Tag Archive: Dieu



Science et Champ Akashique

«Dans l’état actuel du monde, la chose la plus dangereuse est de ne rien faire
et de penser qu’on ne peut rien faire.»
Ervin Laszlo

ervin-laszlo-entrevue-conversation-papillon

Science et Champ Akashique

«Dans l’état actuel du monde, la chose la plus dangereuse est de ne rien faire
et de penser qu’on ne peut rien faire.»
Ervin Laszlo

Les mystiques et les sages savent depuis longtemps qu’il existe un champ d’énergie cosmique reliant tout à tout, un champ akashique (ou « champ A ») qui conserve et transmet l’information contenue dans l’univers. Des mémoires passées, présentes et futures… De récentes découvertes en physique quantique indiquent que ce champ est bien réel. Il consiste en une mer subtile d’énergies fluctuantes à partir desquelles tout émerge : les atomes, les galaxies, les étoiles, les planètes, les êtres vivants, et même la conscience.  Un bassin d’information qui réunit toutes les mémoires de notre univers, passées, présentes et futures.

Au cours de cet entretien avec ce scientifique et philosophe des temps modernes, nous sommes invités à découvrir une nouvelle vision du monde ; une vision qui associe les connaissances de la science à celles de la sagesse ancienne des grandes traditions spirituelles.

Ervin Laszlo répondra à ces quelques questions :

• Qu’est-ce que le champ Akashique, champ énergétique bien connu des plus grandes traditions spirituelles ?
• La science peut-elle prouver que nous sommes tous interreliés ?
• L’être humain est-il un homme vibratoire ?
• Est-ce que nos pensées et nos émotions ont un réel impact sur notre vie ?
• Qu’est-ce que la conscience ?
• Quelle est votre conception de Dieu ?
• Qu’est-ce que la théorie du Tout ?

ervin-laszlo-annie-laforest

«La théorie du tout la plus brillante, la plus globale
et la plus satisfaisante sur le plan intellectuel que j’ai jamais lue…
Une théorie qui transcende les visions de Darwin, Newton, Einstein,
celle des pionniers de la physique quantique et du bien d’autres grands scientifiques de l’histoire.»
Deepak Chopra

Lorsque je lui demande si l’état chaotique dans lequel nous vivons actuellement l’inquiète, il prendra un moment pour revenir sur l’élection de Donald Trump aux dernières élections américaines. La grande interrogation, nous partage-t-il, est de se demander ce que nous allons faire avec cela ? Comment pouvons-nous utiliser ce choc pour créer quelque chose de nouveau ?  À nous de trouver la solution !

Annie Laforest
Fondatrice de Conversation Papillon

Le Professeur Ervin Laszlo est un des plus grands penseurs de notre époque. Philosophe des sciences et spécialiste de la théorie des systèmes, il est le fondateur du Club de Budapest qui réunit un réseau d’experts internationaux proposant des alternatives à l’état du monde. Deux fois nominé pour le Prix Nobel de la Paix, en 2004 et 2005, ainsi qu’au prix Templeton. Il est l’auteur de 400 articles scientifiques et de plus de 90 livres traduits en 20 langues. Détenteur d’un doctorat d’État, le plus grand diplôme de la Sorbonne, récipiendaire de quatre doctorats honorifiques et de nombreux autres prix et distinctions.

champ-akashique-conversation-papillon

 

Le professeur Ervin Laszlo sera présent au Deuxième Congrès de Bioanalogie à Bordeaux les 19 et 20 novembre 2016.

Renseignement et inscription:http://bioanalogie.com/blog/congres-bioanalogie-2016/

Conversation Papillon est heureux d’être partenaire de cet évènement.

Pour approfondir le sujet je vous propose la lecture du livre «Science et Champ Akashique» publié aux Éditions Ariane.

SOURCE: Conversation Papillon avec Annie Laforest

http://conversationpapillon.com/blog/science-et-champ-akashique/

Merci pour cette fabuleuse interview Annie.


B ouddha et hibiscus

C’est une profonde nécessité d’être un avec le tout, une profonde nécessité de dissoudre dans l’unité le toi et le moi. L’amour est ainsi parce que nous sommes séparés de notre propre source. De cette séparation naît le désir de retourner au Tout et de s’unifier avec Lui.

Ton égo es devenu une barrière entre toi et ta terre : le Tout. L’homme s’asphyxie, il ne peut plus respirer, il a perdu ses racines. Il n’est plus alimenté. L’amour est un désir de nutrition. L’amour, c’est s’enraciner dans l’existence.

L’amour a de la valeur en soi : il n’a pas de propos, il n’a pas de finalité.

Il a une immense signification, une grande joie, une extase en lui-même mais ce ne sont pas des finalités. L’amour n’est pas une affaire où importeraient les objectifs, les buts. Il y a toujours une certaine folie dans l’amour …

L’amour est sans raison aucune. La seule chose que tu peux dire c’est : je ne sais pas ! Tout ce que je sais c’est qu’aimer, c’est expérimenter l’espace le plus beau en soi-même. Mais ce n’est pas un objectif. Cet espace n’est pas mental.

Cet espace ne peut être converti en confort. Cet espace est comme un bouton de rose avec une goutte de rosée posée dessus, brillante comme une perle. Et avec la première brise du matin au soleil, ce bouton de rose est en train de danser. L’amour c’est la danse de ta vie

L’amour, c’est la rencontre, la rencontre orgasmique de la vie et de la mort. Pour l’atteindre, il y a quatre pas à mémoriser.

Le premier : être ici et maintenant parce que l’amour n’est possible qu’ici et maintenant. Tu ne peux pas aimer dans le passé.

Le second pas vers l’amour c’est : apprends à transformer tes venins en miel.

Le troisième pas vers l’amour c’est de partager tes éléments positifs, partager ta vie, partager tout ce que tu peux avoir. Tout ce que tu as de beau, ne le cache pas.

Et le quatrième : ne sois rien. Quand tu commences à penser que tu es quelqu’un, tu t’immobilises, tu te figes. Alors l’amour ne coule plus.

L’amour ne s’écoule que de quelqu’un qui n’est personne. L’amour réside dans le rien.

Quand tu es vide, il y a de l’amour.
Quand tu es plein d’ego, l’amour disparaît.

L’amour et l’ego ne peuvent converger.

Il est très facile d’aimer les gens dans l’abstrait, le vrai problème surgit dans le concret.

Et souviens-toi, si tu n’aimes pas les êtres humains concrets, les êtres humains réels, tout ton amour pour les arbres et les oiseaux est faux, pur bavardage.

L’amour est une fleur très fragile. Il doit être protégé, il doit être renforcé, il doit être arrosé alors seulement il grandit. Aime comme quelque chose de naturel, comme tu respires. Et quand tu aimes quelqu’un ne commence pas à exiger sinon, même dès le début, tu commenceras à fermer les portes. Ne sois dans aucune attente.

Si quelque chose se présente sur ton chemin, ressens de la gratitude. Si rien ne vient, ce n’est pas nécessaire que cela vienne, tu n’en as pas besoin, tu ne dois pas rester dans cette attente.

L’amour n’est pas un commerce, cesse donc de le traiter comme tel sinon tu malmèneras ta vie, l’amour et tout ce qu’il y a de beau en lui car tout ce qui est beau n’est absolument pas négociable. L’existence ne connaît rien au commerce. Les arbres fleurissent, ce n’est pas du commerce. Les étoiles brillent, ce n’est pas du commerce, tu n’as pas à payer pour cela et personne n’exige rien de toi. Un oiseau vient et se pose sur ta porte, te chante une chanson et il ne te demande aucun certificat, ni rien d’autre. Il a chanté sa chanson et très satisfait s’est envolé sans laisser de trace.

C’est comme cela que l’amour grandit. Donne et n’attend pas de voir combien tu peux obtenir. Ne demande rien et n’exige rien.

Aime les gens ordinaires. Il n’y a rien de mauvais chez les gens ordinaires. Les gens ordinaires sont extraordinaires. Chaque être humain est si unique ! Respecte cet être unique.

Donne et donne sans aucune condition et tu sauras ce qu’est l’amour. Je ne peux pas le définir. Je peux te montrer comment il se développe. Je peux te montrer comment planter un rosier, comment l’arroser, le fertiliser, le protéger. Et un jour inattendu un rose apparaît et ta maison se remplit de parfum. C’est ainsi qu’apparaît l’amour.

Dès le moment où l’amour devient une relation de couple traditionnelle, il se transforme en esclavage car il y a des attentes, des exigences, des frustrations et un effort des deux côtés pour avoir la domination. Il se convertit en une lutte pour le pouvoir.

Le mot amour, en tant qu’un état d’être, a un sens totalement différent. Cela veut dire que simplement tu aimes ; tu n’es pas en train d’établir une relation de couple.

Ton amour est comme le parfum d’une fleur. Il ne crée pas une « relation » ; il ne te demande pas d’être d’une manière déterminée, que tu te comportes selon certains critères, que tu agisses d’une certaine façon. Il n’exige rien. Simplement il partage. Et dans ce partage il n’y a pas non plus le désir d’être récompensé. Le partage lui-même est la récompense.

Quand l’amour est pour toi devenu un parfum, il révèle une extrême beauté et contient quelque chose qui dépasse ce qu’on nomme l’humanité. Il a quelque chose de divin.

Sache que l’amour arrive toujours à l’improviste. Non pas comme une conséquence d’un effort de ta part, mais comme un cadeau de la nature. A ce moment là tu ne l’aurais pas accepté si tu avais été préoccupé parce qu’un jour, soudainement, il pouvait se terminer.

Les fleurs vont toujours continuer de naître, mais ne t’attache pas à une fleur sinon, bientôt tu te trouveras attaché à une fleur morte. Et c’est bien la réalité : les gens s’attachent à un amour mort, qui fut un jour vivant. Si tu as quelque chose qui te donne de la joie, de la paix, de l’extase, partage-le et rappelle-toi que, quand tu partages, il y a une raison.

Je ne te dis pas qu’en partageant tu iras au ciel. Je ne te donne aucun but. Je te dis que par le simple fait de partager tu seras extrêmement satisfait. Dans le partage lui-même il y a la satisfaction, il n’y a aucun but et il n’est orienté vers aucune finalité. Il est une fin en soi.

Quand tu n’as pas d’amour tu demandes à l’autre de t’en donner. Tu es un mendiant. Et l’autre est en train de te demander de lui en donner, à lui ou à elle. C’est maintenant deux mendiants tendant la main l’un vers l’autre, tous les deux avec cette espérance que l’autre en aura. Naturellement, les deux se sentent déçus et les deux se sentent trompés.

C’est là le paradoxe : ceux qui s’amourachent n’ont pas d’amour et c’est pour cela qu’ils tombent amoureux. Et comme ils n’ont pas d’amour ils ne peuvent en donner.

Et plus encore, une personne immature s’amourache d’une autre personne immature, parce qu’elles seules peuvent comprendre le langage de l’autre.

Une personne mature aime une autre personne mature.
Une personne immature aime une personne immature.

Le problème de base de l’amour c’est de mûrir d’abord, et alors tu rencontreras un partenaire mature. A ce moment là les gens immatures ne t’attireront plus du tout. Il en est tout simplement ainsi.

Quand deux personnes matures sont amoureuses, il se produit un des plus grands paradoxes de la vie, l’un des phénomènes les plus beaux : Ils sont ensemble et cependant extrêmement seuls ; ils sont tellement unis qu’ils sont quasiment un.

Mais leur union ne détruit pas leur individualité, en fait elle la rehausse : ils deviennent encore plus des individus.

Deux personnes matures amoureuses s’aident mutuellement à être de plus en plus libres.

Je t’aime. Je ne peux l’éviter. La question n’est pas que je puisse t’aimer ou non, simplement je t’aime. Si tu n’étais pas ici, cet espace serait plein de mon amour, il n’y aurait pas de différence. Même ces arbres recevraient mon amour, ces oiseaux continueraient à le recevoir.

Et même si tous les arbres et les oiseaux disparaissaient, cela ne ferait aucune différence : l’amour continuerait de couler.

L’amour est, donc l’amour s’écoule.

Tout comme la lumière entoure la flamme, l’amour t’entoure. Tu es amoureux, tu es amour. Alors l’amour est éternel. Il n’est dirigé vers personne. Quiconque s’en approche s’y abreuvera. Quiconque s’approchera de toi sera enchanté par l’amour, enrichi par lui. Un arbre, un rocher, une personne, un animal, n’importe. Même si tu te trouves assis, tout seul . . .

Bouddha, seul, assis sous son arbre est en train d’irradier l’amour. L’amour est constamment en train de pleuvoir autour de lui.

Cela est éternel et c’est là que réside la véritable puissance du cœur.

Osho – La Vie, l’Amour, le Rire


VOICI UNE VÉRITABLE HISTOIRE, LA PLUS BELLE ET RÉELLE DE TOUT CE QUE J’AI ENTENDU SUR LE SUJET.

CERTAINS POURRAIENT DIRE ‘’J’Y CROIS’’, MOI JE DIS ‘’JE SAIS’’.

C’est à mon avis le plus merveilleux partage à faire afin d’atteindre un maximum de gens. Ceci pourrait guérir la conscience de plusieurs et donner un espoir certain à d’autres. C’est une merveille, un miracle de la Vie.

Mellen-Thomas Benedict MERCI BEAUCOUP.

CE RÉCIT Pourrait TRANSFORMER LA CONSCIENCE DE PLUSIEURS PERSONNES. AVIS EST DONNÉ À CELLES QUI DÉSIRENT CONTINUER DE VIVRE DANS L’INCONSCIENCE, NE PRENEZ AUCUNE CHANCE DE LIRE CECI, VOUS SEREZ AVERTIS.

Bernard Bélanger, .p.d.l. Thérapeute/formateur/éclaireur

http://channelconscience.unblog.fr/2014/12/21/un-aller-retour-au-coeur-de-la-lumiere/

« ACCUEILLIR SON MASCULIN

CE DONT VOUS ETES REELLEMENT CONSCIENT DEVIENT REEL POUR VOUS »

Un «aller-retour» au coeur de la Lumière

 

NDE, l’histoire de Mellen-Thomas Benedict

 

images (3)En 1982, je mourais en phase terminale d’un cancer. Les conditions dans lesquelles j’étais, étaient intolérables, et toutes sortes de chimiothérapies aggravaient mon état végétatif. Les médecins m’avaient donné huit mois à vivre.

Dans les années 1970, je travaillais dans l’information et les crises que traversait la planète m’abattaient (nucléaire, écologie, …). Parce que je n’avais aucune recherche spirituelle, j’ai cru que la nature avait fait une erreur et que nous étions le cancer de cette planète. Je ne voyais aucune issue à tous ces problèmes que nous avions créés. Pour moi, chaque humain était une souche cancérigène. C’est ce qui m’a tué. Prenez garde à votre façon de considérer votre monde. Cela peut se retourner contre vous et particulièrement si cela est négatif. Mon regard sur le monde était très noir. Ce regard m’a conduit tout droit à la mort. J’ai tenté toutes les méthodes de guérison, mais rien n’a marché.

Alors, j’en concluais que ceci était une affaire entre Dieu et moi. Avant cela, je n’avais jamais eu à affronter Dieu. Aucune spiritualité ne m’intéressait, mais malgré tout je commençais à m’informer sur cet univers et je m’orientais vers d’autres médecines. Je lisais tout ce que je pouvais à ce sujet. Je lisais tout sur les religions et les philosophies. Tout cela était fort intéressant et me donnait l’espoir qu’il y avait peut-être quelque chose de l’autre côté. J’entrais en soins intensifs. Je me souviens me réveiller chez moi à 4 heures trente du matin, et je savais alors ce qu’il en était. C’était le jour où j’allais mourir. J’ai appelé quelques amis afin de leur dire au revoir. J’ai réveillé l’infirmière afin de lui dire que c’était la fin. J’avais passé un accord avec elle et je lui avais demandé de ne pas me laisser seule pendant les six heures qui suivraient ma mort car j’avais lu que parfois, des choses étranges se déroulaient pendant ce laps de temps.

Je me souviens alors d’un début de NDE (Near Death Experience). Soudain, je pris conscience que je me tenais debout et que mon corps était allongé sur le lit. Autour de moi, c’était sombre. Être en dehors de mon corps était une sensation bien vivante. J’étais si vivante que je pouvais voir toutes les pièces qui m’entouraient. Je pouvais voir le toit de la maison, autour de la maison et sous la maison. Il y avait une brillante lumière. Je me suis tournée vers elle. La lumière ressemblait vraiment à tout ce que d’autres personnes avaient décrit à propos des NDE. C’était si magnifique, si tangible qu’il était possible de la ressentir. Elle était envoûtante et attirante comme si vous vouliez vous blottir dans les bras de votre père idéal ou de votre mère idéale. Alors, que je me dirigeais vers la Lumière, intuitivement, je savais que si je continuais à avancer vers elle, je mourrais. Alors que je m’avançais vers elle, je lui demandais : « S’il te plait, attend ! Je veux m’imprégner de ceci et j’aimerais parler avec toi avant de partir.. » Puis, quelque chose se produisit car à ce moment précis, vous avez le contrôle de la vie après la mort. Ma demande a été honorée et j’ai eu une conversation avec la Lumière. La Lumière prenait plusieurs visages comme celui de Jésus, Bouddha, Krishna, mandalas, …

J’ai demandé à la Lumière : « que se passe-t-il ? S’il te plait Lumière éclaire-moi sur tout cela. Je veux vraiment connaître la vérité de ce qui Est ». La communication était télépathique. La Lumière a répondu. Pendant cette expérience, l’information qui m’était transmise était celle-ci : « la Lumière se manifeste en fonction de nos croyances et de nos attentes. Si tu étais bouddhiste, catholique ou fondamentaliste, tu expérimenterais ce en quoi tu as toujours cru.

Alors que la Lumière se présentait à moi, je réalisais que ce que je voyais vraiment était la matrice de notre Soi Supérieur. Je n’appartenais à aucune religion en particulier. C’est donc ce qui m’était renvoyé pendant cette NDE. Alors que je demandais à la Lumière de m’en révéler davantage. Je comprenais ce que signifiait la matrice du Soi Supérieur. Il existe une « grille, un réseau » autour de la Planète où tous les Moi Supérieurs sont connectés. C’est comme une super compagnie, un autre niveau subtil qui nous entoure, on peut l’appeler : un niveau de l’esprit. Après quelques minutes, je demandais encore des explications. Je voulais vraiment savoir ce qu’était l’Univers. Mais au fond de moi j’étais prête à mourir. Puis la Lumière s’est transformée en la plus belle chose qui soit : un mandala fait d’âmes humaines. J’ai vu ce magnifique Mandala, et j’ai vu, Ô combien merveilleux nous sommes tous dans notre essence, au coeur de nos atomes. Nous sommes la plus belle des créations. L’âme humaine, la matrice humaine que nous formons tous est absolument fantastique, élégante, exotique, Tout. Je peux difficilement exprimer à quel point cela a changé mon regard sur les Êtres Humains. Je m’exclamais : « O mon Dieu que les Êtres Humains sont beaux ».

Qu’importe où vous en êtes, qu’importe la forme qui est la vôtre, vous êtes une des plus belles créations.

Les révélations qui venaient de la Lumière se déversaient encore et encore. Alors j’ai demandé à la Lumière : « Cela signifie-t-il que l’Humanité va être sauvée ? » Puis, tel le souffle d’une trompette accompagné de lumières qui tourbillonnent, la Grande Lumière a dit : « Souviens-toi de cela et n’oublie jamais : Vous vous sauvez vous-mêmes, vous vous rachetez vous-mêmes et vous vous guérissez vous-mêmes comme vous l’avez toujours fait. Et comme vous le ferez toujours. Vous avez été créés avec le pouvoir de le faire avant même la création du monde ». A ce moment-là, j’ouvrais davantage ma conscience. Je comprenais que nous avons DEJA ETE SAUVES et que nous nous sommes sauvés parce que nous avons été conçus ainsi comme l’est le reste de l’Univers Divin. Voilà ce que signifie la deuxième naissance. Du fond de mon coeur je remerciais la Lumière. Je déclarais : « O cher Dieu, Cher Grand Soi, J’aime ma vie ! »

La Lumière semblait m’absorber encore plus profondément. La Lumière de L’Amour est indescriptible. J’entrais dans un autre royaume encore plus profond et je comprenais encore davantage. Je voyais un immense Courant de Lumière, large, et débordant, profond au coeur même de la Vie. Je demandais ce que cela était. «C’est la rivière de la Vie. Bois de cette eau sacrée autant que tu le souhaites »

Alors je l’ai fait. Boire la Vie elle-même était une extase. Alors la Lumière a dit : « Tu as un désir ».

La Lumière savait tout de moi, le passé, le présent et le futur. « Oui », j’ai murmuré. J’ai demandé à voir le reste de l’Univers, au-delà de notre Système Solaire, au-delà de l’illusion des hommes. La Lumière m’a dit que je pouvais aller dans le Courant de la Vie. Ce que j’ai fait. J’ai été transportée par la Lumière jusqu’au bout du tunnel. J’ai senti et j’ai entendu une série d’explosions soniques. Une impressionnante accélération.

Soudain, portée par le Courant, je m’éloignais de la Planète. J’ai vu la terre disparaître. Le système solaire, dans toute sa splendeur, défiler à toute vitesse et disparaître. Aussi vite que la vitesse de la Lumière, je volais vers le centre de la Galaxie et j’absorbais au fur et à mesure, toute la connaissance. J’apprenais que cette Galaxie et tous les Univers bouillonnent d’une variété considérable de vies. J’ai vu de nombreux mondes. La bonne nouvelle est que nous ne sommes pas seuls. Alors que j’avançais sur ce Courant de Conscience au travers du centre de la Galaxie, le courant se fracturait en d’extraordinaires ondes d’énergies. Je contournais, le fantastique amas de Galaxies, chargé de toute sa Sagesse.

J’ai cru que j’allais quelque part, mais je réalisais alors, que le Courant s’élargissait, que ma propre conscience s’élargissait pour absorber tout de l’Univers. Toutes les créations défilaient à mes côtés.

C’était merveilleux au-delà des mots. J’étais vraiment un Super Enfant ; un bébé dans un Monde Enchanté.

Puis, à ce moment-là, je ne bougeais plus, immobilisée dans un profond silence. Je pouvais voir et percevoir POUR TOUJOURS au-delà de l’infini. J’étais dans le Vide. J’étais en phase de pré-création, avant le Big-bang. J’avais franchi le début des temps, j’étais allée au-delà de la première vibration, au-delà du premier mot. J’étais dans l’oeil de la Création. J’avais l’impression de toucher le Visage de Dieu. Cela n’avait rien à voir avec une sensation religieuse. Simplement, j’étais Ph 2Un avec la Vie et la Conscience Absolue. Quand je dis que je pouvais voir et percevoir pour Toujours, cela signifie tout de la Création et sa propre création. Il n’y avait pas de début ni de fin. Les scientifiques pensent que le Big-bang est un événement isolé qui a crée l’Univers. Au cours de ma NDE, j’ai vu que le Big-bang est seulement l’un des infinis Big-Bangs qui ont créé d’innombrables Univers et de façon simultanée. Les seules images qui se rapprochent de tout cela sont celles crées par les ordinateurs en appliquant des   équations géométriques fractales. Les anciens savaient cela. Ils disaient que Dieu créait des Univers en expirant et en créait d’autres en inspirant.

Ils appelaient ces moments les Yugas. Tout cela n’était que pure conscience. Je voyais tous les Big-Bangs ou Yugas se créer et se créer encore. Je pénétrais au coeur d’eux et je réalisais que chaque particule de création a le pouvoir de créer. Difficile de l’expliquer. Il m’a fallu plus d’un an pour assimiler tout ce que contenait le Vide. Le Vide est Tout sauf rien et il est plus que tout. Le Vide est le

zéro absolu, le chaos d’où tout est possible. C’est la Conscience Absolue, bien plus que toutes les intelligences Universelles. Le Vide est l’espace entre les atomes et ses composants. La science d’aujourd’hui l’appelle : le point zéro. Toutes les fois où ils tentent de le mesurer, les indicateurs sortent des mesures (vers l’infini). Il y a bien plus d’espaces zéro dans nos corps et dans l’Univers que tout autre chose. Ce que les mystiques appellent le Vide n’est pas un vide. Il est plein d’énergies, toutes sortes d’énergies qui ont créé tout ce que nous sommes. Tout depuis le Big-bang est vibration, du premier Mot, qui est la première vibration.

Le « Je suis » de la bible renvoie à cette question : Qu’est-ce que « Je suis » ? La création est Dieu qui s’explore lui-même et ce de toutes les façons possibles. C’est une exploration sans fin au travers de nous-mêmes. Pendant ma NDE, je commençais à comprendre que tout ce qui est, est Le Soi, Votre Soi, Mon Moi. Voilà pourquoi Dieu sait quand une feuille tombe. Cela est possible car où que vous soyez, vous êtes au centre de l’Univers. Où qu’un atome soit, il est le centre de l’Univers. Car Dieu est le Vide. Après avoir fait l’expérience du Vide, je voulais retourner au principe de la création. Puis, tout à coup, je suis retournée au Big-bang et j’entendais plusieurs explosions arrondies. Je me suis retrouvée sur le Courant de retour vers toute la Création. Quelle chevauchée ! Je traversais l’amas de Galaxies avec encore plus de clarté. Je franchissais le centre de notre Galaxie qui est un trou noir. Les trous noirs sont des grands processeurs de recyclage de l’Univers. Savez-vous ce qu’il y a de l’autre côté d’un trou noir ? La Lumière. Nous sommes, notre Galaxie qui provient d’un autre Univers. Dans sa configuration globale, la Galaxie ressemble à une fantastique cité de Lumières. Toutes les énergies de ce coté du Big-bang sont Lumière. Tous les atomes, toutes les étoiles, toutes les planètes, la conscience elle-même est faite de Lumière ! La Lumière est vivante, tout est fait de Lumière même les pierres. Donc tout est vivant. Tout est conçu avec la Lumière Divine et tout est très intelligent. Alors que je poursuivais mon voyage, je vis une énorme Lumière s’approcher. Je savais que c’était la Lumière Initiale, La Lumière de la Matrice du Soi Supérieur de notre Système Solaire. Puis tout le Système Solaire s’est présenté comme une Lumière dans des explosions de velours. Je pouvais voir toutes les énergies que ce Système Solaire générait, c’est un vrai Festival de Lumière. !

Je pouvais entendre la musique des Sphères. Notre système Solaire, comme tous les corps de Lumière Célestes génèrent une matrice de lumière, de sons et de vibrations qui lui sont propres. Sachez que les Humains font un bruit incroyable à chaque instant, tel des enfants qui joueraient dans la cours de récréation de l’Univers.

images (4)La Lumière m’a bien expliqué que la Mort n’existait pas et que nous sommes immortels. Nous sommes vivants depuis toujours ; Nous faisons partie d’un système qui se recycle lui-même sans cesse. Il ne m’a pas été demandé de revenir, je savais que je le ferais. C’était naturel. J’ignore à l’échelle du temps humain combien de temps je suis restée dans la Lumière. Une fois mes réponses obtenues, je savais que le retour était proche. Chaque humain a une vie différente et des questions propres. Chacun de nous explore la vie d’une façon unique. Et ceci est fondamental. Parce que chacun contribue à la Vision d’ensemble, à la complétude de la Vie. Nous sommes des Dieux explorant le Dieu Moi dans la danse infinie de la Vie. Votre unicité embellit toutes vies.

Alors que je retournais dans le cycle de la vie, je n’avais pas pensé que je reviendrais dans le même corps et cela ne m’a pas été dit. Je l’ai fait. J’avais complètement confiance. J’ai demandais à me souvenir de tout ce que j’avais vu et de tout ce que j’avais appris. J’ai entendu un « OUI » comme un baiser à mon âme. Alors je suis retournée à la Lumière au cœur du royaume vibratoire. Le processus s’est inversé et plus d’informations m’étaient données. Je suis revenue chez moi et le processus de réincarnation m’était expliqué. J’obtenais des réponses à ces questions : Comment cela marche ?

La terre est un grand processeur d’énergie et la conscience individuelle évolue en dehors de cela mais au sein de chacun. Je me suis imaginé en tant qu’humain pour la première fois et j’étais heureuse. De tout ce que j’avais vu, j’étais heureuse  d’être un atome dans l’Univers. Etre une partie humaine de Dieu, quelle bénédiction ! C’est fantastique. C’est une bénédiction au-delà de ce que l’on peut imaginer. Pour chacun d’entre nous, faire partie de cette expérience humaine, c’est fabuleux et Grandiose. Chacun d’entre nous, qu’importe où nous sommes, malade ou pas, nous sommes une bénédiction pour cette planète. Même là où vous êtes.

J’expérimentais le processus de réincarnation pensant redevenir un bébé quelque part. Mais un autre enseignement sur l’identité m’était donné et comment évolue la conscience. J’étais si surprise quand j’ai ouvert mes yeux. Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai été étonnée de me retrouver dans mon corps, dans ma chambre avec le visage de quelqu’un au-dessus du mien. Un visage qui pleurait. C’était mon infirmière.

Elle m’avait trouvé morte. Mon corps était raide et inflexible. Puis elle est allée dans l’autre pièce. Je me suis réveillée et j’ai vu la Lumière à l’extérieur. Je voulais me lever pour sortir mais je suis tombée du lit. Elle a entendu le bruit, s’est précipitait et m’a trouvée parterre. Une fois que j’allais mieux, j’étais très impressionnée sur ce qui c’était passé pendant ma NDE. Dans un premier temps, j’avais du mal à me souvenir de tout cela. Je me demandais : suis-je en vie ? Ce monde me semblait être un rêve bien plus que ce que j’avais découvert. Au bout de trois jours, je me sentais « normale » à nouveau, mais plus lucide et malgré tout différente de ce que j’avais toujours ressenti. La mémoire de cette NDE est revenue un peu plus tard. Je ne voyais plus rien de négatif dans les êtres humains. Avant cela, je jugeais beaucoup, et je pensais que beaucoup de gens étaient « dérangés ». En fait, je pensais que nous étions tous un peu « dérangés ».

Trois mois plus tard, j’ai fait des examens. Je me sentais bien. Le médecin m’a dit : « Il n’y a plus rien ! » Je répondais : « ce doit être un miracle ! » Il a répondu : « non, ces choses arrivent et nous les appelons : rémissions spontanées ! » Il n’avait pas l’air étonné. Mais pour moi cela était un miracle et j’étais

impressionnée. Pendant ma NDE, j’ai visité ce que vous appelez l’enfer et j’ai été très surprise. Je n’ai

pas vu Satan ou le diable. Ma descente aux enfers était une descente dans la misère, l’ignorance et la souffrance de nos limitations.

Cela semblait être une éternité misérable. Mais chaque âme avait une étoile autour qui lui était accessible à chaque instant. Mais personne ne semblait y prêter attention. Ces êtres étaient si fatigués par leurs rancoeurs, leurs traumas et leur misère. Mais après ce qui m’a semblé être une éternité, j’ai appelé la Lumière comme un enfant appelle ses parents quand il se sent en danger. Puis la Lumière est apparu et a formé un tube qui s’est dirigé vers moi, m’isolant de toutes ces peurs et douleurs. Voilà ce qu’est vraiment l’enfer. Nous sommes en train d’apprendre à nous retrouver à nous unir. Les portes de l’enfer sont ouvertes et nous allons pouvoir nous relier afin que nous sortions de cette misère, main dans la main. La Lumière s’est transformé en un Ange immense. Je lui demandais : « Etes–vous l’Ange de la Mort ? » Il m’a précisé qu’il était ma Présence Divine, la Matrice de mon Moi Supérieur. Puis je suis retournée à la Lumière. Bientôt nos scientifiques vont quantifier l’esprit. Les physiciens « fracassent » les atomes pour comprendre de quoi ils sont faits. Ils sont allés jusqu’aux quarks et charms, … Un jour ils atteindront cette petite chose qui fait que tout se tient ensemble et ils devront l’appeler… Dieu ? Nous commençons à peine à comprendre que nous aussi nous créons.

images (6)Lors de ma NDE, j’ai franchi un point, celui où nous dépassons tout le savoir, comprenant que Nous avons le pouvoir de créer. Et c’est ainsi que Dieu s’expanse au travers de nous. Depuis cette expérience, je rencontre la Lumière dans chacune de mes méditations. Chacun de vous peut le faire. Il n’est pas nécessaire de mourir ou de vivre une NDE. C’est en vous comme un équipement auquel vous êtes déjà connecté. Le corps est le plus magnifique Être de Lumière qui soit. Le corps est un univers d’infinies Lumières. L’esprit ne nous pousse pas à détruire ce corps. Ce n’est pas ce qui se passe. Ne cherchez pas à devenir Dieu, Dieu devient vous. Ici !

Je demandais, quelle est la meilleure des religions ? Avec beaucoup d’Amour la réponse fut : « Cela m’est égal ». Incroyable. Quand j’ai entendu cela, j’ai immédiatement compris que ce qui était important c’était Nous. Pour Dieu, il n’est pas important que vous soyez protestant, catholique, bouddhiste ou autre, car tout est une facette du tout. Tout est important. Pendant ma NDE, j’ai exploré le coté noir des déchets toxiques, des missiles nucléaires, la déforestation, et le problème démographique, … Je suis revenue en aimant chacun des problèmes. C’est un mandala que nous avons créé pour nous propulser vers un autre niveau de conscience. Nous prenons ainsi conscience que nous sommes tous interconnectés. Chaque bombe nous a poussé à dire : « cela suffit, nous n’en avons plus besoin ». Nous

sommes aujourd’hui dans un monde bien plus sûr que nous ne l’avons jamais été. Et il va devenir de plus en plus sûr. Je suis donc revenue de ma NDE aimant les bombes nucléaires car elle nous ont unis davantage. Ceci est si immense. Et Peter Russel a dit : « ces problèmes sont maintenant du côté de l’âme. Donc nous aurons des réponses de l’âme ».

Le déboisement de la forêt amazonienne va ralentir, et dans moins de 50 ans, il y aura plus d’arbres que jamais. Engagez-vous là où vous entendez l’appel. Mais ne soyez pas dépressif, tout fait partie d’un plan bien plus vaste. La Terre est en train de se domestiquer. Elle ne sera pas sauvage comme elle l’a été. Mais il y aura de grands espaces sauvages, des réserves où la nature pourra prospérer. La population croissante permettra une bascule des consciences. Cette bascule transformera la politique, l’argent et l’énergie. Depuis je respecte la Vie et la Mort. Dans notre Adn, nous avons ouvert les portes d’un grand secret. Bientôt, il nous sera possible de vivre dans ce corps aussi longtemps que nous le souhaitons. Après plus de 150 ans de vie, nous saurons intuitivement si nous voulons changer de canal.

Vivre pour toujours dans le même corps n’est pas aussi créatif que de se réincarner. Nous allons enfin comprendre la sagesse de Tout cela, et l’apprécier. Nous sommes vivants depuis toujours.

Ce corps dans lequel vous êtes a toujours été en vie ! Il provient d’un courant de vie qui ne cesse jamais, retournant vers le Big-bang et bien au-delà !

Traduit par Dominique-Claire Germain de Vivre Sa Légende

 

PUBLIÉ DANS : ADN, LUMIERE, MULTIDIMENSIONNALITE |LE 21 DÉCEMBRE, 2014 |PAS DE COMMENTAIRES »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.


Les pensées quotidiennes de Neale Donald Walsch, le dialogue continue en français !

 

En ce jour de votre vie, je crois que Dieu souhaite que vous sachiez …
qu’avoir « raison » n’a aucun sens.

L’idée selon laquelle vous avez « raison » est l’idée
selon laquelle quelqu’un d’autre a « tort ».
La solution que vous appelez « parfaite » est
la solution que quelqu’un d’autre va apeler
« infaisable ». La position qui vous semble
inattaquable est la position que d’autres
vont attaquer.

Qu’est-ce qui va résoudre tout ça ? pas l’attaque, c’est sûr.
Et la défense non plus. Alors que reste-t-il ? Le simple amour
humain. Le genre d’amour qui dit, « Peu importe qui a tort ou
raison. Ce qui compte c’est que tu ne sois pas blessé. Et que
nous pouvons tous les deux en bénéficier.
Tous les vrais bénéfices sont communs.»

Avec tout mon amour, votre ami ..
Neale

-Jean-Philippe

On this day of your life, I believe God wants you to know…
that being « right » has nothing to do with it.

The idea that you call « right » is the idea that someone
else calls « wrong. » The solution that you call « perfect »
is the solution that another calls « unworkable. » The
position that you feel is unassailable is the very
position that others assail.

What will solve all of this? Not attack, that’s for sure.
And not defense, either. So what is left? Simple human
love. The kind of love that says, « It doesn’t matter who
is right or wrong. It only matters that you are not hurt.
And that we both can benefit. All true benefits are mutual. »

Love, Your Friend …
Neale

 
Lire et commenter sur le site
Ce message ferait du bien à une connaissance ? transférez-lui !


Suivre les pensées quotidiennes de Neale Donald Walsch sur Facebook


Si ce message vous a été transféré et qu’il vous a plu,
vous pouvez vous inscrire directement pour recevoir les suivants
Cliquez ici pour recevoir les pensées

Accéder au site des pensées quotidiennes
Se désinscrire de la newsletter

17 rue de Tronoen, Saint Jean Trolimon, France 29120,
Unsubscribe | Change Subscriber Options


Krisnamurti: Question & Réponse 16 – Sur la croyance en Dieu

Jiddah Krisnamurti

La première et dernière Liberté

Question & Réponse #16

Sur la croyance en Dieu

KRISHNAMURTIQUESTION : La croyance en Dieu a été un puissant stimulant qui a poussé l’homme à mieux vivre. Pourquoi niez-vous Dieu? Pourquoi n’essayez-vous pas de ranimer la foi de l’homme en l’idée de Dieu?

Krisnamurti : Examinons avec intelligence le problème dans son ampleur. Je ne nie pas Dieu. Ce serait sot de le faire. Seul l’homme qui ne sait pas ce qu’est la réalité se complait dans des mots qui n’ont pas de sens. L’homme qui dit « je sais » ne sait pas. Celui qui vit la réalité d’instant en instant n’a aucun moyen de communiquer cette réalité.
Croire c’est nier la vérité ; les croyances font obstacle au réel ; croire en Dieu ce n’est pas trouver Dieu. Ni le croyant ni l’incroyant ne trouveront Dieu ; la réalité est l’inconnu, et votre croyance ou non-croyance en l’inconnu n’est qu’une projection de vous-mêmes, donc n’est pas le réel. Il y a partout de nombreux croyants, des millions de personnes croient en Dieu et y trouvent leur consolation. Tout d’abord, pourquoi croyez-vous? Vous croyez parce que cela vous donne du contentement, une consolation, un espoir, et cela donne aussi un sens à la vie. En fait, votre croyance n’a que très peu de valeur, parce que vous croyez et exploitez, vous croyez et tuez, vous croyez en un Dieu universel et vous vous assassinez les uns les autres. Le riche, lui aussi, croit en Dieu ; il exploite cruellement, accumule de l’argent et bâtit ensuite un temple ou devient un philanthrope.

Ceux qui ont lancé la bombe atomique sur Hiroshima disaient que Dieu était avec eux ; ceux qui s’envolaient d’Angleterre pour détruire l’Allemagne disaient que Dieu était leur copilote. Les dictateurs, les premiers ministres, les généraux, les présidents, tous parlent de Dieu ; ils ont une foi immense en Dieu. Sont-ils au service de l’humanité?

Ils disent qu’ils croient en Dieu et ils ont détruit la moitié du monde et la misère est partout. L’intolérance religieuse divise les hommes en croyants et incroyants, et aboutit à des guerres religieuses. Cela montre à quel point nos esprits sont préoccupés de politique.

La croyance en Dieu a-t-elle été « un puissant stimulant qui a poussé l’homme à mieux vivre »? Votre stimulant ne devrait-il pas être votre désir de vivre proprement et simplement? Si vous avez recours à un stimulant, c’est le stimulant qui vous intéresse, et non pas le fait de rendre la vie possible à tous. Et comme votre stimulant est différent du mien, nous nous querellons à leur sujet. Si nous vivions heureux tous ensemble, non pas à cause de notre croyance en Dieu, mais du fait de notre humanité, nous partagerions tous les moyens de production en vue de produire pour tous. Par manque d’intelligence, nous acceptons l’idée d’une supra-intelligence que nous appelons Dieu ; mais ce Dieu, cette supra-intelligence, ne vous accordera pas une vie meilleure. Ce qui mène à une vie meilleure c’est l’intelligence ; et il ne peut pas y avoir d’intelligence s’il y a croyance, s’il y a des divisions de classes, si les moyens de production sont entre les mains d’une minorité, si existent des nationalités isolées et des gouvernements souverains. Toutes ces choses indiquent un manque évident d’intelligence.

Ce sont elles qui font obstacle à une vie meilleure, et non l’incroyance en Dieu.

Vous croyez de différentes façons, mais vos croyances n’ont absolument aucune réalité. La réalité c’est ce que vous êtes, ce que vous pensez ; et votre croyance en Dieu n’est qu’une évasion de votre vie monotone, stupide et cruelle. En outre, les croyances, invariablement, divisent ‘es hommes. Il y a l’Hindou, le Bouddhiste, le Chrétien, le communiste, le socialiste, le capitaliste, etc. Les croyances, les idées divisent ; elles n’unissent jamais les hommes. Vous pouvez rassembler quelques personnes en un groupe, mais ce groupe sera opposé à d’autres groupes. Les idées et les croyances n’unifient pas ; au contraire, elles séparent ; elles sont désintégrâtes et destructives. Par conséquent votre croyance en Dieu propage en fait la misère dans le monde. Bien qu’elle ait pu vous donner une consolation momentanée, elle vous a en réalité apporté un surcroît de misères et de destructions sous forme de guerres, de famines, de divisions de classes et d’actions individuelles dénuées de pitié. Donc vos croyances ne sont pas du tout valables. Si vous croyiez réellement en Dieu, si c’était une expérience vraie pour vous, votre visage aurait un sourire, et vous ne seriez pas en train de détruire des êtres humains.

Qu’est-ce que la réalité, qu’est-ce que Dieu? Dieu n’est pas un mot, le mot n’est pas la chose. Pour connaître l’immesurable, l’intemporel, l’esprit doit être libéré du temps, ce qui veut dire qu’il doit être débarrassé de toute pensée, de toutes les idées sur Dieu. Que savons-nous de Dieu ou de la vérité? Vous ne savez rien concernant cette réalité. Tout ce que vous savez ce sont des mots, les expériences d’autrui et quelques moments d’expériences personnelles plutôt vagues. Mais cela n’est pas Dieu, cela n’est pas la réalité, cela n’est pas au-delà du champ de la durée. Pour connaître ce qui est au-delà du temps, le processus du temps doit être compris, le temps étant la pensée, le processus du devenir, l’accumulation des connaissances. Tel est tout l’arrière-plan de l’esprit ; l’esprit lui-même est l’arrière-plan, à la fois le conscient et l’inconscient, le collectif et l’individuel. Mais l’esprit doit être libéré du connu, ce qui veut dire qu’il doit être tout à fait silencieux, non pas « rendu » silencieux.

L’esprit qui parvient au silence en tant que résultat d’une action déterminée, d’une pratique, d’une discipline, n’est pas un esprit silencieux. L’esprit qui est forcé, dominé, façonné, mis dans un moule et que l’on fait taire n’est pas un esprit immobile.

Vous pouvez le contraindre pour un temps à être superficiellement silencieux, mais le vrai silence ne vient que lorsque l’on comprend tout le processus de la pensée.

Car comprendre ce processus c’est y mettre fin et la fin du processus de la pensée est le début du silence.

Ce n’est que lorsque l’esprit est complètement silencieux, non seulement aux niveaux périphériques et superficiels mais jusqu’aux couches les plus profondes, que l’inconnu peut entrer en existence. L’inconnu n’est pas un sujet d’expérience ; l’esprit ne peut pas le percevoir ; seul le silence peut être perçu, le silence devant l’inconnu.

Tant que la pensée fonctionne sous n’importe quelle forme, consciente ou inconsciente, il ne peut pas y avoir de silence. Le silence nous libère du passé, des connaissances, de la mémoire consciente et inconsciente. Lorsque l’esprit est complètement silencieux, lorsqu’il n’est pas en fonctionnement, lorsque survient cet arrêt qui n’est pas le produit d’un effort, alors l’intemporel, l’éternel entre en existence. Cet état ne s’accompagne pas de mémoire: il n’y a pas d’entité qui se souvienne, qui fasse une expérience.

Dieu, la vérité – le nom n’a pas d’importance – est quelque chose qui entre en existence d’instant en instant, et qui n’a lieu que dans un état de liberté et de spontanéité, et non lorsque l’esprit est discipliné à l’imitation d’un modèle. Dieu n’est pas du monde de la pensée ; il ne vient pas à travers des projections de nous-mêmes ; il ne vient qu’avec la vertu, laquelle est liberté. La vertu consiste à voir face à face ce qui « est » ; être face à face avec ce fait est un état de félicité. Ce n’est que lorsque l’esprit est dans cet état de félicité et de calme, sans faire le moindre mouvement, sans qu’il y ait projection de pensée, consciente ou inconsciente, que l’éternel peut naître.

—————————

Pour lire les autres textes de « La première et dernière Liberté » , voir le SOMMAIRE

Source : http://terrenouvelle.ca/Messages
© 2006-2014 – Terre Nouvelle : Publié pour vous par Amour… Pour l’Amour…
Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source.

N’oubliez pas, utilisez toujours votre discernement par rapport à ces textes. Vous avez un Libre Arbitre, alors utilisez le et surtout, écoutez ce que vous dicte votre coeur ; Il détient la vérité, laissez le vous guider.


 

Champagne,temps des fêtes

En ce jour de votre vie, je crois que Dieu souhaite que vous sachiez …
que Noël est peut-être fini, mais la joie de ce moment
doit continuer pour toujours. Et même éternellement.

C’est la grande promesse de Dieu: la joie qui a rempli tant de cœurs
hier va remplir encore plus de vies demain. Et cette paix et cette joie,
que représente Noël règnera à jamais, et sera présente pour chaque âme,
maintenant et pour toujours.

Ce sont de bonnes nouvelles. Voici la bonne nouvelle :
le Christ est né chaque jour, à travers nous, et Dieu vit
en chaque personne à travers l’éternité. Peu importe la
religion à laquelle vous appartenez.
L’amour est la seule religion.

Alors … prolongez Noël.

Avec tout mon amour, votre ami ..
Neale

-Jean-Philippe

On this day of your life, I believe God wants you to know…
that Christmas may have passed, but the joy of this
season shall go on forever. And even forever more.

This is the great promise of God: that the happiness
that filled so many hearts yesterday will fill even more
lives tomorrow. And that peace and joy. which is
Christmas, will reign forever — and is available to
every soul, now and always.

These are glad tidings. This is the good news: that
Christ is born every day, as us, and that God lives
in each person through eternity. It does not matter
what religion you belong to. Love is the only religion.

So…Continue Christmas.

Love, Your Friend …
Neale          Un Renne animé

Lire et commenter sur le site
Ce message ferait du bien à une connaissance ? transférez-lui !


Suivre les pensées quotidiennes de Neale Donald Walsch sur Facebook


Si ce message vous a été transféré et qu’il vous a plu,
vous pouvez vous inscrire directement pour recevoir les suivants
Cliquez ici pour recevoir les pensées

Accéder au site des pensées quotidiennes
Se désinscrire de la newsletter

17 rue de Tronoen, Saint Jean Trolimon, France 29120,
Unsubscribe | Change Subscriber Options

Trop de bulletins d’informations ? Vous pouvez résilier l’abonnement ou, mieux encore, planifier un nettoyage automatique.


En ce jour de votre vie, je crois que Dieu souhaite que vous sachiez …
que vous venez tout juste de commencer à découvrir
votre splendeur.

Cette période de votre vie marque un Nouveau Départ.
Vous pouvez le sentir. Et vous venez tout juste de commencer
à découvrir le trésor et la gloire que Vous êtes.
Et vous avez tout juste commencé à créer
votre contribution Réelle et Durable.

Alors entamez cette journée avec énergie et enthousiasme !
Allez-y maintenant et donnez votre cadeau.
Nous vous attendons tous.
Et nous avons besoin de la merveille de Qui Vous Etes.

Avec tout mon amour, votre ami ..
Neale

-Jean-Philippe

On this day of your life, I believe God wants you to know…
that you have only just begun to discover your
magnificence.

This period of your life marks a New Beginning. You
can feel it. And you have only just begun to know the
treasure and the glory of You. And you have only just
begun to make your Real and Lasting Contribution.

So step into this day with zest and zeal! Go now and
give your gift. We’re all waiting for you. And we need
the wonder of Who You Are.

Love, Your Friend …
Neale

 


Lire et commenter sur le site
Ce message ferait du bien à une connaissance ? transférez-lui !


Cadeaux dans la boutique du site des pensées quotidiennes :
1. Le poème Le Monde Que Nous Croyons est gratuit !
2. Réduction de 20% sur la formation sur l’attraction et en bonus l’ebook
des pensées quotidiennes (ajoutez les deux au panier pour en profiter)
Code promo 2NOEL2013 Jusqu’au 25 décembre seulement !
Suivre les pensées quotidiennes de Neale Donald Walsch sur Facebook


Si ce message vous a été transféré et qu’il vous a plu,
vous pouvez vous inscrire directement pour recevoir les suivants
Cliquez ici pour recevoir les pensées

Accéder au site des pensées quotidiennes
Se désinscrire de la newsletter

17 rue de Tronoen, Saint Jean Trolimon, France 29120,
Unsubscribe | Change Subscriber Options

Trop de bulletins d’informations ? Vous pouvez résilier l’abonnement ou, mieux encore, planifier un nettoyage automatique.


 

Merci mon Dieu et
bénissez tous les enfants et les grands.

     
Que se passe-t-il au ciel quand nous prions?

Celui-ci est l’un des meilleurs mails que j’ai reçu et c’est la vérité.
J’ai rêvé que j’étais au paradis et un ange me faisait visiter les lieux.

Nous marchions côte à côte dans une grande salle de travail où
s’activaient beaucoup d’anges.
l’ange qui me guidait s’arrêta au 1er département dit celui de réception.
Il me dit que c’est ici que sont reçues toutes les requêtes faites à Dieu
en prières.

Je regardais tout autour et les anges étaient très affairés, sortant, des
volumineux classeurs, des requêtes écrites, venant du monde entier.
Nous longeâmes un long couloir avant d’atteindre le second département.

Et l’ange me dit, ici, c’est le département d’emballage et de livraison.
Ici, sont traitées les grâces et les bénédictions demandées par les
Hommes, ensuite, elles leur sont livrées. Je remarquais aussi que les
anges étaient très,  très affairés
à cette endroit et cela à cause des milliers de requêtes de bénédictions
à emballer et livrer sur terre.

Finalement, plus loin à la fin du couloir, nous nous arrêtâmes à la porte
d’une toute petite salle, et à ma grande surprise un seul ange y était
assis, n’ayant pratiquement rien à faire.

Mon ange guide était gêné de me dire qu’ici, c’est le département de
« la Reconnaissance »
Je lui demandais comment se faisait-il qu’il n’y ait rien à faire?

Tout triste, l’ange soupira et me dit qu’une fois que les Hommes
reçoivent les bénédictions qu’ils demandent au Père, très peu, LUI en
sont reconnaissants.
Je lui demandais comment pouvons-nous être reconnaissants envers Dieu
pour ses bénédictions?
C’est très simple, me répondit l’ange, il suffit juste de dire < Merci
Seigneur>.

Je lui demandais ensuite, pour quelles bénédictions, les Hommes
doivent-ils être reconnaissants envers Dieu?
Si tu as de quoi manger dans ton réfrigérateur, des vêtements sur toi, un
toit au-dessus de ta tête, une place pour te coucher, tu es donc plus
riche que 75% d’Hommes sur terre.
Si tu as de l’argent dans ton compte bancaire, dans ton porte-monnaie et
un surplus pour t’abonner aux chaines de tv câblées, tu es parmi les 8%
des riches de ce monde.
Et si tu as reçu ce mail, sur ton ordinateur, tu fais parti du 1%
d’hommes de ce monde qui ont eu cette opportunité.
Si, ce matin, tu t’es levé en bonne santé, tu es plus béni que ceux qui
sont malades et certains même ne survivront pas à la fin de la journée.
Si tu n’as jamais expérimenté la peur dans la bataille, la solitude de
l’emprisonnement, l’agonie de la torture, la souffrance de la famine, tu
es donc, aux premières lignes des 700 millions de personnes de ce monde.
Si tu peux tranquillement te rendre à l’église sans aucune crainte,
d’être embêté, arrêté, torturé ou tué, tu es donc envié par, et plus béni
que 3 milliards de personnes de ce monde.
Si tes parents sont vivants et encore mariés, tu fais parti de ceux qui
sont rares dans ce monde.
Si tu peux tenir ta tête haute et sourire au monde, tu es hors norme, tu
es unique par rapport à ceux qui sont dans le doute et désespérés.
Ok! qu’est ce qui suit ? par quoi commencer?
Si tu peux lire ce message, c’est que tu es doublement béni, parce que
quelqu’un a pensé que tu es très spécial, et que tu es plus béni que plus
de 2 milliards de personnes sur terre qui ne savent pas lire du tout.
Passe une très bonne journée, compte tes bénédictions, et si cela te
plait, transfère ce mail aux autres, afin que tous, nous réalisions
combien nous sommes bénis.

A L’ATTENTION DU DEPARTEMENT DE
LA RECONNAISANCE

Merci Seigneur pour la grâce que tu me fais de partager ce
message, merci aussi de me donner toutes ces personnes merveilleuses avec
qui je le partage.

Si tu as lu tout ceci et que tu es reconnaissant pour toutes ces
bénédictions, pourquoi ne le passerais-tu pas à tes amis. C’est bien ça
l’amitié, savoir tout partager, que ça soit matériel ou le plus important
: SPIRITUEL.

Je te remercie Père pour tout, et surtout pour toute ma famille et mes
amis.

En toute fraternité

%d blogueurs aiment cette page :