Neo-nutrition : La lettre de la nutritherapie

 Ces plantes que j’aime et qui font tant de bien (3e partie)

Chère amie, cher ami,

Voici la troisième et dernière lettre sur les teintures mères (TM) que j’utilise depuis une quarantaine d’année en accompagnement d’autres conseils plus spécifiques (cliquez ici pour retrouver ma première lettre et ici pour retrouver la seconde).

Pour chacune d’entre elles, je vous indique comment vous les procurer facilement en pharmacie ou sur le web, et je vous précise les indications et contre-indications.

La passiflore (PASSIFLORA INCARNATA) pour aider à l’endormissement

La passiflore est bien connue des médecins homéopathes. On la retrouve en basse dilution (3DH) dans le fameux complexe « Passiflora Composé » (en pharmacie) où elle est associée à d’autres souches homéopathiques, dont on conseille de prendre une trentaine de gouttes pour améliorer l’endormissement.

Vous trouverez la TM de passiflore sur le site www.pierredastier.com (que j’indiquerai par la suite par la mention « Pda ») : elle est calmante (non stupéfiante) antispasmodique, analgésique et tout à fait sans danger. Vous la trouverez également sur le site du laboratoire Giphar. On peut aussi en conseiller une soixantaine de gouttes réparties dans la journée en cas d’angoisse ou de dépression, associées au glycérophosphate de magnésium et si besoin avec une ou deux ampoules de lithium Granion matin et soir.

Le romarin (ROSMARINUS OFFICINALIS) pour un début de journée tonique

De ce romarin à l’odeur puissante qui décore nos garrigues méditerranéennes Hippocrate disait déjà qu’il contribuait à « drainer la bile », stimulait l’organisme et l’élimination urinaire. Il est facile (comme le thym ou la sauge) de le cueillir soi-même encore faut-il être certain qu’il ne pousse pas trop près des voies routières et donc pollué.

Si on a un romarin de bonne qualité, son infusion est une bonne façon de commencer la journée, stimuler son métabolisme hépatique et même ses fonctions cognitives. J’ai connu certaines personnes dont les migraines chroniques ont été améliorées par la consommation régulière d’une tasse d’infusion de romarin le matin et le midi. Il n’est pas conseillé d’en prendre le soir car son effet stimulant peut ralentir l’endormissement. La TM est donc une façon sûre d’accéder aux propriétés de la plante fraîche. On la trouve facilement en pharmacie, chez « Pda », mais c’est la forme bourgeons en 1 DH que je préfère : elle donne « un coup de fouet » comparable à celui du café. En TM je conseille une vingtaine de gouttes matin et midi dans un peu d’eau tiède et en 1DH (bourgeons) une cinquantaine de gouttes aux mêmes horaires.

Le palmier nain (SABAL SERRULATA) si vous souffrez d’hypertrophie de la prostate

Le fruit du Palmier Nain d’Amérique du nord (ou Serenoa Repens) est ce composant principal d’un célèbre médicament proposé contre l’hypertrophie de la prostate validé par de grandes études scientifiques et très répandu. Le vieillissement hypertrophique de la prostate concerne environ un homme sur trois, après la cinquantaine et se manifeste par des envies fréquentes d’uriner ainsi que des douleurs et des difficultés à la miction. Contrairement à d’autres le SABAL SERRULATA n’a pas d’action sur la sécrétion de testostérone donc sur la libido. Il fait également partie, en basse dilution (3CH) avec d’autres plantes d’un non moins célèbre remède homéopathique : le SABAL SERRULATA Composé. La TM est assez difficile à trouver. Le site naturalforme propose à la fois une TM bio (de marque Biover) et un extrait de plante fraîche (Ladrôme). La dose conseillée est en général de 5 à 15 gouttes trois à quatre fois par jour. Rien ne vous empêche, pour une meilleure efficacité, d’associer dans un peu d’eau avec une dizaine de gouttes de SABAL SERRULATA composé.

Le sureau (SAMBUCUS NIGRA) pour transpirer pendant la fièvre

L’infusion de Sureau favorise la transpiration pendant un épisode fébrile et donc sa résolution. Elle est aussi légèrement sédative et analgésique.

La TM se trouve sur le site « Pda» et il est aisé d’en prendre une dizaine de gouttes dans un peu d’eau tiède avec un jus de citron bio, un peu de miel et de vitamine C naturelle en poudre en cas d’infection. On peut l’associer à la TM d’ECHINACEA pour lutter contre l’infection et à celle de CRATAEGUS ou de LEONURUS CARDIACA pour soutenir le cœur. Il est important de boire les plus importantes quantités de liquide que vous pouvez supporter.

SOLANUM TUBEROSUM, la pomme de terre, contre les acidités digestives

Le jus de pomme de terre est proposé pour aider à lutter contre les acidités de l’estomac et en complément du traitement des ulcères gastriques. La TM se trouve chez « Pda » et 20 gouttes trois fois par jour dans un peu d’eau avant un repas avec une petite cuillère de bicarbonate de soude favorise votre digestion, diminue les douleurs même en cas de cicatrisation d’ulcère. Les doses peuvent, si besoin, être doublées car, même en cas de traitements prolongés on n’observe pas d’effets secondaires ni de problèmes de tolérance mis à part, dans certains cas quelques problèmes de déglutitions qui peuvent conduire à réduire les doses. La classique intoxication à la « solanine » que tout le monde connaît provient de la prise de pommes de terre verdies, en particulier de leurs germes et tubercules après exposition prolongée à la lumière. C’est pour cette raison qu’il ne faut pas donner de pommes de terre à votre animal de compagnie.

La verge d’or (SOLIDAGO VIRGA AUREA) un grand draineur digestif et rénal

La Solidage Verge d’Or est reconnue comme un grand draineur rénal et un solvant de l’acide urique. En basses dilutions (3DH) elle était proposée avec d’autres plantes comme la Chélidoine, l’Artichaut ou le Pissenlit à prendre avant les repas pour faciliter la digestion., mais on a de plus en plus de mal à les trouver sous cette forme et à faire réaliser ce mélange en pharmacie. Elle peut être proposée en complément pour soulager certaines inflammations rénales ou prostatiques, avec excès d’acide urique ou d’urée. Dans ce dernier cas, je propose de l’associer avec du LESPEDEZA CAPITATA que l’on trouve sous forme bio sur le site www.abcdelanature.com (prendre 3 à 6 gélules par jour) et du Silicium Organique que l’on trouve facilement en pharmacies, parapharmacies et magasins spécialisés. Vous trouverez la Solidage en dilution 4DH dans toutes les pharmacies et en 1DH sur le site www.unooc.fr.

Le pissenlit (TARAXACUM DENS LEONIS) pour les insuffisances hépatiques et la constipation

Tout le monde connaît le « Pissenlit Dent de lion » et sa fleur dont la courte saison ne nous permet malheureusement pas de faire longtemps de délicieuses salades. Il est particulièrement apprécié en cas d’insuffisance hépatique et biliaire et même de lithiases biliaires où il peut être associé à l’Aubier de Tilleul en décoction dont j’ai longuement parlé dans une autre lettre.

Avec le CHARDON MARIE et la CHELIDOINE, il aide à détoxiquer le parenchyme hépatique après un traitement lourd. Comme le SOLIDAGE et le LESPEDEZA CAPITATA (voir ci-dessus) il favorise l’élimination de l’urée. On le trouvait dans de nombreuses formules de drainages en basses dilutions, lorsqu’il était encore facilement disponible en pharmacie. Il s’oppose à la constipation, aide à calmer certaines douleurs abdominales ainsi que les flatulences qui sont liées et serait un complément utile dans le cadre de l’évolution des diabètes de type II ou en cas de prise de médicaments antidiabétiques. Je vous conseille la prise de 20 gouttes de TM trois fois par jour (vous la trouverez chez « Pda ») ou 60 gouttes dans un litre d’eau à boire dans la journée que vous pouvez associer avec les autres draineurs dans les plus basses dilutions possibles.


Annonce publicitaire

L’art de se soigner par les plantes »

Les infusions de carvi ou d’anis étoilé sont très bonnes contre le mal au ventre ; l’huile essentielle de gaulthérie couchée remplace efficacement un anti-inflammatoire non-stéroïdien ; l’ail et les feuilles d’olivier modulent l’hypertension artérielle… Retrouvez tous les conseils pour vous soigner efficacement et naturellement grâce aux plantes.

En savoir plus »

Le tilleul (TILLIA TOMENTOSA) cet arbre qui nous endort

Vous êtes-vous déjà arrêté sous un tilleur en fleur ? L’odeur et l’endormissement sont garantis.

Ne confondons pas l’usage de l’Aubier de Tilleul en décoction comme drainage des lithiases rénales et vésiculaire et l’utilisation des bourgeons de tilleul. C’est essentiellement cette forme gemmothérapique 1DH que je conseille, souvent associée aux bourgeons de FICUS CARICA en 1DH (précédemment traités) : elle peut agir à la fois comme anxiolytiques naturels, antispasmodiques, déstressant et décontracturant.

Je vous conseille de 60 à 100 gouttes de chaque dans un litre d’eau tout au long de la journée ou plutôt le soir en cas de troubles du sommeil. Je vous propose d’associer dans la bouteille quelques ampoules de glycérophosphate de magnésium, et, si besoin un complexe homéopathique contenant de l’IGNATIA ou quelques autres TM comme celle de MELILOT, MELISSE ou VALERIANE et si vous avez encore quelques angoisses ou difficultés d’endormissement et de vous masser le plexus solaire avec quelques gouttes d’huile essentielle de LAVANDE VRAIE.

Le thym (THYMUS VULGARIS) l’anti-infectieux végétal

Comme le romarin, dont nous avons parlé et la sauge dont nous reparlerons, les buissons de Thym vulgaire parsèment la Provence. N’hésitez pas à en cueillir quelques branches pour vous préparer d’excellentes tisanes toniques et désinfectantes en début de journée (mais attention, à cause de la pollution, à l’endroit où vous le cueillez).

L’infusion de thym, comme la prise d’une quinzaine de gouttes de TM que vous trouverez facilement chez «Pda », est un désinfectant général et plus particulièrement bronchique et pulmonaire.

Le thym est également un antiviral (herpès, zona, varicelle, mononucléose, rhume rhinite…) et je vous recommande, en cas de grippe d’alterner des infusions de thé vert et de thym (avec bien entendu, de larges doses de vitamine C et des oligo-éléments de cuivre).

Avec l’Echinacea, la propolis, l’Ispaghul et les huiles essentielles de thuya et d’eucalyptus, il fait partie de ce complément que je recommande souvent en cas d’infections ORL ou pulmonaire : lePropoplant qu’il ne faut pas hésiter à prendre en larges doses, deux à quatre fois par jour. L’HE de thym à thymol est un formidable antiseptique mais très irritant en contact direct : elle ne doit jamais être mise sur la peau ni ingérée pure et elle est formellement contre-indiquée chez les femmes enceinte, allaitante ou les enfants de moins de trois ans. Le plus simple est de l’inhaler (avec de l’HE d’Eucalyptus, de Pin, de Lavande, de Menthe Poivrée…). La vieille méthode de la serviette au-dessus du bol fumant fonctionne très bien. En cas d’otite, vous pouvez en mettre une ou deux gouttes diluées dans un peu d’huile d’amande douce derrière les oreilles, mais jamais dans le conduit auditif.

L’ortie (URTICA URENS) une bonne soupe pour la santé

On la trouve absolument partout : dans nos campagnes bien sûr, et en TM en pharmacie et chez « Pda ». Cette Ortie Urticante a des vertus toniques, dépuratives, reminéralisantes (comme la prêle) antianémique et décongestionnante pour la prostate. Vous pouvez en prendre une dizaine de gouttes trois fois par jour et surtout, en fin d’été vous préparer une cure de soupe d’orties. Les différentes recettes ne manquent pas, mais il est inutile de rajouter systématiquement de la crème ou de la pomme de terre pour faire une bonne soupe. Par contre mettez un peu d’ail, d’oignons (si vous les digérez) du persil, du poivre et du curcuma. C’est excellent et constitue un bon drainage avant votre cure de raisin de septembre.

La Busserole (UVA URSI) pour des urines limpides

La Busserole est un antiseptique urinaire mal connu, beaucoup moins que la Canneberge (Cranberry) avec qui elle peut très bien être associée pour contribuer au traitement des infections rénales, vésicales et de tout l’appareil urinaire. En cas de cystites chroniques, n’hésitez pas à mettre une cinquantaine de gouttes de la TM, que vous trouverez chez «Pda », dans un bon litre et demi d’eau que je vous conseille d’associer avec six à huit ampoules de SERUM ANTICOLLI 8DH (en pharmacie) et aussi une soixantaine de gouttes d’un complexe homéopathique de chez Lehning, le L8. Après ou en complément d’une cure antibiotique, si nécessaire, c’est un bon moyen d’éviter la récidive des cystites en gênant l’adhésion des germes à la paroi vésicale.

Le Myrtillier (VACCINIUM MYRTILLUS) la désinfection de l’intestin et la santé des artères

La TM de myrtilles qui rassemble les feuilles, la racine et les baies est disponible en pharmacie et chez « Pda » (30 gouttes par jour diluées dans un litre). Le jus de pure myrtille au petit déjeuner, après ou en alternance avec votre citron tièdes est, comme les autres fruits rouges, un véritable protecteur cardiovasculaire doublé d’un pouvoir antiseptique pour l’ensemble de l’appareil digestif particulièrement intéressant en cas de diarrhées chroniques. On attribue à la matière colorante violette (que je vous déconseille de renverser sur votre linge) une propriété de protection au niveau de la paroi intestinale, ce qui pourrait être particulièrement intéressant en cas d’intolérances intestinales multiples et de maladies auto-immunes. Ce jus rafraîchissant et tonique est une grande source de vitamine C, de vitamine A, de potassium et de phosphore. Reportez-vous à ma lettre sur les propriétés des fruits rouges: ils sont tous des protecteurs vasculaires et il est classique de dire que la prise régulière de myrtille favorise la vision nocturne. C’est en tous cas ce que pensaient les pilotes de la Royal Air Force, l’armée de l’air britannique, pendant la dernière guerre, bien qu’aucune étude scientifique ne l’ait définitivement prouvée.

La Valériane (valeriana officinalis) qui calme le système nerveux central et périphérique

La Valériane exerce une action sédative et dépressive sur le système nerveux. Elle ralentit également le rythme cardiaque. Vous pouvez la mélanger à d’autres plantes que vous trouverez également en TM chez « Pda » comme le MELILOT, la MELISSE, la PASSIFLORE ou le HOUBLON. Elle est conseillée en cas d’insomnie à la suite d’épuisement nerveux et dans ce cas je vous conseille d’associer la TM d’AVOINE. Mais attention, même à la dose recommandée d’une trentaine de gouttes, en deux prises, l’une à la fin du dîner et l’autre avant le sommeil, certaines personnes dont je fais partie ne la supportent pas : elle induit un réveil un peu « cotonneux » avec possibilité de vertiges voir de migraines. On la trouve dans de nombreux compléments alimentaires et cet effet secondaire gagne donc à être connu.

La Pensée Sauvage (VIOLA TROCOLOR) un antalgique méconnu, et un anti eczémateux

La richesse en acide salicylique de cette Pensée Sauvage en fait un antalgique articulaire sous-utilisé qui peut venir compléter les effets de certains médicaments ou d’antiinflammatoires comme le Ribes Nigrum en 1DH. Dépurative, diurétique et stimulante du métabolisme et des éliminations, elle est préconisée pour favoriser l’évolution des eczémas secs et suintants, des acnés et des croûtes de lait. Elle est très utilisée en basse dilution homéopathique pour traiter les eczémas suintants du visage. Elle permet aussi de favoriser les éliminations bronchiques et expectoration : dans ce cas, je vous conseille d’associer dans un litre une trentaine de gouttes de TM que vous trouverez chezBiosimples avec une trentaine de gouttes de MARRUBIUM VULGARE que j’ai déjà traité, et 600 milligrammes de N-Acétylcystéine que l’on trouve dans toutes les pharmacies et en compléments alimentaires.

Le Gui (VISCUM ALBUM et VISCUM CRATAEGI) pour diminuer l’hypertension et ses risques.

La TM de gui a été préconisée dès le XIXème siècle pour le contrôle de l’hypertension artérielle et de ses risques d’accident vasculaire. Elle est en effet légèrement diurétique. Pour ma part, j’ai souvent proposé la TM de Gui d’Aubépine (VISCUM CRATAEGI TM) dans cette indication, car j’ai constaté que « l’alliance » des propriétés cardio-régulatrices de l’aubépine et anti hypertensives du gui, était appréciée chez des patients souffrant de céphalées congestives souvent concomitantes de troubles tensionnels et d’oppressions avec palpitations. Cette TM que l’on trouve aujourd’hui sur le site « biosimples » est conseillée à la dose de 10 gouttes trois fois par jour ou de 30 gouttes dans un litre d’eau à consommer dans la journée en associant une trentaine de gouttes de Myrtille (MYRTILLUS TM) une soixantaine de gouttes de bourgeons d’aubépine (CRATAEGUS jeunes pousses 1DH), de Tilleul (TILLIA TOMENTOSA jeunes pousses 1DH) ou de Ficus (FICUS CARICA jeunes pousses, 1 DH), si vous êtes angoissé(e) et un glycérophosphate de magnésium. En prévention générale vasculaire n’oubliez pas votre jus de fruits rouges bio le matin.

La « recette pour mieux dormir » et/ou essayer de se sevrer de médicaments :

Dans un peu d’eau ou d’infusion de fleur d’oranger, une heure après le repas at au coucher mettre :

Et si besoin, vous pouvez avaler avec la préparation un à deux comprimé d’Escholtzia Californica biodosée à 400 milligrammes.

En cas d’angoisse, vous pouvez rajouter une soixantaine de gouttes de bourgeons de figuier (FICUS CARICA jeunes pousses 1DH) en pharmacie et de nervosité de bourgeons de tilleul (TILLIA TOMENTOSA jeunes pousses, en pharmacie), une ou deux ampoules de « glycérophosphate de magnésium », une ou deux ampoules sur la langue, en cas de syndrome dépressif léger de GRANION DE LITHIUM (en pharmacie) et faire un massage du plexus solaire avec quatre gouttes d’HE naturelle de Lavande Vraie.

Si vous aviez l’habitude de vous endormir avec un médicament, baissez très progressivement les doses (quarts par quarts) par paliers de dix jours.

Tous les ingrédients ne sont pas obligatoires : dosez en fonction de vos besoins personnels et, si besoin, vous pouvez, en cas de réveil, reprendre une fois le protocole en cours de nuit. D’une façon générale, évitez chez la femme enceinte ou allaitante et l’enfant de moins de trois ans.

J’espère donc que cette courte description de teintures mères que j’utilise et dont, malheureusement, les sources et formes disponibles se sont considérablement modifiées année après année, vous sera d’une grande utilité personnelle. Respectez bien les doses conseillées et les quelques limitations de traitement. Vous améliorerez votre confort de vie au quotidien en limitant l’usage et les doses de médicaments plus spécifiques.

Surveillez bien votre boîte aux lettres,

Dr Dominique Rueff

Publicité:

Menace sur la santé naturelle
. En toute discrétion, Big Pharma et ses complices sont en train de lancer une gigantesque offensive contre les médecines douces. Révélations Santé & Bien-être est une jeune revue indépendante qui vous informe sur les traitements qui peuvent vraiment changer votre vie, sans tomber dans les pièges de l’industrie pharmaceutique. Rendez-vous ici pour en savoir plus.

Nutrithérapie : Savez-vous que le curcuma empêche les cellules cancéreuses de proliférer ? Qu’il faut l’associer à de l’huile pour l’assimiler ? Découvrez les Dossiers de Santé & Nutrition dans cette vidéo.

Une nouvelle façon d’aborder votre santé : Imaginez votre corps comme un petit écosystème, fait d’un savant équilibre de froid, de chaud, de vent et d’énergie qui circulent… La Médecine Chinoise, médecine aux traitements naturels issus de millénaires de pratique sur des centaines de millions de personnes, vous invite à découvrir une nouvelle façon d’aborder votre santé en adoptant une vision scientifique basée sur la nutrition et la pharmacopée chinoises, les mouvements du Qigong, l’acupuncture… et surtout une approche personnalisée à chaque patient. Découvrez-en la richesse et les notions fondamentales ici.

Cette lettre vous a plu ? Pour recevoir nos prochaines lettres La Lettre du Docteur Rueff directement dans votre boite électronique, rendez-vous ici – inscription gratuite.

Si vous souhaitez commenter cet article, je vous invite à le faire ici.

Pour consulter la biographie du Dr Rueff, rendez-vous ici.

Pour être sûr de bien recevoir la lettre La Lettre du Docteur Rueff sans qu’elle se perde dans votre boîte de messagerie électronique, visitez la page suivante.

Si vous pensez que ce message pourrait intéresser un ami ou un proche, n’hésitez pas à le lui transférer par email (utilisez la fonction « transférer ce message » dans votre boîte de messagerie électronique). Pour partager cet article, vous pouvez utiliser l’un des réseaux sociaux suivants :

Partagez sur Twitter
Partagez sur Facebook
Partagez sur Pinterest
Partagez sur Google +
Partagez sur LinkedIn

Les informations de cette lettre d’information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d’information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

La Lettre du Docteur Rueff est un service d’information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions).
Pour toute question, rendez-vous ici.

Service courrier : Sercogest, 44 avenue de la Marne, 59290 Wasquehal – France


Vous recevez ce message à l’adresse lephareeclaireur@hotmail.com car vous avez souscrit à La Lettre du Docteur Rueff. Si vous ne souhaitez plus recevoir cette lettre d’information gratuite sur la santé naturelle,

rendez-vous sur notre page de désinscription.

Publicités