Tag Archive: Jardin intérieur



La Lettre Santé Nature Innovation par Jean-Marc Dupuis
est un service d’information gratuit sur la santé, la nutrition et le bien-être.
Pour vous inscrire, rendez-vous ici.

Pour ne plus recevoir nos messages, rendez-vous ici.

J’ai créé une herboristerie

sur mon balcon

hydropo

Chère lectrice, cher lecteur,

Il y a quelques années, certains citadins aventureux installaient des ruches sur les immeubles des grandes villes.
« Ça ne marchera jamais !! » disaient les incrédules.
Aujourd’hui, on fait du miel sur les toits de Paris.
Je prédis la même chose pour le jardinage des plantes médicinales. Dans quelques années, de nombreux citadins auront leur herboristerie sur leur balcon. A condition de commencer à planter les bonnes plantes, au bon moment, avec la bonne méthode.

Le numéro d’avril de Plantes & Bien-Être vous donne le mode d’emploi pratique et détaillé pour démarrer votre pharmacie naturelle. Ouverte 7/7, 24/24, sans jamais faire la queue ni sortir sa carte vitale…

« Commencer petit, voir grand ». Vous allez comprendre le sens de cette formule, aussi essentielle que la connaissance de l’exposition de votre balcon au soleil. Est-il plein soleil, ombragé, mi-ombre mi-soleil ? Nous vous donnons la technique pour le savoir sans vous tromper, et faire le choix des bonnes plantes.

Plantes feuilles ou plantes racines, là aussi notre article vous aide à choisir les bonnes, avec le cas très particulier de l’échinacée pâle, si précieuse pour renforcer nos défenses immunitaires.
En suivant les indications contenues dans ce nouveau numéro de Plantes & Bien-Être, vous pourrez très prochainement aller chercher directement sur votre balcon de quoi soigner :

  • les problèmes de peau,
  • les coups, blessures, hématomes,
  • les bronchites,
  • les problèmes digestifs,
  • le stress, avec l’une des plantes préférées de la médecine ayurvédique (Je ne vous dis pas laquelle car je sais qu’elle va vraiment vous surprendre par une note aromatique très particulière),
  • Les troubles du sommeil,
  • Etc.

Bien sûr, ce dossier vous dit où trouver chacune des plantes concernées, en graines ou en godets, avec des adresses de confiance où vous pouvez les commander en toute sécurité. Je suis sûre que lorsque vous aurez lu ce dossier, vous aurez envie d’essayer à votre tour.

Ce guide précieux vous accompagnera tout au long de votre aventure sur le balcon, pour déjouer les pièges et anticiper les erreurs qui entraînent souvent le découragement des herboristes en herbe.
Gardez bien cette idée en tête : « ça marchera » ! A condition de patience et de confiance…en vous-même.
Egalement dans ce numéro d’avril de Plantes & Bien-Être :

Troubles digestifs : la pire des bactéries mise KO par les plantes !

Elle s’appelle Helicobacter pylori.

Son surnom : la bactérie de l’extrême, le « Rambo des micro-organismes », capable de survivre dans des environnements particulièrement hostiles et d’entraîner une inflammation de la muqueuse de l’estomac ou du duodénum (segment initial de l’intestin grêle).

Elle peut être à l’origine de douleurs intestinales chroniques mais aussi d’un ulcère ou d’un risque accru decancer gastrique.

Helicobacter pylori résiste aux traitements les plus carabinés de la biomédecine : monothérapies (amoxicilline, clarithromycine, tétracycline, etc.) associations avec un anti-acide (Inhibateur de la pompe à protons comme l’oméprazole), trithérapie, et même quadrithérapie (quadrithérapie bistmuthée).

Invincible alors ? Vous allez découvrir dans le numéro d’avril de Plantes & Bien-Être que la Rambo des bactéries ne craint qu’une chose : les plantes (alimentaires et médicinales) !

plats sain

 

Un légume à la coupe afro !

Parmi les plus efficaces, celles de la famille des choux ou Brassicacées dont le chef de file est le célèbre brocoli, légume propret coiffé d’une coupe afro à la Jackson five.

Mais méfiance : derrière cet aspect sympathique, le brocoli concentre dans ses pousses vertes des composés appelés glucosinolates qui se transforment en sulforaphane, molécule d’action suppressive sur l’Helicobacter pylori.

Résultat : KO, la bactérie !

Faites cuire le brocoli bien vert à la vapeur douce (pas plus de 90°C) avec du jus de citron et de l’huile biologique pour en optimiser les effets. Le radis noir (rondelles ou en jus), et le raifort sous sa forme de wasabi complètent l’arsenal.

Parmi les autres plantes dont les études soulignent l’efficacité, vous retrouverez des valeurs sûres comme lecurcuma, le gingembre et de nombreuses baies comme l’aronia noire ou d’autres encore, qui risquent de vous surprendre.

Bien sûr, ce dossier pointe du doigt les aliments qui aggravent les symptômes, et qu’il faudra bannir en cas de troubles digestifs. Vous verrez qu’il y a là aussi des surprises puisque certaines épices par ailleurs excellentes pour la santé sont à éviter.

Du côté de la phytothérapie, la nigelle et l’aloe vera sont les grands classiques, à utiliser pendant au moins trois mois. La réglisse, elle, d’utilisation plus délicate devra être utilisée séquentiellement 10 jours par mois maximum en l’absence de contre-indication. (Tous les détails sont dans le dossier).

Enfin, les huiles essentielles anti-infectieuses sont une vraie légion, mais vous ne retrouverez dans ce dossier que celles qui ont fait l’objet d’études scientifiques récentes pour leur effet neutralisant directement l’Helicobacter pylori.

A lire aussi dans ce numéro d’avril de Plantes & Bien-Être :

Un anti-mite naturel 10 fois plus efficace qu’un produit chimique. Prendre de l’argile blanche et de l’argile rose, mettre un peu de poudre dans une tasse, mouiller avec de l’eau bouillie jusqu’à obtention d’une pâte épaisse qui puisse être moulée au bout des doigts. Bien sécher. Déposer ces petites boules dans un récipient en bois, verser sur les boules d’argile quelques gouttes d’huile essentielle de cèdre de l’Atlas. Les mites détestentcette odeur. Notre article vous détaille trois autres méthodes également très efficaces pour se débarrasser d’elles.

– Cosméto bio : notre délicate lotion démaquillante pour les yeux se prépare à partir du bambou, indispensable à la régénération du collagène et de l’élastine. C’est également une excellente source de silice, qui permet de conserver l’hydratation de la peau en maintenant l’humidité. Pour le visage, 50 ml de lait d’ânesse, riche en vitamines et minéraux, permettent d’assouplir et d’adoucir la peau.

– Le gattilier a une très curieuse propriété qui explique pourquoi dans tous les couvents, les moines s’en servaient avec assiduité…On l’utilise aujourd’hui comme un formidable régulateur des troubles de l’humeur et du métabolisme des graisses, particulièrement efficace contre toutes les manifestations du syndrome prémenstruel. (Attention à une contre-indication bien spécifique).

– Migraines : la spigélie soigne les migraines qui débutent à la base de la nuque, du coté gauche et qui se propagent en arc de cercle jusqu’au-dessus de l’œil gauche. Cette douleur suit le cycle du soleil. Elle démarre le matin lorsque l’astre du jour se lève et est maximale à midi, lorsque le soleil est au zénith, pour ensuite décroître et se calmer avec le crépuscule. 5 granules en 9 CH sur période longue. À alterner avec Aconit 15 CH en période courte (la posologie précise dans l’article)

– Stress, anxiété : essayez notre puissant protocole rhodiole (200 mg pendant deux semaines, à deux moments très précis de la journée). Résultat impressionnant.

A lire aussi dans ce numéro d’avril de Plantes & Bien-Être :

  • A prendre pour remplacer le paracétamol
  • Le mûrier porte-t-il malheur ? Drôle de question ? Pas si sûr…
  • Un duo naturel contre le syndrome des ovaires polykistiques,
  • Science ou tradition, qui dit le plus souvent vrai ? Les stupéfiants résultats de l’enquête d’un pharmacien.
  • Tisane à boire pour une détox de la peau (et une solution de remplacement si vous n’avez pas le temps de la préparer).

Ce nouveau numéro de Plantes & Bien-Être partira en impression le jeudi 24 mars à la première heure. Vous avez donc jusqu’au mercredi 23 mars minuit pour vous inscrire sur la liste des abonnés grâce au lien ci-dessous.

Pour en savoir plus sur Plantes & Bien-Être et réserver votre exemplaire sans attendre, cliquez ici.

Bien à vous,

Alessandra Moro Buronzo,

Rédactrice en chef de Plantes & Bien-Être 

******************************

Si vous n’êtes pas encore abonné à La Lettre Santé Nature Innovation et que vous souhaitez vous aussi la recevoir gratuitement, inscrivez-vous ici.

******************************

Pour être sûr de bien recevoir La Lettre Santé Nature Innovation sans qu’elle se perde dans votre boîte de messagerie électronique, visitez la page suivante.

******************************

Les informations de cette lettre d’information sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu de cette lettre, et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de santé dûment homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à leur santé et leur bien-être. L’éditeur n’est pas un fournisseur de soins médicaux homologués. L’éditeur de cette lettre d’information ne pratique à aucun titre la médecine lui-même, ni aucune autre profession thérapeutique, et s’interdit formellement d’entrer dans une relation de praticien de santé vis-à-vis de malades avec ses lecteurs. Aucune des informations ou de produits mentionnés sur ce site ne sont destinés à diagnostiquer, traiter, atténuer ou guérir une maladie.

La Lettre Santé Nature Innovation est un service d’information gratuit de Santé Nature Innovation (SNI Editions).
Pour toute question, rendez-vous ici.

Service courrier : Sercogest, 44 avenue de la Marne, 59290 Wasquehal – France

******************************

Vous recevez ce message à l’adresse lephareeclaireur@hotmail.com car vous avez souscrit àLa Lettre Santé Nature Innovation. Si vous ne souhaitez plus recevoir cette lettre d’information gratuite sur la santé naturelle, rendez-vous sur notre page de désinscription.

Trop de bulletins d’informations ? Vous pouvez résilier l’abonnemen

FAITES VOTRE JARDIN 4 SAISONS!

Votre Jardin Intérieur

Jardin intérieur, Équiterrehttp://www.equiterre.org/geste/faites-votre-jardin-4-saisons

Les légumes sont à la base d’une alimentation saine, pourtant, ils ne sont pas toujours abordables. En ce mois de la nutrition, Équiterre vous propose des solutions pour reprendre le contrôle de votre assiette et ne pas être à la merci de la fluctuation des prix. Saviez-vous qu’il est possible de réaliser des économies substantielles en investissant quelques minutes par semaine pour faire pousser vos aliments à la maison?

Petite astuce pour commencer : plusieurs légumes n’ont besoin que d’un peu d’eau et de lumière naturelle pour durer plus longtemps. Ils vous offriront en échange un accès constant à de la nourriture vivante. Ce mode de conservation des légumes est même plus performant que le bac à frigo, car il permet à ceux-ci de continuer leur croissance tout en se conservant!

UN JARDIN INTÉRIEUR
En plus d’être une activité éducative pour les enfants, faire son potager à la maison est une manière économique de manger des légumes sans pesticides ni engrais chimiques. On sait, en effet, exactement d’où ils proviennent! Vous priorisez donc votre santé, mais aussi celle de la planète. De plus, en achetant des légumes d’ici pour débuter votre jardin intérieur, vous consommez de manière responsable et locale à l’année!

Différentes techniques existent pour faire pousser vos aliments-maison :

Des légumes qui repoussent à partir de restes?
Le légume le plus surprenant est certainement l’échalote, qui, coupée à la limite où sa base blanche tourne au vert et trempée dans un simple verre d’eau, reprend sa forme initiale en moins de deux semaines! Plantée en terre et avec un minimum de soins, elle se régénère constamment. Vous récupérerez non seulement les restes, mais vous n’aurez plus jamais besoin d’en racheter!

Plusieurs autres légumes repoussent aussi à partir de restes tels que le céleri, les poireaux, les pommes de terre, l’ail, la laitue romaine, les oignons et le gingembre.

Les champignons aussi repoussent à partir de restes. Les pleurotes, par exemple, peuvent pousser sur un mélange de marc de café et de paille!

Voici d’autres manières de cultiver les champignons à la maison.

La culture en pot
L’attente du printemps pour semer et de l’été pour récolter est révolue! Que ce soit à partir de semences ou de restes de la cuisine, plusieurs légumes peuvent pousser en pot tout au long de l’année et couleront des jours heureux près d’une des fenêtres de la maison. Pour enrichir la variété des aliments cultivés sans surcharger l’espace-fenêtre, intégrez des légumes qui préfèrent les lieux humides et sombres comme l’armoire sous l’évier, tels que le gingembre et les champignons.

Pour le choix des semences, il est préférable d’opter pour des légumes productifs tels que des tomates, des courgettes, des pois mange-tout, des poivrons, des concombres, de la roquette, des radis, des navets ou des haricots verts, afin de maximiser vos bénéfices. Les légumes à feuilles comme la bette à carde, les épinards et la plupart des salades sont aussi économiques en espace et en investissement; ils font très peu de racines et nécessitent peu d’entretien.

Dans la lignée des feuillus, les fines herbes se prêtent également très bien à la culture en pot et pimentent les recettes de tous les jours :

basilic
origan
persil
romarin
ciboulette
herbe à chat
thym
sauge
estragon
menthe
Vous avez peu d’espace fenêtre? Créer une « windowfarm » permet de cultiver jusqu’à 25 espèces dans une seule fenêtre.

AUTRES LIENS UTILES :
Quelques conseils pour commencer son potager.
Voyez comment vous pouvez économiser grâce à votre potager.
Flux d’information : Manger Approvisionnement alimentaire Jardiner Consommation responsable Alimentation locale Alimentation saine Jardinage

%d blogueurs aiment cette page :