ni de métaux lourds !  Autant que la glande pinéale a besoin de lumière, autant elle doit aussi produire de la sérotonine suffisante pour être activée afin qu’elle puisse augmenter votre conscience psychique.  La sérotonine est produite lorsque le cerveau est endormi, et donc de dormir dans une chambre très sombre est plus que nourrissant pour la glande pinéale.

Que pouvez-vous consommer et qui pourraient vous aider à produire davantage de sérotonine ?  Alors c’est simple…  les amandes, les bananes, piments, riz, pommes de terre, et ainsi de suite.  Connaissez-vous la sérotonine ? Il s’agit d’une molécule qui joue un rôle important pour ce qui est de l’humeur. Ainsi, un déséquilibre de sérotonine peut provoquer un état anxieux, et un goût excessif pour le sucré. Adapter son alimentation peut alors aider à retrouver un taux suffisant de sérotonine.

Pour synthétiser de la sérotonine, nous avons besoin d’un acide aminé de l’alimentation, le tryptophane. Nos cellules nerveuses le transforment en sérotonine. Plus il y en a, plus les neurones produisent de sérotonine. Mais pour des raisons d’ordre génétique, ou parce que l’alimentation n’apporte pas toujours assez de tryptophane, la synthèse de sérotonine peut être insuffisante, entraînant une dépendance vis-à-vis du sucré, qui toucherait une personne sur trois. Ceci se traduit par de l’irritabilité voire de l’agressivité, des états de déprime, des difficultés à trouver le sommeil, et une attirance excessive pour le sucré qui toucherait une personne sur trois.

Le tryptophane est un précurseur de la sérotonine, hormone impliquée dans le sommeil et le bien-être.

Par ailleurs, les acides gras de la famille Oméga 3 facilitent l’action de la sérotonine au niveau cellulaire. On les trouve dans les huiles de colza, soja ou noix et les poissons gras (maquereau, sardine, saumon).

Le magnésium entre dans de nombreuses réactions enzymatiques. Certains symptômes de carence en magnésium sont la nervosité, l’anxiété, l’irritabilité, la fatigue, l’insomnie, la dépression, les crampes, les palpitations, la douleur musculaire, …

Cependant, une alimentation riche en tryptophane semble souvent associée à des graisses, et les femmes ont tendance à l’écarter d’une façon spontanée de leur régime. Elles ont aussi tendance à diminuer les calories qu’elles ingèrent. Cela n’est pas une solution. L’alimentation équilibrée apporte en moyenne entre 1 g et 2 g de tryptophane par jour. Mais les gens ont du mal à se procurer ces quantités. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, tous les régimes (suivis par une personne sur deux) provoquent une chute du tryptophane plasmatique, donc de la sérotonine, ce qui peut entraîner une détérioration de l’humeur, de la mémoire, et des épisodes de fringale incontrôlables. Les femmes qui suivent des régimes amaigrissants de manière chronique ont un risque élevé de gagner plus de 10 kg au cours des 6 à 15 années qui suivent.  Et que dire de la glande pinéale !

La ligne de conduite consiste à privilégier une alimentation et les vitamines qui favorisent la synthèse de sérotonine. Il s’agit d’abord des glucides complexes à index glycémique faible, comme le riz complet, le macaroni, les haricots, les lentilles, certains fruits et d’inclure dans son alimentation ce qui est riche en précurseurs de la sérotonine : poissons gras (saumons, sardines, anchois, maquereau), œufs, laitages, volailles (dinde), viandes, soja, tomate, aubergine, avocat, pain de blé complet, banane, datte, noix, prune. Notons que la consommation d’une nourriture riche en oméga 3 permet de lutter contre la fringale et les pulsions de consommation de produits sucrés (fréquentes dans la dépression) et à la fois d’entretenir la glande pinéale à un tout autre niveau d’hygiène.

Pour pallier les déficits en sérotonine et stabiliser la prise alimentaire, il existe cette approche :  L’alimentation adaptée, riche en tryptophane, en oméga 3 et en vitamines qui entrent dans la production de la sérotonine : Vit B, magnésium.  Voilà un premier pas posé pour débuter le nettoyage de la glande pinéale.

Voici 5 manières plus qu’efficaces pour favoriser davantage de sérotonine:

Dans notre cerveau, c’est au niveau des neurones que tout se passe ! Pour communiquer entre eux, les neurones font appel à des messagers : les neurotransmetteurs. La sérotonine, un des plus important,régule notre appétit, notre humeur, et même notre tendance à la dépression. Voici 5 trucs efficaces pour augmenter la sérotonine de façon naturelle.

C’est déjà beaucoup direz-vous jusqu’à maintenant, mais continuons sur les connaissances qui entourent la santé de notre Glande Pinéale.  Je vous apporte de nombreuses informations, mais c’est à vous d’en faire ce que vous voulez.  Ce n’est pas tout de vouloir nettoyer ou détartrer… Il faut savoir comment le faire, et surtout pourquoi le faire.  Et de plus, il faut entretenir, donc cela devient quelque chose qui se vit au quotidien comme se laver.  Vous verrez que cela semble complexe, mais une fois que vous comprenez, il est facile de poser les gestes adéquats pour obtenir le succès escompté.  L’entretien de la Glande Pinéale, ce n’est pas juste ésotérique, mystique et spirituel !  C’est un tout, et cela débute par ce que l’on place en son Temple Sacré !

Il est donc impératif dans le concret au quotidien de…

Faire du sport

Pour produire la sérotonine dans notre organisme, il faut du tryptophane qui est l’acide aminé précurseur. Bonne nouvelle, on peut agir sur la production de tryptophane en faisant du sport : de nombreuses études menées sur des personnes dépressives ont montré que faire du sport augmente le taux de tryptophane et donc le taux de sérotonine; contribuant ainsi à lutter contre la dépression…  Cela veut donc dire, une glande pinéale qui se porte mieux de jour en jour…

Méditer

La méditation nous permet de réagir d’une façon différente au quotidien, de transformer nos habitudes mentales bien ancrées dans notre cerveau. Au niveau neuronale, méditer nous permet de modifier les connections entre les neurones qui se font par les neurotransmetteurs comme la dopamine et la sérotonine. Comprendre la façon dont fonctionne un neurone peut nous aider à méditer avec sérénité en sachant qu’une transformation s’opère grâce à la plasticité neuronale.  Ouvrons notre esprit et enlevons les oeillères !  Nous verrons donc autre chose que la troisième dimension.

Mieux Manger

La sérotonine est très liée à notre alimentation. Elle régule notre tendance à manger sucré et ainsi inter-réagit avec notre poids. Manger des oeufs, de la dinde, des légumes secs, cela contient de le tryptophane qui permet de fabriquer la sérotonine. Mais si l’alimentation ne suffit pas (dans la cas de stress intense ou d’une dépression ) le griffonia simplicifolia, une plante qui contient beaucoup de tryptophane, peut être efficace pour amplifier la sérotonine.

Profiter de la Nature

Marcher dans la forêt, faire une promenade au soleil, être relié à la nature c’est si agréable ! Encore faut-il vouloir prendre le temps de le faire, ne serait-ce que quelques minutes par jour… Et pas besoin d’attendre un soleil radieux pour bénéficier des bienfaits des rayons solaires. En effet, le soleil agit d’une manière positive sur notre production naturelle de sérotonine même quand on a l’impression qu’il fait gris. Profitez de la lumière du jour, c’est vital !

Avoir des pensées positives

Selon l’étude de Simon N. Young, « How to increase serotonin in the human brain without drugs» (Comment augmenter la sérotonine dans le cerveau humain sans drogues ?), le lien entre sérotonine et pensée positive se ferait dans les deux sens : avoir des pensées positives augmenterait le taux de sérotonine, de même qu’un taux de sérotonine élevé nous aiderait à avoir plus de pensées positives. La boucle est bouclée : alors « PENSEZ POSITIF » !

Et gardez toujours ceci en tête…

Mes yeux sont là pour voir de belles choses.

Mes oreilles sont là pour écouter de belles choses.

Ma bouche est là pour verbaliser de belles choses.

Alors, qu’attendez-vous pour activer votre Glande Pinéale un peu plus dès à présent ?

Cela débute… MAINTENANT !

.’.

À bientôt mes aminautes pour la 2ème partie…

Suite à cette première 1ère partie, 3 autres parties suivront dans les jours qui viennent.  Bonne et belle lecture et Merci à vous de l’intérêt que vous porterez à ces textes. 

Pour du Beau, du Bon et du Bien…

Soyons le meilleur, ici comme ailleurs !

.’.

Philippe-William Sinclair

Share this:
WordPress:

Cette entrée a été publiée le 5 juillet 2013. Classé dans ALIMENTATION SAINE ET VIVANTE, Ésotérisme et Parapsychologie, Croissance Personnelle, GAÏA, LE SECRET DE LA RÉUSSITE, MERCI ET GRATITUDE, Non classé, ON NE NOUS DIT PAS TOUT !, PENSÉES POSITIVES, PHYSIQUE QUANTIQUE, POUVOIR DU SUBCONSCIENT, Spiritualité et Nouvel-Âge et a été tagué 3ÈME OEIL, DANGER FLUORURE, DÉTARTRER LA GLANDE PINÉALE, GLANDE PINÉALE, MÉDITATION, MÉLATONINE, MEILLEURE ALIMENTATION, PENSÉES POSITIVES, PHILIPPE-WILLIAM SINCLAIR, PROPULSION UNIVERSALIS, REMETTRE EN FONCTION SA GLANDE PINÉALE, SÉROTONINE, SIÈGE DE L’ÂME, TRYPTOPHANE.

Une Réponse

http://equiterre.org/

Afficher ce courriel dans votre navigateur.

Subscribe to the English newsletter.

Croquez dans l’été avec les petits fruits d’ici

Juillet 2013

Geste - Croquez dans l'été avec les petits fruits d'ici

Mangez-les nature. Garnissez-les de crème fouettée. Jazzez vos salades. Voici quelques idées pour apprécier pleinement les petits fruits locaux… et votre été!

Lire la suite

Épluchez la ville avec nous

Actu - Cet été, Épluchez la ville avec nous!

Épluche ta ville se déplace sur le terrain cet été. Venez nous rencontrer pour savoir comment et pourquoi manger plus de fruits et légumes locaux.

Lire la suite

Tadam! Voici les plus beaux pissenlits

Actu - Gagnant concours pissenlits

Merci d’avoir participé à notre concours « J’aime les pissenlits » en si grand nombre. C’est avec plaisir que nous vous présentons les gagnants. 

Lire la suite

Marche de la guérison des sables bitumineux: affichez votre appui

http://www.equiterre.org/actualite/marche-de-la-guerison-signez-la-petition

Le 5 juillet, les chefs des Premières nations et les chefs Métis organisent près de Fort McMurray une Marche liée aux répercussions des sables bitumineux dans la région. Voyez comment vous pouvez les soutenir.

Lire la suite

Réclamez une meilleure protection contre les pesticides

Au cours des dernières décennies, des familles de... (PHOTO ARCHIVES GREENPEACE)

L’usage de pesticides chimiques à des fins esthétique représente un risque inutile pour la santé et l’environnement. Aidez-nous à passer le mot : partagez cette lettre ouverte parue aujourd’hui dans le journal Le Soleil sur vos réseaux sociaux.

Lire la suite

Actualités

Calendrier

Solutions citoyens

Solutions organisation

Choix de société

Emplois et stages

Démonstration culinaire festive 

Venez célebrer ce soir la première livraison de paniers bio à la Maison du développement durable. En savoir +

Le saviez-vous?

Pipeline d’Enbridge : Les deux tiers des québécois demandent qu’une évaluation environnementale indépendante soit faite (Photo: Environmental Defence Canada) En savoir +

Espaces de bureau à louer

Au cœur du Quartier des spectacles. En savoir +

Partenaires

Au nom de nos membres, nous remercions Green Communities Canada pour leur prix soulignant nos 20 ans de travail pour l’environnement.

Nous joindre | Équiterre, Maison du développement durable, 50, rue Ste-Catherine Ouest, bureau 340,
Montréal (Québec) H2X 3V4 CANADA
Être à l’affût de ce qui se passe en développement durable ? Pas pour moi ! Merci de me désinscrire de ce bulletin.

Trop de bulletins d’informations ? Vous pouvez résilier l’abonnement ou, mieux encore, planifier un nettoyage automatique.


Mains de Lumière_2

NIVEAU 3 

Le thème en est:  Je lâche-prise alors je me souviens.

Pour vous qui avez peut-être pas lu les pages précédentes, voici les liens: 

https://lephareeclaireur.wordpress.com/2013/02/08/lumino-nergtique-billet-1/

https://lephareeclaireur.wordpress.com/2013/02/18/lumino-nergtique-billet-2/

https://lephareeclaireur.wordpress.com/2012/11/11/rencontre-prparatoire-la-lumino-nergtiquerelation-daide/?

Il est important de conscientiser qu’il y a beaucoup de matière à retransmettre et qu’il s’agit d’une formation qui fera de vous soit des thérapeutes, soit des Passeurs de Lumière ou les deux selon vos choix.

C’est une formation certes mais à la fois un chemin initiatique qui vous fera grandir, qui vous apportera des guérisons intérieures, un accès à la Connaissance avec un grand C, des compréhensions sur ce qui pouvaient vous sembler des ‘’mystères’’, un bien-être croissant et véritable et la liste peut-être longue car chaque personne reçois d’une façon différente.

Si vous n’avez jamais reçu un soin en Lumino-Énergétique, faite-vous ce cadeau. Le soin tout comme la formation est un chemin tout aussi initiatique et transformateur.

Atelier 1

 Prendre conscience et se contacter

Atelier 2

Méditation spécifique

Atelier 3

Pardonner pour mieux aimer

Atelier 4

Lâcher-prise pour mieux s’aider

Techniques Aztèque, Toltèque et Atlante

Atelier 5

Pratique et exercices des techniques apprises.( En nature si la météo le permet).

Atelier 6

Méditation spécifique

Atelier 7

Se souvenir c’est prévenir

Atelier 8

Que la Source coule en toi

 

Je me souviens(plaque de Mme Ghis)

Vous avez maintenant des outils pour la vie tant pour vous que pour aider votre famille amis ou clientèle. Les gens vous seront reconnaissant et par dessus tout, vous vous remercierez d’avoir avec vous ces techniques les plus puissantes qui soient sur le lâcher prise. Maintenant, vous aurez moins de bâtons dans les roues pour avancer et réussir.

Préparez-vous pour l’ultime initiation, la 4e et dernière avant d’entreprendre votre nouvelle vie avec votre nouvelle conscience.

Ces informations ne peuvent être reproduites sans autorisation, elles sont sous droits d’auteur appartenant à Philippe-William Sinclair. Cette page est conçue par Bernard Bélanger,p.d.l. Thérapeute et Formateur agréé en Lumino-Énergétique.

À suivre…. Niveau 4

Ces formations sont disponibles en groupe ou en privé selon votre choix.

Merci de votre attention et ne vous gênez pas pour me poser vos questions ou faire vos commentaires.

Que la Lumière soit!

Bernard Bélanger,p.d.l. Thérapeute holistique/Formateur agréé

Le Phare Éclaireur

Infos: https://lephareeclaireur.com/accueil/contact/

Mon nouveau site:   https://lephareeclaireur.com

 

%d blogueurs aiment cette page :