Tag Archive: alchimie



L’ABÉCÉDAIRE DE LA LANGUE DES OISEAUX, EXTRAIT DE L’ORBS #1

"La langue des oiseaux" est utilisée par les alchimistes depuis toujours pour transmettre la philosophie du grand œuvre et ses secrets de fabrication.
« La langue des oiseaux » est utilisée par les alchimistes depuis toujours pour transmettre la philosophie du grand œuvre et ses secrets de fabrication.

La « Langue des oiseaux » est une langue très volatile, c’est-à-dire très subtile. Elle est utilisée par les alchimistes depuis toujours pour transmettre la philosophie du grand œuvre et ses secrets de fabrication.

Et je suis les conseils du Coach Bio FemininBio.
Orbs

Orbs

C’est en nous amusant que je m’en vais vous en transmettre les arcanes. C’est ensemble que nous allons nous user l’âme, cette âme qui nous agite et que nous devons vider pour laisser passer la lumière.

Par Patrick Burensteinas. Extrait de l’Orbs, l’autre Planète. #1, Un Fil d’or. Arts, sciences, humanités et consciences.

Il y a trois manières d’entendre la langue des oiseaux, ce qui nous donnera certaines clefs de compréhension.

La première est le jeu de mots : par exemple, en voyant quelqu’un qui porte des lunettes nous « entendons » lu net, c’est bien ce à quoi sert l’objet. À travers ces jeux de mots, nous allons trouver une démarche et commencer à comprendre les propos souvent obscurs que tient un alchimiste.

En alchimie, nous ne parlons pas de marche, mais de démarche, c’est sans doute ce qui nous pousse à nous arrêter : en effet, la quête de l’alchimiste n’est pas celle du mouvement mais celle de l’immobilité.

Cette démarche va se faire d’une certaine manière indiquée par les jeux de mots. Tout ce qui est autour de nous s’appelle la matière. Ce que nous entendons maintenant l’âme a tiers. Si l’âme a tiers, il y a deux tiers d’autre chose. Notre démarche, notre point d’arrêt va passer par trois passages, trois pas sages. Un pas à travers l’âme, un pas à travers le corps et un pas à travers l’esprit.

C’est ce que les anciens appelaient corpus, animus, spiritus. Mais ce peut aussi être le minéral, le végétal et l’animal.

Si nous sommes des apprentis sages, en finissant ces trois pas sages, nous pourrons ainsi trépasser. Rien ne ressemble plus à la mort que l’immobilité. Mais la mort, c’estl’âme hors et donc pas forcément quelque chose que nous devons craindre. Pour trouver l’immobilité, trois passages nous permettront de vivre une mort apparente.

Évidemment, nous nous imaginons être incapables de faire le chemin seul. C’est pour cela que nous avons inventé des intercesseurs entre les hommes et les dieux. LesAnges que nous pouvons bien sûr entendre maintenant « En je« . Nous savons donc où ils sont. Il semble donc y avoir quelque chose à trouver à l’intérieur de nous.

II va falloir faire une démarche

Emprunter trois passages

Trouver quelque chose qui est à l’intérieur de soi

Approcher une mort apparente ou plutôt une mort des apparences

Quand nous arrivons dans ce monde, nous apparaissons. Quand nous quittons ce monde, nous disparaissons. Nous ne faisons donc que paraitre.

Le contraire de la vie c’est la mort. Mais quel est le contraire de la naissance ?

Eh bien c’est être. Dès qu’on naît on n’est plus.

Nous pouvons donc conclure que nous ne naissons qu’une fois et qu’après une succession de vie et de mort nous sommes de nouveau.

L’initié est sur le chemin de la Lumière. Ce qui ne veut pas dire qu’il l’a atteinte. Pour l’atteindre, il faudra qu’il perce les apparences, qu’il n’y ait plus de différence entre l’intérieur et l’extérieur. Qu’il y ait un lien, un pont entre l’intérieur et l’extérieur, une espèce d’arc en je. C’est le passage de l’ange (en je) en l’archange (l’arc en je). Alors, il n’y aura plus de différence entre l’intérieur et l’extérieur et tout sera Un.

Notre quête est la quête du point commun (comme un). L‘incompris deviendra l’Un compris. Même si cela n’est qu’un jeu, il nous met quand même sur le chemin.

Ce que nous venons de faire est la première manière d’entendre la langue des oiseaux, le jeu de mots. C’est la manière la plus simple.

La deuxième manière d’utiliser cette Langue est toujours un jeu de mots mais cette fois avec une clef cachée à l’intérieur.

Par exemple, l’alchimiste visite le musée de Cluny et se rend dans la salle où est exposée la tapisserie « La Dame à la licorne« . La dame présente dans cette tapisserie est souvent considérée à tort comme étant Diane de Poitiers.

L’alchimiste, à la vue de cette tapisserie, a instantanément une indication du métal et en quelle quantité il doit l’utiliser dans son Œuvre. En effet, il ne lira pas Diane de Poitiers, mais Diane de poids tiers. Il se trouve que dans le langage symbolique, les dieux et les déesses représentent des planètes et des métaux. Diane, déesse lunaire, représente la lune et la lune, l’argent. L’adepte utilisera donc un tiers de poids d’argent. Pour bien confirmer cela, l’écu qui est sur la tapisserie représente trois croissants de lune.

La troisième manière d’entendre cette langue, et de loin la plus intéressante, est une interprétation lettre par lettre.

Chaque lettre a un sens et la manière dont elle s’articule avec sa voisine donne une clef.

Par exemple, un mot important pour nous : le mot MORT. L’interprétation en est la suivante :

La forme de la première lettre (M) évoque une femme qui accouche, c’est la création, la mère. Nous pouvons aussi entendre « AIME ». Il y a ensuite, le (O) pour eau, le (R) pour l’air, et le (T) pour la terre.

Nous pouvons constater qu’il manque un élément. C’est le Feu. Eh bien c’est celui qui l’est. Ne disons-nous pas d’un défunt qu’il est feu et c’est sans doute pourquoi ici il s’éteint. Ce qui nous permet de ne plus avoir peur de la mort puisque le Feu continue son chemin ailleurs.Ce travail lettre par lettre peut être utilisé à peu près pour tout, aussi bien pour des mots communs que des prénoms, des marques ou des sigles. En comprenant la combinaison de ces lettres, un certain nombre de clefs très intéressantes apparaissent.

Découvrez l’intégralité de cet article dans Orbs, l’autre Planète. #1, Un Fil d’or. Arts, sciences, humanités et consciences.

http://www.orbs.fr/decouvrir/orbs0/

> Je m’abonne à Orbs, 4 numéros par an

> Retrouvez cette interview et une expérience de lecture optimisée avec votremagazine FemininBio de janvier 2014 sur iPad. 

ARTICLES DU MÊME DOSSIER

Accueil Catégories Derniers articles postés V.I.T.R.I.O.L

V.I.T.R.I.O.L

Un traité alchimique véritable et respectable contient le V.I.T.R.I.O.L « Visita Interiora Terrae Rectificando Invenies Occultam Lapidem » (1). Ceci peut se traduire par « Visite l’intérieur de la Terre en rectifiant tu découvriras la pierre cachée ». Par vulgarisation de cette citation, on comprendra «  Regarde au plus profond de toi pour trouver le secret. »

En effet, pour l’alchimiste «  Nous sommes en chaque chose et chaque chose est en nous », s’il travaille sur la matière (l’âme à tiers), l’alchimiste se découvre lui même, se purifie et œuvre pour sa paix intérieure afin de pouvoir aboutir au Grand Œuvre.

Cet ouvrage consiste à unir un principe mâle(2) le Soleil, un soufre, au principe femelle (3) La lune , un mercure.Cette première étape se nomme « Conjonction et séparation ». Dans un creuset (4) il tentera d’obtenir la matière première originelle qui compose toute matière. Le chimiste travaille la matière avec la matière, or l’alchimiste, lui travaille la matière avec l’esprit. L’esprit universelle qui anime toute matière, le Pneuma. L’alchimiste ne se substitue pas à la nature et n’invoque aucune magie ni démon et pour cela que l’alchimie n’a jamais été interdite, il agit sous la loi du consentement de l’esprit la matière. Par purification du feu, les deux matières s’unissent en se purifiant , passant de l’impur, le plomb symbolisé par Saturne (5), puis l’étain, Jupiter pour symbole (6) ensuite le Fer de Mars (7) , suivit par le cuivre de Venus (8). Il en résultera un mercure (9). Durant cette purification, le principe mâle purifié se nomme le Kaput mortum et le principe femelle purifié , le Régule.

Purifié à nouveau le régul devient le lion vert (10), ce sont des cristaux qui contiennent l’esprit universel, le Pneuma. L’alchimiste extraira du Kaput mortum, la Terre Adamique (11). Il conviendra d’unir ses deux principes , de les marier par la sublimation afin d’obtenir une matière androgyne, à la fois mâle et femelle, cette étape est représentée par l’aigle androgyne (12).

Purifié 7 fois comme les 7 branches de l’étoile (13), unis à nouveau pour obtenir l’amour inconditionnel, le rébis (14), la vierge alchimique, enfantée par l’esprit universel.

Cette étape marque le début de la 3ème phase du grand œuvre, il en résultera la pierre philosophale , 20% matière , 80% esprit.

La matière première suggérée dans ce dessin est l’antimoine (15). Mais il est possible de réaliser le grand œuvre avec toute matière.

Robin Hood.

alchemy

Soutenez stopmensonges.com

La vérité nous libérera aussi de cet esclavage financier, mais pour le moment nous sommes obligés de faire appel à votre soutien (la publicité rapporte trés peu).
Une autre chose trés importante aussi pour nous aider est de partager cet article sur vos réseaux sociaux en cliquant sur les boutons ci-dessous.
Namasté
Laurent


7. Comment transmuter la mort…

avec Jean-Jacques Crèvecœur

Bonjour Bernard,
« Les vrais philosophes s’exercent à mourir, et ils sont, de tous les hommes, ceux qui ont le moins peur de la mort », écrivait Platon. Curieuse idée que celle de s’exercer à mourir. Cela voulait-il dire que ce philosophe grec du cinquième siècle avant notre ère avait des idées suicidaires ? Pas du tout, bien au contraire ! Ce que ce grand penseur voulait dire, c’est que si nous passons notre vie à essayer d’éviter de mourir, nous nous empêchons de vivre pleinement notre vie…
Car la réalité de la mort physique est une des grandes certitudes existentielles dont le caractère inévitable saute aux yeux de tous ! Woody Allen résumait parfaitement cette réalité en rappelant que « la vie est une maladie mortelle sexuellement transmissible. »
Quoi de plus sombre donc que la mort ? Quoi de plus négatif aux yeux de beaucoup ? Pourtant, une alchimie est possible également dans ce domaine…
Dans ce septième et dernier courriel, j’aimerais vous montrer comment transmuter la mort en une nouvelle vie.
Pour ce faire, je vous invite à vous interroger avec moi sur la nature de la mort, surnommée dans la littérature comme la grande faucheuse… Si nous partons de la symbolique associée à la mort, on retrouve souvent des faux, des épées, des ciseaux. Tous des instruments faits pour faucher, pour trancher, pour couper. À première vue, il n’y a que du négatif dans ce geste, car il manifeste la fin de quelque chose. Lorsque les blés sont fauchés, leur croissance et leur mûrissement sont stoppés net. Lorsque le fil de la vie est coupé, notre vie s’arrête inexorablement, brutalement. Et cette idée nous effraie.
Pourtant, l’alchimie nous invite à changer notre regard sur cette réalité qu’est la mort. Elle nous invite à comprendre que la mort est absolument nécessaire à la vie. À commencer par ce tout premier geste posé par la sage-femme depuis des millénaires : couper le cordon ombilical ! Si ce cordon n’avait pas été tranché pour nous, nous n’aurions jamais pu entrer dans la vie dans toute sa plénitude. Mais cette arrivée dans le monde nous a tellement traumatisé (voir le troisième conseil relatif aux peurs) que nous sommes terrorisé à l’idée de revivre une nouvelle coupure. Pourtant, n’est-ce pas la coupure qui permet une nouvelle vie ?
Prenons quelques exemples parmi beaucoup d’autres. Pour m’engager en couple vis-à-vis d’une personne, il faut que je renonce à tous les autres possibles… Pour choisir de travailler sur un projet, il faut (temporairement du moins) tuer tous les autres projets… Pour évoluer en tant qu’individu, il faut que je me coupe de ce qui me rattache à mon passé pour pouvoir y être infidèle… Pour mûrir et devenir adulte, il faut que je perde mon innocence d’enfant… Pour créer de la nouveauté, je dois transgresser l’ordre établi, le statu quo…
Or, nous avons tellement peur de rompre, de couper, de trancher, de tuer, de renoncer, de nous limiter que nous restons prisonnier du passé, de l’ancien, de notre culture, de notre famille, de notre religion. Avec pour résultat que nous ne vivons pas pleinement la vie que nous aurions voulu vivre. Quand Jésus-Christ enseignait qu’on ne met pas du vin nouveau dans de vieilles outres, c’est bien cela qu’il suggérait. Pour vivre une vie pleine et entière, nous devons nous exercer à mourir à tout ce qui nous entrave sur notre chemin de vie… Plus nous nous entraînons à mourir au quotidien, plus notre vie devient synonyme de plénitude, et moins nous avons peur de la Grande Mort.
Dans la tradition amérindienne, il est dit qu’au moment de notre mort, nous aurons le privilège de rencontrer le Grand Aigle qui nous soumettra à trois questions fondamentales :
— Qu’as-tu fait de ta Vie ?
— Comment as-tu aimé ?
— À quel œuvre, plus grand que toi, as-tu contribué ?
Lorsque j’ai eu connaissance de ces trois questions, je me suis dit que je ne voulais pas attendre l’heure de ma mort pour commencer à y répondre. Et chaque fois que je dois faire un choix important pour orienter ma vie, je me projette dans le futur, à la veille de ma mort, et je me pose la question suivante : « Si je prends telle orientation maintenant, serai-je satisfait, le jour de ma mort, d’avoir pris cette décision ? »
Concrètement.
L’exercice que je vous suggère, cette fois, ressemble davantage à une méditation qu’à une réflexion intellectuelle. Je vous invite donc à vous visualiser trois jours après votre mort. Vous rencontrez le Grand Aigle et vous entendez les trois questions dans le fond de votre cœur :
— Qu’as-tu fait de ta Vie ?
—Comment as-tu aimé ?
— À quel œuvre, plus grand que toi, as-tu contribué ?
Ensuite, après avoir répondu à ces trois questions, passez en revue :
— Tous les possibles auxquels vous n’avez pas pu renoncer
— Toutes les choses qui vous attachent au passé et à la matière dont vous n’avez pas réussi à vous défaire
— Toutes les relations que vous auriez dû couper depuis longtemps
— Toutes les croyances qui ont limité votre déploiement
— Toutes les images de vous que vous avez voulu maintenir à tout prix
— Toutes les infidélités que vous auriez dû vivre pour être fidèle à vous-même
Saisissez une épée (ça peut être Excalibur, l’épée de Justice du Roi Arthur), et avec l’aide de l’ange lumineux de la mort, coupez, tranchez, tuez tout ce qui doit l’être.
Enfin, choisissez de revenir dans l’incarnation, et engagez-vous à accepter de mourir à tout ce qui est nécessaire pour enfin VIVRE

Voilà, cet exercice clôture la série que j’avais envie de vous offrir pour vous aider à devenir les alchimistes de votre propre existence. Cette série d’articles que j’ai eu grand plaisir à rédiger pour vous est inspirée d’une formation en ligne que j’ai donnée en 2011 dans le cadre de Conversation Papillon. À l’époque, près de quatre cents personnes avaient suivi en direct ou en différé les enseignements et les exercices que je leur avais proposés. Au fil des rencontres, les séances se sont révélées de plus en plus intenses et profondes, touchantes et émouvantes même (surtout les deux dernières où l’énergie qui circulait entre les participants et moi était palpable).
Depuis quelques jours, cette formation est disponible en téléchargement pour que vous puissiez approfondir chacun des exercices qui vous a été proposé. Très sincèrement, je peux vous garantir que vous retirerez de cette écoute (plus de 13 heures d’enregistrement que vous pourrez suivre à votre rythme) beaucoup plus que ce que vous recevez d’un séminaire de deux jours qui dure le même nombre d’heures, même quand c’est moi qui l’anime. Pourquoi ? Parce que dans ce format de cours, nous allons à chaque fois à l’essentiel, sans perdre notre temps à des considérations secondaires…
Une dernière chose. Vous êtes très nombreux à m’avoir écrit pour me redemander un des textes que vous aviez effacé ou perdu par erreur. J’ai le plaisir de vous annoncer que vous pourrez retrouver dès le 24 décembre les sept textes d’exercices alchimiques sur mon tout nouveau blog www.creer-une-meilleure-vie.com.Vous y trouverez de nombreux articles que j’ai écrits ces dernières années, au service d’une meilleure vie physique, d’une meilleure vie émotionnelle, d’une meilleure vie relationnelle, d’une meilleure vie spirituelle…
En cette période de solstice,je forme le vœu que vous viviez réellement une vie plus gratifiante, plus pleine, plus proche des aspirations de votre âme. Je forme le vœu que vous deveniez capable d’accueillir avec gratitude les côtés sombres et obscurs de votre existence et de votre personnalité. Car ce sont eux qui constituent la matière première à partir de laquelle votre véritable richesse intérieure pourra s’épanouir. Je forme le vœu que votre bilan de fin d’année, mais aussi de fin de cycle et de fin du monde (pour ceux qui y croient – ce n’est pas mon cas) soit porteur de la promesse d’une meilleure vie.
Très cordialement

Jean-Jacques Crèvecœur
Val-David (Québec)
www.jean-jacques-crevecoeur.com
PS 1 : Je vous encourage à transmettre ces informations à vos amis et connaissances, SI et seulement si vous estimez que ça peut leur faire du bien. Merci de ne pas les importuner inutilement… Et si vous n’avez pas reçu ce courriel directement de moi, inscrivez-vous gratuitement à ma liste d’envoi pour recevoir les prochains conseils.

PS 2 : Vous êtes très très nombreux à nous avoir commandé le programme de formation intitulé « Devenez l’alchimiste de votre vie». Mais vous avez encore plus nombreux à m’avoir posé des questions sur les modalités pratiques de ce programme.

Voici les réponses aux questions les plus courantes :

— ce programme a déjà été enregistré. Donc, il ne s’agit pas d’un cours en direct, mais en différé. Vous pouvez donc le suivre à votre rythme, aux horaires qui vous conviennent, l’interrompre à tout moment, pour le reprendre plus tard ;

— une fois que vous avez acheté ce programme, vous pourrez le visionner autant de fois que vous voudrez, et aussi longtemps que vous le voudrez ;

— les documents papier qui vous seront remis sont téléchargeables sur ordinateur. Vous pourrez, à partir de là, les imprimer pour les relire et les annoter ;

— ce programme n’est PAS disponible en CD ou en DVD, c’est-à-dire sous forme d’un support physique. Il est uniquement accessible par Internet et n’est pas téléchargeable sur votre disque dur ;

— il n’est pas possible d’activer dessous-titres pour les malentendants. Ce n’est pas prévu techniquement ;

— chaque atelier développe sur une période de 1h30 à 1h45 un des thèmes que je vous offre actuellement gratuitement via mes lettres ;

— il est possible, à titre exceptionnel, de payer par chèque bancaire ou par virement, si vous n’avez pas la possibilité de payer par Paypal. Pour cela, merci de contacter mon secrétariat à l’adresse suivante, qui vous donnera toutes les instructions : info.jjc@videotron.ca ;

— le prix de ce programme de 13 heures de formation, incluant deux conférences, sept ateliers et sept manuels pratiques est de $ 179 CAD + taxes (205.81) ou de € 149 EUR –soit $ 13 CAD de l’heure ou € 10 EUR de l’heure.

Si vous voulez, vous aussi, vous embarquer dans cette aventure passionnante de l’alchimie psychologique, cliquez sur l’image ci-dessous et suivez les instructions pour vous inscrire :

Ce message est adressé à ‘lephareeclaireur@hotmail.com’. Vous avez reçu ce message parce que vous êtes inscrit à la ‘Créer une meilleure vie’. Pour vous désinscrire, veuillez cliquer sur ce lien | Pour nous contacter, adressez vos courriels à info.jjc@videotron.ca


Productions La Voie du Coeur Inc.
6721, Rue Beaubien Est – Montréal (QC) H1M 3B2 – Canada

Ce courriel est-il un spam? Portez plainte ici

%d blogueurs aiment cette page :