Tag Archive: pétrole



http://equiterre.org/

LA PRESSION MONTE POUR L’INDUSTRIE PÉTROLIÈRE

1 novembre 2013

La résistance aux carburants fossiles, premiers responsables de la destruction du climat, se raidit partout dans le monde. Des promoteurs habitués à faire la pluie et le beau temps voient leurs projets ralentis ou bloqués les uns après les autres, en Australie, au Canada, aux États-Unis et ailleurs

Actu - Obsolescence programmée industrie pétrolière

LA FONDATION POUR LA PROTECTION DU PATRIMOINE NATUREL S’OPPOSE AU PROJET DE PIPELINE DE TRANSCANADA

29 octobre 2013

La Fondation québécoise pour la protection du patrimoine naturel (FQPPN) a récemment pris la résolution de s’opposer au projet d’oléoduc Énergie Est de la compagnie TransCanada. La FQPPN possède 12 kilomètres de terres constituant la Réserve naturelle des Battures-de-Saint-Augustin-de-…

LIRE LA SUITE img

Share on facebookShare on twitterMore Sharing Services

L’ESPÉRANCE DE VIE, L’ESPOIR DU CHANGEMENT

29 octobre 2013

Beau billet de blogue, porteur d’espoir, de Sidney Ribaux, directeur général d’Équiterre, paru dans la chronique « développement durable » du journal Métro aujourd’hui.

LIRE LA SUITE img

Share on facebookShare on twitterMore Sharing Services

RÉPONDEZ AU SONDAGE ÉPLUCHE TA VILLE ET GAGNEZ!

28 octobre 2013

Depuis le 30 mai dernier, Épluche ta ville invite chacun et chacune à partir à la découverte de l’alimentation saine et locale à Montréal. Que ce soit par des happenings alimentaires festifs et colorés, ou à travers les initiatives présentées dans son web documentaire, Épluche ta ville.

NOVEMBRE 2013
  • 02 – 03 | Formation technique en maraichage sur petite surface par Jean-Martin Fortier, fermier de famille aux Jardins de la Grelinette
  • 04 | Rencontre d’information citoyenne sur le projet Oléoduc Énergie Est de TransCanada, Saint-Augustin-de-Desmaures
  • 05 | Cocktail-bénéfice d’Équiterre à Québec
  • 07 | Rencontre d’information citoyenne sur le projet Oléoduc Énergie Est de TransCanada, Rivière-du-Loup
  • 08 | Visites guidées gratuites de la Maison du développement durable, Montréal
  • 14 | Stimuler l’innovation en développement durable : un gage de performance au sein des PME québécoises, Cocktail-conférence, Maison du développement durable
  • 15 | Visites guidées gratuites de la Maison du développement durable, Montréal
  • 16 | Journée nationale d’action pour défendre notre climat et nos collectivités, Canada
  • 16 | Des sables bitumineux à la solidarité des peuples, Montréal
  • 22 | Visites guidées gratuites de la Maison du développement durable, Montréal
  • 26 | Table-ronde : les premiers pas du Québec dans la marché du carbone, Maison du développement durable, Montréal
  • 29 | Visites guidées gratuites de la Maison du développement durable, Montréal
DÉCEMBRE 2013
  • 06 | Visites guidées gratuites de la Maison du développement durable, Montréal
  • 10 | Webinaire, « La planification des cultures en maraîchage biologique diversifié » (Partie 1 de 2)
  • 13 | Visites guidées gratuites de la Maison du développement durable, Montréal
  • 17 | Webinaire, « La planification des cultures en maraîchage biologique diversifié » (Partie 2 de 2)

VOIR TOUS LES ÉVÉNEMENTS img


Subject: Important – Passez le mot
From: acauchon@equiterre.org

lephareeclaireur@hotmail.com
Date: Thu, 29 Nov 2012 13:49:36 -0500

Merci Bernard d’avoir participé à notre offensive sur le dossier Enbridge. Grâce à vous et des milliers d’autres, nous avons réussi à interpeller le gouvernement québécois sur l’urgence d’agir !
Toutefois, la bataille est loin d’être gagnée! Nous sommes toujours très actifs sur ce dossier et attendons que Enbridge dépose officiellement sa demande à l’Office nationale de l’énergie (ONÉ). Dès que cela sera fait, nous communiquerons avec vous.

En attendant, j’ai pensé que ceci pourrait vous intéresser. Vous trouverez ci-après la lettre de Marianne, une citoyenne et bénévole engagée demeurant à proximité du pipeline Ligne 9b à Mascouche. Préoccupée par le sujet, Marianne veut informer le maximum de personnes sur le sujet et invite tous les sympathisants d’Équiterre à devenir membre en faisant un don. Cette contribution nous permettra de poursuivre cette lutte et de nombreux autres projets vers un monde plus juste et écologique.

Merci d’agir avec nous!
Steven

Afficher ce courriel dans le navigateur

Équiterre

Pas de pétrole sale sous nos pieds

Bonjour,

Je l’admets d’entrée de jeu, je suis particulièrement touchée par le projet de renversement du pipeline Ligne 9b de la compagnie Enbridge. Celui-ci passe directement sous mes pieds à Mascouche! J’ai récemment appris que la compagnie prévoyait renverser le flux de ce vieux pipeline pour y faire circuler du pétrole sale, issu des sables bitumineux.

Voilà pourquoi je vous écris aujourd’hui, j’aimerais vous expliquer les raisons de mon opposition au projet de la Ligne 9b d’Enbridge et souligner l’importance de soutenir un organisme environnemental comme Équiterre.

Ce qui m’effraie dans ce projet? Enbridge souhaite modifier l’usage du vieux pipeline Ligne 9b pour y faire circuler du pétrole issu des sables bitumeux. Ce bitume est beaucoup plus lourd et susceptible de percer les pipelines que du pétrole conventionnel, mais aussi plus difficile à nettoyer en cas de déversement. De plus, ce pétrole est fréquemment « dilué » avec des toxines comme le benzène – reconnu comme cancérigène.
Plus encore, cette compagnie détient un bilan désastreux. La compagnie est responsable du plus important déversement de pétrole jamais survenu en sol américain. En 2010, suite à une négligence d’Enbridge, environ 3,3 millions de litres de pétrole issu des sables bitumineux se sont déversés près de la rivière Kalamazoo au Michigan. Plus de deux ans après l’accident et quelque 700 millions de dollars dépensés dans le nettoyage, la décontamination n’est toujours pas terminée. Et ce n’est qu’un exemple dévastateur parmi tant d’autres. Depuis 10 ans, Enbridge a connu plus de 610 fuites sur ses différents pipelines. En cas de déversement, je n’ose imaginer les dégâts que cela pourrait causer à nos terres, nos cours d’eau et dans la vie de milliers de familles.
Nous préparons présentement une offensive majeure afin d’informer adéquatement les résidants de l’est de l’Ontario, de la Montérégie, des Laurentides, de Lanaudière, de Laval et de Montréal sur les risques auxquels le projet les expose et afin de faire pression pour l’empêcher. Alors qu’Enbridge vient de lancer une vaste campagne de publicité, nous devons rétablir les faits. Face à une compagnie d’une telle envergure, la partie n’est pas gagnée. Mais, comme vous le savez, Équiterre sait faire preuve de créativité et de ténacité afin de représenter nos intérêts et ceux de nos enfants – Aidez-nous à poursuivre nos activités pour empêcher la réalisation du projet de renversement du pipeline Ligne 9b.
Vous avez déjà démontré votre support à Équiterre en vous inscrivant à notre bulletin mensuel ‘Un geste à la fois’, merci! Maintenant, je vous demande de pousser un peu plus loin votre geste et d’agir avec nous, en faisant un don dès maintenant. Une contribution mensuelle (ex. 12 $ par mois) permettra à Équiterre de travailler à réduire notre dépendance au pétrole et à protéger nos terres de déversements de pétrole sale. S’il vous plaît, faites votre don aujourd’hui.
Il n’y a pas que mon terrain et ma ville qui sont en jeu. Des milliers de gens vivant le long de ce pipeline sont aussi touchés. Vous, moi, nos concitoyens.
En vous remerciant de tout cœur,

Marianne Girard
Une citoyenne préoccupée,
présidente et bénévole au groupe d’action d’Équiterre de Lanaudière

P.S.La grande majorité de nos membres-donateurs ont opté pour le don mensuel, un moyen efficace et durable pour agir dans des dossiers de grande importance tels la lutte aux changements climatiques, les pesticides et l’alimentation biologique et locale. En tant que donateur mensuel, vous recevrez un reçu fiscal une fois l’an et votre statut de membre se renouvellera automatiquement.

Faites un don maintenant (cliquez ici)

EN RÉSUMÉ:

© istockphoto

La nature du pétrole est différente
La Ligne 9b est structurellement semblable au pipeline qui a déversé son pétrole près de la rivière Kalamazoo. Le nettoyage de ce déversement est toujours en cours, même deux ans après l’évènement. La Ligne 9b est présentement utilisée pour le transport de pétrole léger. Si le projet d’Enbridge fonctionne, le pétrole qui y circulera sera d’une toute autre nature : du pétrole lourd issu des sables bitumineux. Ce changement entrainera des enjeux environnementaux et de sécurité importants.

img

« Dilué » avec des toxines.
Le pétrole issu des sables bitumineux ne peut pas circuler dans un pipeline sans subir de transformation. À température normale, ce pétrole est pratiquement solide. Il doit donc être dilué avec un mélange d’hydrocarbures liquides avant d’être transporté par pipeline. Ce mélange peut contenir des toxines tel que le benzène qui est cancérigène.

© Todd Korol/Reuters

De plus grands risques de déversements
Le résultat de ce mélange produit une sorte de mélasse assez dense qui nécessite une pression immense afin d’être transportée par pipeline. Lorsque ce pétrole se déplace, il en résulte un réchauffement qui augmente son effet corrosif et abrasif. À ceci, il faut noter que la Ligne 9b a près de quarante ans et que le pipeline partant de Montréal vers les États-Unis a 62 ans! Comment réagira le conduit à une telle friction? Réagira-t-il comme celui qui a rompu au Michigan?

img

© David Dodge, The Pembina Institute

Difficile à nettoyer
Alors que le pétrole conventionnel flotte à la surface de l’eau, le pétrole issu des sables bitumineux peut descendre sous la surface de l’eau compliquant ainsi les travaux de nettoyage. Voilà pourquoi le nettoyage du déversement près de la rivière Kalamazoo est toujours en cours après plus de deux ans, alors qu’un déversement de pétrole conventionnel aurait pris deux mois à être nettoyé.

img

© NTSB

L’historique d’Enbridge en matière de déversements
En juin dernier, deux importants déversements de la compagnie Enbridge ont eu lieu en Alberta. Près de 705 000 litres de pétrole issu des sables bitumineux furent ainsi déversés dans la Red Deer River et dans la région de Elk Point. L’enquête sur le déversement près de la rivière Kalamazoo a permis de savoir qu’Enbridge a pris 17 heures avant de comprendre qu’il y avait un déversement de leur pipeline! La compagnie a aussi été réprimandée pour des défaillances importantes de son organisation. Depuis 10 ans, Enbridge a connu plus de 610 fuites sur ses différents pipelines, certaines furent majeures. Combien d’autres accidents avant que la compagnie prenne des actions pour assurer la sécurité de ses installations?

Faire un don en ligne maintenant

Faire suivre ce courriel

Source principale: NRDC, Rapport, À contre-courant : l’Est du Canada et la Nouvelle-Angleterre dans la mire de l’industrie des sables bitumineux, 2012

Nous joindre | Équiterre, Maison du développement durable, 50, rue Ste-Catherine Ouest, bureau 340, Montréal (Québec) H2X 3V4 CANADA
Merci de ne plus me solliciter par courriel pour faire un don ou retirer mon nom de toutes vos listes d’envoi


En vedette

Journée de mobilisation pancanadienne : Des groupes écologistes et sociaux appellent à libérer le Québec des énergies sales

Actualité| 22 octobre2012

Alors que se réunissait l’Association pétrolière et gazière du Québec (APGQ) pour sa 4e Conférence annuelle à Montréal, une dizaine de groupes citoyens, écologistes et sociaux ont accueilli tôt ce matin le lobby pétrolier et gazier au moyen d’un tintamarre de casseroles, de banderoles et de mains engluées. Lire la suite >

http://www.greenpeace.org/canada/fr/

http://www.greenpeace.org/canada/fr/campagnes/Energies/nucleaire/

Agrandir

Des activistes de Greenpeace ont transformé le socle du monument à la gloire de Guillaume Tell en un baril de déchets nucléaires. Ils posent la question : « Déchets nucléaires : où faut-il les envoyer ? ». Voilà maintenant 34 ans que les centrales nucléaires de la Suisse produisent des déchets, mais les exploitants n’ont toujours pas trouvé de solution au problème de leur élimination. © Greenpeace / Ex-Press / Michele Limina

Greenpeace lutte contre l’énergie nucléaire car celle-ci présente un risque élevé pour l’environnement et l’homme. Nous voulons que l’expansion du nucléaire s’arrête et que les centrales nucléaires soient fermées.

Greenpeace fait campagne pour une filière énergétique efficace permettant de lutter contre les changements climatiques et d’améliorer notre économie : la [R]évolution énergétique. Une filière fondée sur des sources d’énergie propres et renouvelables – le vent, l’eau et l’énergie solaire – peut transformer notre économie en l’améliorant. L’énergie nucléaire ne fait pas partie des filières retenues.

Nous souhaitons la fermeture des centrales nucléaires car elles sont :

  • Dangereuses : L’ensemble des centrales nucléaires canadiennes est susceptible d’être affecté par la fusion du coeur d’un réacteur, provoquée par l’erreur humaine, le sabotage ou une défectuosité technique.
  • Sales : Les centrales génèrent des matières radioactives cancérigènes. Les déchets nucléaires demeurent dangereux pour une période pouvant atteindre un million d’années.
  • Coûteuses : Les réacteurs coûtent des milliards de dollars de plus que ce que les gouvernements sont prêts à admettre.
  • Peu fiables : En Ontario, des réacteurs ont fermé ou ont été reconstruits après 25 ans, et non 40 comme ce qui avait été promis.
  • Lentes à mettre en service : Il faut au moins 10 ans pour construire un réacteur, soit bien plus que pour les projets d’énergie verte.

L’énergie nucléaire mine sérieusement le développement d’énergies propres pour l’avenir. Chaque dollar dépensé pour le nucléaire est un dollar qui n’ira pas à l’énergie verte et aux économies d’énergie. Les gouvernements qui dépensent des milliards de dollars pour l’énergie nucléaire réservent une partie du réseau électrique à leurs réacteurs, ce qui limite l’espace dédié aux énergies renouvelables.

Greenpeace lutte contre l’énergie nucléaire en menant les actions suivantes :

  • Nous contestons les affirmations de l’industrie : Nous produisons des documents démontrant les coûts réels et les menaces de l’électricité nucléaire que l’industrie cherche à cacher.
  • Nous faisons pression sur les politiciens : Au travers d’actions et d’interventions lors d’audiences, nous nous attaquons aux politiciens et aux organismes de contrôle pour les forcer à dire la vérité au public sur les coûts et les risques du nucléaire.
  • Nous informons le public : Nous cherchons à rejoindre les canadiens par nos actions, nos activités et nos évènements de presse en tentant de les informer sur les coûts et les menaces de l’énergie nucléaire et sur les vraies solutions à la crise climatique.
Les dernières mises à jour

Merci Madame Marois : Québec sort du nucléaire

Merci Madame Marois : Québec sort du nucléaire

Blogue par Shawn-Patrick Stensil | 3 octobre, 2012 4 Commentaires

L’engagement de Pauline Marois de fermer la seule centrale nucléaire du Québec est méritoire. Il protégera les Québécois contre les risques financiers et environnementaux inutiles posés par Gentilly-2. Chapeau Madame Marois. Le…

Nouvelle historique : le Japon sortira progressivement du nucléaire

Nouvelle historique : le Japon sortira progressivement du nucléaire

Blogue par Agnes Le Rouzic | 14 septembre, 2012 1 commentaire

Dix-huit mois après Fukushima, le Japon vient d’annoncer sa décision de mettre fin à sa dépendance à l’énergie nucléaire d’ici 2030. Il viendra s’ajouter à la liste des pays qui ont déjà fait le choix de la sortie du nucléaire,…

Gentilly or not to be : quand la réalité dépasse la « fission »

Gentilly or not to be : quand la réalité dépasse la « fission »

Blogue par Agnès Le Rouzic | 11 septembre, 2012

Gentilly or not to be est un documentaire qui a de quoi empêcher de dormir plus d’un promoteur de la reconstruction de Gentilly-2. On a d’ailleurs pu le constater suite à la parution de l’ article de Louis-Gilles Francoeur dans Le…

Témoignage d'un bénévole sur l'exposition photo

Témoignage d’un bénévole sur l’exposition photo

Blogue par Michel martin, groupe local de Greenpeace à Québec | 8 mai, 2012

Avant de participer à l’activité d’exposition de photos sur Tchernobyl et Fukushima , je n’avais qu’une vague idée des risques et périls de l’industrie nucléaire, et la raison de mon ignorance est simple : les dirigeants de ces…

De Tchernobyl à Fukushima : L’exposition photo de Greenpeace au Québec

De Tchernobyl à Fukushima : L’exposition photo de Greenpeace au Québec

Actualité | 17 avril, 2012 à 17:13

À compter du 25 avril et jusqu’au 13 mai, Greenpeace présente dans les villes de Québec, Trois-Rivières et Sherbrooke, De Tchernobyl à Fukushima, l’exposition photo , un voyage en images bouleversant qui dévoile l’ampleur de ce qui a été perdu…

SuivantPrécédent

1 – 5 de 58 résultats.

Thèmes

Tags

profile

Greenpeace Québec
greenpeaceQC

greenpeaceQC profile

greenpeaceQC Bonne nouvelle! La France veut bannir l’huile de palme accusée d’être nocive pour la santé et pour l’environnement. ow.ly/fk4qw 6 hours ago · reply · retweet · favorite

Join the conversation

%d blogueurs aiment cette page :