Tag Archive: égo



Un délice à écouter rempli de réponses, de réflexions, de sagesse et de prise de conscience.  Une source de guérison.



L’histoire vécue et inachevée de

M. Rayzo Sotscieau et de M. Egg Grégore.

Un jour pas si lointain,  une personne très populaire que l’on surnomme le Coq  et un personnage excentrique qui recherche la puissance,  la gloire, on lui attribue le surnom de Coude. Cela lui vient du fait qu’il joue du coude pour ce faire un nom mais cette fois, une foule de personnes s’est fait berner.

Lorsque  Coq rencontre Coude, la popularité de celui-ci augmente grâce à Coq. Ce dernier est très heureux et son travail d’intervieweur lui apporte beaucoup d’argent. Sans s’en rendre compte, Coq ne voit pas ce qui se passe, aveuglé  par les propos de Coude qui raconte des histoires qui sont supposées être vraies. Certaines le sont peut-être mais que trop souvent elles sont fausses et lourdes de conséquences.

Bien que les allégations de Coude soient très intéressantes et même captivantes, Coq se laisse charmer par ce nouveau personnage surgit de nulle part.

Coq est très populaire car on le voit partout sur internet, dans certains journaux et à la télé. Alors gonflé à bloc par son égo et son avidité, il décide de publier toutes les nouvelles de Coude sur la place publique sans même vérifier si tout est vrai et crédible.

La boule de neige

Mais voilà que toutes les personnes qui  par le monde s’intéressent à  Coq, elles publient en partageant à leur tour tout ce que Coude raconte lors des « antre-vues » précédentes.

En l’espace de quelques heures, tout le monde en parle et la boule de neige lancée à tord et à travers grossit de plus en plus. Elle devient si puissante qu’elle sème la peur et la destruction partout ou elle passe et même au-delà.

Coq semble ignorer ou être inconscient de tous les dommages que cette boule de neige provoque sur son chemin et elle semble ne jamais s’arrêter.

La pagaille

Or, quelques jours plus tard, spectateur que je suis, je vois les dommages laissés derrière elle. Il y avait des voisins qui venaient de construire de magnifiques jardins, de conclurent des ententes qui ont prises des années à se conclure pour que la Paix règne chez eux et partout tout autour.

Ce qui est encore plus bouleversant, c’est que de tous ces voisins, un groupe parmi eux a pensé qu’un autre groupe voulait tout détruire alors qu’il n’en est rien. Alors la pagaille s’est mise à prendre de l’importance et maintenant tous les voisins sont dans le doute et sur les dents.

Tout  ce remue-ménage causé par une seule personne qui a lancé la boule de neige qui est la source de tout ce carnage. De plus, cette personne  n’est même pas un des voisins concernés. Tout ceci s’est fait de façon rapide et subtile. Mais quel est le but de ce lanceur de boule de neige???

Rayzo Sotscieau et M. Egg Grégore
boomerang
manipulation-des-redeaux-sociaux

Ce qui devait arriver arriva et tous les propos de Coq et Coude sont parvenus à M. Rayzo Sotscieau. Alors Rayzo  qui tire les ficelles à la grandeur de la planète, publie à son tour toutes les interviews de Coq et Coude.

Mais il y a quelqu’un qui surveille de façon sournoise et qui aime avoir le dessus sur tout en démontrant sa force c’est M. Egg Grégore. C’est un expert en communication, peu importe que ce soit bon ou mauvais, il prend tout sans se poser de question et il amplifie.

En tant que spectateur je conscientise ce qui se passe et je me dis, je dois faire quelque chose, mais quoi?

Dans  une sorte de rêve éveillé la nuit dernière, une petite voix me parle et m’explique ce que je pourrais faire si je le désire. Il me dit ceci :

« Tente de faire une autre boule de neige qui va arrêter celle qui détruit. Ensuite, utilise la même tactique que celle de Coude, mais en discutant et en écrivant que du vrai, du beau et du bon tel que l’Amour, la Paix, la conscientisation etc.

N’attends pas, car la boule destructrice court toujours et fait des ravages à chaque instant. Comprend qu’il y a urgence d’agir et fais-le comprendre à un plus grand nombre de personnes possibles. L’Amour reconstruit, la foi transforme tout et ces deux Forces agissant dans l’Unicité ramèneront la paix entre tous les voisins. »

Alors je me mets au travail et je ne pense qu’à ce qui fait du bien à entendre, à écrire, à parler et à voir. Je me rends vite compte que je me sens mieux. Maintenant j’ai compris,  j’écris tout ce que je pense de merveilleux et je contact M. Rayzo.

Sans poser de questions il publie mes textes à la grandeur de ce monde. M. Egg Grégore n’est jamais loin. Il voit que des milliers de personnes commentent et partagent ces propos. Il décide alors de sauter sur l’occasion pour amplifier les publications de façon à ce que cela devienne viral. 

La Paix revient

Peu de temps après, le travail gigantesque de M. Egg Grégore a participé à la destruction de l’immense boule de neige destructrice. Elle fut désagrégée et mise hors d’état de nuire par le même M. Égrégore qui a créé la boule de neige destructrice. L’autre boule de neige qui transporte la joie, la paix et l’amour, participe à reconstruire ce qui a été détruit.

El la paix entre voisins est à nouveau revenue, enfin. Merci M. Égrégore d’être au service du bien et que du bien.

Qu’il en soit ainsi! Promélété, Promévété.

O0O0O0O0O

Auteur= Une goutte dans l’Océan

But= Communiquer tout ce qui est beau, bon et qui fait du bien à toutes les autres gouttes de l’Océan

Morale de cette histoire : À vous de la trouver.

Puisse cette histoire circuler et faire le travail  qu’elle désire faire pour notre plus grand bien et celui de nos voisins.

Bernard Bélanger, p.d.l
Le Phare Éclaireur
Thérapeute/Formateur en santé globale (1990)

O0O0O0O0O


2017 – Le Message par Laurent Freeman – Jan 2, 2017

par Laurent FreemanJan 2, 2017

Beaucoup se demandent comment nous allons nous en sortir ? Qui va nous aider ? Que peut on faire pour sortir de ce système esclavagiste ? Comment lutter contre la Cabale, leurs banques, leurs multi-nationales et le système politique éducatif et judiciaire corrompu ?

Ces questions hantent la plus part des Humains créant la confusion dans leur mental.

Certains ne voient pas d’issue possible à ces obstacles.

Le mensonge et la manipulation soutiennent ces croyances et plongent les gens en dépression.

Nous en avons déjà longuement parlé dans les articles de stopmensonges et dans les visio-conférences.

J’ai un Message à vous transmettre qui je pense répondra à toutes ces questions.

Vos yeux seront capables de lire ce message, mais seul votre cœur pourra le décoder et lui donner sens :

Votre cœur est un portail qui une fois ouvert, permet à votre Esprit Supérieur de communiquer avec votre mental. Le mental est programmé depuis la naissance pour devenir une barrière, un obstacle à la communication avec votre Esprit Supérieur qui est connecté à Tout ce qui EST.

Ce portail peut être ouvert et que vous restiez devant sans pouvoir le traverser. Ce qui empêche le passage, c’est la peur. On peu aimer et avoir peur. La peur est la force opposée à l’amour. C’est un problème à résoudre pour ceux qui veulent traverser. Seuls ceux qui s’abandonnent à « la petite mort » sont capables de traverser ce portail. C’est un abandon total et sans peur qui est nécessaire pour pouvoir passer.

Ce portail je l’ai traversé maintes et maintes fois. Et j’ai rencontré beaucoup de personnes qui l’ont traversé. Et le récit de ce qui est de l’autre coté est toujours le même…

Vous êtes Dieu. Chacun de nous est Dieu. Nous sommes des divisions de Tout ce qui EST. Nous sommes UN.

La suite: http://stopmensonges.com/2017-le-message/?utm_source=wysija&utm_medium=email&utm_campaign=SM+news+letter

 

 


Très bon point de vue sur l’Égo.

Fleur de Lilas

Question :

Jusqu’où peut-on arriver, sur le plan de l’évolution spirituelle, dans une incarnation, malgré les limites imposées par la génétique et par le plan ?

Il y a une limite, et il n’y en a pas. Pourquoi toujours ce oui et non ?
Cela dépend à quelle race vous appartenez, à quelle espèce vibratoire vous appartenez, si vous vous situez à un stade d’individualité ou au stade de la masse.

Si vous êtes encore situés, (et ceci n’est pas péjoratif, et n’est pas une critique, c’est un état de fait), d’une certaine manière et d’un certain degré, dans la masse, alors vous allez être conditionnés, c’est vrai. Vous allez dépendre pour votre évolution de l’acquis culturel de la nation, de la façon dont la nation voit la chose.

Voir l’article original 2 264 mots de plus


B ouddha et hibiscus

C’est une profonde nécessité d’être un avec le tout, une profonde nécessité de dissoudre dans l’unité le toi et le moi. L’amour est ainsi parce que nous sommes séparés de notre propre source. De cette séparation naît le désir de retourner au Tout et de s’unifier avec Lui.

Ton égo es devenu une barrière entre toi et ta terre : le Tout. L’homme s’asphyxie, il ne peut plus respirer, il a perdu ses racines. Il n’est plus alimenté. L’amour est un désir de nutrition. L’amour, c’est s’enraciner dans l’existence.

L’amour a de la valeur en soi : il n’a pas de propos, il n’a pas de finalité.

Il a une immense signification, une grande joie, une extase en lui-même mais ce ne sont pas des finalités. L’amour n’est pas une affaire où importeraient les objectifs, les buts. Il y a toujours une certaine folie dans l’amour …

L’amour est sans raison aucune. La seule chose que tu peux dire c’est : je ne sais pas ! Tout ce que je sais c’est qu’aimer, c’est expérimenter l’espace le plus beau en soi-même. Mais ce n’est pas un objectif. Cet espace n’est pas mental.

Cet espace ne peut être converti en confort. Cet espace est comme un bouton de rose avec une goutte de rosée posée dessus, brillante comme une perle. Et avec la première brise du matin au soleil, ce bouton de rose est en train de danser. L’amour c’est la danse de ta vie

L’amour, c’est la rencontre, la rencontre orgasmique de la vie et de la mort. Pour l’atteindre, il y a quatre pas à mémoriser.

Le premier : être ici et maintenant parce que l’amour n’est possible qu’ici et maintenant. Tu ne peux pas aimer dans le passé.

Le second pas vers l’amour c’est : apprends à transformer tes venins en miel.

Le troisième pas vers l’amour c’est de partager tes éléments positifs, partager ta vie, partager tout ce que tu peux avoir. Tout ce que tu as de beau, ne le cache pas.

Et le quatrième : ne sois rien. Quand tu commences à penser que tu es quelqu’un, tu t’immobilises, tu te figes. Alors l’amour ne coule plus.

L’amour ne s’écoule que de quelqu’un qui n’est personne. L’amour réside dans le rien.

Quand tu es vide, il y a de l’amour.
Quand tu es plein d’ego, l’amour disparaît.

L’amour et l’ego ne peuvent converger.

Il est très facile d’aimer les gens dans l’abstrait, le vrai problème surgit dans le concret.

Et souviens-toi, si tu n’aimes pas les êtres humains concrets, les êtres humains réels, tout ton amour pour les arbres et les oiseaux est faux, pur bavardage.

L’amour est une fleur très fragile. Il doit être protégé, il doit être renforcé, il doit être arrosé alors seulement il grandit. Aime comme quelque chose de naturel, comme tu respires. Et quand tu aimes quelqu’un ne commence pas à exiger sinon, même dès le début, tu commenceras à fermer les portes. Ne sois dans aucune attente.

Si quelque chose se présente sur ton chemin, ressens de la gratitude. Si rien ne vient, ce n’est pas nécessaire que cela vienne, tu n’en as pas besoin, tu ne dois pas rester dans cette attente.

L’amour n’est pas un commerce, cesse donc de le traiter comme tel sinon tu malmèneras ta vie, l’amour et tout ce qu’il y a de beau en lui car tout ce qui est beau n’est absolument pas négociable. L’existence ne connaît rien au commerce. Les arbres fleurissent, ce n’est pas du commerce. Les étoiles brillent, ce n’est pas du commerce, tu n’as pas à payer pour cela et personne n’exige rien de toi. Un oiseau vient et se pose sur ta porte, te chante une chanson et il ne te demande aucun certificat, ni rien d’autre. Il a chanté sa chanson et très satisfait s’est envolé sans laisser de trace.

C’est comme cela que l’amour grandit. Donne et n’attend pas de voir combien tu peux obtenir. Ne demande rien et n’exige rien.

Aime les gens ordinaires. Il n’y a rien de mauvais chez les gens ordinaires. Les gens ordinaires sont extraordinaires. Chaque être humain est si unique ! Respecte cet être unique.

Donne et donne sans aucune condition et tu sauras ce qu’est l’amour. Je ne peux pas le définir. Je peux te montrer comment il se développe. Je peux te montrer comment planter un rosier, comment l’arroser, le fertiliser, le protéger. Et un jour inattendu un rose apparaît et ta maison se remplit de parfum. C’est ainsi qu’apparaît l’amour.

Dès le moment où l’amour devient une relation de couple traditionnelle, il se transforme en esclavage car il y a des attentes, des exigences, des frustrations et un effort des deux côtés pour avoir la domination. Il se convertit en une lutte pour le pouvoir.

Le mot amour, en tant qu’un état d’être, a un sens totalement différent. Cela veut dire que simplement tu aimes ; tu n’es pas en train d’établir une relation de couple.

Ton amour est comme le parfum d’une fleur. Il ne crée pas une « relation » ; il ne te demande pas d’être d’une manière déterminée, que tu te comportes selon certains critères, que tu agisses d’une certaine façon. Il n’exige rien. Simplement il partage. Et dans ce partage il n’y a pas non plus le désir d’être récompensé. Le partage lui-même est la récompense.

Quand l’amour est pour toi devenu un parfum, il révèle une extrême beauté et contient quelque chose qui dépasse ce qu’on nomme l’humanité. Il a quelque chose de divin.

Sache que l’amour arrive toujours à l’improviste. Non pas comme une conséquence d’un effort de ta part, mais comme un cadeau de la nature. A ce moment là tu ne l’aurais pas accepté si tu avais été préoccupé parce qu’un jour, soudainement, il pouvait se terminer.

Les fleurs vont toujours continuer de naître, mais ne t’attache pas à une fleur sinon, bientôt tu te trouveras attaché à une fleur morte. Et c’est bien la réalité : les gens s’attachent à un amour mort, qui fut un jour vivant. Si tu as quelque chose qui te donne de la joie, de la paix, de l’extase, partage-le et rappelle-toi que, quand tu partages, il y a une raison.

Je ne te dis pas qu’en partageant tu iras au ciel. Je ne te donne aucun but. Je te dis que par le simple fait de partager tu seras extrêmement satisfait. Dans le partage lui-même il y a la satisfaction, il n’y a aucun but et il n’est orienté vers aucune finalité. Il est une fin en soi.

Quand tu n’as pas d’amour tu demandes à l’autre de t’en donner. Tu es un mendiant. Et l’autre est en train de te demander de lui en donner, à lui ou à elle. C’est maintenant deux mendiants tendant la main l’un vers l’autre, tous les deux avec cette espérance que l’autre en aura. Naturellement, les deux se sentent déçus et les deux se sentent trompés.

C’est là le paradoxe : ceux qui s’amourachent n’ont pas d’amour et c’est pour cela qu’ils tombent amoureux. Et comme ils n’ont pas d’amour ils ne peuvent en donner.

Et plus encore, une personne immature s’amourache d’une autre personne immature, parce qu’elles seules peuvent comprendre le langage de l’autre.

Une personne mature aime une autre personne mature.
Une personne immature aime une personne immature.

Le problème de base de l’amour c’est de mûrir d’abord, et alors tu rencontreras un partenaire mature. A ce moment là les gens immatures ne t’attireront plus du tout. Il en est tout simplement ainsi.

Quand deux personnes matures sont amoureuses, il se produit un des plus grands paradoxes de la vie, l’un des phénomènes les plus beaux : Ils sont ensemble et cependant extrêmement seuls ; ils sont tellement unis qu’ils sont quasiment un.

Mais leur union ne détruit pas leur individualité, en fait elle la rehausse : ils deviennent encore plus des individus.

Deux personnes matures amoureuses s’aident mutuellement à être de plus en plus libres.

Je t’aime. Je ne peux l’éviter. La question n’est pas que je puisse t’aimer ou non, simplement je t’aime. Si tu n’étais pas ici, cet espace serait plein de mon amour, il n’y aurait pas de différence. Même ces arbres recevraient mon amour, ces oiseaux continueraient à le recevoir.

Et même si tous les arbres et les oiseaux disparaissaient, cela ne ferait aucune différence : l’amour continuerait de couler.

L’amour est, donc l’amour s’écoule.

Tout comme la lumière entoure la flamme, l’amour t’entoure. Tu es amoureux, tu es amour. Alors l’amour est éternel. Il n’est dirigé vers personne. Quiconque s’en approche s’y abreuvera. Quiconque s’approchera de toi sera enchanté par l’amour, enrichi par lui. Un arbre, un rocher, une personne, un animal, n’importe. Même si tu te trouves assis, tout seul . . .

Bouddha, seul, assis sous son arbre est en train d’irradier l’amour. L’amour est constamment en train de pleuvoir autour de lui.

Cela est éternel et c’est là que réside la véritable puissance du cœur.

Osho – La Vie, l’Amour, le Rire

%d blogueurs aiment cette page :