Archive for mars, 2015



Penduleor.jpg

Ce servir d’un pendule est tout un art. Cela demande de la connaissance car ce n’est pas un jouet. S’amuser avec celui-ci peut être lourd de conséquences. Je pratique la radiesthésie et la Spiralogie depuis 1990. À la demande de plusieurs j’ai créé cette formation-atelier afin que vous puissiez vous en servir à bon escient et de façon protégée. Tout ce que j’ai appris je vous le retransmet. Si vous êtes thérapeute, vous aurez un outil avec lequel vous serez ami pour la vie. 

Si vous êtes intéressées à suivre ces ateliers, je prends les inscriptions et dès qu’un minimum de personnes sont inscrites je vous contacte.

Parcourez le site pour y trouver des infos supplémentaires sous « Formations et Ateliers » et ensuite cliquez sur ‘Spiralogie ». Vous y découvrirez peut-être d’autres articles qui pourraient vous intéresser. Vous pouvez m’écrire à cette adresse:  lephareeclaireur@hotmail.com    

Si le coeur vous parle, pourquoi ne pas vous abonner à ce site afin d’être toujours au courant.

Que la Lumière soit!

ange-phare.gif

 

NAMASTE


*Passeur(e) d’Âmes (reçu par Archange Mickaël)

http://s1.e-monsite.com/2010/06/18/02/resize_550_550//7-Nanette-Crist.jpg

ARCHANGE MICKAËL

 

Les Âmes ne suivent pas toutes le  même chemin pour différentes raisons. Elles aussi ont le libre-choix mais il y a plus que cela. Il y a leur plan de vie, leurs émotions à l’instant de la transition, leurs croyances, leur conscience ou inconscience. Il y a eu 2 films dont je me souviens: Au-delà de nos rêves avec Robin Williams et  Mon fantôme d’amour (Ghost) avec Patrick Swayze. Ces 2 films expriment des vérités parmi tant d’autres vérités. 

Lorsque nous désirons faire passer une Âme, il faut être conscient de ce que nous faisons, connaître la façon de faire tout en respectant le libre-choix de cette Âme et de le faire de façon protégée. La protection est essentielle tant pour l’Âme que pour le ou la Passeur(e) d’Âmes.

C’est pourquoi cet atelier est destiné à aider les personnes qui se sentent interpellées en tant que Passeur (e) d’Âmes. Il y a tant d’Âmes qui ont besoin d’aide avant ou après la transition. Plusieurs de ces Âmes demeurent sur le plan terrestre quelques semaines, quelques mois voir même plusieurs années.

Passé un certain nombre de jours, les Âmes reprennent en quelque sorte du poids, l’attraction terrestre augmente et elles ne peuvent plus monter. Il y a aussi des Âmes qui refusent de quitter, il  en a d’autres qui sont empêchées, qui sont reliées par une emprise(un fil) créée par une ou plusieurs personnes. Elles ne retrouvent aucune aide dans l’astral c’est pour cette raison qu’elles tentent de se manifester dans les rêves ou autres. Si elles rencontrent une personne qui a le canal ouvert ou qui est voyante, elles prennent contact afin de faire savoir qu’elles ont besoin d’aide.

L’intervention humaine est nécessaire afin de recréer un passage protégé vers leur prochain lieu d’évolution qui est différent pour chaque Âme.

Trop de personnes ignorent la façon de faire ce passage. Il y a des règles, des lois Universelles à respecter.

Ex : J’ai entendu souvent quelqu’un dire « Je vais la faire passer dans la Lumière »

Nous ne pouvons le faire de cette façon. Imaginez si une Âme refuse la Lumière ou qu’elle n’est pas prête, elle réagira avec agressivité ou même avec colère. Alors la personne qui a envoyée de la Lumière à cette Âme, pourrait recevoir de mauvaises vibrations de sa part. Ceci peut causer du tord à l’Âme et vous causer des malaises ou autres.

C’est pourquoi j’ai créé cet atelier.  Voilà déjà près de 30 années que j’œuvre dans le domaine de la médecine douce, de la spiritualité et de l’ésotérisme. Un beau jour, un cadeau du ciel m’a été apporté par l’Archange Mickaël. Il m’a fait part de cette technique que je désire vous retransmettre aujourd’hui.

Il y a de plus en plus de personnes qui s’éveillent, de plus en plus de thérapeutes et médiums ou autres qui sont appelés à agir en tant que Passeur (e) d’Âmes. Il est plus qu’important de savoir de quelle façon faire ce Pas_Sage protégé afin que chaque Âme soit dirigée vers la bonne Porte en tout respect.

Cet atelier vous apprendra un système de protection et de couloirs afin de faire passer des Âmes tout en respectant celles-ci ainsi que les lois Universelles. La connaissance de ces lois  vous sera très utile et pourra vous éviter des retours d’énergie (loi du retour). 

Il faut aussi  laisser l’opportunité à ces Âmes de laisser leur message avant de passer. Il y a souvent un besoin crucial pour cette Âme qui pourrait transformer son étape suivante dans son évolution. Vous apprendrez aussi comment faire avec des Âmes qui refusent de quitter un lieu ou une personne.

Il ne faut pas confondre ici ces entités de bas-astral, vous en comprendrez la différence. Il y a des choses que nous pouvons faire et d’autres pas.

Il y a des personnes aussi qui sont entourées d’une ou plusieurs Âmes et qui ne le savent pas. Ces personnes font souvent des cauchemars, dorment mal et se réveillent fatiguées.

Vous connaîtrez les divers signes qui sauront vous guider.

Vous apprendrez aussi de quelle façon nous pouvons envoyer de la Lumière ou Énergie à une personne physique. Plusieurs ne se doutent pas des conséquences pour ces personnes et pour vous. Là aussi, il y a des règles à respecter.

Cet atelier est simple, efficace et transformera votre conscience, votre état d’être et celle de nombreuses Âmes.

C’est un très beau cadeau à vous faire et un geste très noble à poser. Vous en ressortirez grandi(e) et la joie dans l’Âme.

Cet atelier est simple mais si important. La durée de l’atelier est d’environ 3 à 5 hres selon vos connaissances de bases.

Si vous vous sentez interpellé (e), contactez-moi :

 https://lephareeclaireur.wordpress.com/category/me-contacter/

  Objet= Atelier Passeur(e) d’Âmes

Je prends les inscriptions et  je vous contacte. Cet atelier se donne à Trois-Rivières.

Cet atelier est disponible aussi par Skype. skype

Merci de votre intérêt et que le meilleur soit!

Bernard Bélanger, p.d.l., Canal de Lumière,                                            Thérapeute/Formateur en santé globale (1990).


https://veggiegastronomie.wordpress.com/2015/03/02/salade-de-pommes-de-terre-aux-oignons-rouges-et-au-persil/

Veggie Gastronomie

Un monde de saveurs, de goûts et de couleurs

02MAR / 2015

 

Salade de pommes de terre aux oignons rouges et au persil

Cette salade de pommes de terre est une tuerie ! Pour ça, c’est tout simple, il faut choisir les meilleurs ingrédients. Les pommes de terre viennent d’un des marchants du marché bio près de chez moi, c’est les meilleures et je peux le dire pour les avoir toutes goûtées ! Du bon persil et deux beaux oignons rouges, un merveilleux vinaigre de xérès, le meilleur je dirais même et la meilleure huile d’olive que je n’ai jamais goûtée. Il faut que tout soit bien choisi jusqu’au sel et au poivre parce que au delà de notre main de chef les ingrédients apportent beaucoup.

IMG_1046

Ingrédients (4 personnes):
– 8 pommes de terre (ici 4 blanches 4 rouge)
– 2 bouquets de persil
– 2 oignons rouges
– Vinaigre de xérès
– Huile d’olive
– Sel, poivre

Préparation (10 minutes):
1°/ Lavez les pommes de terre avec leur peau et mettez les à cuire à la vapeur avec du gros sel. Sortez les au bout d’environs 20-30 minutes quand on peux passer la fourchette facilement dans leurs chairs.
2°/ Pendant ce temps hachez le persil, coupez les oignons très finement puis une fois sorties retirez la peau des pommes de terre avec une fourchette et un couteau quand elle sont pas trop chaudes et coupez les en morceaux.
3°/ Dans la casserole avec tous les ingrédients mettez le vinaigre, l’huile, salez et poivrez, vous pouvez servir !

Il n’y a pas plus simple n’est ce pas !

Share this:

 

Sur le même thème

Salade chaude de pommes de terre au choux rougeDans « Recettes salées »

Salade de pommes de terre au persil et oignons nouveauxDans « Recettes salées »

Salade de haricots, tomates et pommes de terreDans « Recettes salées »

À propos de Miss Veggie

Végétalienne depuis quelques mois j’ai été pendant longtemps végétarienne (presque née dedans). A partir de 14 ans j’ai décidé de ne plus manger de viande. Cependant, peu avant de devenir carrément végétalienne je m’étais remise à en manger de temps en temps (un MacDo vite fait, et hop on continue la journée…). Puis je me suis penchée sur les problèmes écologiques, de là j’ai ouvert les yeux sur un véritable problème: celui de l’élevage intensif et ces conséquences néfastes sur la pollution de l’air, de l’eau et des sols ! J’ai découvert par la suite les méfaits d’une trop grande consommation de viandes sur notre santé. Et puis je déteste cette violence faite aux animaux. Je souhaite à travers ce blog vous proposer des plats végétaliens qui plaisent autant aux carnivores, qu’aux locavores, biovores, végétariens et végétaliens. Goutez à ces nouveaux gourmets faciles et bons pour tout et pour tous !

Voir tous les articles de Miss Veggie →

Publié dans Recettes salées, Uncategorized

Tags :bon, facile, oignon rouge, persil, pommes de terre, rapide, recette, végétalien,végétarien, vegan, veggie

Permalien 1 commentaire

← Article précédentArticle suivant →

Une réponse à “Salade de pommes de terre aux oignons rouges et au persil”
  1. Loetitia Cuisine Veganmars 11, 2015 à 1402 59

    J’adore ce genre de recette toute simple !

    RÉPONDRE ↓

Laisser un commentaire
où me trouver

Top blogs de recettes<!–
var hr_currentTime = new Date();var hr_timestamp = Date.parse(hr_currentTime.getMonth() + 1 + « / » + hr_currentTime.getDate() + « / » + hr_currentTime.getFullYear()) / 1000;document.write( »);
// –>

Mes blogs
Archives

Choisir un mois  mars 2015   février 2015   janvier 2015   décembre 2014   novembre 2014   octobre 2014   septembre 2014   août 2014   juillet 2014   juin 2014   mai 2014   avril 2014   mars 2014   février 2014   janvier 2014   décembre 2013   novembre 2013   octobre 2013   septembre 2013   août 2013   juillet 2013   juin 2013   mai 2013   avril 2013   mars 2013   février 2013   janvier 2013   décembre 2012   novembre 2012   octobre 2012   septembre 2012

Calendrier des fruits et légumes de saison

Choisir une catégorie A l’apéro à l’agar agar Les menus VG du vendredi Les pestos Les quinoa Les restos Les risottos Les veloutés Mes lectures Mes produits Pâtes à tartiner Recettes à la spiruline Recettes salées Recettes sucrées Uncategorized

Posts | Pages | Comments

All | Today | This Week | This Month

  • There are no rated items for this period.
vous pouvez me trouver ici

Top blogs de recettes<!–
var hr_currentTime = new Date();var hr_timestamp = Date.parse(hr_currentTime.getMonth() + 1 + « / » + hr_currentTime.getDate() + « / » + hr_currentTime.getFullYear()) / 1000;document.write( »);
// –>


« À Nous de Choisir » – Trilogie 2015 – Parties I & II

Ce petit film de 59 minutes, je le considère comme étant d’une très grande importance et même vital. Ça fait plusieurs jours que je gardais le lien pour voir ce documentaire et je me disais’ J’ai plus important à faire que de visionner ce film’’, erreur.

J’ai débuté l’écoute car il y avait une petite voix qui me parlait alors j’ai cédé en me disant je vais voir 5 minutes et ensuite, terminé. Je n’ai jamais pu arrêter une seconde tant les propos ont piqués ma curiosité même si je connaissais déjà plusieurs sujets. L’intelligence et la justesse des réflexions de M. Jacques Fresco m’ont interpellés, surtout pour le thérapeute que je suis.

Je pense que vous rentabiliserez votre temps et votre façon de penser et d’agir. Pour moi, ces 59 minutes ont été précieuses et je me sens enrichi.

Bonne écoute, même si c’est sous titré en Français, c’est très facile à lire. À partager à grande échelle, merci.

Bernard.

http://www.thechoiceisoursmovie.com/about/


Tout est dit en 3 min. 20. Truc, réécoutez durant 21 jours consécutifs, votre subconscient va le prendre surtout en ces jours intenses de par les portails que sont l’Équinoxe, la Nouvelle Lune et les champs magnétiques de la terre ces jours-ci.

Y’as pas le temps, c’est des conneries

https://www.youtube.com/watch?v=yiihx2f297w

 

Originally posted on Eveil Oriental – Le Blog:


https://leblogdejule.wordpress.com/2015/03/12/versus-montreal-a-maintenant-son-magazine-vegane/

« Versus » : Montréal a maintenant son magazine végane!

12 MARS 2015 / JULE

PHOTO DE COUVERTURE PAR JEAN-MICHAEL SEMINARO POUR BARON MAG (HTTP://BIT.LY/1AENIQZ)

C’est lundi dernier qu’à enfin eu lieu le lancement du tout premier magazine végane montréalais, Versus et bien évidemment, étant une des auteurs ayant participé au premier numéro, j’y suis allée! Et comme je ne suis pas équipée pour faire de belles photos dans ce genre d’environnement (déjà que c’est pas toujours évident chez moi…), j’illustre cet article avec des photos des différents articles qui ont couvert l’évènement. 😉

Le lancement s’est déroulé au bar La Quincaillerie, situé tout juste à côté du restaurant La banquise (les gens étaient d’ailleurs invités à se présenter sur place avec une Véganomane). Je n’avais jamais mis les pieds dans cet établissement, et je dois dire qu’on ne doit pas se fier à l’extérieur, car c’est un très bel endroit!

Photo : http://bit.ly/1GCaEUl

Photo : http://bit.ly/1GCaEUl

Sur place, il y avait des bouchées de L’Amarante, Coopérative de Solidarité, mais comme j’avais mangé avant et que je ne suis plus aussi gourmande qu’avant, j’ai passé mon tour et ai laissé ceux qui n’avaient pas eu le temps de se remplir l’estomac se délecter (j’suis fine de même).

Photo par Jean-Michael Seminaro pour Baron Mag (http://bit.ly/1AenIqZ)

Photo par Jean-Michael Seminaro pour Baron Mag (http://bit.ly/1AenIqZ)

Byrdsheese était aussi là et il était possible d’acheter quelques fromages sur place. Encore une fois, mais là par faute de budget, j’ai passé mon tour, mais je sais qu’ils sont excellents et dès que l’occasion se représentera, je me pitcherai dessus!

Photo par Jean-Michael Seminaro pour Baron Mag (http://bit.ly/1AenIqZ)

Photo par Jean-Michael Seminaro pour Baron Mag (http://bit.ly/1AenIqZ)

La couverture est une œuvre signé par Pony qui met de l’avant le cliché du végé qui carbure exclusivement à la salade « afin d’en faire ressortir l’absurdité, tout en rappelant ironiquement un prédateur mordant à pleines dents sa proie ». Le magazine est imprimé sur du papier recyclé Enviro 100, les pages ne sont donc pas « glacées », ce qui lui donne un look de livre (ce que j’adore, en passant!).

Photo par Jean-Michael Seminaro pour Baron Mag (http://bit.ly/1AenIqZ)

Photo par Jean-Michael Seminaro pour Baron Mag (http://bit.ly/1AenIqZ)

Au niveau du contenu, c’est assez varié et plusieurs articles vont surement répondre à bien des questions que les « végé-curieux » se posent. Dans l’ordre, vous y trouverez :

  • Véganisme, ou comment mettre nos valeurs en pratique deFrédéric Côté-Boudreau;
  • Carnet d’adresses montréalaises de Marie-Ève Venne (une des trois blogueuse chez Projet-V);
  • Sur le terrain de Marie-Noël Gingras (blogueuse chez Vert et Fruité);
  • Premiers pas d’Érica Boudreau (une autre des trois blogueuses chez Projet-V);
  • Aimer les animaux jusqu’à la mort, un texte de James McWilliams traduit de l’anglais par Élise Desaulniers(auteure de divers ouvrages portant sur le véganisme et du blogue Penser avant d’ouvrir la bouche);
  • Maquillage végane de Constance Léa;
  • Qu’est-ce que la végéphobie? de Martin Gibert;
  • Zéro déchet : mon (nouveau) mode de vie de Mélissa de La Fontaine et
  • Véganisme et Zéro déchet : compatibles? de la madame qui tient ce blogue.

Photo par Jean-Michael Seminaro pour Baron Mag (http://bit.ly/1AenIqZ)

Prise en flagrant délit de lecture! Photo par Jean-Michael Seminaro pour Baron Mag (http://bit.ly/1AenIqZ)

Mélissa de La Fontaine (à droite) et moi-même. Photo par Paméla Lajeunesse pour Nightlife.ca (http://bit.ly/1MpvzIZ)

Mélissa de La Fontaine (à droite) et moi-même. Photo par Paméla Lajeunesse pour Nightlife.ca (http://bit.ly/1MpvzIZ)

Envie d’avoir votre exemplaire? Versus est disponible à la librairie Zone Libre au coût de 18$! Sinon, le magazine est disponible en version numérique au coût de 6$ sur le site web.

Si d’autres points de vente s’ajoutent, je vous ferai savoir!

Évaluez ceci :

Rate This

Tu peux partager, je n’ai rien à cacher!

 

Sur le même thème

Mes 15 petits (et grands) gestes écolo au quotidien

Mes 15 petits (et grands) gestes écolo au quotidien

Dans « Environnement »

« Sans lendemain » – Court métrage écolo

Dans « Développement durable »

Zéro déchet : mise en contexte

Zéro déchet : mise en contexte

Dans « Environnement »

Environnement, Véganisme, Vie sociale, Zéro déchet – Bureau, Zéro déchet – Chambre, Zéro déchet – Cuisine, Zéro déchet – Divers, Zéro déchet – Entretien ménager, Zéro déchet – Salle de bain, Zéro déchet et minimalisme

ADRESSESALIMENTATIONÉVÈNEMENTBARONMAGBÉNÉVOLATBOUTIQUEBYRDSHEESE

DÉCHETENVIRONNEMENTMAQUILLAGENIGHTLIFE.CAPLANT-BASEDQUINCAILLERIERECETTESRESTAURANTSANTÉSPCAVÉGANEVÉGANISME

VÉGÉTALIENVEGANVEGETARIANVEGETARIENWASTEZÉRO

Navigation des articles

← « Sans lendemain » – Court métrage écolo


Mahatma Ghandi

Le Mahatma Ghandi prit le train, un jour d’été.
Ses fidèles et admirateurs se pressaient autour de lui.

D’aucun aurait pu s’isoler dans un compartiment pour avoir la paix mais lui n’en fit rien. La paix était en lui et rien ni personne ne pouvait le perturber. Il accueillait les salutations de chacun et y répondait en souriant. Son bonheur se répandait sur tous, comme une douce vague.

Les champs s’étendaient à perte de vue le long de la voie ferrée et le paysage semblait refléter l’état interne de Gandhi. Immense, paisible, joyeux et plein de vie.

Le temps était beau et il commençait à faire chaud dans les wagons. Gandhi décida donc de monter sur le toit du train pour prendre l’air. Or, en montant, il perdit une de ses chaussures. Rapide comme l’éclair, ses compagnons le virent aussitôt délacer sa deuxième chaussure et la jeter dans la même direction que celle où avait disparu la première.

Stupéfaits, ils lui demandèrent pourquoi il jetait aussi sa deuxième chaussure. Gandhi leur expliqua alors que le paysan qui trouverait la première chaussure serait heureux de trouver la deuxième et pourrait ainsi en profiter… il espérait seulement qu’elles seraient à sa taille. “Qu’au moins la perte ne soit pas pour nous deux”, dit-il en riant.

Bel exemple d’acceptation totale de ce qui se présente !

~~~~~~~~~~~~~~~~

Dans cette anecdote, l’imprévu et la perte sont reçus comme une volonté de l’univers en quelques sortes… j’ignore ce que Gandhi a pensé à ce moment-là mais cela a pu être qu’un paysan avait besoin de chaussures, que l’univers testait son accueil du moment, que lui-même avait besoin d’être tout entier dans le présent et que l’imprévu lui permettait d’y accéder… on peut imaginer plein de choses.
Ce qui est clair, c’est que finalement, quoiqu’il arrive, on peut subir ou accompagner le mouvement. On peut se tourmenter ou rester paisible voire se réjouir.

La réaction de Gandhi, par son immédiateté et par sa générosité, est l’aboutissement d’un long cheminement. Peu de personnes peuvent arriver à cet état de conscience de manière aussi immédiate. Mais on peut progresser vers cela… et c’est ce qui importe.

Pour le faire, il faut se détacher de son ego… Penser que nous ne sommes pas le centre du monde et que les évènements ou les attitudes de ceux qui nous entourent sont bien rarement dirigées contre nous. Quelqu’un peut nous faire du mal, on peut connaître l’injustice ou la perte, on peut manquer d’amour… mais c’est notre manière de recevoir les actes d’autrui qui génère de la souffrance… ou pas.

La plupart du temps, celui qui fait souffrir souffre lui-même et “arrose” ceux qui sont autour de lui de sa souffrance. Le meilleur moyen de se protéger est sans doute de considérer que les paroles d’une telle personne sont des mots qu’elle se dit à elle-même. On comprend mieux sa souffrance ainsi et on ne se sent pas touché. Cette attitude permet aussi de surmonter les injustices. C’est essentiel quand on sait qu’elles ont un fort pouvoir toxique sur l’estime de soi. Bizarrement, la victime d’une injustice peut se sentir coupable et honteuse. Avoir conscience que ce n’est pas elle en tant qu’être qui est visée lui permettra de ne pas perdre confiance en elle et de faire valoir ses droits.

L’acceptation revient donc tout simplement à lâcher prise et à accueillir la réalité… non telle qu’on la voudrait mais telle qu’elle est. L’intérêt d’une telle attitude est de nous “décrocher” de la souffrance, toujours liée au refus des faits et de l’environnement, humain ou non. Et de garder l’esprit clair afin de sortir rapidement d’une situation douloureuse.

Accepter, c’est prendre du recul.

C’est s’entourer d’un espace protecteur paisible.

C’est voir sa vitalité régénérée.

C’est se permettre de rebondir avec facilité suite à des épreuves.

C’est être e totalité connecté à soi-même.

C’est accueillir nos émotions sans s’identifier à elles : elles sont normales, on peut les reconnaître, les nommer et s’en détacher.

C’est être en lien avec sa propre paix intérieure.

C’est pouvoir rire de tout ce qui se présente… non comme on rit par défense ou par raillerie… mais un rire simple, étonné, émerveillé parfois… comme si la vie nous jouait un bon ou un mauvais tour.

C’est enfin activer les énergies de liberté et de guérison en soi.

Expérimentez cette prise de position décrit dans ces quelques phrases. Méditez dessus. Ressentez-le en vous. Et lorsque la vie vous jouera un tour, connectez-vous à ce ressenti. Cela vous aidera beaucoup et vous serez étonné de votre capacité à accueillir avec sérénité ce qui se présente.

En toute amitié,
Sylvie
Cultivatrice de Joie

Sur la Toile

Google+ | Facebook | Twitter | YouTube | Site

clip_image002
clip_image006 clip_image006[1]

AUX CONTACTS DES CLÉS MÉTATRONIQUES…

NOUVEAU WEEK-END « RÉVÉLATIONS » DU 17, 18 et 19 AVRIL 2015

Image de P-W. S du w-e

Avril, c’est le Printemps, le temps de se ressourcer, se semer (s’aimer), de se refaire une beauté intérieure, de refaire le plein en toute bonne chose dans un lieu ou tout est nature et ressources naturelles. De plus nous aurons des contacts privilégié avec des membres des Peuples Andromédiens et Pléiadiens dont ChabahC, Valdek, Sifian et Aldaïra par l’entremise du médium en transe profonde Philippe-William Sinclair. Nos Frères et Sœurs de la Fédération Galactique sont là pour nous préparer à nos transformations et à l’élévation des Fréquences. Ils sont de véritables Alliés pour la Lumi….ère et la Paix ici comme ailleurs.

Auberge de La Montagne Coupée.   Si vous voulez couper avec le passé, c’est la place.

Auberge de la Montagne Coupée

Imaginez près de 150 personnes qui vivent et vibrent ensemble tout un week-end et qui sont sur la même longueur d’onde. Imaginez l’impact sur nous et sur la collectivité toute entière. C’est un privilège que de vivre ces contacts, de recevoir une somme d’informations inestimables sans compter toutes les guérisons que nous nous accordons et recevons.

Si vous n’êtes jamais venu(e) à ce lieu Sacré, je serai heureux de vous connaître.

Mère_Veilleux week-end à chacun(e) de vous.

Bernard

http://philippe-william-sinclair.com/2015/03/12/aux-contacts-des-cles-metatroniques-nouveau-week-end-revelations-du-17-18-et-19-avril-2015/

Pour réservations et informations

PAR  TÉLÉPHONE…

Dominic Desgagné:

1.819.532.2921


SOUVENEZ-VOUS DE TOUJOURS FAIRE LE LIEN ENTRE L’EAU AUTOUR DE VOUS ET L’EAU QUI EST EN VOUS.

IMAGINEZ L’EFFET D’UNE PENSÉE NUISIBLE SUR L’EAU DANS VOTRE CORPS (ÉMOTIONS).

CETTE PENSÉE SELON QU’ELLE EST NUISIBLE OU BÉNÉFIQUE, PEUT DEVENIR  UN POISON, UNE DESTRUCTION OU UN REMÈDE, UNE PROPULSION POUR VOUS.

TRANSFORMER NOTRE VOCABULAIRE EST VITAL SI NOUS VOULONS ÉLEVER NOS VIBRATIONS  ET NOUS PROPULSER VERS L’ASCENSION.

Une vidéo passionnante sur l’eau

https://www.youtube.com/watch?v=dJMj3jBcrS8

Conseils sur l’eau :

Ne buvez jamais l’eau du robinet (si vous n’avez pas le choix, filtrez la).

Ne lavez pas vos aliments avec l’eau du robinet a moins qu’elle ne soit bien filtrée (et encore…).

Ne mettez jamais de glaçons dans vos verres quand vous allez au restaurant ou dans un bar, les glaçons sont faits avec l’eau de la pire qualité.

Ne réchauffez jamais rien au micro-ondes (jetez le!).

Ayez toujours une pensée positive tournée vers l’eau avant de la boire.

Utilisez un système de filtration suffisamment puissant pour enlever le Fluorure de l’eau (pour votre maison, surtout pour l’eau de votre chauffe eau car c’est avec ça que vous vous douchez et le fluorure passe par les pores de la peau).

Ne laissez jamais de l’eau en bouteille plastique a la chaleur.

Vous êtes composé de 80% d’eau donc évitez les pensés négatives car cela vous détruit.

N’achetez jamais de jus de fruits a base de concentré mais uniquement des jus de fruits organiques sans eau rajouté ni aucun additif, ou mieux pressez les vous même.

N’achetez jamais de sodas (l’eau qu’ils contiennent est de la plus basse qualité pour réduire les couts et faire un max de profit).

N’achetez jamais de bières bas de gamme qualité (en de basse qualité)

Défendez le droit a la gratuité de l’eau et dénoncez les multinationales qui privatisent les eaux de source pour créer des sodas et des jus de fruits (achat responsable, sans nous ces sociétés n’existeraient pas, c’est chacun d’entre nous qui est responsable de leur existence).

Soutenez stopmensonges.com

La vérité nous libérera aussi de cet esclavage financier, mais pour le moment nous sommes obligés de faire appel à votre soutien (la publicité rapporte trés peu).
Une autre chose trés importante aussi pour nous aider est de partager cet article sur vos réseaux sociaux en cliquant sur les boutons ci-dessous.
Namasté
Laurent

Beaucoup de vidéos sur les sons et chakras: http://stopmensonges.com/sons-frequences-vibrations-la-vie-432-hz-vs-440-hz-les-frequences-qui-soignent/

ARTICLE PRÉCÉDENT

Qui est Dieu ?

PROCHAIN ARTICLE

Kerry Cassidy – interview en francais (juin 2014)


GÉNIAL, LUI IL A COMPRIS. CE QUE VOUS ENTENDREZ DE CET HOMME VOUS DÉCONCERTERA ET VOUS REDONNERA ESPOIR.

Plantation conçue selon les règles du Feng Shui et de la spiritualité. Le partage est à l’honneur. Vous serez stupéfaits d’entendre jusqu’ou va son sens du partage.

Stefan Sobkowiak S’EST DIT QUE TOUT EST POSSIBLE.  MERCI

Les Fermes Miracle, un verger commercial en permaculture de 5 acres dans le sud du Québec à cazaville

https://www.youtube.com/watch?v=_WxhbDDItJc

Ajoutée le 6 nov. 2013

Il y a 20 ans, Stefan Sobkowiak se porte acquéreur d’un verger de pommiers conventionnel dans le but d’en faire un verger bio. Il se rend vite compte des limites du modèle « bio », toujours basé sur la monoculture. Stefan décide donc d’arracher la plupart des arbres et de replanter en s’inspirant des principes de la permaculture. Il crée ainsi un oasis d’abondance et de biodiversité qui compte plus de 100 variétés de pommes, plusieurs types de poires, prunes, cerises ainsi qu’une myriade de petits fruits, légumes et autres.


http://stopmensonges.com/aimer-sans-en-attendre-de-retour-la-solution-aux-peines-de-coeur-et-dego/


Lisez jusqu’à la fin pour comprendre, c’est essentiel. Bonne lecture et merci Jean-Jacques.

Créer une meilleure vie

http://creer-une-meilleure-vie.com/neosante-32-remettre-en-question-le-postulat-pasteurien/?inf_contact_key=0c7e4eeec695084ddbda7b7dc441fb81275a40e3a70d671965bf7db5772f0f67

Néosanté #32 : Remettre en question le postulat pasteurien

Néosanté #32 : Remettre en question le postulat pasteurien

Voici quelques semaines, je suis tombé sur une information hallucinante. Si elle n’émanait pas de l’Institut Belge de la Sécurité Routière, et si elle n’était pas confirmée par les instituts d’autres pays, je n’y aurais jamais cru. D’après les études faites pendant ces trente dernières années dans plusieurs pays développés, il apparaît que « tous les accidents mortels de la route, dans 100 % des cas, sont provoqués par des gendarmes (en majorité), par des policiers ou des pompiers (plus rarement) ! »Vous vous rendez compte !? Tous les accidents mortels ! Dans 100 % des cas !

J’imagine que, comme moi, vous ignoriez totalement cette information pourtant capitale ! Quand on pense aux milliards investis pour réduire la mortalité sur nos routes, on ne peut que se réjouir de la publication de cette étude scientifique effectuée avec le plus grand sérieux… Enfin, nous détenons une piste pour réduire (et peut-être supprimer complètement) les accidents mortels sur nos routes : faire disparaître les gendarmes, les policiers et les pompiers de la voie publique ! Génial, non ? Enfin une mesure dont on se félicitera longtemps…

Quoi ? Vous êtes sceptique ? Vous doutez !!!? Moi aussi, je doutais. Jusqu’à ce que j’examine la publication dans le détail. On peut y lire que, chaque fois que les chercheurs se rendaient sur les lieux d’un accident mortel, ils constataient la présence de gendarmes, de policiers ou de pompiers sur la voie publique. Vu l’étonnant systématisme de cette observation, ils ont pu établir une corrélation à 100 % entre la présence des forces de l’ordre d’une part, et la gravité de l’accident d’autre part. Du coup, la conclusion s’est imposée d’elle-même : ce sont les forces de l’ordre qui sont à l’origine de tous les accidents mortels de la route… Par contre, concernant les accrochages mineurs et les accidents non-mortels, les chercheurs explorent encore quelles pourraient être la ou les causes à l’origine de ces phénomènes… Ils penchent pour les dépanneuses, mais sans certitude. Il sera donc nécessaire de collecter des fonds supplémentaires pour soutenir les chercheurs dans leur quête au service de notre sécurité ! D’ailleurs, le prochain « Télécon » d’avril prochain (à ne pas confondre avec le Téléthon) permettra de financer cette recherche d’une importance de tout premier rang !

QUAND CORRÉLATION SE CONFOND AVEC RELATION DE CAUSE À EFFET !

J’espère, à présent, que vous avez compris ce que j’étais en train de faire avec vous, chers lecteurs. J’illustrais de manière provocatrice la manière dont les successeurs de Louis Pasteur conçoivent l’origine de la plupart des maladies. Remplacez dans mon exemple « accident mortel de la route » par « maladie grave », « forces de l’ordre » par « microbes » ou encore « gendarmes, policiers et pompiers » par « virus, bactéries et champignons », et vous vous trouverez en présence de ce que je considère comme le postulat le plus désastreux de toute la médecine moderne. Postulat qui affirme que : « Les microbes sont à l’origine de la plupart des maladies. »

Évidemment, vous pourriez objecter que les maladies infectieuses et que les grandes épidémies sont une réalité indubitable ! Il n’y a qu’à se souvenir de la peste noire qui a décimé la moitié de la population européenne au milieu du quatorzième siècle, de la grippe espagnole de 1918 qui a fait plus de morts que la guerre elle-même, des grandes épidémies de polio, de variole et de choléra, de l’épidémie de SIDA qui décime depuis plus de trente ans des millions d’êtres humains… Sans compter la tuberculose, provoquée par le bacille de Koch et le cancer du col de l’utérus provoqué par le papillomavirus. Alors, doit-on vraiment douter de ce postulat central de la médecine moderne ? Doit-on vraiment remettre en question ce leg que Pasteur a offert à l’humanité ?

Pour répondre à cette question fondamentale, revenons quelques instants à mon exemple provocateur relatif aux accidents de la route. Vous avez compris que mes chercheurs imaginaires avaient tout simplement inversé la relation de cause à effet. Il est vrai qu’ils arrivaient toujours APRÈS que l’accident mortel ait eu lieu, et qu’ils voyaient toujours la présence de gendarmes, de policiers et/ou de pompiers sur la voie publique. Du coup, ils ont déduit de cette corrélation toujours vérifiée un lien de causalité où ils ont identifié les forces de l’ordre comme étant la cause des accidents mortels. Or, nous savons tous que ce sont les accidents mortels (cause) qui nécessitent la présence des forces de l’ordre sur place (effet), et non l’inverse.

LA MÉPRISE DE LOUIS PASTEUR

Revenons aux microbes. Pasteur et ses successeurs ne se sont pas trompés en observant la présence de microbes lorsqu’une maladie ou une épidémie se déclaraient ! Pour eux, il ne faisait aucun doute que les microbes étaient bien à l’origine des maladies. Pourtant, on sait à présent que Pasteur s’est trompé. Pourquoi ? Pour au moins deux raisons…

La première raison, c’est que ce chimiste français était convaincu (sans l’avoir vérifié) que les cellules du corps humain étaient aseptiques, c’est-à-dire exemptes de tout microbe et de tout germe infectieux. Il était convaincu également que, si on observait la présence de microbes dans le corps, c’est que ceux-ci devaient nécessairement venir de l’extérieur ! Cette croyance, bien qu’il ne l’ait jamais démontrée, constitua le fondement sur lequel il échafauda toute sa théorie ! Depuis lors, les chercheurs savent pertinemment que ce postulat était totalement faux. Donc, comme je l’ai démontré dans mon article précédent, toutes les conclusions qui en découlaient devraient être fausses également. Pourtant, la médecine moderne, pour je ne sais quelle raison, a préféré conserver cette posture idéologique et étendre les conclusions de Pasteur à d’autres domaines que ceux des maladies infectieuses…

L’autre raison pour laquelle Pasteur s’est trompé, c’est qu’il ignorait que les maladies se développent toujours selon un processus en deux phases, ce que les médecins de la Chine ancienne appelaient les phases froide et chaude des maladies. Dans la phase froide de la maladie, l’individu est en stress (ou en surstress). Son système orthosympathique est activé pour lui assurer sa survie, l’essentiel de la circulation sanguine est mobilisée pour les organes vitaux, la vasoconstriction provoque le refroidissement des extrémités de membres (d’où le nom de phase froide). Habituellement, cette phase dans laquelle l’individu s’éloigne de l’équilibre ne s’accompagne d’aucun symptôme morbide visible. Lorsque l’individu a réussi à se sortir du danger, son stress diminue rapidement et il entre dans la phase chaude de la maladie. À ce moment, c’est son système parasympathique qui est activé pour permettre la réparation des lésions, la régénération, le rééquilibrage de l’organisme. Ce retour à l’équilibre s’accompagne, la plupart du temps, de symptômes visibles et de fièvre (d’où le nom de phase chaude).

Quant aux microbes, ils sont toujours présents dans l’organisme. Les biologistes modernes disent que nous portons en nous cent mille milliards de microbes dans le corps, qui pèsent au total près de deux kilos ! Comme vous voyez, on est très loin de l’aseptie prônée par Pasteur ! Par contre, ces microbes présents en permanence (qu’on soit en phase froide ou chaude), ne jouent pas tout le temps le même rôle ! Et c’est ça que Pasteur n’a pas compris. Pendant la phase froide, les microbes ne jouent aucun rôle actif : la virologie classique affirme d’ailleurs qu’ils sont, à ce moment, « non pathogènes ». Pendant la phase chaude, là, ils jouent un rôle actif : celui d’éboueurs, de réparateurs, de purificateurs…

Sont-ils pour autant la cause de la maladie ? Non, évidemment, puisque tout d’abord, ils étaient DÉJÀ PRÉSENTSdans le corps alors qu’aucune maladie ne se développait. Ensuite, ils sont TOUJOURS PRÉSENTS lorsque l’individu bascule en phase de stress et s’éloigne de l’équilibre (quelle qu’en soit la raison), mais sans jouer de rôle particulier… Enfin, ils deviennent actifs PARCE QUE l’individu sort de sa phase de stress et revient vers l’équilibre. C’est donc parce que l’individu se rééquilibre, c’est parce qu’il entre en phase chaude que les microbes sont appelés au service du corps pour accomplir ce qui est nécessaire. Exactement comme les gendarmes et les pompiers. Tant que tout va bien sur la route, les gendarmes sont déjà présents, mais n’interviennent pas. Lorsque l’accident survient (phase de stress), les gendarmes ne sont toujours pas actifs ! Après l’accident, il est nécessaire de réparer et de déblayer la chaussée : c’est là qu’ils entrent en action.

Toujours pas convaincus de mon analogie, chers lecteurs ? Le mois prochain, j’illustrerai mon propos à travers plusieurs exemples concrets. Mais en attendant, je vous invite à méditer sur les deux faits suivants. On dit souvent que la température du corps s’élève À CAUSE des microbes présents. Or, les observations montrent que c’est le corps qui contrôle l’activité des microbes en modulant sa température. Jusqu’à 38,5 °C, les microbes sont activés et se multiplient ! Aux alentours de 39,5 °C, ils sont stabilisés. Au-delà de 40,5 °C, les microbes sont éliminés… Si on empêche la montée de température à coup de médicaments antipyrétiques (contre la fièvre), on empêche en même temps la disparition des microbes ! Preuve, si l’en est, que ce ne sont pas les microbes qui contrôlent la fièvre, mais bien l’inverse… Autre fait intéressant : dans différents domaines de la médecine moderne (en particulier la cancérologie et la chirurgie), on fait appel de plus en plus souvent aux vertus réparatrices des virus pour guérir certains cancers ou pour resouder certaines fractures. Des publications de plus en plus nombreuses vantent les mérites de ces thérapies virales ! Alors, les gendarmes seraient-ils toujours la cause des morts de la circulation routière ? Rien n’est moins sûr, à présent…

LAISSEZ VOS COMMENTAIRES, VOS QUESTIONS, VOS TÉMOIGNAGES

Mon vœu le plus cher, c’est que vous laissiez, sous cet article, des références de livres ou d’articles, des études, des enseignements qui viennent compléter, enrichir les propos tenus. Je vous invite aussi à partager les bénéfices que vous avez retirés de la lecture de ce texte. Pour que les autres visiteurs de ce blog soient nourris à leur tour, non seulement par mes écrits, mais aussi et surtout par vos apports.

PETITE ASTUCE POUR PUBLIER VOTRE MESSAGE DANS DE BONNES CONDITIONS

Pour publier votre message, rendez-vous tout en bas de cette page (sous les messages des autres visiteurs de ce blog). Une fois que vous avez rédigé votre texte, vous devez obligatoirement laisser votre nom (ou votre pseudonyme), votre adresse courriel, mais vous devez aussi répondre à une question de simple calcul, en inscrivant la réponse du calcul en chiffre ! Ce petit dispositif a été installé afin de vérifier que vous n’êtes pas un robot venant polluer mon blogue.

Print Friendly Version of this pagePrint Get a PDF version of this webpagePDF

 

71 COMMENTAIRES
  1. Claude, de « J’aime l’EFT »— 19/12/2014 à 3:13En réponse à Isabelle, je souhaite parler d’un début de fibromyalgie que j’ai vécu pendant des vacances, suite à un épisode de harcèlement au travail. Bien qu’habituellement, j’utilise le plus possible des traitements énergétiques, cette fois, rien ne marchait; et il me fallait 7 à 8 gélupranes par jour pour vivre à peu près normalement.Je sais que dans ce symptôme, mon corps exprimait :
    – le refus de retourner dans ce travail
    – et l’incapacité de savoir où je voulais aller.Quand j’ai pris une décision, même mauvaise (je suis retournée dans ce travail… mais pas pour longtemps), la « fibromyalgie » et un autre symptôme (je voyais double par moments, autre façon d’exprimer les deux directions entre lesquelles j’hésitais) ont définitivement disparu en un mois.

    Je comprends mieux maintenant pourquoi l’EFT et le Reiki, qui d’habitude me réussissent très bien, n’ont pas fonctionné : je me sentais tellement dans une situation sans issue que je n’imaginais même pas qu’il puisse y avoir une solution. Donc, tout ce que j’attendais de mes techniques préférées, c’était simplement un soulagement physique, pour que, au moins, mes vacances ne soient pas gâchées ; je n’arrivais pas, à ce moment, à espérer quoi que ce soit de mieux.

    Avec le recul, il me semble que j’aurais dû utiliser l’EFT pour éliminer la croyance que la situation était sans issue, puis pour demander à l’Univers qu’il me trouve une solution, une bonne de préférence ;) .

    De ma propre expérience (pour cette maladie et pour d’autres), il m’a semblé que la maladie se déclenchait faute de mieux, quand j’avais l’impression d’être totalement coincée dans mon problème.

    J’essaye de faire correspondre cette idée avec ce qu’exprime Jean-Jacques à propos des phases froides et phases chaudes.

    – la phase froide serait celle où on refoule le problème, où on essaie de vivre au jour le jour tant bien que mal, où on repousse à plus tard une recherche de solutions (« j’ai ça, ça, ça, à faire d’abord, je n’ai pas le temps de réfléchir à l’avenir »); on se ronge probablement de l’intérieur, mais rien ne se voit vraiment. (pour moi, c’était la période qui précédait ces fameuses vacances)

    – le début de la phase chaude : celui où on ne peut vraiment plus faire semblant de ne pas voir le problème; le corps me semble alors exprimer dans les moindres détails nos désirs contradictoires, notre ressenti face à lui (pour moi : les vacances, et mon épisode de « presque fibromyalgie »). J’en analyse un autre exemple dans l’article suivant (http://www.jaime-left.com/2013/11/29/attention-rhume-et-si-vous-vous-en-passiez-cette-annee/), un « rhume-chagrin et refus », qui a fini par « fondre » en 5 mn chrono, mais … après 4 articles d’EFT et d’introspection tout de même.

    – la fin de la phase chaude : quand la décision est prise (bonne ou mauvaise), le corps et le psychisme se réorganisent, les symptômes guérissent puisqu’ils n’ont plus de raison d’être, et le problème de fond se résout … ou pas, ça, c’est une autre histoire.

    Bonne résolution de « presque nouvel an » : chaque fois que j’aurai un symptôme physique important, ou encore une vague sensation qu’un problème n’a pas de solution, je ferai de l’EFT à partir de la phrase : « Même si une partie de moi est persuadée que cette situation est sans issue, je m’ouvre doucement à l’idée que peut-être, peut-être, si : il y a une solution, et même une bonne. ».

    Une résolution comme ça, j’ai des chances de la tenir…. sauf si mon inconscient gagne des parties de cache-cache, en me dissimulant ce genre de problème : quand on est persuadé qu’un problème n’a pas de solution, on sait très bien le refouler.

    Bonne année à tous, pleine de guérisons à tous les niveaux :)

    Et encore merci, Jean-Jacques, pour tes articles qui poussent tellement à réfléchir… au départ, je voulais juste écrire un commentaire de quelques lignes

marie-andrée— 16/12/2014 à 8:02

Je voudrais dire à Catherine qui est Québécoise comme moi de ne pas avoir peur du cancer. J’ai eu un cancer du sein il y a 10 ans et j’ai suivi une cure de désintoxication et je me suis mise à l’alimentation crue avec tout plein de jus verts. On ne me donnait pas plus de 5 ans à vivre et j’ai fait 10 ans sans cancer et sans aucun médicament. Le cancer du sein est revenu en février dernier, j’ai refusé chimio, radiation, médicaments et j’ai compris que si j’avais créé ce cancer par le stress, les émotions négatives j’étais également capable de le guérir par le repos, la méditation, la prière, la visualisation et la pensée positive. Je te conseille de lire le livre intitulé:  »Guérir envers et contre tout » de Carl Simonton et Ancelin Schutzenberger. Je suis les conseils de ce livre à la lettre et je me sens en pleine forme, ce que mon oncologue ne comprend pas. Il m’a avoué que le taux de succès que j’avais présentement, d’après les examens, étaient supérieurs à tous les traitements qu’il aurait pu me donner et que ce n’était pas le cancer du sein qui allait mettre fin à mes jours. Mon mari était à mes côtés et il n’en revenait pas de ses propos surtout que j’ai un fils neuro-chirurgien qui met beaucoup de pression pour que j’accepte la chimio et la radiation. Peut-être qu’un jour ce cher fils va venir me consulter pour que je l’aide à guérir, on ne sait jamais.

Laforest claire— 16/12/2014 à 5:13

Je suis passée par plusieurs phases de mort , d’accidents et de maladie ….
Et , je peux vous dire que tout est reversible , nous détenons notre santé dans notre cerveau, c’est notre ordinateur central qui peut-être détraqué par nos émotions …. que nous ne reconnaissons pas la plupart du temps à cause de leur traitement ultra-supersonique du cerveau .
Autre fait …. des chercheurs ont reconnu que pour soigner toutes les maladies inflammatoires du colon , il suffisait d’ensemencer l’intestin de selles en bonne santé pour que la flore intestinale se refasse instantanément . Si nous tuons les bactéries, les virus macrophages et les levures , nous nous exposons à la maladie

CAth— 15/12/2014 à 1:40

Bonsoir,
J’ai eu plusieurs expériences d’épisodes de haute température (jusqu’à 41°C),le dernier il y a 2 ans 1/2, en effet suite à un stress, une période d’intense mouvance dans ma vie ! J’ai passé trois jours, au fond de mon lit, avec de l’eau à boire,et un seau pour faire pipi et j’ai laissé travaillé mon corps ! C’était chaud, chaud, il faut assumer de refuser les appels au médecin ! Au troisième jour, j’avais un grand sentiment de libération à plusieurs niveaux : physique, émotionnel (les peurs et des blocages)etc,, avec à l’issue de ce remue ménage intérieur, un renouveau de vie…. J’ai cette habitude de fonctionner ainsi sans me jeter sur le premier médicament allopathique que je trouve… et de me soigner avec des techniques intuitives ! Et ce depuis mon enfance ! Ca fait du bien de voir, qu’on est pas tout seul , face à l’aberration de la médecine moderne ! Dans le métier que j’exerce, le soin (infirmière), j’essaie de faire connaître les multiples possibilités qui s’offrent à nous pour recouvrir la santé, ce n’est pas facile du tout !!

%d blogueurs aiment cette page :