http://philippe-william-sinclair.com/2013/07/07/remettre-en-fonction-sa-glande-pineale-2eme-partie/

SUITE DU PREMIER BILLET
MÉLATONINE   PHILIPPE-WILLIAM SINCLAIR

Prendre de la mélatonine au coucher, et surtout pas avant de conduire ou d’utiliser de la machinerie lourde.

La prise de 3 mg de mélatonine par jour le soir, 30 minutes avant le coucher, s’est avérée efficace chez 80% des gens. À vous de l’expérimenter.  Beaucoup de personnes prennent davantage de mg, mais 1 à 3mg suffisent pour retrouver un bon cycle circadien.

Vous pouvez certes vous alimenter de produits riches en mélatonine (les bananes, tomates, le gingembre, riz, maïs, avoine, orge, et le vin rouge).

On peut aussi éviter de prendre les substances qui bloquent la sécrétion de la mélatonine, comme les anxiolytiques, les antidépresseurs, la caféine, le tabac, la vitamine B12, l’alcool, et l’aspirine ; ou encore augmenter l’exposition quotidienne à la lumière du jour ou à la lumière artificielle, de préférence au réveil…

.’.

Nous devons comprendre aussi, que nos organismes contiennent beaucoup trop de toxines dont les métaux lourds, dont nous devons nous libérer.  Ceci  permettra d’ailleurs au corps de retrouver davantage sa santé et permettra à la Glande Pinéale de se détartrer davantage pour se réactiver par la suite.  L’un ne va pas sans l’autre.

.’.

CORIANDRE  PHILIPPE-WILLIAM SINCLAIR

    LA CORIANDRE et ses propriétés hors du commun
    Cette herbe aromatique a la faculté de mobiliser le mercure, le cadmium, le plomb et l’aluminium et ce, aussi bien dans les os que dans le système nerveux central.
    C’est d’une façon probable, le seul agent efficace capable de mobiliser le mercure logé dans I’espace intracellulaire (combiné à la mitochondrie, la tubuline, les liposomes, etc.) et dans le noyau de la cellule (réparant les dommages causés à I’ADN par le mercure).
    Dans la mesure où la coriandre mobilise davantage de toxines qu’elle ne peut en acheminer hors du corps, il est indispensable d’administrer et d’une façon simultanée un agent absorbant les toxines dans I’intestin : c’est le rôle de la chlorella.
  • Posologie et application de teinture de coriandre :
    donner 2 gouttes 2 fois/jour au début juste avant le repas ou 30 minutes après la prise de chlorella.
    Augmenter progressivement jusqu’a 10 gouttes 3 fois/jour pour un bon résultat.
    Lors de la phase initiale de désintoxication, la coriandre devrait être administrée pendant 1 semaine, en interrompant pendant 2-3 semaines.
  • Il existe d’autres façons d’administrer la coriandre :
  • Application externe :
    5 gouttes 2 fois par jour sur les chevilles afin de mobiliser les métaux logés dans tous les organes, articulations et structures situés au-dessous du diaphragme, et sur les poignets pour les organes, articulations et structures se trouvant au-dessus du diaphragme.
    Les poignets sont dotés d’une intense innervation autonome (absorption axonale de la coriandre) et sont traversés par les principaux réseaux Iymphatiques (absorption Iymphatique).Efficace en cas de maux de tête ou autres symptômes aigus (douleurs articulaires, angine, maux de tête) : frotter 10-15 gouttes sur la partie douloureuse.
    Soulage, la plupart du temps, presque instantanément.
  • Infusion de coriandre :
    verser 10 à 20 gouttes dans une tasse d’eau chaude.
    Boire lentement.
  • Nettoie avec rapidité le cerveau de nombreuses neurotoxines.

.’.

chlorella-the-super-food  PHILIPPE-WILLIAM SINCLAIR

Chlorella :

    La chlorella existe sous la forme

C. pyrénéidosa

    (meilleure absorption des toxines) et C. vulgaris (contient davantage de CGF, plus digeste, mais moindre capacité d’absorption des métaux).
  • Posologie :
    commencer par 1 gramme (= 4 comprimes à 250 mg) 3-4 fois/jour.
    C’est la dose standard d’entretien pour une personne adulte au cours des 6-24 mois de désintoxication active.
  • Pendant les phases de désintoxication plus intenses
    (toutes les 2-4 semaines, pendant une dizaine de jours), chaque fois que la coriandre est administrée, la dose peut être augmentée à 3 ou 4 grammes 3 fois par jour, puis revenir à la posologie d’entretien.
    De préférence, prendre 30 minutes avant les repas principaux, car de cette façon, la chlorella se trouve exactement dans la portion d’intestin grêle qui reçoit la bile au début du repas et peut, ainsi, embarquer les métaux et les autres déchets toxiques. Ceux-ci seront alors absorbés par la membrane cellulaire de la chlorella et évacués par les selles.Si vous prenez de la vitamine C lors de votre programme de désintoxication, il faut la prendre aussi loin que possible de la chlorella (après les repas de préférence).
  • Lors du retrait des amalgames dentaires,
    il convient d’administrer une dose plus importante les 2 jours précédant I’intervention, puis 2-5 jours après I’intervention (plus le nombre d’amalgames dentaires retirés est important, plus les doses et la durée doivent être augmentées).
    Par contre, ne pas administrer de coriandre pendant le l’intervention dentaire.
    Il ne faut pas, à cet instant, exposer le patient à une quantité supplémentaire de métaux lourds et donc ne pas libérer ceux qui sont stockés en profondeur dans les tissus.
  • Effets secondaires : La plupart des effets secondaires résultent des effets toxiques dus aux métaux qui ont été captés et sont acheminés hors de I’organisme. Ce problème est évité d’une manière instantanée en augmentant la dose de chlorella, et non en la diminuant, ce qui ne ferait qu’empirer le problème (de faibles doses de chlorella mobilisent plus de métal qu’elles ne peut en absorber dans I’intestin alors que de fortes doses de chlorella peuvent mobiliser plus de toxines qu’il ne s’en trouve).

Vous comprendrez bien sûr, qu’il est question de désintoxication des métaux lourds logés dans tout l’organisme… Mais il serait merveilleux de pouvoir retrouver dans votre alimentation au quotidien de la Coriandre fraiche à mettre à tous vos plats et sans retenue.

.’.

AIL  PHILIPPE-WILLIAM SINCLAIR

AIL DES BOIS    PHILIPPE-WILLIAM SINCLAIR

Ail (allium sativum) et ail des bois ou des ours (allium ursinum) :

  • L’ail contient des éléments qui protègent les globules rouges et les globules blancs de I’oxydation causée par les métaux présents dans la circulation sanguine (au cours de leur évacuation) mais il possède aussi ses propres fonctions désintoxiquantes.
  • L’ail contient de nombreux composés soufrés, dont le groupe remarquable des sulph-hydryl qui oxydent le mercure, le cadmium et le plomb en les rendant solubles dans I’eau. Il est alors facile pour I’organisme de se débarrasser de ces substances.
  • L’ail contient aussi I’alliine qui, à l’aide d’une enzyme, se transforme en allicine, « agent antimicrobien naturel le plus puissant ». Or les patients intoxiqués par les métaux souffrent presque toujours d’infections secondaires, qui sont souvent la cause d’un certains nombre de leurs symptômes.
  • Mais l’ail contient aussi le minéral le plus important qui protège de la toxicité du mercure, le sélénium bioactif. La plupart des produits contenant du sélénium sont mal absorbés et n’atteignent pas les régions du corps qui en auraient besoin. Le sélénium de I’ail constitue la source biologique naturelle la plus bénéfique à notre disposition.
  • L’ail protège à la fois des maladies cardiaques et du cancer. La demi-vie de I’allicine (une fois I’ail écrasé) ne dépasse pas 14 jours. La plupart des présentations commerciales de I’ail ne contient plus d’allicine active. Ce qui les différencie de I’ail lyophilisé. La teinture d’ail des bois ou des ours est excellente pour la désintoxication, mais moins efficace comme agent antimicrobien.Posologie : 1-3 capsules d’ail lyophilisé après chaque repas. Commencer par une capsule par jour après le repas principal, augmenter progressivement vers une posologie plus élevée. Au début, le patient peut ressentir des malaises (en raison de la destruction des mycoses pathogènes ou des bactéries). Verser 5-10 gouttes d’ail des bois ou des ours sur la nourriture au moins 3 fois par jour.

.’.

HUILE DE POISSONS   PHILIPPE-WILLIAM SINCLAIR

Huile de poisson :

    Les complexes d’acides gras EPA et DHA contenus dans I’huile de poisson accroissent la flexibilité des globules rouges et des globules blancs, améliorant ainsi la micro circulation dans le cerveau, le coeur et les autres tissus. L’ensemble des fonctions de désintoxication dépend d’un apport optimal en oxygène et d’une bonne circulation sanguine.

Posologie :

    1 gelule d’Oméga 3,  4 fois par jour pendant la phase active du soin, et 1 gélule 2 fois par jour comme dose d’entretien.

Tous les jours,   dans TOUS les cas, et   pendant toute la durée que vous allez vous traiter :

    1. éviter les apports de produits toxiques, et en privilégiant en totalité, les aliments de production biologique ou bio-énergétique.
    2. une ADDITION qui sera la base du soin, et contribuera À RENFORCER  l’organisme :
      Prendre 6 jours sur 7 (1 jour de « repos » par semaine) ou 25 jours par mois (et 5 jours d’arrêt)

.’.

  • Ail des ours : teinture-mère Ceres

4 gouttes dans un verre d’eau, 3 x par jour

  • Coriandre : teinture-mère Ceres

4 gouttes dans un verre d’eau, 1 x par jour, le matin

  • Chlorella

2 comprimés de 250 mg 3 x par jour avant les repas.

  • Préparation protéinée à base de soja

1 à 2 fois par jour, et au minimum le matin

  • Une formulation Multi-minéraux

selon formulation – à préciser par votre thérapeute.

  • Un antioxydant universel

selon formulation.

  • Vitamine C 500 retard

2 capsules par jour avec les repas.

  • Vitamine E 400 UI

1 capsule 1 x par jour le matin, avec le repas.

  • Acides gras EPA / EPO

1 à 2 capsules 3 X par jour pendant les repas

  • Sélénium 100 mcg

1 capsule 2 x par jour avec les repas

.’.

Un drainage efficace des émonctoires et en particulier du foie, pour faciliter l’élimination et soulager l’organisme…  donc une bonne cure pour le foie, serait la bienvenue !

.’.

ET POURQUOI PAS LES REINS ?

Et maintenant… LE PERSIL

Un petit Truc bien simple à employer tous les mois…

Avec le temps, le sel s’accumule dans le corps

et pour lutter contre cela nous devons nous nettoyer.

Comment affronter ce soucis?
Cela est en réalité si simple:
Prendre un bouquet de persil
le Laver , le couper , le mettre dans une casserole et versez de l’eau propre,

laissez bouillir pendant dix minutes et laisser refroidir.

filtrer et verser dans une bouteille propre et
conserver à l’intérieur du réfrigérateur

boire un verre tous les jours.

Tout le sel et autres poisons accumulés sortiront de vos reins par miction,

vous serez en mesure alors de constater la différence .

Le Persil est l’un des meilleurs soins pour le nettoyage des reins et il est naturel!

Partagez …. Passez le mot!

.’.

eau---danger-au-robinet   PHILIPPE-WILLIAM SINCLAIR

.’.

Le fluor :Les indications portant sur les risques du fluor pour la santé se multiplient dans la littérature professionnelle.

Lorsque la bouche est colonisée par de mauvais germes, le fluor augmente la libération du mercure des amalgames, et la transformation du mercure méthylé bivalent en mercure méthylé monovalent très toxique.

Le fluor est un générateur non spécifique d’allergies, il augmente la prédisposition de l’organisme à réagir à des substances allergisantes.

Le docteur Hans Nieper a signalé que le fluorure de sodium favorise la survenue de cancer.

L’addition de fluorure de sodium dans l’eau potable a entraîné une augmentation de 15% de l’incidence du cancer…

L’administration de fluor aux enfants aurait entraîné une baisse des capacités cérébrales, de l’agitation motrice, de l’anémie, des cheveux clairsemés et surtout des troubles considérables des défenses immunitaires avec pour conséquence des infections respiratoires répétées et des otites moyennes.

Ces craintes émanant de sources scientifiques très sérieuses et multiples, devraient suffirent pour inciter à ne pas utiliser des comprimés de fluor chez l’enfant, pas plus que du dentifrice au fluor ou de l’eau potable fluorée, et cela jusqu’à ce qu’une mise au point claire et définitive soit établie sur les risques encourus.

Alors, buvez de une eau ne comportant aucun fluor… C’est évident si l’on désire non pas juste demeurer en santé, mais avant tout en vie !

.’.

Voilà pour cette 2ème partie.  Espérant que ces informations sauront éclaircir davantage votre esprit afin de faire des choix judicieux pour les bons soins apportés à la Glande Pinéale.

Pour la 3ème partie, je traiterai de l’importance de l’équilibre du ph du corps et des effets sur la Glande Pinéale.  D’ici là, portez vous bien et bonne Réactivation de la Glande Pinéale…

William

Share this:
WordPress:

Cette entrée a été publiée le 7 juillet 2013. Classé dans Ésotérisme et Parapsychologie, Croissance Personnelle, LE SECRET DE LA RÉUSSITE,Médiumnité et Inexpliqué, Non classé, ON NE NOUS DIT PAS TOUT !, PENSÉES POSITIVES, PHYSIQUE QUANTIQUE, POUVOIR DU SUBCONSCIENT,Spiritualité et Nouvel-Âge et a été tagué AIL, AIL DES BOIS, AIL DES OURS, ANTIOXYDANT, CHLORELLA, CORIANDRE, FLUOR, FLUOR DANGER,MÉLATONINE, PENSÉES POSITIVES, PERSIL, PHILIPPE-WILLIAM SINCLAIR, POUVOIR DE L’ESPRIT, POUVOIR DU SUBCONSCIENT, PROJET VAGUE QUANTIQUE, PROPULSION UNIVERSALIS, RÉACTIVATION GLANDE PINÉALE, SYSTÈME IMMUNITAIRE.

2 Réponses

Bernard Bélanger,thérapeute/formateur holistique