Les conditions favorables au développement des intelligences

bibliotheque-98633

Dans le billet précédent nous avons découvert qu’il y avait huit types d’intelligence. Aujourd’hui nous allons voir qu’il y a des conditions favorables au développement de ces intelligences.

Gardner identifie cinq facteurs d’éveil ou d’inhibition de l’intelligence:

Le premier: La stimulation grâce à l’accès à des ressources physiques ou humaines. (ex: prendre une leçon de piano, aller à la bibliothèque, avoir un contact avec un adulte stimulant qui suscite une passion ou de l’intérêt pour un domaine en particulier.)

Le second: La stimulation liée au fait de vivre à une époque ou au sein d’une culture données.(ex: au Québec, avant la Révolution tranquille les personnes optaient souvent pour étudier afin de devenir infirmières, enseignantes, missionnaires ou intervenantes sociale. Elles se tournaient aussi très souvent du côté des ordres religieux.

Le troisième: La stimulation qui découle du milieu de vie immédiat. (ex: dans un quartier défavorisé les gens ont souvent accès à des services limités pour favoriser le développement des différentes intelligences.)

Le quatrième: La stimulation associée à une volonté familiale. (ex: autrefois au Québec, l’aîné héritait de la ferme familiale. Il était important que la profession demeure dans la famille, être médecin de père en fils.)

Le cinquième: Le contexte de vie. (ex: le fait de vivre avec un grand malade lorsqu’on est jeune peut avoir un impact sur le développement de certaines intelligences, au même titre que le fait d’appartenir à une famille nombreuse vivant dans un petit espace.)

À ces cinq facteurs s’ajoutent 10 principes de base relatifs à l’apprentissage. C’est ce que nous découvrirons dans les prochains billets.

Laisser un commentaire

Publicités