Category: Massothérapie



Merci FLEURLAURINA, super bon article.

Fleur de Lilas

Selon la médecine orientale, l’énergie circule dans le corps le long de trajets énergétiques appelés méridiens ou vaisseaux. Ils sont au nombre de quatorze.

Les méridiens yin circulent du bas vers le haut sur la face avant du corps, alors que les méridiens yang circulent du haut vers le bas, sur la face arrière du corps à l’exception du méridien de l’estomac, dont le trajet se trouve sur la face avant du corps

L’énergie circule et fait le tour des méridiens en vingt-quatre heures. Ceci concerne les douze méridiens bilatéraux liés aux organes et aux viscères. Il existe en outre deux méridiens régulateurs :

  • le vaisseau Conception, yin, qui va du bas vers le haut sur la face avant du corps et
  • le vaisseau Gouverneur, yang, qui passe dans le dos, du bas vers le haut également.

Les méridiens gouvernent les grandes fonctions du corps humain.

Les méridiens yin…

View original post 2 550 mots de plus

Publicités


image

1 • Comment définiriez-vous le bien-être ?
Le bien-être est une des clés de la santé.
D’ailleurs, l’OMS définit la santé comme « un
état de complet bien-être physique, mental et
social, et ne consiste pas seulement en une
absence de maladie ou d’infirmité ».
On pourrait aussi dire que le bien-être se traduit
par un sentiment d’épanouissement, une
sensation de confort et une satisfaction générale,
tant au niveau du corps que de l’esprit.
2 • Quelle place le massage-bien-être a t-il dans
la gestion du stress ?
Dans l’entreprise, le massage-bien-être a plusieurs intérêts.
Déjà, c’est une action destinée à améliorer la qualité de vie des
collaborateurs et donc, de ce fait, un signe de considération de
ceux-ci.
En outre, le massage-bien-être va favoriser la libération
d’ocytocine, une hormone qui diminue le niveau de stress. Plus le
taux d’ocytocine augmente, plus le taux de cortisol (hormone du
stress) diminue. À ce titre, il a une véritable action en faveur du
bien-être. En revanche, se contenter d’agir sur les conséquences
du stress serait insuffisant. Il est souhaitable d’avoir à la fois des
actions de prévention en optimisant par exemple le management
ou l’organisation du travail, et des actions plus curatives quand
les actions de prévention ne suffisent pas.
3 • Vous vous intéressez à l’hormone appelée «ocytocine».
Quel rôle joue-t-elle sur le stress ?
L’ocytocine est sécrétée par la maman lors de l’accouchement
afin de provoquer l’attachement de la mère à l’enfant.
Des comportements adéquats, signes d’une grande amitié ou
d’une véritable affection, vont aussi augmenter la sécrétion
d’ocytocine. Ainsi le taux d’ocytocine d’une maman qui est à côté
de son enfant est élevé chez l’un comme chez l’autre. Le taux
d’ocytocine chez deux militaires, frères d’Arme, est également
élevé. On comprend bien que l’ocytocine, à l’échelle d’une
équipe, va renforcer la cohésion.
D’une part, cette hormone va diminuer les effets du stress, de
l’autre, elle va faciliter la cohésion.
L’intérêt d’utiliser des leviers de management qui soient en
mesure de favoriser la sécrétion de cette hormone est donc franc.
Amplifier son action par des massages-bien-être peut donc être
intéressant.
Propos recueillis par Marjorie FINIELS

L’hormone ocytocine joue un rôle-clé
dans la mise en oeuvre du bien-être !
De nombreux travaux scientifiques soulignent l’importance
de l’hormone ocytocine dans la survie de l’espèce humaine
notamment en favorisant la solidarité et l’altruisme au coeur
des phénomènes sociaux. Il est aujourd’hui confirmé le
rôle majeur que joue cette hormone dans les modifications
de comportement comme la diminution de l’agressivité,
l’accroissement de l’état de confiance vis-à-vis d’autrui et
le développement de la coopération. C’est en libérant de la
dopamine dans le mésencéphale que cette hormone confère
un sentiment de bien-être…et le toucher apparait comme la
voie royale pour secréter l’ocytocine.
Pour aller plus loin : OCYTOCINE, l’hormone de l’amour.


La massothérapie, suite  #3

 

Les bienfaits du massage sont connus et reconnus depuis la nuit des temps. Peu importe la technique de  massage, les avantages sont à peu près les mêmes sauf que leurs buts sont atteints à différents degrés.

Voici en bref ce que peut faire pour vous, sur vous et en vous la massothérapie.

*La détente, la relaxation musculaire.

*Un calme profond au niveau de votre mental ou esprit.

*Une ou plusieurs libérations émotionnelles.

*Un contact plus étroit avec votre Moi profond, votre Moi supérieur.

Si vous remarquez ce sont les avantages primordiaux des 4 plans de votre être dans sa globalité (holistique).

Maintenant détaillons un à un ces 4 plans.

 

Le corps

 

La massothérapie, le Suédois en particulier, agit sur ces points spécifiques :

 

*La peau

*la circulation lymphatique

*la circulation sanguine

*les tissus musculaires

*le système articulaire

*les organes internes

*le système nerveux

*Le système endocrinien

* le système glandulaire

*le système digestif

*l’élimination

 

Je crois qu’il est superflu de détailler chacun des ces aspects. Quoiqu’il en soit si vous avez des questions, écrivez moi.

 

Le mental

 

D’une façon évidente le massage procure une détente profonde du mental. Vous aurez l’esprit plus clair, prendrez de meilleures décisions et lâcherez-prise sur le stress et les émotions inutiles et destructrices.

Le massage vivifie l’esprit, le cerveau refait le plein d’énergie. Souvent les gens ont de la difficulté à dormir à cause d’un manque d’énergie. Cela peut sembler paradoxal mais il faut un minimum d’énergie pour dormir.

Lorsque le mental est trop actif, l’énergie devient statique au niveau de la tête et vous vous déconnectez de la terre (ground) et l’énergie cesse de circuler. L’Énergie statique attire toutes les énergies nuisibles et peut amener des malaises ou maladies. Les glandes du cerveau se dérèglent et causent préjudices.

Un judicieux massage de la tête, hum que ça fait du bien!

 

Les émotions

 

Un bon massage contribue à vous détendre et vous permettre de contacter vos émotions refoulées ou oubliées dans votre conscience. Votre corps, lui n’a pas oublié. Il a donc besoin d’évacuer cette énergie qui lui nuit et nuit parle fait même à votre esprit qui vous retient dans votre passé. En libérant vos émotions, vous vous libérez à tous points de vue et pouvez vivre l’instant présent. Vous serez plus présent à vous-même et à ceux qui vous entourent.

Trop souvent les émotions mal vécues, mal reçues ou incomprises, détériorent votre santé globale.

La massothérapie favorise une détente dans votre corps émotionnel et produit un rééquilibre naturel.

Les mémoires cellulaires qui enregistrent tout, ont comme un ordinateur besoin de supprimer les fichiers temporaires et même de formater le disque dur (mental) afin de repartir à neuf.

Il faut savoir que les émotions sont votre moteur qui vous conduit là ou votre divin vous guide. Il faut donc évacuer les émotions nuisibles pour mieux contacter les émotions essentielles (essence-ciel).

 

L’Âme ou votre Moi supérieur

 

L’Âme cette éternelle oubliée. J’ai remarqué qu’encore aujourd’hui les gens ne savent pas encore ce qu’est l’Âme. Ils ne font pas la différence entre l’Âme et l’esprit.

***Je ferai un billet sur l’Âme plus en détail bientôt***

 

En massothérapie, il n’y a pas que le corps qui est touché mais votre Âme, votre dieu intérieur, votre moi supérieur, votre intuition, appelez cela comme vous voudrez.

Votre Âme a besoin de ressentir cette énergie qu’apporte la massothérapie. Elle aussi a des mémoires à évacuées, des ressources à contacter, des besoins à combler. Elle, que la plupart des gens ignorent même jusqu’à son existence, se sent abandonnée, rejetée, bafouée, inutile etc…

Le massage favorise cette prise de conscience, l’Âme réagit comme un enfant abandonné, un enfant que l’on ne désire pas, alors imaginez ce mal de l’Âme, ce mal de vivre, ce mal être.

 

Il y a tout un monde en nous, tout comme nous le constatons en contemplant le ciel dans son ampleur, dans son immensité.

L’extérieur est le reflet de l’intérieur.

 

Suite, bientôt. Bonne détente.

 

 


Approches  corporelles

Il y a une multitude d’approches corporelles. Chaque continent, chaque peuple, chaque culture a développée une technique spécifique qui a évoluée au fil du temps.

Débutons avec le massage Suédois que je pratique depuis 21 ans.

Ce massage est plus connu car il est associé aux douleurs musculaires et que trop.

Il agit d’abord sur les tissus cutanés, sous-cutanés et musculaires. Favorisant une meilleur circulation sanguine et lymphatique, le corps se drainent de ces toxines. Tous les organes sont affectés, ils sont réactivés ou réharmonisés. La lymphe qui est associée au système immunitaire participe aussi à l’élimination des toxines rehaussant de ce fait votre système de défense. Le Suédois est dynamique, stimulant ou relaxant. Il sera adapté à votre besoin de l’instant présent.

Nous pouvons donner 3 orientations différentes au massage Suédois.

Le premier bien sûr sera le massage de détente. Le deuxième sera stimulant ou énergétique.  Le troisième est conçu pour les problèmes au niveau du dos. Il est souvent nommer l’intra-musculaire .

Ce massage de détente d’une façon évidente favorise la relaxation du corps et de l’esprit. Il apaise le mental, calme le système nerveux et décongestionne les muscles qui trop souvent ne réussissent pas à retrouver leur souplesse par trop de stress. Cette technique favorise une meilleure circulation du sang et une élimination accrue des mauvaises toxines. Ce massage est appliqué avec de l’huile chaude et des huiles essentielles adaptées à vos besoins. La durée est en moyenne de 1heure 15 min. selon votre besoin ou votre goût, il peut être prolongé quelque peu.

Après le massage l’excédent d’huile s’il y a lieu, est essuyé et vous repartez en étant confortable et heureux ou heureuse.

# 2                                   À suivre…

La Massothérapie


Le Massage, passé et présent

Depuis des milliers d’années, une forme ou une autre de massage ou d’imposition des mains a servi à guérir et à soulager les malades. Pour les médecins de l’antiquité grecque et romaine, le massage était un des principaux moyens de guérir et de soulager. Au début du Ve siècle av. J.C., Hippocrate, le père de la médecine, écrivait:  » Le médecin doit avoir l’expérience de beaucoup de choses, mais à coup sûr du massage… Car le massage peut assouplir une articulation enraidie, ou, au contraire, corriger une hyperlaxité. « Pline, le célèbre naturaliste romain, était régulièrement massé pour son asthme, et Jules César, qui souffrait d’épilepsie, se faisait quotidiennement pincer afin de soulager ses névralgies et ses migraines. Après la chute de Rome, au Ve siècle de notre ère, l’Europe fit peu de progrès dans le domaine de la médecine, laissant aux Arabes l’étude et le développement des enseignements antiques. Avicenne, philosophe et physicien arabe du XIe siècle, nota dans son Canon de la Médecine que l’objet du massage était de  » disperser les matières usées trouvées dans les muscles et non éliminées par l’exercice. « 

Au cours du Moyen Âge, il fut peu question du massage en Europe, à cause du mépris pour les plaisirs de la chair. Mais il revint en faveur au XVIe siècle, principalement grâce au médecin français Ambroise Paré. Plus tard, au début du XIXe siècle, un Suédois du nom de Per Henrik Ling mit au point ce qu’on appelle aujourd’hui le massage suédois, et qui est une synthèse de ses connaissances de gymnastique et en physiologie, et des techniques chinoise, égyptienne, grecque et romaine. Le premier collège ayant à son programme le massage fut fondé à Stockholm en 1813, et des instituts et des établissements thermaux proposant des massages surgirent sur tout le continent.

De nos jours, dans le monde occidental la valeur thérapeutique du massage vient une fois de plus d’être redécouverte, et sa pratique se développe chez les professionnels comme chez les profanes.

En Orient, le massage occupe une place de choix depuis l’époque la plus reculée. La différence qui existait jusqu’à ces derniers temps entre les attitudes orientale et occidentale résulte peut-être de la révolution scientifique qui s’est opérée en Occident il y a environ deux siècles et demi. Les anciens concepts associant le corps à l’esprit et à l’âme ont alors été rejetés comme non scientifiques, et, au cours du temps, on en vint à voir dans le corps humain une sorte de machine complexe, dont l’entretien devait être confié à des spécialistes hautement qualifiés, autrement dit les médecins.

En Orient, aucune attitude  » scientifique » de cet ordre n’a prévalu avant ces derniers temps, et la population des pays pauvres a continué à allier le désir instinctif de masser pour soulager aux techniques de manipulation et aux théories élaborées par une longue tradition de « médecins aux pieds nus « . Le shiatsu est issu de ce type traditionnel de massage, tel qu’on le pratiquait au Japon. A mesure que son usage se répandit, il fut enrichi par les influences de la théorie de l’acupuncture classique, et par les sciences occidentales de l’ostéopathie et de la chiropraxie, récemment introduites au japon. Les débuts de la réflexologie sont inconnus. Peut-être provient-elle de l’art ancien de la pressiothérapie orientale. Mais, quelles que soient ses origines précises, il semble certain qu’elle était en usage dans l’Égypte ancienne.

haut de page

%d blogueurs aiment cette page :