Tag Archive: 2012



Si vous avez du mal à lire ce courriel, cliquez ici
Subscribe to the English newsletter.

Quels sont les moments marquants de 2012 ?
Janvier 2013

L’année 2012 pour Équiterre aura été bien remplie, parsemée de très beaux projets citoyens, de rencontres inoubliables, de rassemblements historiques, mais aussi de quelques déceptions, liés particulièrement aux décisions du gouvernement fédéral.
Que vous soyez partisans, membres/donateurs, bénévoles ou partenaires d’Équiterre, vous avez permis à l’organisation en 2012 de se rapprocher de son but, soit de vivre chaque jour dans un monde plus écologique, solidaire et équitable.

Survolez l’année 2012 d’Équiterre avec nos principaux porte-paroles, Sidney Ribaux, Isabelle St-Germain et Steven Guilbeault, qui vous feront découvrir nos moments marquants de 2012 et les dossiers à surveiller pour la prochaine année.

Toute l’équipe d’Équiterre vous souhaite une bonne année 2013 !

Pour une revue de l’actualité environnementale 2012, consultez notre communiqué de presse!

http://www.equiterre.org/communique/equiterre-dresse-le-bilan-des-evenements-environnementaux-marquants-de-l%E2%80%99annee-2012


Suite du billet #1

Nebuleuse-de-la-lyre-M57

La Conscience est définie de par la façon que l’on a été éduqué, la façon dont nos parents nous ont programmé, de la vision que nous avons de nous, de ce qui nous environne, d’où nous nous présentons à l’heure actuelle entre passé présent et futur. L’agent précurseur est nous en tant que vortex d’ouverture de conscience.

Si nous sommes conscientisés pour nous ouvrir sur le bien, nous obtiendrons le bien, si nous sommes conscientisés à tord dans nos peurs, nous enrichirons ces peurs. Est-ce normal de vivre par instant des peurs, doutes etc? Oui car notre vie est une MODULATION.

Pourquoi certaines personnes sont pessimistes à longueur de journée et pourquoi serait-il impossible d’être optimiste toute la journée? Il serait plus facile d’être optimiste? NON

L’un et l’autre sont de forces égales, donc c’est le YIN et le YANG. Si quelqu’un est pessimiste, on peut parler d’inconscience, de routine, de programmation mais surtout savoir ‘’dans quel milieu avez-vous grandi?’’. Qu’avez-vous vu toute votre vie?  Ce que nous oublions c’est que c’est nous qui l’avons demandé. Ça c’est ce qui est le plus dur à accepter.

Lorsque je conscientise qu’aujourd’hui j’ai compris, que j’ai le choix, alors là tout est différent et tout est possible. IL faut aussi lâcher-prise sur les karmas et cesser de les nourrir.

Aujourd’hui, j’ai le choix de dire’’ Dans cette vie-ci je ne suis pas conscient de tout ce qui a été vécu alors je choisi de laisser derrière moi tout ce passé dépassé en le bénissant et en ne donnant aucun pouvoir à ceci dans ma vie actuelle.’’.

Avant de guérir la conscience des autres, on commence par guérir la sienne. Ce qu’il faut comprendre c’est qu’en se guérissant soi-même, l’on permet aux autres de se guérir parce qu’ils contacteront ce que nous aurons vécu.  Une guérison n’est pas un baume mais une libération. Je guéris mon esprit, je libère ma conscience.

La nuit, je désire retrouver un état d’Âme nécessaire et essentiel pour continuer ma guérison au fil des heures qui suivent et demain ma journée n’en sera que meilleur et plus belle.

L’état d’Âme est un choix et ce choix détermine la réussite ou non-réussite de vos buts, de vos rêves, de la qualité de votre nuit ou journée et par la suite de votre devenir.

Je souhaite que  ces deux premiers billets vous permettent  de mieux comprendre l’importance de la Conscience. J’espère aussi  vous donnez toutes les motivations essence-ciel pour que vous puissiez ressentir au plus profond  de vous l’intérêt ou tous les intérêts  de recevoir un tel soin, voir vous inscrire aux ateliers-formation. Vous pourrez ainsi retransmettre ce trésor capital en tant qu’Humain ou en tant que praticien(ne) ou thérapeute.

La suite dès que possible.

Pour être certain de recevoir les autres publications, pensez à vous abonner dans l’espace  »Je m’abonne » en haut à droite. Merci de me laisser vos commentaires ou questions. À bientôt,

Bernard, votre accompagnateur.

%d blogueurs aiment cette page :